Des p’tits papiers (2)

16 11 2008

folded front (f)view

Creative Commons License photo credit: tschörda

Un contrôle de conjugaison interactif? Pourquoi pas?

* Choisissez un temps, un mode,  à réviser, à connaître et fixez une date

* Le jour dit, distribuez à chacun des p’tits papiers

* Demandez à chacun des élèves d’écrire deux verbes à conjuguer (vous pouvez rajouter des consignes : 1 verbes du 1er groupe et un verbe du 2ème groupe par exemple ou les laisser complètement libres)

* Récupérer les p’tits papiers

* Redistribuez les p’tits papiers

Il y a autant de contrôles que d’élèves.

Intérêt

* il est difficile de copier, l’oeil peut glisser, mais le pourcentage qu’il rencontre la réponse attendue est faible. Du coup, la tentation est moins grande.

*les élèves se sentent impliqués dans le travail.


Pour les impliquer davantage…

… et, du même coup, les faire réviser, vous pouvez leur proposer de corriger chacun une copie avec leur cours sous les yeux.

Quant à la probabilité d’une erreur de correction, elle est toujours possible, mais elle ne saurait passer inaperçue pour celui qui récupère la copie.

Découvrez Regine!



Tu vas commencer…

6 11 2008

Un texte d’élève, suite à un travail d’écriture que j’avais donné

Tu vas commencer le roman du docteur Murray. Coupe-toi de toute civilisation. Ferme la porte de ta chambre à clé pour ne pas être dérangé. Tu es maintenant seul au monde. Allume une petite lumière pour ne pas rester dans l’obscurité.
Arrête la musique, arrête aussi tes mouvements qui ne servent à rien, qui te fatiguent plus qu’autre chose.
Oui, tu as raison, va éteindre tout objet technologique qui pourrait faire des grésillements, comme ton ordinateur.
Il te reste quelques petites choses : va demander à tes frères et soeurs d’arrêter de se disputer et aux parents de baisser le volume de la télévision. C’est bon, retourne dans ta chambre.
Installe-toi sur ton lit, prends la position la plus confortable possible, c’est bon tu es installé.
Maintenant, concentre-toi sur le récit, fais abstraction de tous tes sens. Tu n’entends plus que ta voix qui dicte l’ouvrage, et plus rien d’autre.

Hippolyte Genaud

Et à cette occasion, le désir pour moi de vous présenter une oeuvre ….

Fahrenheit 451 (la température à laquelle un livre s’enflamme et se consume) de  Ray Bradbury

aborde des questions

suscite la réflexion

provoque des frissons

pose un regard critique sur notre société et  ses dérives

Une histoire de lecture, de censure, de télévision. Mais rassurez-vous, c’est de la Science Fiction!

Elle a été adaptée au cinéma par François Truffaut.

Voici un extrait du film :

http://www.dailymotion.com/video/x49vdb

En espérant que ceci vous donnera envie d’aller voir plus loin… A feuilleter sans modération ^.^



Baudelaire : Mélancolie pour Frimaire

4 11 2008

Pour honorer une promesse faite à d’anciens élèves.. quand on réunit Baudelaire et Murat, cela donne :

Pour aller plus loin…



Voici un autre poème de Baudelaire, dont je vous avais parlé cette année.

Spleen,

Pluviôse, irrité contre la ville entière,

De son urne à grands flots verse un froid ténébreux

Aux pâles habitants du voisin cimetière

Et la mortalité sur les faubourgs brumeux.


Mon chat sur le carreau cherchant une litière

Agite sans repos son corps maigre et galeux ;

L’âme d’un vieux poète erre dans la gouttière

Avec la triste voix d’un fantôme frileux.


Le bourdon se lamente, et la bûche enfumée

Accompagne en fausset la pendule enrhumée,

Cependant qu’en un jeu plein de sales parfums,


Héritage fatal d’une vieille hydropique,

Le beau valet de coeur et la dame de pique

Causent sinistrement de leurs amours défunts.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal