L’école italienne VS L’école française

Voici un article pour mieux connaître les différences et similitudes entre les écoles de France et d’Italie. Mon article concerne principalement les collèges et lycées, et évoquent certains points dans leur généralité; il peut donc y avoir des petites différences selon les régions, les écoles etc…

Durée de Formation : L’Esame di Stato, ex-Maturità (= Le Baccalauréat) s’obtient après 13 années de formation (contre 12 en France).

Offre formative : En Italie, chaque lycée comporte sa spécialité dominante, par exemple : Liceo scientifico, Liceo artistico, liceo classico, etc.. contrairement en France où chaque lycée propose autant les filières sicientifiques, littéraires qu’artistiques.  Ainsi, en Italie, certains élèves sont amenés à effectuer parfois  plusieurs kilomètres de leur domicile à leur établissement.

Rythmes scolaires: Les élèves italiens bénéficient de toutes leurs après-midi pour leurs activités extra-scolaires ou bien pour les sorties culturelles proposées par l’école. Vous pensez qu’ils sont privilégiés…. mais au prix de lourds sacrifices selon moi… En effet, leur journée scolaire s’étale de 8H jusqu’à 14H30, enchaînant ainsi 7 cours sans quasiment aucune pause (seulement deux intervalles de 10 minutes). Et on leur demande d’être attentif et concentré!

Nos jeunes français, quant à eux, ont une après-midi de libre (le mercredi), passant toute leur journée à l’école, de 8H à 16H30. Mais le rythme est plus adapté à la concentration. Des pauses appelées « récréations » de 15 minutes (voire 20 min) toutes les deux heures, une pause déjeuner d’une durée d’1H30 pour prendre le temps de se défouler et reprendre des forces pour les cours de l’après-midi qui sont toujours difficiles (autant pour les élèves que pour les profs) surtout ceux du vendredi…

Vacances scolaires : Globalement, français et italiens ont presque le même nombre de vacances, environ quatre mois.

Le système français reste sans aucun doute le plus souple et adapté aux élèves. Durant l’année, toutes les sept semaines, nos chers bambins (mais aussi les profs!) peuvent se reposer de tant de torture scolaire… et cela pendant 10/15 jours…. (Vacances de la Toussaint, de Noël, d’Hiver, de Pâques). En revanche, les jeunes italiens doivent se concentrer jusqu’à Noël et Pâques. Ils ont donc peu de vacances durant l’année (30 jours contre 55 jours en France) mais de très longues vacances estivales (3 mois!), le temps selon moi d’oublier l’année précédente…

Pré-rentrée, rentrée de classes :

Les professeurs italiens et français font leur pré-rentrée au même moment, généralement le 1er Septembre. Où cela diffère, est dans la durée de préparation : alors que les profs français accueillent dès le lendemain leurs élèves après une journée de présentation et de coordination, les profs italiens, eux, s’accordent deux semaines pour se réunir, aborder les points de l’année, et accueillir sereinement les élèves.

En début d’année, j’étais surprise et sceptique à tant de réunions de préparation, mais à bien y réfléchir, je pense que cela permet à tous les collègues de se rencontrer, se connaître, se concerter, préparer des projets, activités, et cela sans précipitation tout en se réadaptant à l’environnement scolaire avant l’arrivée en fanfare des élèves!

L’organisation scolaire :

Scrutini, Consiglio di classe, Collegio, Consiglio d’Istituto tant de termes si compréhensibles mais dont la signification est différente de l’école française! Voyez par vous-même:

- Il Collegio = Réunion de tous les professeurs sous la direction du chef d’établissement. Il Collegio se réunit lors de la pré-rentrée mais aussi durant l’année scolaire.

- Il Consiglio di classe = Réunion des professeurs de la classe pour évoquer les projets, le travail, les difficultés de certains élèves etc…

- Gli Scrutini = Conseils de classe (et là , ça se corse… attention aux termes!) mais sans les délégués élèves ni parents. Un moment pour les professeurs de transmettre les notes.

La laïcité :

L’école française défend ses valeurs de laïcité. Ce n’est pas sans grande peine qu’elle parvient à les défendre. Ainsi, l’école permet à ce que tout jeune puisse étudier dans un environnement neutre sans être exposé, influencé à une religion. Par conséquent, tout signe de religion doit être non visible.

En Italie, cet état démocratique, laïque comme la France, dispense des cours de religion catholique dans les établissements scolaires (cela est même inscrit dans leur programme, il s’agit cependant d’un cours facultatif) et toute représentation d’appartenance à une religion est autorisée au sein de l’école. Ainsi, on peut voir très naturellement des croix, des voiles etc… dans une école « laïque » qui licencie un prof enlevant une croix du mur de sa salle de classe…. Je vous laisse libre du grand débat!

> Liens utiles pour approfondir le vaste sujet de l’Ecole :

- Eurydice, système éducatif en Europe : http://eacea.ec.europa.eu/education/eurydice/index_fr.php

- Article bien détaillé sur http://transalp.lavorosenzafrontiere.org/contenuti_fr/italia/systeme_scolaire_italie.htm

- Ambassade de France : http://www.ambafrance-it.org/spip.php?article771

- Wikipedia FR, généralité sur le système italien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_%C3%A9ducatif_italien

- Wikipedia IT, sur le système italien : http://it.wikipedia.org/wiki/Istruzione_in_Italia