Archive pour Actualités

GÉO 3ème III – La France et l’Union Européenne

I. L’Union européenne, un projet unique dans le monde

L’Union Européenne est une union économique, politique et monétaire. Jusqu’à la sortie du Royaume-Uni (Brexit – 2016), l’UE regroupait 28 pays autour des valeurs démocratiques des droits de l’homme. L’UE c’est près de 450 millions d’habitants qui produisent le quart des richesses mondiales. Elle a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2012.

Tous les pays de l’UE ne partagent pas les mêmes projets. 19 pays ont adopté une monnaie commune (l’euro). L’espace de libre circulation des personnes appelé l’espace Schengen regroupe 26 pays dont 4 ne font pas partie de l’UE.

Les sièges des institutions de l’UE se trouvent dans 4 pays différents

  • à Bruxelles, le siège de la Commission européenne qui propose les lois
  • à Strasbourg, le siège du Parlement européen qui  vote les lois
  • à Francfort, le siège de la Banque centrale européenne
  • à Luxembourg, le siège de la Cour de justice européenne

II. Pourquoi avoir élargi l’Union européenne à des états moins développés ?

La Croatie est devenue en 2013 le 28e Etat membre de l’Union européenne. Il s’agit du 7ème élargissement depuis la création de l’Union en1957 par les six membres fondateurs.

– ÉTUDIE cette carte de 2008 et relève les inégalités entre les états de l’UE

– LIS les objectifs de l’élargissement

  • Assurer la paix et la stabilité politique sur l’ensemble du continent
  • Accroître la prospérité des citoyens européens tout en respectant l’environnement
  • Aider au développement des pays européens en retard économique pour en faire des partenaires commerciaux
  • Faire progresser la démocratie
  • Renforcer le rôle international de l’Europe
  • Favoriser une plus grande mobilité des citoyens pour étudier, travailler, résider et entreprendre dans toute l’Europe.

– COMPLÈTE ce croquis sur l’organisation du territoire de l’Union européenne

 
 
III. ETUDE DE CAS : Les Pyrénées, de la frontière au territoire transfrontalier appelé l’Eurocité basque
 
QUESTION : Située entre la France et l’Espagne, quels projets transfrontaliers portent l’Eurocité basque forte de 3 langue différentes et de 600 000 habitants répartis entre Bayonne et San Sebastian ?
 
Consigne : Réponds aux questions 1 à 8 (dossier p 316-319)
 

IV. L’influence de la France et l’Europe dans le monde

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/affiche/image/2014/11/infog-bonne-nouvelle-05.jpg


1.
Sur ton cahier, réponds à la consigne de l‘itinéraire 2 p 333 pour comprendre l’influence géopolitique de la France et de l’Union européenne dans le monde

2. Le schéma contient l’essentiel du cours à apprendre. Pour le faire, transforme le schéma en un texte ou une carte mentale organisée en deux parties. Tu peux compléter ce cours avec les informations du cours p 338-339


GÉO 3ème II.1 – Pourquoi et comment aménager le territoire ?

La France est un pays développé mais on constate des inégalités entre les territoires. La richesse et les équipements publics sont très présents dans les métropoles, les régions frontalières et sur les littoraux. Ces espaces sont bien connectés au reste du monde mais d’autres sont plus à l’écart comme les espaces ruraux.

L’aménagement du territoire conduit par l’État et les collectivités locales a pour but de réduire ces inégalités. L’aménagement d’une ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) peut-elle réduire ces inégalités ? C’est ce que tu vas voir avec l’exemple de la LGV Sud Europe Atlantique entre Tours et Bordeaux.

ACTIVITÉ 1. Quels sont les enjeux de l’aménagement de la ligne Sud Europe Atlantique ?

Consigne : Réponds aux questions 1 à 4 p 273

ACTIVITÉ 2. Le tracé de la LGV peut-il satisfaire tous les habitants du territoire concerné ?

Consigne : Joue à « Des territoires, une voie »

OBJECTIF : obtiens le taux de satisfaction le plus haut possible en respectant le budget, les durée des travaux et du trajet.

NIVEAU FACILE  – mot de passe : cou-lol-zie-kna-pie

NIVEAU DIFFICILE  – mot de passe :mou-vla-fay-git-vie-tri-tuc

Pour réussir, discute avec les acteurs du territoires et déplace la LGV pour obtenir le tracé le plus satisfaisant possible.

BILAN : Complète le tableau sur ta fiche

 

ACTIVITÉ 3 : Je réalise un croquis sur l’organisation du territoire français

Consigne : Fais l’exercice p 278-279

 

ACTIVITÉ 4 : Cigéo le centre d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse) : j’étudie à l’aide d’un newsgame un projet d’aménagement du territoire qui fait débat

  • Bure, c’est où ?

Résultat de recherche d'images pour "bure cigeo infographie"

Consigne : Joue à « Opposition radioactive »

OBJECTIF

  • Tu as choisi d’être un porteur du projet Cigéo et tu es chargé de gérer au mieux la communication autour de ce projet d’enfouissement de déchets nucléaires.

OU

  • Tu as choisi d’être un opposant du projet Cigéo et tu dois sensibiliser les habitants aux dangers de ce projet d’enfouissement de déchets nucléaires.

 

ACTIVITÉ 5 : Participe au jeu de rôles « Le stockage des déchets radioactifs à Bure : stop ou encore ? »

Histoire des arts – Maus de Art Spiegelman

OBJECTIFS

  • Étudier Maus, un chef d’œuvre de la bande dessinée
  • Croiser deux témoignages (victime/bourreau) sur l’extermination des Juifs à Auschwitz
  • Expliquer en quoi l’extermination des Juifs et des Tziganes est un crime contre l’humanité

Résumé : Maus, c’est l’histoire du père d’Art Spiegelman prénommé Vladek. Ce juif polonais est un rescapé d’Auschwitz et son fils raconte sa vie de 1930 à 1944, date de sa déportation. Ce récit est rapporté sous la forme d’une fable où les personnages ont une tête d’animal.

maus-1

CONSIGNE : Étudie les deux planches de Maus et l’extrait du livre ‘Le commandant d’Auschwitz parle’. Chaque groupe complète la fiche, un groupe passera à l’oral pour…

  1. expliquer le mode d’extermination industrielle mis en œuvre à Auschwitz
  2. croiser les deux témoignages
  3. expliquer en quoi l’extermination des Juifs et des Tziganes est un crime contre l’humanité

+ d’infos sur Maus

Image de prévisualisation YouTube

+ d’infos sur « Le commandant d’Auschwitz parle »

http://www.dailymotion.com/video/xf27q3

source -> Dans sa première édition, en 1959, le Comité international d’Auschwitz présentait ainsi ce livre : « Rudolf Hoess a été pendu à Auschwitz en exécution du jugement du 4 avril 1947. C’est au cours de sa détention à la prison de Cracovie, et dans l’attente du procès, que l’ancien commandant du camp d’Auschwitz a rédigé cette autobiographie sur le conseil de ses avocats et des personnalités polonaises chargées de l’enquête sur les crimes de guerre nazis en Pologne. […] Conçu dans un but de justification personnelle, mais avec le souci d’atténuer la responsabilité de son auteur en colorant le mieux possible son comportement, celui de ses égaux et des grands chefs SS, ce document projette une lumière accablante sur la genèse et l’évolution de la « Solution finale » et du système concentrationnaire. Ce « compte rendu sincère » représente l’un des actes d’accusation les plus écrasants qu’il nous ait été donné de connaître contre le régime dont se réclame l’accusé, et au nom duquel il a sacrifié, comme ses pairs et supérieurs, des millions d’êtres humains en abdiquant sa propre humanité. »

+ d’infos sur le crime contre l’humanité d’après une défintion de la Cour pénale internationale

Que sont les crimes contre l’humanité ?

Les crimes contre l’humanité incluent des actes commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque. La liste de ces actes recouvre, entre autres, les pratiques suivantes :

  • meurtre ;
  • extermination ;
  • réduction en esclavage ;
  • déportation ou transfert forcé de population ;
  • emprisonnement ;
  • torture ;
  • viol, esclavage sexuel, prostitution forcée, grossesse forcée, stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;
  • persécution d’un groupe identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste;
  • disparition forcée de personnes ;
  • crime d’apartheid ;
  • autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou mentale.

+ d’infos sur le procès de Nuremberg

Histoire des arts : Douce France, « les façons d’être français »

En 2009, le débat sur l’identité nationale avait provoqué une polémique. Face à cette initiative du gouvernement français, l’historien Pap NDiaye avait fait part de ses craintes : « Il y a tellement de façons d’être français qu’il serait triste que le gouvernement nous dicte ce qu’est être français. » A cette époque, le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, évoquait une chanson dont l’air trotte encore dans la tête de nombreux Français : « La défense de notre modèle culturel et de la Douce France chantée par Charles Trenet, passent par la redéfinition de notre identité nationale« . La référence à ce monument de la chanson française mérite bien une petite explication.

OBJECTIFS

  • Je connais les façons d’obtenir la nationalité française
  • J’étudie deux versions de Douce France (Charles Trenet / Carte de séjour) pour comprendre qu’il y a « plusieurs façons d’être Français »

_____________________________________________________

LE COURS : Être et devenir Français

 

Document3

En 1942, alors que les Allemands occupent le pays, Charles Trenet écrit « Douce France« . A l’époque, il est la nouvelle grande star de la chanson française. « Douce France » est une véritable déclaration d’amour à la France qui vit alors les moments sombres de son histoire. À l’époque, plusieurs interprétations de la chanson existent : certains la voient comme un acte d’allégeance au régime de Vichy (apologie du terroir et de ses valeurs ancestrales), d’autres comme l’hymne d’une sorte de résistance passive.

Image de prévisualisation YouTube

Questions :

1. Relève des paroles montrant que « Douce France » ressemble à une chanson d’amour.

2. Explique « Oui, je t’aime dans la joie et la douleur« 

3. A quoi ressemble la France de Charles Trenet ?


Document3 - copie

L’INA rappelle que « Carte de Séjour, jeune groupe fondé au tournant des années 80 et composé essentiellement de musiciens français issus de ce qu’on appelle alors la « seconde génération » de l’immigration maghrébine, n’est pas totalement inconnu lorsqu’il met à son répertoire en 1986 ce monument de la chanson française. Sa participation en 1983 au grand concert organisé Place de la Bastille en point d’orgue à la Marche pour l’égalité  (cette imposante manifestation nationale « pour l’égalité et contre le racisme » faisant suite aux émeutes des Minguettes, voir article p@sserelle) en a déjà fait l’un des porte-drapeaux politique et artistique d’une jeunesse issue de l’émigration, et désirant prendre pleinement sa place au sein de la communauté nationale. Mais c’est incontestablement cette version arabisante de Douce France qui va marquer les esprits et servir de tremplin décisif, en pleine montée de l’extrême droite à travers les succès électoraux du Front National, aux revendications des jeunes beurs.« 

Ecoute maintenant la version de Carte de séjour

Image de prévisualisation YouTube

4. Quelles sont les influences musicales de cette version de Douce France ?

5. A ton avis, quel message veut faire passer le groupe ?


Résumé de la séance élaboré en classe

La version de Douce France interprétée par Charles Trenet évoque avec nostalgie et amour le territoire national (« Je t’ai gardée dans mon cœur », « Oui, je t’aime », …). La France apparaît comme un pays où il fait bon vivre alors qu’en 1942 la France est occupée.

Quand en 1986, Carte de séjour reprend ce titre, les artistes veulent montrer une autre facette de la France : un pays métissé et multiculturel. A cette période, le Front national se développe et les émeutes dans les cités sont très médiatisées.

En 2005, des émeutes ont embrasé certaines banlieues. Certains Français ne se sentent pas citoyens à part entière. Certains ne se sentent pas reconnus mais la violence n’est pas une solution. Il faut s’emparer de ses armes de citoyen : le droit de vote, l’association ou encore l’art.

Source image

Plantu, entre deux chaises, 1985, Musée national de l’histoire et des cultures de l’immigration