Archive pour Histoire

6ème H3 – Vivre à Athènes, une démocratie

PLAN

1. Athènes est une cité inégalitaire mais unie

Le vocabulaire à connaître

  • démocratie
  • citoyens, métèques, esclaves
  • la procession des Panathénées, l’agora, l’Acropole
  • Périclès

Image de prévisualisation YouTube

Au 5ème siècle avant JC, Athènes est une cité grecque importante. C’est ici que la démocratie a été inventée. 4 catégories d’habitants vivent dans la démocratie athénienne : ont-ils tous les mêmes droits ?

  • Présenter les 4 catégories d’habitants à Athènes et montrer qui sont les plus avantagés

Hebergeur d'image

Pourtant une grande fête unit tous les habitants d’Athènes. C’est la fête des Panathénées, va aux pages 46-47 de ton manuel pour en savoir plus et réponds aux questions !

Regarde la vidéo pour en savoir plus sur le Parthénon et la frise des Panathénées

Image de prévisualisation YouTube

2. Athènes, une cité à défendre 

Le vocabulaire à connaître

  • la bataille de Marathon en 490 avant JC
  • les guerres médiques contre les Perses
  • les hoplites

OBJECTIF

  • Rédiger un texte qui répond aux 6 questions (où ? quand ? qui ? quoi ? pourquoi ? comment ?)

Pour étudier la célèbre bataille de Marathon, vous allez travailler sur le mini-site réalisé par un collègue d’histoire-géo, Cyril Delabruyère.

-> Clique ici pour accéder à l’activité <-

 

Pour en savoir plus, regarde cet extrait du documentaire ‘Au nom d’Athènes : vaincre à Marathon’ diffusé sur ARTE.

Image de prévisualisation YouTube

 

3. Athènes, le fonctionnement de la première démocratie

OBJECTIFS

  • Découvrir les lieux de la démocratie athénienne au temps de Périclès (V°s avant J-C)
  • Raconter le déroulement d’une séance à l’Ecclésia en te mettant à la place d’un citoyen athénien

Le vocabulaire à connaître

  • l’Ecclésia sur la colline de la Pnyx
  • la Boulé

Au cours de cette leçon, tu vas accompagner Nikos, un jeune citoyen athénien qui assiste pour la 1ère fois à un débat à l’Ecclésia. Nous sommes en 415 avant JC, un sujet anime particulièrement les citoyens d’Athènes…

-> Pour accéder à l’activité, clique ici <-

Aller plus loin : une vidéo sur le fonctionnement de la démocratie athénienne durant l’Antiquité

http://www.dailymotion.com/video/xc1otp

4ème H3 – La Révolution française et l’Empire (1789 – 1815)

INTRODUCTION : La France et l’Europe de 1789 à 1815

Compétence : Je mémorise et situe les grands repères historiques

Activité : Réponds aux questions 1, 2, 3 p 58

1. Le passage du sujet au citoyen

Compétence : J’étudie une image avec méthode

Activité : Étude du tableau de Jacques-Louis David « Le serment du jeu de paume »


 

2. Quelle république pour la France ?

Compétence : Je mets en relation un texte et une carte

Activité : Étudie le discours de Maximilien Robespierre en le mettant en relation avec la carte 1 p 60

Compétence : J’étudie une image avec méthode

Activité : Étude du tableau de Jacques-Louis David « Marat assassiné »

Activité : Choisis un thème à étudier pour comprendre les apports de la Révolution au niveau politique et social

  • La place des femmes dans la Révolution, de Charlotte Corday à Olympe de Gouges

-> coup de pouce : lien article pour réaliser la carte mentale

  • La Révolution a t-elle libéré les esclaves ?

3. Du Consulat à l’Empire

Compétence : J’étudie une image avec méthode

Activité : Étude du tableau de Jacques-Louis David « Le sacre de Napoléon »

Une vidéo pour entrer dans le tableau

 

Compétence : J’étudie une image avec méthode

Activité : Étude du tableau de Goya « Tres de Mayo »

-> le lien pour entrer dans l’activité

______________________________

Pour aller + loin

Une carte pour suivre les pas de Napoléon en Europe et ailleurs…

La posture de Napoléon a souvent questionné : pourquoi mettait-il la main dans son gilet ? On a évoqué une façon de soulager son estomac (à tort), une règle de bienséance, une posture courante pour l’époque (les uniformes n’avaient pas de poches) ou la volonté de donner l’image d’un gouvernant réfléchi et d’un général sûr de lui.  Cette publicité belge de MacDonald donne évidemment une autre version de la main dans le gilet et de la défaite de Waterloo…

Bonus !

3ème H4 – Régime de Vichy, collaboration et Résistance en France (1940-1944)

INTRODUCTION : La France occupée

Compétence : Je mémorise et situe les grands repères historiques et géographiques

ACTIVITÉ – Réponds aux questions 1 à 4 p 74

1.Vichy, un régime antirépublicain

Compétence : Je travaille en équipe en partageant des tâches, en étant actif et à l’écoute des autres

Afficher l'image d'origine

ACTIVITÉ – Dossier p 76-79

2. Le régime de Vichy collabore avec l’Allemagne nazie

Compétences

  • Je mets en relation des documents
  • Je réalise une production multimedia

ACTIVITÉ  : Dossier p 80-81 – note des informations montrant les aspects de la collaboration

Complète la vidéo sur Adobe Spark

3. La France libre : résister depuis l’Europe et le monde

Compétence : J’écris un développement construit avec l’aide de documents

ACTIVITÉ  : Réponds aux questions 1 à 4 p 82-83

* Merci à Alexandre Balet pour la qualité des vidéos de la Classe d’Histoire

3ème H3 – La Seconde Guerre mondiale : une guerre d’anéantissement (1939-1945)

CONTEXTE : Qui se bat ? Pourquoi ?

1. Les deux phases de la guerre

Compétence : Je mémorise et situe les grands repères historiques grâce à une carte mentale

http://lewebpedagogique.com/lapasserelle/files/2013/02/carte-mentale-DGm.jpg

Retrouve des événements et aspects de la Deuxième Guerre mondiale dans le dessin animé Blitz Wolf de Tex Avery (1942)
 

2. Les génocides des Juifs et des Tziganes

ACTIVITÉ : Histoire des arts – Maus de Art Spiegelman

Deux liens pour répondre à vos questions sur le génocide (ex : pourquoi les Juifs/les Tziganes ?)

Assassiner : la mission des Einstazgruppen

 

« Le 22 juin 1941, Hitler déclenche l’opération Barbarossa, portant la guerre en Union Soviétique. Cette guerre d’un type nouveau est conçue par les nazis comme une guerre d’anéantissement et comme une guerre idéologique. L’enjeu est d’importance : expansion territoriale à l’Est, destruction du bolchevisme et annihilation du judaïsme, les nazis assimilant l’un et l’autre.

Au printemps 1941, quatre groupes d’interventions mobiles (les Einsatzgruppen) sont formés en vue de liquider sur place les cadres du parti communiste et les Juifs. Les 3 000 hommes qui composent ces unités spéciales sont tous des volontaires commandés par des officiers dont certains exerçaient une profession libérale ou une fonction intellectuelle avant-guerre. » [source]

Un camp de la mort : Auschwitz-Birkenau

 

(pour ceux qui avancent vite)

3. Un autre exemple de violences de guerre : la guerre du Pacifique et l’utilisation de la bombe atomique

Le point de départ : le bombardement de la base américaine de Pearl Harbor le 7 décembre 1941

La guerre du Pacifique (1942-1945) -> voir dossier p 56 et p 59

Hiroshima et Nagasaki : comment en est-on arrivé là ?

Le bombardement d’Hiroshima et de Nagasaki est un tournant de la Seconde Guerre mondiale mais aussi dans l’histoire de l’humanité. Pour comprendre l’utilisation de l’arme atomique par les Etats-Unis, clique sur l’image et tu accéderas à une infographie très claire réalisée par l’AFP et Curiosphère.tv.

L’essentiel

Le 8 mai 1945, l’Allemagne capitule mais les forces de l’Axe ne sont pas toutes vaincues. Le Japon tient tête aux Américains et défend les territoires conquis durant la Seconde Guerre mondiale. Pour vaincre le dernier pays de l’Axe encore en guerre, le président américain Harry Truman décide d’utiliser la bombe atomique. Cette arme a été mise au point grâce au projet Manhattan et testée la première fois en juillet 1945 dans le désert du Nouveau-Mexique. Le 6 août 1945, le bombardier Enola Gay survole la ville d’Hiroshima et largue « Little boy », une bombe à l’uranium équivalente à 15 000 tonnes de TNT. Trois jours plus tard, « Fat man » est largué sur Nagasaki. Le bilan de ces deux attaques est très lourd : près de 400 000 personnes perdront la vie sur le coup ou suite à leurs blessures/séquelles de la radioactivité. Le 15 août, l’empereur Hirohito annonce que le Japon va capituler, cette décision est effective le 2 septembre 1945.