Archive pour

Rhône-Alpes, une région attractive et ouverte sur l’Europe

OBJECTIFS de la séquence

  1. Je localise et situe les repères spatiaux de la région étudiée
  2. J’identifie les différentes collectivités territoriales et j’explique le processus de décentralisation 
  3. Je réalise un croquis de l’organisation de l’espace régional

DÉROULEMENT

1. Sur la fiche distribuée, localise et situe les grands repères de la région Rhône-Alpes (départements, fleuves, montagnes de + de 1000 mètres)

 

Pars à la découverte des paysages de Rhône-Alpes grâce à cette vidéo

Image de prévisualisation YouTube

 

2. Grâce à une vidéo, j’identifie les différentes collectivités territoriales et j’explique le processus de décentralisation 

histoire région

Avec la décentralisation, l’État a transféré des responsabilités aux collectivités locales (communes, départements, régions). Voyons les missions de la région dans notre vie quotidienne (pour en savoir plus un pdf sur les compétences de la région).

http://www.dailymotion.com/video/xx6ozr

 

décentralisation région

3. Je réalise le croquis à l’aide des pages 270 à 273 du manuel

Le jus d’orange : industriel ou équitable ?

Le Brésil est le premier producteur et exportateur de jus d’orange au monde. Agrume originaire de Chine, l’orange amère arrive en Europe à l’époque des croisades (XI°-XIII°s). Au XVI°s, les navigateurs portugais découvrent l’orange douce et la ramènent en Europe. La culture des orangers se développe dans ce qui était alors une colonie portugaise, le Brésil. Le climat est propice aux orangeraies ce qui donne au Brésil un avantage sur son principal concurrent, la Floride.

Plus de 80 % du jus d’orange consommé en Europe vient du Brésil. Pourtant, il faut que le jus d’orange parcoure 12 000 kilomètres pour arriver dans les rayons de nos supermarchés. Après avoir travaillé sur les méthodes de production et le trajet du jus d’orange, vous verrez qu’il y a matière à se demander ce que l’on verse vraiment dans nos verres le matin. Industriel ou équitable ? Posé en ces termes, le débat sur le jus d’orange est sans doute réducteur. Il n’empêche qu’à la vue des vidéos proposées dans cet article, on peut quand même se demander si…

…la géographie, ça sert d’abord à faire ses courses ?

Objectifs :

  • Connaître l’origine et le trajet du jus d’orange consommé en Europe (dossier p 230-231)
  • S’interroger sur les méthodes de production et le coût environnemental du trajet du jus d’orange (empreinte écologique / bilan carbone)
  • Comprendre la démarche d’une coopérative brésilienne pratiquant le commerce équitable

Aujourd’hui, quatre grands groupes industriels dominent la production de jus d’orange. Deux multinationales (Cargill / Louis Dreyfus) se partagent le marché avec les sociétés brésiliennes Citrosuco et Cutrale. Quel est le bilan carbone du jus d’orange ? Dans quelles conditions travaillent les cueilleurs d’oranges ? Global Mag répond à toutes ces questions.

http://www.dailymotion.com/video/xdqqzk

Face aux géants de l’industrie du jus d’orange, quel est le sort des petites plantations brésiliennes ?

Image de prévisualisation YouTube

Ainsi, il existe un  jus d’orange équitable… Mais au fait, c’est quoi le commerce équitable ? Comment cela fonctionne sur le terrain ? Un reportage de France 2 nous fait découvrir le fonctionnement d’une coopérative brésilienne pratiquant le commerce équitable.


Mise en perspective


Sources :

+ d’infos :

Le tramway de Montpellier : un aménagement urbain

 OBJECTIFS de l’étude de cas

  • Je décris et j’explique un processus d’étalement urbain en lien avec les mobilités
  • Je comprends l’utilité d’aménager un tramway à Montpellier
  • J’étudie un conflit d’acteurs pour l’aménagement de la ligne de tramway à Montpellier
Image de prévisualisation YouTube

NOTIONS

  1. Aménagement du territoire
  2. Développement durable
  3. Rôle des acteurs

VOCABULAIRE (p 247)

  • Agglomération
  • Aire urbaine
  • Métropolisation
  • Périurbanisation
  • Intermodalité

Image de prévisualisation YouTube

 

Le projet présenté par Montpellier Agglomération

« Depuis avril 2012, date de la mise en service des Lignes 3 & 4, ce sont 4 lignes de tramway au design toujours plus novateur qui circuleront sur plus de 56 km de rails et desservant Montpellier et 7 communes périphériques.

Montpellier Agglomération fait le choix de l’intermodalité : le réseau TaM permet aux habitants de se déplacer rapidement en passant d’un transport à l’autre. L’offre est multiple :

  • 4 lignes de tramway ;
  • 30 lignes de bus ;
  • 11 parkings relais ;
  • 1600 Vélomagg‘ et 50 vélostations ;
  • des voitures en autopartage.

 

CONSIGNES

1. Localise Montpellier et sa région sur la carte distribuée

2. Pourquoi aménager un tramway à Montpellier ?

Consigne : Je réponds aux questions 1 à 5 p 247

3. Pourquoi il y a t-il eu un conflit autour de l’aménagement d’une ligne de tramway à Montpellier ?

DOC 1 : Le collectif Tramaway (soutenu par le parti politique Les Verts) contestent le tracé de la deuxième ligne de tramway en 2003

« Montpellier capitale… de la contestation
Voilà une première dont Montpellier aurait pu se passer… C’est la première fois qu’un tracé de ligne de tramway est aussi fortement contesté en France. Ce n’est pas étonnant, si on constate que le tracé proposé aujourd’hui est identique à celui qui a été imaginé avant le début de la « concertation » publique. A quoi a donc servi cette concertation ?

Pourtant un tracé plus pertinent existe. Il a été défendu au conseil d’agglomération par les élus Verts, qui ont voté contre le tracé envisagé. Il a été popularisé par de nombreuses associations de quartiers et d’usagers, notamment celles rassemblées au sein du Collectif Tramway. La position des Verts de Montpellier est sans ambiguïté: le tracé qui va être proposé à l’enquête publique n’est pas le meilleur. On peut faire beaucoup mieux.« 

 

http://collectiftramway.free.fr/enquete/vertinfosn3-2_plan.jpg

 

DOC 2 : Une pétition de riverains en 2002

« En 2002, une pétition des riverains de la rue du Comté de Melgueil à Montpellier circule contre la suppression d’arbres dans leur quartier. « Nous protestons contre le fait de casser des trottoirs et d’arracher des arbres pour faire cohabiter tramway et voitures ». Dans le cas présent, la suppression d’arbres dans cette zone d’habitation est vécue comme une nuisance directe au cadre de vie des riverains. La défense de l’environnement (« Non à l’abattage des platanes ») mobilise aussi les habitants »

 

4. Les réponses : intermodalité et développement durable

La végétalisation des lignes de tramway

L’intermodalité avec Vélomagg

Aller + loin : les projets à venir

Image de prévisualisation YouTube

Prépa’brevet : rédiger un texte organisé

Dans l’épreuve d’Histoire ou de Géographie, l’une des questions de cours peut demander un développement plus long. Vous n’aurez pas de documents sur lesquels vous appuyez, juste vos connaissances. La place laissée et le nombre de points accordé à la question montre bien qu’il faut développer une réponse organisée. 

1. Je décortique le sujet Décortiquer c’est décomposer le sujet pour savoir ce qu’on me demande exactement.   décortiquer-un-sujet     2. J’organise mes idées 

Trop d’élèves se lancent dans la rédaction sans réfléchir ! Pourtant la consigne est claire, il faut organiser sa rédaction et réfléchir d’abord à un plan. 

Tu peux classer tes idées…

  • … en suivant l’ordre chronologique (HISTOIRE)
  • … en passant de l’échelle locale à l’échelle mondiale (GÉO)
  • … en suivant un plan thématique (domaine politique, militaire, économique, …)
  • … en décrivant puis en expliquant

Rédiger une introduction et une conclusion n’est pas obligatoire pour une rédaction au Brevet.  C’est néanmoins une exigence du Lycée et il est bon de savoir introduire et conclure dès le collège. 

3. Je fais un brouillon

… en rédigeant tout

 

Numériser0005-217x300

Problème : trop long à écrire !

 

… sous forme de carte mentale

BB-carte-mentale3214

En condition d’examen, la carte mentale permet … – d’aller à l’essentiel – d’avoir un plan clair sur une seule page – d’organiser ses idées et ses exemples de façon simple – de gagner du temps

 

sous forme de molécules

molecule1

 

4. Je rédige texte organisé brevet Des exemples de rédaction organisée réussie

la rédaction de Sarah sur la traite négrière et l’esclavage (4ème) - la rédaction de Maxence sur l’imagerie médicale (3ème)

Firminy : paysages et patrimoine

OBJECTIFS

  • Je connais les grands repères spatiaux
  • J’utilise les points cardinaux pour me repérer
  • Je découvre le paysage, le patrimoine et l’histoire de Firminy grâce à une sortie sur le terrain
  • Je réalise un croquis de paysage

1. Je connais les grands repères spatiaux : continents, océans, lignes imaginaires

Poster-carte_1_GF

Pour t’entraîner

1. Clique ici pour t’assurer que la localisation des océans et continents n’a pas de secret pour toi.

2. Teste toi sur ce Didapages

3. Revois les grands repères spatiaux grâce à cette carte interactive

_______________________

Pour ta culture générale, mémorise d’où viennent les noms des océans

Arctique / Antarctique : L’océan arctique est le plus petit océan du monde. Le nom Arctique provient de la constellation de la Grande Ourse (ours se dit arctos en grec). Antarctique est l’opposé d’arctique. Le continent antarctique est consacré à la science depuis 1959.

Atlantique : le nom vient du mot Atlas, le géant de la mythologie grecque condamné par Zeus à soutenir le ciel. Océan a aussi un rapport avec la mythologie grecque puisqu’il fait référence à Oceanos, maître des eaux avant Poséidon.

Indien : car cet océan baigne l’Inde

Pacifique : Il a été nommé ainsi par Magellan car sa traversée en 1520 avait été exceptionnellement calme. En réalité, c’est le moins pacifique des océans avec ses tempêtes et ses tsunamis.

2. J’utilise les points cardinaux pour me repérer

 

boussole

 

fde10es01i01z

 

 

3. Je découvre le paysage, le patrimoine et l’histoire de Firminy grâce à une sortie sur le terrain

La vue depuis la colline de Montessus

Firminy, un village devenu grand

Habiter à Firminy, c’est vivre dans une ville chargée d’histoire. Proche de Saint-Etienne et de l’Ondaine, la cité a grandi au XIX°s au moment où l’industrie s’est développée. Les travailleurs de la Haute-Loire voisine et de l’Ardèche descendent « bosser » dans la vallée, dans les mines ou les usines. Le village devient alors une ville qui attire une main d’œuvre étrangère. En 1820, la population s’élève à 2627 habitants. Un siècle plus tard, la ville accueille plus de 20000 habitants, venant d’un peu partout. Pour loger tout ce monde, on construit des habitations de façon désorganisée. Après la Seconde Guerre mondiale, le maire Claudius Petit et un architecte surnommé Le Corbusier vont repenser la ville :  Firminy vert voit le jour.

lc3

Le Corbusier par Willy Rizzo

Image de prévisualisation YouTube

Publicité pour l’Unité d’habitation de Firminy

 DSC09095

Mémoires d’immigrés : des élèves de 6ème de Waldeck expliquent comment leurs leur famille est arrivée à Firminy

 

Une carte pour retrouver les éléments du patrimoine Le Corbusier à Firminy 

 

cts1j

 

+ d’infos

Histoire des arts : Le Corbusier à Firminy

Questions/réponses sur le patrimoine Le Corbusier de Firminy

Rotterdam, le plus grand port d’Europe

Rotterdam est le plus grand port d’Europe et le 4ème port au niveau mondial. 400 millions de tonnes de marchandises ont transité par Rotterdam au cours de l’année 2009. Grâce à deux ressources vidéos (Global Mag, C’est pas sorcier) et aux documents du manuel, tu vas découvrir une immense zone industrialo-portuaire en contact avec le monde entier. 

OBJECTIFS

  1. Comprendre ce qu’est une zone industrialo-portuaire et ses aménagements
  2. Connaître les produits fabriqués, importés et exportés depuis Rotterdam
  3. Comprendre la position de carrefour commercial de Rotterdam

Image de prévisualisation YouTube

Image

Dans l’émission « C’est pas sorcier » consacré au à Rotterdam, Fred et Jamy raconte l’histoire du port et montre la variété des produits importés à Rotterdam, leur provenance et leur transport à travers l’Europe. Les deux compères nous embarquent également dans un bateau porte-conteneurs. 

Image de prévisualisation YouTube

_________________________________________________

L’étude du port de Rotterdam comprendra la réalisation d’un croquis de paysage. Pour réussir cet exerice, il faut posséder quelques mots de vocabulaire relatifs à une zone industrialo-portuaire.

Objectifs

  • Connaître le vocabulaire relatif à une ZIP
  • Réaliser un croquis de paysage

Dans une zone industrialo-portuaire, on voit débarquer…

des porte-conteneurs. Apparues en 1970, ces caisses métalliques standardisées sont devenues un symbole du transport maritime. Les plus grands porte-conteneurs entreposent les caisses sur 15 à 20 niveaux.

Fichier:Garments on Hangers in Container.jpg

des pétroliers ou super pétroliers (super tankers). Ces navires citernes transportent le pétrole. Ces « monstres marins » sont connus pour leur taille et les marées noires qu’ils peuvent provoquer.

des méthaniers. Ces bateaux transportent le gaz naturel en maintenant une chaîne de très grand froid pour une sécurité optimale.

Sur une zone industrialo-portuaire, il y a…

… des terminaux. Un terminal est un lieu spécialement aménagé pour la réception et l’expédition des marchandises. Ici, vous voyez le terminal minéralier de Rotterdam (source image : Le livre scolaire)

On peut trouver sur les terminaux de Rotterdam des parcs de stockage avec des réservoirs pour le pétrole brut et les produits pétroliers

…des raffineries de pétrole. Raffiner le pétrole, c’est le traiter pour pouvoir le commercialiser.

Comment fonctionne la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer 

Image de prévisualisation YouTube

 

+ d’infos : D’après une note de l’ISEMAR de mai 2011…

« Le port de Rotterdam nourrit 90 000 emplois (21 000 liés aux activités portuaires, 38 000 à la desserte, 31 000 liés aux industries portuaires). Pour l’économie néerlandaise, il s’agit là de 5,4% de l’emploi et près de 7% du PIB. »

« Par sa position de port de l’embouchure du Rhin et de la Meuse, Rotterdam dispose historiquement d’un vaste marché naturel, mais non sans concurrence avec Amsterdam. Comme tous les ports européens, le port s’est étendu dans la première partie du XXe siècle avec la construction de nombreux bassins et les premiers ports pétroliers. Après la Deuxième Guerre Mondiale, le mouvement de développement a continué avec les avantages de l’intégration européenne qui font de Rotterdam le port de l’axe rhénan jusqu’à Bâle. La construction de l’Europoort de 1957 à 1971 a affirmé encore plus la fonction de port pétrolier de dimension continentale en constituant l’une des portes d’entrée des besoins en pondéreux de l’industrie allemande. »

 

Source image : La carte a été prise sur le site du livre scolaire

Histoire des arts : Les joueurs de skat par Otto Dix

Cette peinture d’Otto Dix est notre porte d’entrée pour illustrer la violence de masse et le bilan humain de la Première Guerre mondiale. Nous en profiterons aussi  pour fixer précisément les exigences de connaissances et de savoir-faire attendus pour l’épreuve d’Histoire des arts.


L’artiste : Otto Dix, le peintre soldat

1891 : Otto Dix naît en Allemagne.

1914-1918 : Après des études artistiques, Otto Dix s’engage dans l’armée allemande. Depuis le front, il dessine la guerre sur ses carnets la qualifiant de « retour à l’animalité ».

1920-1924 : Otto Dix consacre une série d’œuvres à la Première Guerre mondiale. Avec ce témoignage, il raconte son expérience de soldat et la sauvagerie du conflit. Il critique la guerre, ne ménage pas les anciens combattants et cherche à se sortir ces images d’horreur de la tête.

1933 : Hitler arrive au pouvoir en Allemagne et les œuvres d’Otto Dix sont qualifiées d’« art dégénéré » et en partie détruites. En 1937, ses œuvres sont retirées des musées allemands.

1944-1945 : Otto Dix retrouve le champ de bataille et sera fait prisonnier par les Français.

1969 : Otto Dix meurt, c’est un artiste reconnu pour son talent et son témoignage fort contre la guerre.

Le courant artistique : l’expressionnisme

L’artiste expressionniste livre sa vision de la réalité. Il laisse libre cours à son inspiration et exprime ses sentiments. Son travail interpelle, interroge ou choque. Ce mouvement est né en Allemagne au début du XX°siècle. C’est une peinture agressive qui n’hésite pas à critiquer la société comme le fait Otto Dix avec « Les joueurs de skat ».

 

Une œuvre célèbre du pionnier de la peinture expressionniste

Le cri du peintre norvégien Edvard Munch, 1893

L’œuvre : Les joueurs de skat ou invalides de guerre jouant aux cartes

(1920)

Il s’agit maintenant d’étudier cette œuvre d’Otto Dix. Le travail est à réaliser sur la fiche distribuée en cours. La méthode de travail reste la même :

  1. Je présente
  2. Je décris le tableau et les techniques utilisées
  3. J’explique

Pour vous aider

1. La meilleure analyse de ce tableau me paraît être celle de Sophie Delaporte disponible sur le site d’un peintre contemporain nommé Mik art.

2. La série 1 minute au musée consacre un vidéo à La partie de skat d’Otto Dix

3. Lors de l’épreuve d’histoire des arts, vous devez être capables de citer une autre œuvre du même auteur ou du même courant artistique que celle étudiée. 

Otto Dix a peint un triptyque intitulé ‘La guerre’ entre 1929 et 1932. La vidéo en commentaire vous propose une analyse détaillée de l’œuvre et un rappel sur le parcours d’Otto Dix. À écouter pour aller + loin que votre travail en salle info.

Image de prévisualisation YouTube

 

Une autre œuvre sur les « gueules cassées »

Défilé des mutilés, 14 juillet 1919, de Jean Galtier-Boissière.

 

Littérature et cinéma : la chambre des officiers

Le roman de Marc Dugain « La chambre des officiers » (1996) a été porté au cinéma par François Dupeyron cinq ans plus tard. Le tableau d’Otto Dix (1920) et « La chambre des officiers » nous renvoient à la même question :

Comment supporter son regard et celui des autres quand on est une gueule cassée  ?

La bibliothèque de Médecine de Paris a consacré une exposition virtuelle sur les « gueules cassées » : « La blessure au visage a fait d’eux des êtres hors normes qui suscitent chez l’autre des sentiments ambivalents : pitié, dégoût, sympathie, reconnaissance, peur.« 

Image de prévisualisation YouTube

Sources :

Le portrait d’Otto Dix en 1922 est disponible sur le site du musée Thyssen de Madrid.

Je connais les grands repères spatiaux et le langage cartographique

En géographie, tu vas au fil de l’année construire une carte simple sur l’organisation du monde d’aujourd’hui. Avant d’entrer dans le vif du programme (l’étude de la zone industrialo-portuaire de Rotterdam) et la réalisation de cette carte, il faut que tu saches te repérer sur un planisphère. Par exemple, es-tu en mesure de localiser l’Europe, l’Océanie, l’océan Atlantique, l’océan Pacifique et l’Equateur sur cette drôle de carte ?

http://lettres.histoire.free.fr/lhg/geo/geo_monde/cartes_monde/Projec_polaire.jpg

 

Représenter une sphère à plat (faire une projection) déforme forcément la réalité.  

 

Extrait de Carte blanche, un site du cartographe Jules Grandin qui écrit « toute carte est un mensonge nécessaire »

 

 

 

A tester : le jeu Mercator Puzzle

 

http://blog.lambert.free.fr/images/mercator.png

 

 

 

« Dessiner une carte c’est prendre le pouvoir, avec le stylo comme seule arme, décider du moindre trait, sélectionner, exagérer, voire mentir. »

 

(Ingrid Saumur cité dans l’article Cartographie radicale de Nicolas Lambert)

 

 

OBJECTIFS :

  1. situer les océans, les continents et les lignes imaginaires
  2. situer et reconnaître la forme de quelques pays
  3. repérer un pays à l’aide des points cardinaux
  4. utiliser le langage cartographique

1. Clique ici pour t’assurer que la localisation des océans et continents n’a pas de secret pour toi.

2. Clique ici pour revoir les lignes imaginaires
 puis teste toi sur ce Didapages

3. Pour situer un pays, il peut être utile de connaître la forme de son territoire. Clique ici pour accéder à un exercice sur les pays du continent européen.

 

S’exercer au cours de la l’année : Pour mémoriser ces repères spatiaux, reviens régulièrement sur la carte politique du monde, pages 368-369 de ton manuel. Amuse toi à repérer un pays par rapport à un autre en utilisant les points cardinaux. Pour être le plus précis possible, regarde cette vidéo.

http://www.dailymotion.com/video/xah3ei

4. Pour faire de la géographie, il faut savoir utiliser les outils du cartographe. Une carte ou un croquis permettent de visualiser immédiatement des informations. Pour cela, il faut s’approprier le langage cartographique et savoir lire une légende.

Ce tableau (Hachette 2011) montre les figurés et le code couleur pouvant être utilisés dans une légende.

- Regarde attentivement ce tableau et colle la fiche sur ton cahier. 

 - Réponds aux questions portant sur la carte ci-dessous.


EXERCICE : Lire et comprendre le langage cartographique

Ouvre ton cahier et écris tes réponses.

  1. Que faut-il faire avant de regarder la légende et la carte ?
  2. Quel est le sujet de cette carte ?
  3. Quels figurés sont utilisés dans la légende de cette carte ? Pourquoi ?
  4. Pourquoi tous les figurés ne font-ils pas la même taille ?
  5. Pourquoi avoir écrit des mots en minuscules et en majuscules ?
  6. Quels sont les continents connectés au commerce mondial ?
  7. Quels sont les continents qui semblent isolés ?

 

La Première Guerre mondiale : vers une guerre totale

« On oubliera. Les voiles du deuil, comme les feuilles mortes tomberont. L’image du soldat disparu s’effacera lentement… » écrivait Roland Dorgelès dans Les Croix de bois. Les Européens, les Français en particulier, n’ont pas oublié ; ils manifestent même depuis les années 1990 un regain d’intérêt pour cette Première Guerre mondiale qui devait être « la der des ders » et qui ne le fut pas.« 

extrait de la Documentation française


L’écho de la Première Guerre mondiale (1914-1918) résonne encore dans la mémoire collective européenne. Ce conflit, caractérisé par une violence de masse envers les militaires et les civils, aboutit à un bilan désastreux (10 millions de morts et plus de 20 millions de blessés) et à un bouleversement profond des sociétés européennes.

 

OBJECTIFS

Connaître les grandes phases de la Première Guerre mondiale

Clique sur la carte pour consulter cette infographie sur la Première Guerre mondiale

Définir la violence de masse à l’aide de deux exemples

1. Comprendre les violences subies par les soldats à travers l’exemple de la bataille de Verdun

 

2 : Comprendre les violences subies par les civils à travers l’exemple du génocide arménien

Pour étudier le premier génocide du XX°siècle, réponds aux questions du dossier p 52-53

http://www.dailymotion.com/video/x5n4nt

Carte extraite du manuel Hachette éducation

http://www.lefigaro.fr/medias/2010/03/19/e57101b4-3334-11df-9bcb-c800b627917f.jpg

Localise la Turquie et l’Arménie sur une carte actuelle

http://www.ladepeche.fr/content/item/media/image/infographie/negation_du_genocide_armenien_12221_hd.jpg

Les Arméniens en France

 

 

Comprendre que la Première Guerre mondiale redessine la carte de l’Europe

L’Europe au lendemain des traités de paix, une carte du manuel Hachette education

 

Révise !

Pour revoir l’essentiel, la vidéo de France TV éducation

Image de prévisualisation YouTube

Adieu la vie, adieu l’amour …

C’est bien fini, c’est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C’est à Craonne, sur le plateau,
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C’est nous les sacrifiés !
« 

La chanson de Craonne (clique pour écouter)

Refrain le plus célèbre de la Grande Guerre, la chanson de Craonne laisse entendre la souffrance  et la colère des poilus. En 1917, le Général Nivelle lance les hostilités au Chemin des Dames (Aisne, à côté du village de Craonne). Voulant en finir avec la guerre de tranchées, cette offensive se solde par un échec complet transformant les soldats en « chair à canon ». Une vague de désobéissance touchera alors une partie de l’armée (les mutineries).

sum39_castelnau_01z

Au moment de se pencher sur la notion de guerre totale, cette chanson raconte deux univers différents : le front et l’arrière.

Exercice :

  1. Comprendre la notion de guerre totale (fiche : lire une image en trois étapes)
  2. Ecoute la chanson de Craonne tout en lisant les paroles
  3. Comment est décrit l’arrière dans la chanson ?
  4. Pendant la guerre, quels contacts existent le front et l’arrière  ?
  5. Au terme de l’étude, réponds à la question suivante : « A l’arrière, tous des embusqués ?« 

Aller + loin : La chanson de Craonne étudiée par Sébastien Barbaud dans Le Labo son des Clionautes.

Une vidéo sur la bataille du Chemin des dames pour comprendre l’échec de l’offensive Nivelle et le désarroi des soldats

http://www.dailymotion.com/video/x32ccp

 

Source image :

Titre : Tranchée de première ligne : groupe de poilus devant l’entrée d’un abri, Hirtzbach, 16 juin 1916.
Auteur :Paul CASTELNAU (1880-1944)
Lieu de Conservation :Médiathèque de l’architecture et du patrimoine