Archive pour EMC 3ème

EMC 3ème – Mantes-la-Jolie sous tension

OBJECTIFS

  • Comprendre un fait d’actualité grâce à la lecture augmentée d’un article de presse
  • Je participe activement à un débat argumenté
  • Je donne mon opinion en groupe et en classe entière

 

ACTIVITÉ 1 : J’étudie et j’annote un article d’actualité avec IBooks

« La cité du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie sous tension », un article du journal Le Monde daté du 21 novembre 2017

ACTIVITÉ 2 : En vous appuyant sur l’article et votre travail, discutons ensemble de ce qui se passe à Mantes-la-Jolie.

ACTIVITÉ 3 : Je me prépare à débattre (exemples de questions posées par les président.e.s)

Qui peut rappeler quelles sont les valeurs de la république ? Les symboles de la république française ? Les principes de la république écrits dans la constitution ?

Qui peut nous expliquer pourquoi une marche pour l’égalité et contre le racisme a eu lieu en 1983 ? Les jeunes en colère ont-ils été violents ? Cette marche a t-elle été une réussite ?

Qui peut nous rappeler ce qui a déclenché les émeutes de 2005 en France et comment elles se sont déroulées ? Quels problèmes de fond connaissent les banlieues françaises ?

Qu’a fait l’État pour les banlieues après 2005 ? Quelle est la situation aujourd’hui ?

Pensez-vous que les valeurs de la république s’appliquent partout et pour tous ?

 

 

EMC 3ème – Isis the end

CONSIGNES

1. Joue au newsgame Isis the end puis complète ta fiche

2022. L’État Islamique embrigade toujours plus d’individus pour rejoindre ses rangs. Le Gouvernement français a décidé d’agir en créant l’Unité Nationale d’Intervention contre la radicalisation (UNIR). Vous en faites partie et recevez le signalement d’un individu potentiellement radicalisé. C’est donc à vous de jouer mais comment allez-vous mener votre enquête ?

 

http://static.euronews.com/articles/359198/684x384_359198.jpg

2. Clique ici pour trouver une définition de radicalisation

3. Écoute cette vidéo (0.00 -> 1.30) puis liste des raisons qui expliquent la radicalisation de certains jeunes. 

4. Étudie les affiches du site stop-djihadisme. Relève trois façons utilisées ou proposées par l’état pour lutter contre la radicalisation des jeunes.

L’image contient peut-être : texte

Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.

EMC 3ème – Les valeurs de la république s’appliquent-elles partout et pour tous ?

En 2005, des émeutes embrasaient les banlieues questionnant le vivre ensemble en France et l’idéal républicain d’une égalité partout et pour tous. Douze ans après, la situation a t-elle changé dans les quartiers dits sensibles ?

OBJECTIFS

  • Je connais les principes, valeurs et symboles de la citoyenneté française et de la citoyenneté européenne.
  • Je comprends que l’idéal républicain est un combat permanent.
  • Je participe à une discussion à visées démocratique et philosophique.

#1. Je connais les principes, les valeurs et les symboles de la république française


#2. J’étudie deux événements qui marquent l’histoire des banlieues populaires françaises.

1983 : la marche pour l’égalité et contre le racisme

Résultat de recherche d'images pour "marche pour l'égalité 1983 affiche"

L’affiche officielle de la Marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983

 

La Marche pour l’égalité et contre le racisme (aussi appelée Marche des beurs) s’est déroulée entre le 15 octobre et le 3 décembre 1983 entre Marseille et Paris.

En 1983, alors que la gauche est au pouvoir en France, un le parti d’extrême droite appelé le Front national se développe. La Marche naît en réaction à des violences policières contre des jeunes d’origine immigrée aux Minguettes dans la banlieue lyonnaise. Lors de cette grande manifestation, des fils et des filles d’immigrés demandent la reconnaissance de leur citoyenneté française. Ils luttent contre le racisme et réclament l’égalité des droits pour tous.

Peu nombreux au départ et partis dans une quasi indifférence, les marcheurs – enfants d’immigrés et militants antiraciste – arrivent à Paris à la fin du mois de novembre 1983. Plus de 100 000 personnes les rejoignent lors de leur défilé dans la capitale le dimanche 3 décembre 1983. Huit d’entre eux sont reçus par le président de la République, François Mitterrand, qui leur annonce la création de la carte de séjour de dix ans. 

2005 : émeutes dans les banlieues françaises après la mort de Zied et Bouna

Dessin de presse paru lors des émeutes de 2005 (par Schneider)

 

Le 27 octobre 2005, Zyed (17 ans) et Bouna (15 ans), deux jeunes de Clichy-sous-Bois meurent électrocutés dans un transformateur après une course-poursuite avec la police. Dès le soir, ce drame crée une flambée de violence dans la ville. Elle se diffuse dans d’autres cités françaises car le sentiment de rejet de la police et les inégalités qui existent dans les banlieues françaises sont fortes (chômage, échec scolaire, discriminations).

Les mesures de couvre-feu et d’état d’urgence restent en mémoire. Des formules chocs aussi. La révolte de 2005 a été forte par son ampleur, sa durée et les cibles des émeutiers : des voitures brûlent mais aussi des écoles, des gymnases ou des centres sociaux.  Pendant trois semaines, 300 communes françaises signalent des incidents et les médias du monde entier braquent leurs caméras sur la France.

 

VIDEO – Comprendre l’enclavement de Clichy-sous-bois en 5 minutes

2015 : Clichy-sous-Bois, qu’est-ce qui a changé depuis 10 ans ?

+ article Huffington post ‘Dix ans après les émeutes de 2005, les banlieues sont-elles toujours en colère ?’

___________________________________

#2. Je participe à une discussion à visées philosophique et démocratique

Les valeurs de la république sont-elles respectées

partout et pour tous ?

Pour entretenir ta réflexion

Dilemme moral : Tu es un citoyen français. Comme 1/4 à 1/3 des Français, ton histoire familiale est liée à l’immigration. En classe, des élèves relèvent que tu n’es pas un ‘vraiment’ français car ta famille est d’origine maghrébine. Que fais-tu ? Tu te mets en colère ou tu laisses dire ?

Les lyrics de Kery James – Banlieusards

EMC 3ème – « Vous n’aurez pas ma haine »

Le 13 novembre 2015, le journaliste Antoine Leiris perdait sa femme dans l’attentat du Bataclan à Paris. Quelques jours après, il avait posté sur Facebook une lettre dans laquelle il déclarait « Vous n’aurez pas ma haine ».

1. À qui s’adresse la lettre d’Antoine Leiris ?
2. Qu’entend-il par « âmes mortes » ? (ligne 4)
3. Pourquoi Antoine Leiris ne cède t-il pas à la haine ? Surligne un passage du texte et explique-le.
4. Que ressens-tu à la lecture de ce texte ?
5. Lutter contre le terrorisme c’est aussi se battre pour la liberté. Explique pourquoi.

Jeudi, nous allons assister à la pièce « Djihad » d’Ismaël Saidi à l’Opéra théâtre de Saint-Étienne. Ce sera l’occasion de débattre avec les artistes du processus de radicalisation qui fait basculer des jeunes dans le terrorisme islamiste.

À lire : Charlie Hebdo : pourquoi des dessinateurs de presse ont-il été assassinés ?

À lire : Une BD prenante sur le processus de radicalisation et le parcours d’un jeune français happé par Daech -> L’appel de Galandon et Mermoux

« Les attentats de novembre 2015 ravivent de douloureux souvenirs. Depuis le massacre survenu au siège de Charlie Hebdo, de nombreux auteurs/dessinateurs ont éprouvé le besoin de se libérer d’un poids, lourd à porter seul. Plusieurs bandes-dessinées touchantes sont là pour l’attester. L’appel apporte une nouvelle vision. Avec cette œuvre, Laurent Galandon et Dominique Mermoux, créent un point de départ. À l’image d’un adolescent aux portes de la radicalisation, et de sa mère qui assiste, à distance, à la transformation de son fils. L’appel ou l’interminable attente de Cécile. Pour espérer sauver Benoît.« 

L'Appel