Archive for 3ème

La construction européenne

 

OBJECTIFS

  • Comprendre pourquoi des pays européens ont choisi de s’unir
  • Raconter quelques étapes de la construction européenne en les situant dans le contexte international (repères à connaître : traité de Rome 1957 / traité de Maastricht 1992 / l’euro 2002)

CONSIGNE : Complète la fiche distribuée à l’aide des documents de l’article

1. Pourquoi créer une union entre Européens ? Comment faire ?

DOC 1 : Affiche française du Plan Marshall (1948)

En 1947, le président des Etats-Unis Truman décide d’apporter une aide économique aux pays d’Europe de l’ouest ruinés par la guerre. Ce « programme de reconstruction européenne » se nomme le plan Marshall.

http://1.bp.blogspot.com/_fcI7ttryg7k/TQXkL-i6vZI/AAAAAAAAAFg/3rbVsV6I5E4/s1600/2+Plan-Marshall.jpg

DOC 2 : Dessin de Plantu à l’occasion de la première élection de députés au Parlement européen de Strasbourg (1979)

Plantu UE
« Les peuples d’Europe, en établissant entre eux une union sans cesse plus étroite, ont décidé de partager un avenir pacifique fondé sur des valeurs communes.
 
Consciente de son patrimoine spirituel et moral, l’Union se fonde sur les valeurs indivisibles et universelles de dignité humaine, de liberté, d’égalité et de solidarité ; elle repose sur le principe de la démocratie et le principe de l’État de droit. Elle place la personne au coeur de son action en instituant la citoyenneté de l’Union et en créant un espace de liberté, de sécurité et de justice. »
2. Les étapes de la construction européenne

* VIDEO : pour vous, qu’est-ce que l’Union européenne ? Clique sur l’image pour en savoir plus

** ACTIVITÉ : Clique sur l’image ci-dessous pour connaître les grandes étapes de la construction européenne

-> CONSTRUISONS L’EUROPE ! (image de gauche)

2 activités à faire, clique sur les deux frises

  • l’adhésion des pays
  • la vie des citoyens européens

+ d’infos

TwitterGoogle+Facebook

Histoire des arts : la guerre d’Algérie au cinéma

OBJECTIFS

  • Partir de l’exemple algérien pour comprendre comment une colonie est devenue un état indépendant
  • Comprendre la guerre d’Algérie (1954-1962) à partir d’un film « L’ennemi intime »
  • Être capable de porter un regard critique sur un fait et une œuvre

1. L’histoire de la conquête de l’Algérie par la France (1830-1870). + d’infos : voir article de la p@sserelle

http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1011319-Les_%c3%a9tapes_de_loccupation_fran%c3%a7aise_en_Alg%c3%a9rie.jpg

Les étapes de l’occupation française en Algérie (1830 – 1870)

 

2. La situation de l’Algérie après la Seconde Guerre mondiale

http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1011320-LAlg%c3%a9rie_de_1954_%c3%a0_1962_lorganisation_fran%c3%a7aise.jpg

L’Algérie de 1954 à 1962 : 3 départements français

empires coloniaux 1945

Les empires coloniaux en 1945 (source : manuel HACHETTE numérique)

 

 (source : manuel HACHETTE numérique)

 

3. La guerre d’Algérie au cinéma : « L’ennemi intime »

« L’ennemi intime« est une fiction réalisée en 2007 par Florent Siri qui s’ancre véritablement dans l’Histoire. Le réalisateur a fait appel au travail très fouillé du documentariste Patrick Rotman. Ce film de guerre  applique les codes du cinéma hollywoodien et aborde la notion de responsabilité face à la violence.

affiche-l-ennemi-intime-2007-4.1191416965

L’action se déroule en 1959 quelque part en Kabylie. A ce moment, le général Challe lance une des opérations les plus violentes de la guerre qui vise à contrer les actions du FLN (Front de Libération Nationale). L’objectif est « d’écraser définitivement les maquis et de reconquérir les territoires contrôlés par les fellaghas« . Le bilan officiel de cette opération s’élève à « 26 000 rebelles tués et 10 800 faits prisonniers« .

Après avoir opté pour une stratégie inefficace (tanks et artillerie lourde sont « inadaptés face à la guérilla que mène le FLN« ), les Français mettent en œuvre une guerre dite « moderne », une véritable guerre totale :

  • recherche de renseignements
  • une guerre psychologique
  • utilisation de l’hélicoptère et du napalm

Image de prévisualisation YouTube

Questions

  1. L’armée française en Algérie : une opération de maintien de l’ordre ou une guerre civile ? Justifie ta réponse
  2. Pourquoi la scène de la cigarette résume bien la situation des harkis ?
  3. Explique le titre du film « L’ennemi intime »

Le gouvernement français se refusera à parler de guerre mais tous les moyens mis en œuvre pour enrayer le désir d’indépendance en Algérie ne laissent planer aucun doute.

4. L’Algérie indépendante

Clique sur l’image ci-dessous pour accéder à cette vidéo de francetveducation. Elle résume les 132 années de présence française en Algérie et détaille les accords d’Evian qui accordent l’indépendance au peuple algérien.

Image de prévisualisation YouTube

 File:Flag of Algeria.svg

5. L’Algérie indépendante face aux difficultés de développement

Réponds aux questions 5 et 6 p  131

Sources :

Pour présenter ce film, je me suis appuyé sur le dossier pédagogique en ligne sur le site « Zéro de conduite ». Les citations sont entre guillemets.

+ d’infos sur la guerre d’Algérie

TwitterGoogle+Facebook

L’organisation du territoire français

OBJECTIFS

  • Décrire et expliquer l’importance de Paris au niveau national et international
  • Décrire et expliquer les contrastes de développement sur le territoire français
  • Travailler en groupe et présenter son travail sous forme de rédaction organisée ou de carte mentale

En 2000, la DATAR (Délégation Interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale) publiait des scénarios pour la France de 2020.

Image de prévisualisation YouTube

 

Carte de la DATAR (2012)

 

1.Paris : capitale française, ville mondiale

- L’agglomération parisienne, un espace moteur du territoire national

Chiffres clés de la région Île-de-France

L’agglomération parisienne est un espace moteur du territoire national. Elle concentre une grande partie de la population (12 millions d’habitants dans l’aire urbaine), des richesses (l’Ile-de-France étant la région la plus riche de France) et des activités en France. En effet, on y trouve de nombreux centres culturels tels que le musée du Louvre , l’Arc de Triomphe ou encore la tour Eiffel, des centres politiques (comme l’Assemblée nationale, le palais de l’Elysée…) mais aussi économiques tels que les Champs-Elysées ou le quartier de la Défense avec ses nombreux sièges d’entreprise.

La construction d’un métro est prévu d’ici 2020 afin de relier les gares, les aéroports et les communes de la couronne parisienne. Car malgré la richesse de la capitale, il existe de nombreuses inégalités socio-spatiales. Par exemple, l’Avenue Montaigne est un quartier aisé où se mélangent hôtels et magasins de luxe, contrairement à la commune de Clichy-sous-bois qui elle contient des quartiers classés « zones urbaines sensibles ». C’est pourquoi le projet du « Grand Paris » permettrait le développement de ces communes afin de supprimer ces inégalités sociales.

Clara et Laure (3°3)

+ d’infos

Le film de présentation du Métro Grand Paris

Image de prévisualisation YouTube

A lire sur le site « Le Grand Paris des citoyens », un article sur le thème des inégalités socio-spatiales en Île-de-France. A lire le témoignage de Stéphane Gatignon, maire de Sevran (Seine-Saint-Denis)

« Ces dix dernières années, l’Ile-de-France est devenue terre d’inégalités de plus en plus marquées, génératrices de véritables poches d’exclusion. Elle cultive ainsi le paradoxe d’être la région la plus riche de France, voire d’Europe, et d’être aussi la plus inégalitaire de l’Hexagone !« 

Un article de 2010 de la p@sserelle « Clichy-sous-bois, la banlieue en chantier »

« J’ai honte d’être le représentant de la république dans une ville où des gens, à 15 kms de Paris, au XXI°siècle, dans une des régions les plus riches de l’Union européenne, vivent dans des conditions misérables. Je crois qu’avant les émeutes je n’aurais pas pu pousser ce coup de gueule parce qu’il n’aurait pas été entendu »

 

- L’agglomération parisienne, une métropole mondiale

(à venir)

 

2. Les lieux privilégiés du territoire français

3 notions : métropolisation / littoralisation / espaces transfrontaliers

Dossier p 336-337

3. Les contrastes territoriaux

Qui agit pour réduire les inégalités ?

Les collectivités locales et l’État

Le Fonds européen de développement régional (FEDER)  vise à renforcer la cohésion économique et sociale au sein de l’Union européenne en corrigeant les déséquilibres régionaux.

 Europe en France : le portail des Fonds européens

 

Comment ?

Croquis : l’organisation du territoire en France

Consigne : Je complète la légende et le fond de carte (p 338-339)

 

 Source : Les cartes viennent du manuel numérique Hachette éducation

TwitterGoogle+Facebook

Plus d’infos : Faut-il sortir du nucléaire en France ?

OBJECTIF : Aiguiser vos arguments pour le débat « Faut-il sortir du nucléaire en France ? »

                                                                                       

L’article « Faut-il sortir du nucléaire en France » vous a permis de comprendre la position des acteurs de la vie démocratique sur l’avenir de l’énergie nucléaire. Pour clôturer ce travail, vous allez participer à un débat argumenté la semaine prochaine. 

Ces vidéos claires et courtes du site Les Échos ont pour but de vous donner des informations chiffrées sur le modèle énergétique français et la place tenu par le nucléaire. Lors du débat, tu seras plus convaincant avec des arguments précis et chiffrés.

Le nucléaire, un nouvel enjeu politique

http://www.dailymotion.com/video/xl4o4a

L’opinion internationale face au nucléaire

http://www.dailymotion.com/video/xioukk

Les énergies renouvelables en Europe

http://www.dailymotion.com/video/xifawd

Infographie : Une Allemagne sans nucléaire mais avec gaz de schiste ?

http://www.dailymotion.com/video/xj35qm

Qu’est-ce que le gaz de schiste ?

Image de prévisualisation YouTube

Clique sur l’image pour accéder à l’infographie de Sortir du nucléaire : « Une France sans nucléaire ? Je signe ! »

A écouter sur France Inter, un débat autour du thème « Deux ans après Fukushima, peut-on sortir du nucléaire ? » (12 mars 2013)

Le nucléaire est censé avoir son avenir derrière lui ; très bien mais maintenant on fait quoi ? Comment la France va-t-elle remplacer ses centrales atomiques ? De quel bois se chauffera-t-on demain et s’éclairera-t-on ?

 

TwitterGoogle+Facebook

Débat argumenté : faut-il sortir du nucléaire en France ?

 

76% de l’électricité produite en France vient de l’énergie nucléaire. Pour le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), le nucléaire offre plusieurs avantages. Le CEA souligne que « grâce à son parc de 58 réacteurs, la France atteint un taux d’indépendance énergétique proche de 50%, lui garantissant une grande stabilité d’approvisionnement. » De plus, « le nucléaire est une énergie qui n’émet pas de gaz à effet de serre.« 

Mais le 11 mars 2011, la catastrophe de Fukushima a ravivé les peurs et le débat autour du nucléaire. Plusieurs collectifs comme « Sortir du nucléaire » dénoncent le risque de catastrophe nucléaire en France et appellent les pouvoirs publics à repenser la politique énergétique de notre pays.

OBJECTIFS

 

LES PARTIS POLITIQUES

-> Qu’est-ce qu’un parti politique ?

Dans le paysage politique français, la question du nucléaire divise. Favorable à une sortie du nucléaire, Greenpeace avait passé au crible les candidats à la présidentielle 2012, leurs choix et leurs engagements pour  l’avenir énergétique de la France. Dans ce document interactif, Greenpeace rappelle la position des deux finalistes François Hollande (Parti socialiste) et de Nicolas Sarkozy (Union pour un Mouvement populaire)

Le parti Europe Ecologie Les Verts propose de passer à 40% en 2020 la part du nucléaire dans la production énergétique française. En 2031, l’objectif est d’arriver à 0%. Mais, il existe aussi dans la mouvance écologiste un courant pro-nucléaire. L’Association des écologistes pour le nucléaire (AEPN) se donne pour objectif « de faire connaître les avantages écologiques de l’énergie nucléaire et de rassembler des personnes favorables à une utilisation intelligente à des fins pacifiques de l’énergie nucléaire, dans un esprit de respect de l’environnement, avec une bonne gestion des déchets nucléaires« .

+ d’infos sur les partis politiques ( gauche/droite ?, paysage politique français) dans cet article de la p@sserelle

LES SYNDICATS

-> Qu’est-ce qu’un syndicat ?

A l’instar des partis politiques, les syndicats français ne partagent pas le même point du vue sur l’avenir de la filière industrielle nucléaire en France. Traditionnellement, les syndicats français soutiennent la filière car de nombreux emplois sont en jeu. Ouvre ce pdf pour connaître la position de trois syndicats français. C’est un article de l’AFP daté de 2011 qui fait le point sur leur position respective

LES ASSOCIATIONS

-> Qu’est-ce qu’une association ?

Sortir du nucléaire est un réseau d’associations qui « réunit toutes les personnes qui souhaitent exprimer leur volonté d’une sortie du nucléaire. » Leur charte explique le sens et les modalités de leur engagement.

Image de prévisualisation YouTube

 

LES CITOYENS

-> Qu’est-ce qu’un citoyen ?

Face à ces points de vue divergents, le citoyen français est amené à faire un choix et cela nécessite une certaine culture scientifique. Pour revoir ses fondamentaux, Curiosphère explique dans ce mini-site le fonctionnement d’une centrale nucléaire ou encore la gestion des déchets radioactifs. Si vous ne savez pas ou plus ce qu’est l’atome, la radioactivité et la fission nucléaire, profitez de cette ressource pour faire le point.  

Au cœur de ce débat, Internet est un média incontournable pour faire passer son message. Cette vidéo d’un militant favorable à la sortie du nucléaire montre que les  citoyens s’emparent actuellement de cet enjeu de société.

Image de prévisualisation YouTube

LES SONDAGES D’OPINION

-> Qu’est-ce qu’un sondage d’opinion ?

« Les Français et le nucléaire », un sondage de l’IFOP commandé par Europe Ecologie Les Verts publié en mars 2011. 70% des Français se disent favorables à une sortie du nucléaire à court ou moyen terme.

Au même moment, le journal Les Echos commande lui aussi un sondage sur les Français et le nucléaire à TNS SOFRES. Les résultats sont bien différents puisque 55% des Français se disent opposés à une sortie du nucléaire.

 

Ce dessin de presse moque les sondages et leurs contradictions.

 

LA GESTION DES DECHETS NUCLEAIRES

Dans le débat sur le nucléaire, la question des déchets radioactifs occupe une place importante. L’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) travaille depuis 25 ans sur le stockage profond de ces déchets et la construction d’un site de stockage dans le département de la Meuse est prévue pour 2025.

Image de prévisualisation YouTube

Pour sensibiliser la population à cette question, l’ANDRA a lancé une campagne d’information (affiche, vidéo) en rappelant par exemple qu’un Français produit en moyenne 2 kgs de déchets radioactifs par an. 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

CONSTRUIRE SA PROPRE OPINION

Le site nucleaire-nonmerci.net est comme son nom l’indique favorable à une sortie du nucléaire. Clique sur l’image pour connaître l’argumentaire des pro et des anti-nucléaire.

pour ou contre le nucliaire


CONSTAT

Pris dans les logiques énergétique, économique, politique et environnementale, le débat sur le nucléaire demande un effort de clarté de la part des acteurs du nucléaire et de leurs détracteurs pour qu’une majorité de Français puissent saisir les enjeux et se forger une opinion.

Les Français vont avoir la possibilité de s’exprimer car l’Etat  vient de lancer un grand débat national sur la transition énergétique. Le nucléaire est à l’ordre du jour puisque François Hollande a décidé d’en réduire la part de 75 % à 50 % dans la production d’électricité d’ici à 2025. Pour informer et faire participer les Français, un site internet http://www.transition-energetique.gouv.fr/ a été crée.

 

JE PARTICIPE À UN DÉBAT DE SOCIÉTÉ 

La transition énergétique et la place du nucléaire en France

La transition énergétique, qu’est-ce que c’est ?

La transition énergétique est le passage d’une société fondée sur la consommation abondante d’énergies fossiles à une société plus sobre et plus écologique. Notre pays doit prendre en compte les besoins en énergie des citoyens et des entreprises de manière durableéquitable et sûre

Les moyens pour y arriver

  • faire des économies d’énergie
  • optimiser nos systèmes de production
  • utiliser le plus possible les énergies renouvelables
  • débattre de notre modèle énergétique

© Fotolia

 

Informé(e) comme tu es, tu as maintenant la possibilité de donner ton avis sur le site. Coche « Energie nucléaire » et formule ton opinion à la question : « Faut-il sortir du nucléaire ? »

Pour aller + loin

Un dossier à écouter sur France info « Le nucléaire, excellence française ? »

TwitterGoogle+Facebook

Les espaces productifs en France

OBJECTIFS

  • Je travaille en groupe sur une étude de cas et je restitue l’essentiel à l’oral
  • J’étudie un espace productif à travers ses facteurs de localisation, ses paysages, ses acteurs et la question du développement durable

Un espace productif accueille des activités économiques créatrices de richesses. Quels sont les principaux espaces productifs en France ?

 

 3 études de cas choisies dans le manuel

  1. Un espace de production agricole : la Beauce
  2. Un espace touristique : La côte languedocienne
  3. Un espace de production énergétique : la vallée du Rhône

 

1. LES ESPACES AGRICOLES : l’exemple de la Beauce

Image de prévisualisation YouTube

 

MISE EN PERSPECTIVE : Des agronomes et des habitants de l’agglomération parisienne réagissent à des images de paysages agricoles (site de l’INRA)

http://www.inra.fr/dpenv/images/pagr-b.gif

Carte des espaces agricoles en France (manuel Hachette)

 

2. LES ESPACES TOURISTIQUES : l’exemple de la côte languedocienne

 

« Sous le béton, la Grande Motte », une émission diffusée sur la chaîne Public Sénat (2012)


« Pour endiguer l’hémorragie estivale vers l’Espagne, De Gaulle suggéra à son premier ministre Pompidou de domestiquer le littoral languedocien. Cette terre inhospitalière infestée de moustiques, sauvage, sublime et inhabitée allait se transformer en côte touristique. Le projet de la Grande Motte est confié à l’architecte Jean Balladur, qui, loin de proposer une station balnéaire classique s’attache à bâtir une sorte de cité idéale. Dès le début, les polémiques se déchaînent contre le béton qui défigure le bord de mer et pendant longtemps la Grande Motte est considérée comme une sorte de cité-dortoir sur mer…
Qu’en est-il aujourd’hui, après quarante ans d’existence ? »

Image de prévisualisation YouTube

 

MISE EN PERSPECTIVE

Carte des espaces agricoles (manuel Hachette)

 

3. LES ESPACES DE PRODUCTION ÉNERGÉTIQUE : l’exemple de la vallée du Rhône

 

Deux vidéos de C’est pas sorcier

- Le raffinage du pétrole à Feyzin

Image de prévisualisation YouTube

- Le fonctionnement d’une centrale nucléaire

Image de prévisualisation YouTube

MISE EN PERSPECTIVE

Carte des espaces de production industrielle et énergétique en France (manuel Hachette)

 

SOURCES : Toutes les cartes sont issues du manuel numérique Hachette 3ème

 

 

TwitterGoogle+Facebook

Le rôle et la diversité des médias

Objectifs

  1. Comprendre comment se diffuse l’information au XXIème siècle
  2. Comprendre la révolution Internet
  3. Faire preuve d’esprit critique : les buzz, les fake, les hoax
  4. Faire le lien avec le cours d’Histoire : Je montre la différence entre un état totalitaire et une démocratie à travers le rôle des médias

Le rôle des médias

 

Cette vidéo résume l’origine et les évolutions d’internet

http://www.dailymotion.com/video/xgdned

Internet a révolutionné notre façon de communiquer

Les types de médias sociaux

 

Le rôle des agences de presse

Le site de la Fédération Française des agences de presse explique leur importance dans la diffusion de l’information.

« Sans les agences, la presse ne pourrait pas fonctionner. La plus grande partie des informations que véhiculent les media de toutes formes est collectée, mise en forme et transmise par les agences de presse.

L’agence de presse est un maillon essentiel et incontournable dans la chaîne de l’information.

  • Elle est l’intermédiaire entre « l’événement » et les media.
  • Elle s’adresse à tous les types de media dans le monde entier : presse écrite, radio, télévision, internet.
  • Elle utilise tous les supports d’information : le texte, la photo, l’image animée, le son.
  • Elle collecte l’information à tous les niveaux : local, régional, national, international.
  • Elle est généraliste ou spécialisée ( économie-finances, sports, religions, loisirs, …) »

Image de prévisualisation YouTube

Le métier de journaliste

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

La charte d’éthique professionnelle des journalistes de 2011

Extraits

« Le journalisme consiste à rechercher, vérifier, situer dans son contexte, hiérarchiser, mettre en forme, commenter et publier une information de qualité ; il ne peut se confondre avec la communication. Son exercice demande du temps et des moyens, quel que soit le support. (…)

La notion d’urgence dans la diffusion d’une information ou d’exclusivité ne doit pas l’emporter sur le sérieux de l’enquête et la vérification des sources.« 

« Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles ;

Exerce la plus grande vigilance avant de diffuser des informations d’où qu’elles viennent. »

Le pluralisme des médias : l’exemple de la presse écrite

L’objectivité journalistique ?

Si un présentateur télé comme David Pujadas (France 2) doit se montrer impartial et objectif dans ses interviews, ce n’est pas le cas de tous les journalistes. Laurent Joffrin à gauche (Le Nouvel Observateur) et Eric Zemmour à droite (RTL) font état de leurs opinions personnelles dans les médias où ils travaillent.

Les médias et leurs limites

L’emballement médiatique : quand les médias s’emballent, ils oublient souvent les règles de déontologie et les missions du journaliste. Un exemple : le 11 septembre 2010, un pasteur américain dit vouloir brûler des exemplaires du Coran pour, selon lui, montrer les dangers de l’islam. Au risque de créer l’amalgame et d’encourager l’erreur, on braque des caméras sur lui et on lui tend le micro. Quand un extrémiste réussit à faire d’un geste inconsidéré et isolé un événement médiatique, il faut aussi se questionner sur la responsabilité des médias à traiter l’information.

A lire sur la p@sserelle : Terry jones, l’idiot du village planétaire / 11 septembre 2010, the war on errorism

Les buzz, fake, les hoax

Image de prévisualisation YouTube

A lire sur la p@sserelle : Un bus et buzz : les dessous d’un fake

Les médias informent ou influencent-ils l’opinion publique ?

Le pouvoir de la télé par Arcadio Esquivel

Les médias : savoir débrancher

Le pouvoir de la télé par Arcadio Esquivel

TwitterGoogle+Facebook

Hiroshima, comment en est-on arrivé là ?

Le bombardement d’Hiroshima et de Nagasaki est un tournant de la Seconde Guerre mondiale mais aussi dans l’histoire de l’humanité. Pour comprendre l’utilisation de l’arme atomique par les Etats-Unis, clique sur l’image et tu accéderas à une infographie très claire réalisée par l’AFP et Curiosphère.tv.

L’essentiel

Le 8 mai 1945, l’Allemagne capitule mais les forces de l’Axe ne sont pas toutes vaincues. Le Japon tient tête aux Américains et défend les territoires conquis durant la Seconde Guerre mondiale. Pour vaincre le dernier pays de l’Axe encore en guerre, le président américain Harry Truman décide d’utiliser la bombe atomique. Cette arme a été mise au point grâce au projet Manhattan et testée la première fois en juillet 1945 dans le désert du Nouveau-Mexique. Le 6 août 1945, le bombardier Enola Gay survole la ville d’Hiroshima et largue « Little boy », une bombe à l’uranium équivalente à 15 000 tonnes de TNT. Trois jours plus tard, « Fat man » est largué sur Nagasaki. Le bilan de ces deux attaques est très lourd : près de 400 000 personnes perdront la vie sur le coup ou suite à leurs blessures/séquelles de la radioactivité. Le 15 août, l’empereur Hirohito annonce que le Japon va capituler, cette décision est effective le 2 septembre 1945.

Une vidéo

TwitterGoogle+Facebook

La Seconde Guerre mondiale : une guerre d’anéantissement (1939-1945)

 OBJECTIFS

1. J’identifie les grandes phases de la Seconde guerre mondiale à l’aide d’une vidéo

- Complète la fiche sur les causes de la guerre et les forces en présence à l’aide de cette vidéo

Image de prévisualisation YouTube

- Identifie les deux grandes phases de la Seconde Guerre mondiale à l’aide d’une vidéo (prise de notes)

+ : Une chronologie des événement sur le site du documentaire Apocalypse

+ : Ces photographies montrent que dès le départ les civils sont victimes de la violence de guerre (source : ministère de la Défense)


 

+ : retrouve des événements et aspects de la Deuxième Guerre mondiale dans le dessin animé Blitz Wolf de Tex Avery (1942)

Image de prévisualisation YouTube

 

2. J’étudie la guerre d’anéantissement à travers le conflit dans le Pacifique et l’utilisation de la bombe atomique

 

- Le point de départ : le bombardement de la base américaine de Pearl Harbor le 7 décembre 1941

Image de prévisualisation YouTube

- La guerre du Pacifique (1942-1945)

Voir dossier p 91

- Hiroshima et Nagasaki : comment en est-on arrivé là ?

Le bombardement d’Hiroshima et de Nagasaki est un tournant de la Seconde Guerre mondiale mais aussi dans l’histoire de l’humanité. Pour comprendre l’utilisation de l’arme atomique par les Etats-Unis, clique sur l’image et tu accéderas à une infographie très claire réalisée par l’AFP et Curiosphère.tv.

L’essentiel

Le 8 mai 1945, l’Allemagne capitule mais les forces de l’Axe ne sont pas toutes vaincues. Le Japon tient tête aux Américains et défend les territoires conquis durant la Seconde Guerre mondiale. Pour vaincre le dernier pays de l’Axe encore en guerre, le président américain Harry Truman décide d’utiliser la bombe atomique. Cette arme a été mise au point grâce au projet Manhattan et testée la première fois en juillet 1945 dans le désert du Nouveau-Mexique. Le 6 août 1945, le bombardier Enola Gay survole la ville d’Hiroshima et largue « Little boy », une bombe à l’uranium équivalente à 15 000 tonnes de TNT. Trois jours plus tard, « Fat man » est largué sur Nagasaki. Le bilan de ces deux attaques est très lourd : près de 400 000 personnes perdront la vie sur le coup ou suite à leurs blessures/séquelles de la radioactivité. Le 15 août, l’empereur Hirohito annonce que le Japon va capituler, cette décision est effective le 2 septembre 1945.

 

3. Je décris et j’explique le processus d’extermination des Juifs et des Tziganes mené par les nazis

 

« Aujourd’hui, je serai encore un prophète : si la finance juive internationale en Europe et hors d’Europe devait parvenir encore une fois à précipiter les peuples dans une guerre mondiale, alors le résultat ne serait pas la Bolchevisation du monde, donc la victoire de la juiverie, au contraire, ce serait l’anéantissement de la race juive en Europe. »

Discours de Hitler du 30 janvier 1939, à Berlin, devant le Reichstag

                                                                                                               

- Travail sur fiche + dossier manuel p 94-95

- Deux liens pour répondre à vos questions sur le génocide (ex : pourquoi les Juifs/les Tziganes ?)

Assassiner : la mission des Einstazgruppen

« Le 22 juin 1941, Hitler déclenche l’opération Barbarossa, portant la guerre en Union Soviétique. Cette guerre d’un type nouveau est conçue par les nazis comme une guerre d’anéantissement et comme une guerre idéologique. L’enjeu est d’importance : expansion territoriale à l’Est, destruction du bolchevisme et annihilation du judaïsme, les nazis assimilant l’un et l’autre.

Au printemps 1941, quatre groupes d’interventions mobiles (les Einsatzgruppen) sont formés en vue de liquider sur place les cadres du parti communiste et les Juifs. Les 3 000 hommes qui composent ces unités spéciales sont tous des volontaires commandés par des officiers dont certains exerçaient une profession libérale ou une fonction intellectuelle avant-guerre. » [source]

Un camp de la mort : Auschwitz-Birkenau

 

 

 

TwitterGoogle+Facebook

Histoire des arts : le dessin animé de propagande

Dès que l’on évoque le dessin animé, nos regards se portent presque immédiatement de l’autre côté de l’Atlantique. Pourtant, Walt Disney n’a que 7 ans lorsque le cartoon fait son apparition. C’est en 1908 que le Français Emile Courtet (dit Emile Cohl) invente le dessin animé cinématographique en peignant sur des cartons transparents des personnages qui se déplacent sur des fonds de décor.

 

Cet artiste complet âgé de 51 ans met ses talents de caricaturiste au service du cinéma d’animation et marche ainsi dans les pas de George Méliès, « l’inventeur du spectacle cinématographique » en 1896. Fantasmagorie, son premier dessin animé projeté à Paris, est un petit bijou de candeur et de poésie. En France, le cinéma d’animation prendra son essor avec des dessinateurs attirés par le 7ème art comme Paul Grimault.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Le cinéma d’animation est utilisé à des fins publicitaires, pédagogique et pour mettre en mouvement les bandes dessinées comme Les aventures des Pieds Nickelés (1917). Durant la Première Guerre mondiale, il est utilisé à des fins de propagande. En 1918, l’Américain Winsor McKay réalise The Sinking of the Lusitania. Le Lusitania est le paquebot britannique torpillé par les Allemands en 1915 qui fut une des causes de l’entrée en guerre des États-Unis aux cotés de la Triple Entente.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Comme le note Sébastien Roffat, auteur d’un livre de référence (« Animation et propagande : les dessins animés pendant la Seconde Guerre mondiale », L’Harmattan, 2005), The Sinking of the Lusitania est bien un film de propagande :

 

« Pour renforcer la cruauté allemande, la dernière image est celle d’une mère qui maintient son enfant à la surface avant de couler tous les deux. Le texte de conclusion déclame : ‘L’homme qui a déclenché le tir a été décoré pour cela par le Kaiser ! Et ils nous disent qu’il ne faut pas haïr le Boche !‘ ».

 

Le dessin animé, une arme psychologique

 

La guerre joue un rôle décisif dans le développement du dessin animé de propagande. En 1934, Goebbels, ministre de la Propagande et de la culture populaire de l’Allemagne nazie,  estime que le cinéma est « l’un des moyens de manipulation des masses les plus modernes» et il veut rivaliser avec la force de frappe des studios américains. En Allemagne, Mickey et les dessins animés Disney ont la cote. Même si la montée du nazisme et de ses principes sont parfois la cible des productions américaines, il semblerait qu’Hitler et Goebbels affectionnaient particulièrement les cartoons américains.

 

 

Entre 1939 et 1945, les Etats-Unis produisent à Hollywood 125 cartoons par an. En 1943, 65% des dessins animés font référence à la guerre. L’attaque de Pearl Harbor (7 décembre 1941) marque un tournant dans l’utilisation faite par les Américains de cette arme psychologique qu’est le cinéma. Le gouvernement encourage les studios hollywoodiens à participer à l’effort de guerre et à mobiliser l’arrière. Le dessin animé fait vibrer la fibre patriotique et contribue à forger une représentation du bien et du mal dont le message politique est aisément assimilable.

 

 

Dans « The Thrifty Pig », le Grand Méchant Loup porte l’uniforme nazi. Il en est de même dans le pastiche des Trois petits de cochons réalisé par Tex Avery (Bliz Wolf, 1942) où le loup est directement associé à Hitler. C’est sous l’apparence d’un canard qu’Hitler est représenté dans « The Ducktators ». A peine sorti de l’œuf, ce canard déjà fanatique s’exclame « Heil ! ». L’endoctrinement des jeunes allemands est dénoncé avec force et dramaturgie dans « Education for Death » (1943).

 

 

Au vu de la richesse et de la diversité de ces réalisations, la Seconde Guerre mondiale constitue un âge d’or pour le cinéma d’animation. Instrument au service du politique et du militaire, le dessin animé a eu un impact tout relatif durant ce conflit. Comme le note Sébastien Roffat « les dessins animés ne peuvent intégrer l’actualité immédiate et ils n’ont été que très peu projetés ». Reste que ce programme de persuasion par l’image est exceptionnellement riche pour comprendre cette période de l’Histoire. Le dessin animé a permis de caricaturer ou ridiculiser l’ennemi tout en alertant les civils sur la nécessité de se mobiliser. Une arme psychologique dans une guerre intégrale où l’art est convié à faire sa part du travail.

 

 

Dans cette playlist Youtube, j’ai sélectionné plusieurs dessins animés sur la Deuxième Guerre mondiale. Cette source de documents est particulièrement intéressante à exploiter avec les élèves dans le cadre de l’Histoire des arts en 3ème.

 

 

Aller plus loin :

 

 

Ressources pédagogiques

 

TwitterGoogle+Facebook