Quelques poétiques unions libres

1 06 2008

Des poésies d’élèves composées en atelier d’écriture (d’après une proposition de Faly Stachak)

A partir d’un poème de Paul Eluard, intitulé  » l’Union libre »


Paul Eluard était un poète
surréaliste

photo : surreale

1184527613_f3fdad21a5.jpg

Ma chambre à l’anarchie colorée
Aux spaghetti entremêlés
Aux pensées éphémères
Au réveil vitaminé
Et à la lampe trébuchante

Lionel

Ma chambre à l’oranger
A la couleur sable
A la taille de mon pied
Ma chambre verte
A la terreur omission
Aux effets de serre
Ma chambre moulin Atlas
A la poche énorme
A l’atmosphère ride

 

Fatoumata Koné

 

Ma sœur à la peau barbecue
Ma sœur à la chevelure aux nuits de gare de Lyon
Ma sœur aux cris aigus d’un portail de livre

 

Ilham Menioui

 

Mes Souvenirs aux Yeux Brouillard
Aux Oreilles de Pierre
Aux Bijoux Serpents
Mes Souvenirs au Nez de Feuille
Aux Jambes de Fleurs
Au Corps de Souris
Mes Souvenirs aux Pensées d’Oiseaux
Aux Pensées de Plumes
Aux Pensées de Plastique
Mes Souvenirs au Passé antérieur
Aux Voix Cornichons
Aux Doigts de Braises & de Poison.

Clarisse C

Mon aimé aux yeux de lave en fusion et d’or pur.
Mon aimé aux corps de marbre et de chair.
Mon aimé à la chevelure de sable brun et de soie.
Mon aimé aux regards doux et caressants d’eau claire.
Mon aimé au sourire de croissant de lune
Aux yeux de nuits étoilées.

 

Coraline Melennec

Mon idole aux yeux vertigineux , au cœur mélodieux
Mon idole à l’image d’un récit
Mon idole au sourire acier
Mon idole à la voie fuyante , aux doigts guitare
Mon idole au portrait impossible
Mon idole aux larmes figées
Mon idole à la bouche courbée
Mon idole à la peur cachemire , à la couleur de l’horizon
Mon idole aux sensations futiles , aux joues rosées
Mon idole aux cheveux forêt , aux pas de danse perdus
Mon idole au vent
Mon idole aux sentiments inconnus.

Flavia Sanchez

Ma mère à l’image d’un serpent de tropique
Aux émeraudes de ciel
Aux sons du volcan

Ma mère aux sentiments multicolores
A l’odeur des marrons chauds
Aux tempêtes d’arc-en-ciel

Ma mère au chocolat couvert de noix
A l’accent des forêts
Aux battements des vagues

Ma mère au sourire de souris verte
Aux courbes de la rivière
Aux éclairs des étoiles.

 

Sué

Après ce festin de mots, un peu d’images , aux courbes surréalistes :