Archive pour 4ème

Le jus d’orange : industriel ou équitable ?

Le Brésil est le premier producteur et exportateur de jus d’orange au monde. Agrume originaire de Chine, l’orange amère arrive en Europe à l’époque des croisades (XI°-XIII°s). Au XVI°s, les navigateurs portugais découvrent l’orange douce et la ramènent en Europe. La culture des orangers se développe dans ce qui était alors une colonie portugaise, le Brésil. Le climat est propice aux orangeraies ce qui donne au Brésil un avantage sur son principal concurrent, la Floride.

Plus de 80 % du jus d’orange consommé en Europe vient du Brésil. Pourtant, il faut que le jus d’orange parcoure 12 000 kilomètres pour arriver dans les rayons de nos supermarchés. Après avoir travaillé sur les méthodes de production et le trajet du jus d’orange, vous verrez qu’il y a matière à se demander ce que l’on verse vraiment dans nos verres le matin. Industriel ou équitable ? Posé en ces termes, le débat sur le jus d’orange est sans doute réducteur. Il n’empêche qu’à la vue des vidéos proposées dans cet article, on peut quand même se demander si…

…la géographie, ça sert d’abord à faire ses courses ?

Objectifs :

  • Connaître l’origine et le trajet du jus d’orange consommé en Europe (dossier p 230-231)
  • S’interroger sur les méthodes de production et le coût environnemental du trajet du jus d’orange (empreinte écologique / bilan carbone)
  • Comprendre la démarche d’une coopérative brésilienne pratiquant le commerce équitable

Aujourd’hui, quatre grands groupes industriels dominent la production de jus d’orange. Deux multinationales (Cargill / Louis Dreyfus) se partagent le marché avec les sociétés brésiliennes Citrosuco et Cutrale. Quel est le bilan carbone du jus d’orange ? Dans quelles conditions travaillent les cueilleurs d’oranges ? Global Mag répond à toutes ces questions.

http://www.dailymotion.com/video/xdqqzk

Face aux géants de l’industrie du jus d’orange, quel est le sort des petites plantations brésiliennes ?

Image de prévisualisation YouTube

Ainsi, il existe un  jus d’orange équitable… Mais au fait, c’est quoi le commerce équitable ? Comment cela fonctionne sur le terrain ? Un reportage de France 2 nous fait découvrir le fonctionnement d’une coopérative brésilienne pratiquant le commerce équitable.


Mise en perspective


Sources :

+ d’infos :

Rotterdam, le plus grand port d’Europe

Rotterdam est le plus grand port d’Europe et le 4ème port au niveau mondial. 400 millions de tonnes de marchandises ont transité par Rotterdam au cours de l’année 2009. Grâce à deux ressources vidéos (Global Mag, C’est pas sorcier) et aux documents du manuel, tu vas découvrir une immense zone industrialo-portuaire en contact avec le monde entier. 

OBJECTIFS

  1. Comprendre ce qu’est une zone industrialo-portuaire et ses aménagements
  2. Connaître les produits fabriqués, importés et exportés depuis Rotterdam
  3. Comprendre la position de carrefour commercial de Rotterdam

Image de prévisualisation YouTube

Image

Dans l’émission « C’est pas sorcier » consacré au à Rotterdam, Fred et Jamy raconte l’histoire du port et montre la variété des produits importés à Rotterdam, leur provenance et leur transport à travers l’Europe. Les deux compères nous embarquent également dans un bateau porte-conteneurs. 

Image de prévisualisation YouTube

_________________________________________________

L’étude du port de Rotterdam comprendra la réalisation d’un croquis de paysage. Pour réussir cet exerice, il faut posséder quelques mots de vocabulaire relatifs à une zone industrialo-portuaire.

Objectifs

  • Connaître le vocabulaire relatif à une ZIP
  • Réaliser un croquis de paysage

Dans une zone industrialo-portuaire, on voit débarquer…

des porte-conteneurs. Apparues en 1970, ces caisses métalliques standardisées sont devenues un symbole du transport maritime. Les plus grands porte-conteneurs entreposent les caisses sur 15 à 20 niveaux.

Fichier:Garments on Hangers in Container.jpg

des pétroliers ou super pétroliers (super tankers). Ces navires citernes transportent le pétrole. Ces « monstres marins » sont connus pour leur taille et les marées noires qu’ils peuvent provoquer.

des méthaniers. Ces bateaux transportent le gaz naturel en maintenant une chaîne de très grand froid pour une sécurité optimale.

Sur une zone industrialo-portuaire, il y a…

… des terminaux. Un terminal est un lieu spécialement aménagé pour la réception et l’expédition des marchandises. Ici, vous voyez le terminal minéralier de Rotterdam (source image : Le livre scolaire)

On peut trouver sur les terminaux de Rotterdam des parcs de stockage avec des réservoirs pour le pétrole brut et les produits pétroliers

…des raffineries de pétrole. Raffiner le pétrole, c’est le traiter pour pouvoir le commercialiser.

Comment fonctionne la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer 

Image de prévisualisation YouTube

 

+ d’infos : D’après une note de l’ISEMAR de mai 2011…

« Le port de Rotterdam nourrit 90 000 emplois (21 000 liés aux activités portuaires, 38 000 à la desserte, 31 000 liés aux industries portuaires). Pour l’économie néerlandaise, il s’agit là de 5,4% de l’emploi et près de 7% du PIB. »

« Par sa position de port de l’embouchure du Rhin et de la Meuse, Rotterdam dispose historiquement d’un vaste marché naturel, mais non sans concurrence avec Amsterdam. Comme tous les ports européens, le port s’est étendu dans la première partie du XXe siècle avec la construction de nombreux bassins et les premiers ports pétroliers. Après la Deuxième Guerre Mondiale, le mouvement de développement a continué avec les avantages de l’intégration européenne qui font de Rotterdam le port de l’axe rhénan jusqu’à Bâle. La construction de l’Europoort de 1957 à 1971 a affirmé encore plus la fonction de port pétrolier de dimension continentale en constituant l’une des portes d’entrée des besoins en pondéreux de l’industrie allemande. »

 

Source image : La carte a été prise sur le site du livre scolaire

Je connais les grands repères spatiaux et le langage cartographique

En géographie, tu vas au fil de l’année construire une carte simple sur l’organisation du monde d’aujourd’hui. Avant d’entrer dans le vif du programme (l’étude de la zone industrialo-portuaire de Rotterdam) et la réalisation de cette carte, il faut que tu saches te repérer sur un planisphère. Par exemple, es-tu en mesure de localiser l’Europe, l’Océanie, l’océan Atlantique, l’océan Pacifique et l’Equateur sur cette drôle de carte ?

http://lettres.histoire.free.fr/lhg/geo/geo_monde/cartes_monde/Projec_polaire.jpg

 

Représenter une sphère à plat (faire une projection) déforme forcément la réalité.  

 

Extrait de Carte blanche, un site du cartographe Jules Grandin qui écrit « toute carte est un mensonge nécessaire »

 

 

 

A tester : le jeu Mercator Puzzle

 

http://blog.lambert.free.fr/images/mercator.png

 

 

 

« Dessiner une carte c’est prendre le pouvoir, avec le stylo comme seule arme, décider du moindre trait, sélectionner, exagérer, voire mentir. »

 

(Ingrid Saumur cité dans l’article Cartographie radicale de Nicolas Lambert)

 

 

OBJECTIFS :

  1. situer les océans, les continents et les lignes imaginaires
  2. situer et reconnaître la forme de quelques pays
  3. repérer un pays à l’aide des points cardinaux
  4. utiliser le langage cartographique

1. Clique ici pour t’assurer que la localisation des océans et continents n’a pas de secret pour toi.

2. Clique ici pour revoir les lignes imaginaires
 puis teste toi sur ce Didapages

3. Pour situer un pays, il peut être utile de connaître la forme de son territoire. Clique ici pour accéder à un exercice sur les pays du continent européen.

 

S’exercer au cours de la l’année : Pour mémoriser ces repères spatiaux, reviens régulièrement sur la carte politique du monde, pages 368-369 de ton manuel. Amuse toi à repérer un pays par rapport à un autre en utilisant les points cardinaux. Pour être le plus précis possible, regarde cette vidéo.

http://www.dailymotion.com/video/xah3ei

4. Pour faire de la géographie, il faut savoir utiliser les outils du cartographe. Une carte ou un croquis permettent de visualiser immédiatement des informations. Pour cela, il faut s’approprier le langage cartographique et savoir lire une légende.

Ce tableau (Hachette 2011) montre les figurés et le code couleur pouvant être utilisés dans une légende.

- Regarde attentivement ce tableau et colle la fiche sur ton cahier. 

 - Réponds aux questions portant sur la carte ci-dessous.


EXERCICE : Lire et comprendre le langage cartographique

Ouvre ton cahier et écris tes réponses.

  1. Que faut-il faire avant de regarder la légende et la carte ?
  2. Quel est le sujet de cette carte ?
  3. Quels figurés sont utilisés dans la légende de cette carte ? Pourquoi ?
  4. Pourquoi tous les figurés ne font-ils pas la même taille ?
  5. Pourquoi avoir écrit des mots en minuscules et en majuscules ?
  6. Quels sont les continents connectés au commerce mondial ?
  7. Quels sont les continents qui semblent isolés ?

 

Connaître l’histoire de la traite atlantique et de l’esclavage

 

Le documentaire de Bruno Ngatcha « L’identité au cœur de la question noire » aborde l’histoire la traite atlantique et de l’esclavage. La traite négrière est le commerce d’esclaves noirs.

Du XVI° au XIX°siècle, environ 11 millions d’esclaves africains ont traversé de force l’Atlantique. Ils sont encore plus nombreux à perdre leur vie lors des captures, dans les entrepôts ou lors du trajet. L’île de Gorée au Sénégal a été pendant trois siècles le lieu de transit d’esclaves le plus important de l’Ouest africain en direction de l’Amérique.

 

  1. Arriver à suivre un documentaire en prenant quelques notes
  2. Raconter la capture, le trajet et le travail forcé d’un groupe d’esclaves            

http://www.dailymotion.com/video/x7u505

 

Pour aller + loin :

 

  • Nantes, ancien premier port négrier de France, face à son histoire
Image de prévisualisation YouTube
 
  • Un reportage de Thalassa daté de 2006 montre que pendant longtemps Bordeaux a eu du mal à assumer son passé de 2ème port négrier de France.

 

Aujourd’hui, le musée d’Aquitaine a consacré un espace à l’esclavage. Cette vidéo permet de faire le lien entre les deux premiers chapitres de l’année.

J’étudie un tableau de Joseph Vernet : le port de Marseille

Premier port de commerce en France au cours du XVIII°siècle, Marseille a été immortalisé par Joseph Vernet. Vendredi, un élève sera évalué à l’oral sur ce tableau :

 

Intérieur du port de Marseille, huile sur toile de Joseph Vernet (1714-1789), 1.65m x 2.63m, 1754, musée du Louvre (Paris)

Pour cette évaluation, tu dois être capable…

  • … d’étudier une peinture avec  méthode (1. Je présente / 2. Je décris / 3. J’explique)
  • … de réutiliser les connaissances du cours
  • … de te repérer sur la carte des empires coloniaux au XVIII°siècle

port-marseille-f

http://www.larousse.fr/ressources/contrib/data/media/11022838.jpg

Histoire des arts : Joseph Vernet, le peintre de la Marine

« Il est décidé que Vernet sera chargé de peindre tous les ports de France« . Par cette décision du roi Louis XV datée du 27 septembre 1753, le peintre Joseph Vernet (1714-1789) se voit commander une œuvre qui le conduira de ports en ports durant dix ans. vernet Au XVIII°siècle, la politique maritime de la France devient une priorité car le rival anglais domine les océans. C’est à cette époque que se développe en France une peinture de marine dont Joseph Vernet devient une des références internationales. Les combats navals et les vues de ports sont les thèmes les plus fréquents de ce style pictural. Le site cheminsdememoire.gouv donne une définition de la peinture de marine.

« Considérée dans une approche politique, la peinture de marine fut un instrument utilisé par le pouvoir pour se mettre en scène, positionner la France comme une nation maritime, illustrer la grandeur du pays dans ses réussites et ses progrès, susciter une fierté nationale. Les peintres sélectionnés bénéficièrent d’honneurs, de gratifications et de protections.« 

Véritables témoins de l’époque, les tableaux de Vernet fourmillent de personnages, de détails et décrivent bien l’activité des ports français. A Bordeaux, Vernet réalise une vue de la rive gauche de la Garonne. Ce tableau est analysé en détail sur le site consacré à Joseph Vernet par le Musée de la Marine.   Le site du musée de la marine est incontournable pour en savoir plus sur Joseph Vernet et ses vues des ports de France. Chaque tableau est analysé et dispose d’une animation pour comprendre la composition du tableau. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b7/Vernet-port-Bordeaux.jpg Un dossier est consacré à « Joseph Vernet, peintre au service du roi et d’une idée » sur votre manuel (p 18-19). L’occasion de découvrir deux tableaux de Vernet (Les vues des ports de Bordeaux et de la Rochelle) en utilisant une méthode d’analyse d’image en 3 temps :  

  • je présente
  • je décris
  • j’explique

  Pour aller + loin : Le port au 19ème siècle Le musée d’art moderne du Havre (MuMa) offre une collection très riche de tableaux sur les ports de France. En 2013, le musée présentait l’exposition « Pissaro dans les ports »

Camille Pissarro, Entrée du port du Havre et le brise-lames ouest, soleil, matin

« Le port industriel fait une entrée triomphale dans la peinture moderne en 1874 lors de la première exposition impressionniste, avec l’œuvre de Claude Monet peinte au Havre, Impression soleil levant. Mais c’est Camille Pissarro qui, peu après, donnera toute sa dimension à ce thème à travers une importante série réalisée pendant vingt années, de 1883 à 1903, dans les trois ports normands de Rouen, Dieppe et Le Havre.«     

Niger, les ressources d’un pays pauvre

Dernière escale de notre étude des territoires dans la mondialisation, le Niger. Classé dans les PMA (Pays les moins avancés), ce pays africain occupe une place marginale dans l’économie mondiale malgré un sous-sol d’une grande richesse (uranium, or, étain, …). Bien que le Niger participe à la globalisation des échanges, la population locale n’en tire pas profit. Les Nigériens souffrent de la vulnérabilité économique et de l’instabilité politique du pays.

 

OBJECTIFS

  • Localiser et situer le Niger et sa capitale Niamey
  • Localiser les pays pauvres sur la carte de l’organisation du monde
  • Décrire et expliquer les caractéristiques essentielles d’un pays pauvre

 

Localiser et situer le Niger

  

Le territoire du Niger est deux fois plus grand que la France et compte 16 millions d’habitants. La capitale est Niamey.

 

 

Le Niger est un état du Sahel, une région africaine allant du Sénégal au Soudan et bordant le Sahara au Sud.

Le Niger est une ancienne colonie française. Il est devenu indépendant en 1960. Comme le montre cet article de RFI, « famines et coups d’état jalonnent le parcours du Niger indépendant ».

 

10% des Nigériens sont des Touaregs, un peuple nomade aujourd’hui réparti sur plusieurs états. L’émission Le dessous des cartes note que « depuis les années 1990, les Touaregs se soulèvent contre les gouvernements de Niamey et de Bamako, pour dénoncer leur mise à l’écart politique, mais aussi économique, puisque les ressources sont très mal redistribuées. » 

 

J’étudie les caractéristiques d’un pays pauvre

Etude de cas p 324-325

 

Comme le rappelle cette étude de cas, le Niger est qualifié « d’état le plus pauvre du monde ». Mamane, humoriste français d’origine nigérienne, revient sur ces qualificatifs et les effets qu’ils ont sur notre perception d’un pays que l’on connaît mal. (2.55-6.50)

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Les richesses d’un pays pauvre : l’exemple de l’uranium

Clique sur cette image pour survoler les mines d’uranium d’Arlit exploitées par le groupe français AREVA.

 

 

Un reportage de France 5 intitulé « Niger : la bataille de l’uranium » tentent l’expliquer la révolte touareg. « Au nord du Niger, dans une région de plaines désertiques où est implantée Areva, le fleuron français de l’industrie nucléaire, les Touareg ont pris les armes. Leurs revendications : un partage équitable des revenus issus de l’extraction d’uranium et des conditions d’exploitation du minerai qui respectent leur mode de vie, leur santé et leur environnement.« 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

La menace terroriste au Niger

 

Une carte sur les territoires d’Al Qaida dans le monde réalisée (en ligne sur le site du Magazine CARTO).

 

AQMI (Al Qaida au Maghreb islamique) a visé directement la France au Niger en kidnappant des Français à Arlit (site d’extraction d’uranium exploité par AREVA) et en assassinat deux Français à Niamey en 2011.

 

Image de prévisualisation YouTube

Le 23 mai 2013, le site d’AREVA a été touché par un attentat-suicide.

Sources image

 

Les cartes viennent du site de l’émission Le dessous des cartes (ARTE) intitulé « Etats fragiles dans le Sahel » ainsi que du site internet du magazine CARTO.

La Chine, une puissance émergente

Lors du précédent chapitre, nous avons vu que les Etats-Unis jouent une place majeure dans la mondialisation des échanges. Qualifiés un temps d’hyperpuissance, les Etats-Unis doivent cependant faire face à la concurrence des pays émergents dont la Chine fait figure de leader.

 

OBJECTIFS

  • Localiser les pays émergents sur la carte de l’organisation du monde
  • Décrire et expliquer les caractéristiques essentielles d’un pays émergent à l’aide de l’exemple chinois
  • Réaliser un croquis sur l’organisation du territoire chinois

 

 

La Chine et les BRICS : puissances émergentes ou émergées ?

 

- Un article du Figaro insiste sur le poids démographique et économique des BRICS

 

« Né avant tout de la volonté d’échapper à l’influence des États-Unis et de l’Europe, le groupe des BRICS, qui réunit le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, se cherche encore une identité. Pour l’heure, les cinq pays émergents, qui représentent 40 % de la population mondiale et pèsent près de 25% du PIB de la planète, ont surtout en commun leur insolente croissance. Un socle économique favorable à une plus grande intégration, mais qui reste encore à consolider.« 

 

 

- Un article de RFI montre que « Les populations du BRICS restent encore très pauvres »

 

 

- Un reportage de France info rapporte que les puissances émergentes s’entraident et s’organisent pour peser dans le concert des nations

 

Image de prévisualisation YouTube

 

- Une émission de France Culture de 2011 questionnait la notion de BRIC.

 

« Entre le Brésil et la Russie, ou bien la Chine et l’Inde, les choix et les niveaux de développements sont aussi disparates que les objectifs politiques. La Russie devrait d’ailleurs ne plus appartenir à cette acronyme, dans la mesure où sa croissance repose presque uniquement sur la rente pétrolière et gazière. Les seuls objectifs que les trois autres pays émergents peuvent avoir en commun est leur volonté d’être mieux reconnus sur la scène mondiale et de détenir une influence, et éventuellement des pouvoirs.« 

 

La montée en puissance de la Chine, 2ème puissance économique mondiale

 

- Un reportage de l’AFP : « 2010, la Chine en voie de devenir une superpuissance »

 

Image de prévisualisation YouTube

 

- Un reportage de France 2 en 2011 : Wanxiang, une entreprise chinoise s’implante aux Etats-Unis

 

Image de prévisualisation YouTube

 

- Les conditions de travail dans l’industrie du jouet

 

+ d’infos


 

Source image : Dessin de Chappatte de 2008 (source : globecartoon.com)

La mondialisation en images : la carte des amitiés Facebook

Après l’étude des relations nouées à l’échelle mondiale, nous allons nous intéresser aux effets de la mondialisation sur trois types de territoires :

  • une puissance mondiale : les Etats-Unis
  • les puissances émergentes à travers l’exemple de la Chine
  • les pays pauvres à travers l’exemple du Niger

Pour commencer cette partie, nous allons partir de l’exemple de la société américaine Facebook fondée en 2004 par Mark Zuckerberg. En avril 2012, Facebook annonce qu’il compte plus de 900 millions d’utilisateurs.

OBJECTIFS

  • Mettre en image la mondialisation à l’aide de cartes
  • Etudier la puissance technologique des Etats-Unis et son influence dans le monde
  • Visualiser et expliquer des inégalités spatiales à l’échelle du monde

CARTE 1 pour mettre la mondialisation et ses effets en images

En 2010, Paul Butler effectue un stage chez Facebook. Il réalise une carte permettant de visualiser et de matérialiser le réseau des utilisateurs de Facebook. Cette carte remporte un franc succès sur Internet. « On s’extasie sur la précision de la carte, sur sa beauté, sur la clarté et la précision des structures géographiques qu’elle fait apparaitre » mais comme le note Thierry Joliveau (l’auteur du site Monde géonumérique) c’est aussi un « objet idéologique« .

En effet, le document présente l’emprise du réseau social dans le monde et constitue une formidable publicité pour le groupe. Avec cette carte, Paul Butler veut montrer que « la compagnie Facebook relie les hommes du monde entier par-delà les frontières, les montagnes et les océans. Elle prend soin de toutes les amitiés qu’elle aide à éclore.« 

http://mondegeonumerique.files.wordpress.com/2011/01/facebook.png

UNE VIDEO PUBLICITAIRE : 2004-2009, comment Facebook s’est-il diffusé dans le monde ?

Image de prévisualisation YouTube

CARTE 2 : La carte des amitiés Facebook comparée à la carte de la densité de population

http://mondegeonumerique.files.wordpress.com/2011/02/post2carte11.jpg
Après avoir répondu aux questions de la fiche, nous nous rendrons à Palo Alto (Californie), là où Facebook pilote ses activités. Le siège social de l’entreprise est installé au cœur de la Silicon valley (« la vallée du silicium »), la première technopole au monde.
Pour aller + loin

Histoire des arts : La chasse à l’enfant, Jacques Prévert (1934)

Thème du programme d’éducation civique de la classe de 4ème, la justice des mineurs suscite depuis longtemps le débat. Comment remettre dans le droit chemin des jeunes qui commettent des infractions ? Entre les mesures éducatives et répressives, où faut-il placer le curseur. En 2011, des professionnels de la justice des enfants critiquaient vivement le gouvernement dans une tribune intitulée « C’est la justice des enfants qu’on assassine ». Ils contestaient surtout deux mesures : la création d’un tribunal correctionnel pour mineurs récidivistes de plus de 16 ans et la possibilité de placement en centre éducatif fermé (CEF) dès la première infraction des mineurs de 13 ans.

En 1934, l’affaire de Belle-Île-en-mer échauffe les esprits en France et inspire au poète Jacques Prévert  La chasse à l’enfant. « Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan ! », c’est par ces mots que débute cette chanson et notre étude sur la justice pénale des mineurs et son évolution dans le temps.

 

OBJECTIFS de la séance

  • Aborder la justice des mineurs à travers une chanson écrite par Jacques Prévert
  • Comprendre l’évolution de la justice des mineurs du XIX°s à aujourd’hui

Cliquez ici pour écouter « La chasse à l’enfant » de Jacques Prévert et Joseph Kosma (1934)

Image de prévisualisation YouTube

Les paroles de « La chasse à l’enfant »

Livre

Belle-Île-en-mer, 1934 : les faits
« C’est à un évènement qui se produit à Belle-Île-en-mer dans l’été 1934 que se rapporte cette chanson. A l’époque, les prisons pour enfants, bagnes pour mineurs et autres maisons de correction ou de redressement sont monnaies courantes en France. Pour un délit, un conflit avec les parents, avec une famille d’accueil pour les enfants de l’assistance publique, la justice et l’état n’hésitaient pas à envoyer des mineures, parfois très jeunes dans des centres qui tenaient plus de la prison que de la « rééducation. Ces centres sont souvent des zones de non droit, de brimades et d’humiliation que l’on aurait de la peine à imaginer aujourd’hui. »
« En août 1934, une révolte éclate sur l’île. Un des enfants, avant de manger sa soupe dans le silence absolu, a ce jour-là osé mordre dans un morceau de fromage. Les surveillants l’ont alors rosé de coups. A la suite de ces mauvais traitements administrés à leur camarade, une émeute éclate au sein de l’institution de Belle-Île-en-Mer, qui provoque l’évasion massive de 55 pupilles. Ce fait divers est suivi d’une campagne de presse très virulente, et va inspirer des intellectuels comme Jacques Prévert, qui écrit son célèbre poème « La Chasse à l’enfant ». Il y dénonce la « battue » organisée sur l’île, avec prime de 20 francs offerte aux touristes et aux habitants de Belle-île, pour chaque garçon capturé. »
  • 1810 :Dans le Code pénal (articles 66 et 67) apparaît la catégorie des mineurs de justice
  • 1850 : Loi sur «l’éducation et le patronage des jeunes détenus». Le système des colonies pénitentiaires privées devient le modèle de prise en charge des mineurs de justice. Dans le langage courant, on parle  de «maisons de correction» ou de «maisons de redressement». Elles sont situées à la campagne car on veut «sauver le colon par la terre, et la terre par le colon». Ce type d’établissement sera un modèle pour toute l’Europe pendant près de cent ans.
  • 1880 : Ouverture de la colonie pénitentiaire publique de Belle-Ile en Mer à vocation agricole et maritime.
  • 1906 : La majorité pénale passe de 16 à 18 ans : les jeunes sont consi- dérés comme des mineurs pénaux jusqu’à 18 ans. La majorité civile est elle à 21 ans.
  • 1934 : Révolte des colons de Belle-Ile en Mer qui sera suivie par une des plus importantes campagne de presse contre les «bagnes d’enfants».
  • 2 février 1945 : Ordonnance relative à l’enfance délinquante. Elle est devenue la référence en matière de justice des mineurs. Elle insiste sur la primauté de l’éducatif sur le répressif et permet la création des Tribunaux pour enfants sur tout le territoire ainsi que la fonction de Juges des enfants.

La justice des mineurs et ses évolutions

http://www.dailymotion.com/video/xp3p9y
Image de prévisualisation YouTube