« Yes, they did it ! », une affiche sur Obama

En étude dirigée, la classe de 5°4 a travaillé sur la victoire de Barack Obama lors d’une séance intitulée : « Comprendre l’actualité« . Une affiche de la campagne électorale du camp démocrate a été analysée (1. Présenter / 2. Décrire / 3. Interpréter) puis a été mise en relation avec le discours du candidat victorieux à Chicago. Les élèves ont ensuite réalisé leur propre affiche en respectant les codes vus en classe : une image + un slogan : un message. Voici 3 affiches réalisées par Manuel, Lisa et Stéphanie.

Manuel s’est appliqué (malgré quelques fautes…) mais son travail ne respecte pas forcément les codes vus en classe (texte trop long). Il a le mérite de donner son point de vue sur l’élection d’Obama.


Lisa a compris le travail : une image (prise sur internet : Barack Obama, en plein discours regardant vers l’avenir), un slogan (le « Yes we can » francisé) et un message : Obama, le coup de pouce dont avait besoin l’Amérique ?


Stéphanie a réalisé intégralement cette affiche : l’espoir du changement en Amérique apparaît clairement.


Les médias et l’Afrique : clichés ou triste réalité ?

Les Clés de l’actualité viennent de publier « Les Clés du monde : toute l’actu de l’année 2008« . Les articles sont clairs, accessibles et en prise avec les préoccupations des élèves du collège. En somme, un très bon outil de travail pour comprendre l’actualité mondiale. Cet ouvrage est organisé en 5 parties :

rubriques (politique, économie, culture, …)

prospectives

atlas (approche par continent)

statistiques

annexes (lexique, sources, index)

Des articles courts, à la portée du plus grand nombre, permettent de faire le point sur la crise financière, l’élection d’Obama, la construction européenne ou sur l’économie des jeux vidéos (à lire le mystérieux « syndrome de la raclette » touchant les possesseurs de la Wii…)


Afro-pessimisme

Arrivé à la partie « Atlas », on feuillette avec intérêt les articles classés par continent. Pourtant, le traitement de l’Afrique va certainement nourrir dans l’esprit des lecteurs une approche stéréotypée de cet espace mondial. La liste de tous les articles est assez éloquente :

Congo : le naufrage

Afrique du Sud : un président intérimaire, attaques xénophobes

Algérie : le yoyo pétrolier

Côte d’Ivoire : le pouvoir en équilibre précaire

Kenya : sous aide alimentaire

Mauritanie : nouveau coup d’état

Rép. dém. du Congo : Laurent Nkunda, l’homme de la terreur

Somalie : alerte aux pirates

Soudan : le président accusé de génocide

Tchad : la force européenne impuissante

Zimbabwe : le pays s’enfonce dans la misère

Les photos publiées (manifestation, attentat, sécheresse, censure, génocide, chars d’assaut, pirate, rebelles) sont révélatrices d’une vision catastrophiste du continent africain. Pour que les journaux télévisés évoquent en profondeur l’Afrique, il faut le plus souvent une guerre, une famine ou un scandale (Affaire Elf, L’arche de Zoé). En boucle, les mêmes images imprègnent notre rétine : des habitants chétifs, des armes, des pleurs. Il en va de même pour des films sortis récemment comme Lord of War ou Blood Diamond : leur titre suffit à planter le décor.

Il ne s’agit pas de nier ces réalités : l’Afrique est le continent le plus pauvre au monde et reste durement touché par plusieurs fléaux. Mais, l’empilement de sujets négatifs forge le stéréotype tenace d’une Afrique à feu et à sang… alors qu’il y a des Afriques et des nuances à apporter.

Un constat : L’Afrique n’est pas exclue de la mondialisation. Le Ghana a en profité (exportation de minerais) mais le ralentissement de l’économie mondiale affectera à coup sûr le pays (baisse de la demande et donc du prix). Malgré un IDH très bas, le Ghana a une croissance économique plus forte que la France. Evidemment, en partant de plus bas, les chiffres de la croissance économique ne peuvent être que plus forts. Il faut dire aussi que cette croissance économique ne profite pas à tout le monde et contribue à creuser les inégalités. Mais l’Afrique fait aussi des progrès ! Si la situation n’est pas idéale, des signes encourageants sont notés par l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) en ce qui concerne la démocratie et la lutte contre la corruption.

La coupe du monde de football organisée par l’Afrique du Sud en 2010 illustre cette Afrique en mouvement qu’on aurait aimé voir s’inviter dans les pages des « Clés du monde 2008 ». Un pays africain est en mesure d’organiser l’événement sportif le plus médiatisé au monde et la construction du Durban stadium est une image forte de l’Afrique de demain.

Reste aussi à s’interroger sur les manuels d’Histoire Géographie. Un rapport récent de la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) a mis en lumière  que des images présentes dans les manuels scolaires « véhicuent des représentations stéréotypées qui peuvent être à l’origine des discriminations. »   Illustrer les chapitres sur l’Afrique demandera réflexion.


Par exemple, un document montrant un restaurant Mac Donald’s dans une capitale africaine est-il forcément le meilleur signe de développement de l’Afrique ? Penser l’Afrique avec notre regard d’occidental ne reflétera pas la réalité. Ce dessin de Chappatte nous le montre bien.

E.G

sources :

photo du Durban stadium, le Moses Mahbida Stadium

http://fr.sports.yahoo.com/080828/72/wss3.html?event=football_p

OCDE, des progrès démocratiques ont été accomplis :

http://www.oecd.org/dataoecd/10/39/40583550.pdf

Rapport de la HALDE :

http://www.halde.fr/IMG/pdf/DP_manuels_scolaires_VF-2.pdf

Débat sur l’afro-pessimisme :

http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/etpays/Afsubsah/AfsubsahVoc.htm

Le Bondy Blog Dakar « pour casser l’image stéréotypée » de l’Afrique dans les médias :

http://www.dakarblog.info/

Les corrigés des élèves

Tous les corrigés publiés sur la p@sserelle seront l’œuvre des élèves du collège Waldeck Rousseau. Après chaque évaluation, (une ou) deux productions élèves seront choisies pour la qualité des informations apportées et le respect des règles du paragraphe argumenté. Une fois centralisés, les corrigés permettront une révision plus efficace dans l’optique des Brevets blancs et du Diplôme national du Brevet.

Pour que le corrigé soit publié, il faut que les règles suivantes soient respectées :

 

  • le respect de la langue française : écrire sans faute d’orthographe, formuler correctement ses phrases.
  • respecter les règles de ponctuation.
  • signer le corrigé (Prénom NOM en bas de page)

 

Au petit bonheur la France…

Article rédigé le mercredi 3 décembre 2008

Demain, Nicolas Sarkozy dégaine son « arsenal anti-crise ». Un paquet de mesures pour relancer le « pouvoir d’achat » des ménages. Les jeunes foyers n’accèdent plus à la propriété, le gouvernement s »engage à renforcer le prêt à taux 0. Renault, Peugeot et Michelin patinent, la prime à la casse est réhaussée à 1000 euros pour relancer l’achat d’autos neuves. La crise économique a succédé au krach financier et le commandant en chef enfourche à nouveau son cheval de bataille électoral : « Je serai le président du pouvoir d’achat ». L’opposition (si l’en reste une…) critique cette promesse devenue chimère mais en le faisant, elle cautionne l’utilisation de deux indicateurs où seul l’achat fait le bonheur.
En 1955, Boris Vian chante La « complainte du progrès », où le portefeuille devient une arme de séduction massive :     

« Autrefois pour faire sa cour, on parlait d’amour…Aujourd’hui, c’est plus pareil, ça change, ça change. Pour séduire le cher ange, on lui glisse à l’oreille : Oh Gudule, viens m’embrasser et je te donnerai un frigidaire, un joli scooter…et une tourniquette pour faire la vinaigrette… »

1974 – 2008 : les quarante Piteuses ?

Boris Vian a tapé juste avec sa complainte témoin de la société de consommation naissante lors des Trente Glorieuses. Encore aujourd’hui, le « moral des ménages » se lit à la lumière de leur « pouvoir d’achat », deux mesures utilisées par l’INSEE. Le mode de calcul du « moral des ménages » repose sur les critères suivants :

niveau de vie en France (évolution passée / perspectives d’évolution) ; situation financière personnelle (évolution passée / perspectives d’évolution) ; opportunité de faire des achats importants.

« Depuis 1987, jamais le moral des ménages français n’a été aussi bas » : cette rengaine entendue à la rentrée nous a offert une bonne bouffée de scepticisme et une louche d’horizon bouché. Nous ne sommes pas tous statisticiens à l’INSEE : avoir le moral atteint va au-delà de l’impossibilité de projeter « des achats importants ». Le bonheur en statistique est définitivement matériel. Il en est de même pour la baisse du « pouvoir d’achat ». Si l’INSEE dit que le moral des Français est au fond de leurs chaussettes, un autre graphique montre que depuis 2005 le pouvoir d’achat remonte. L’inflation n’explique pas tout :le désir d’achat est devenu frénésie et quand il y a privation, il y a frustration.


L’Europe du Nord-Ouest : l’espace le plus heureux au monde ?     

Des indicateurs plus parlants, il en existe : il y aurait en France environ 13% de pauvres. Selon l’INSEE, le taux de pauvreté en France est légèrement moins élevé pour 2006 qu’en 1996…mais celui-ci remonte depuis quelques années. Mais le mode de calcul du nouvel indicateur de pauvreté fait encore l’objet de polémiques. Tout commela courbe du bonheur sorti du chapeau de l’INSEE récemment qui réjouit le septuagénaire : la crise de la quarantaine, la joie du retraité. « Le travail, c’est la santé, rien faire c’est la conserver ! » Le pouvoir d’achat céderait-il enfin la place à la délectation du repos bien mérité ?


Pierre Le Roy, un énarque, « fils de paysan pauvre et breton », a lancé une revue nommée « GLOBECO : comprendre la mondialisation ». Il expose (aussi) un indice du bonheur bâti à partir de « 40 données statistiques qui sont regroupées en quatre chapitres : la paix et la sécurité ; la liberté, la démocratie et les droits de l’homme ; la qualité de la vie ; l’intelligence, la communication et la culture. »     

Parmi les 15 pays qui arrivent en tête de l’indice du bonheur mondial en 2007, 13 sont européens (dont les 3 pays scandinaves). La France se classe 15ème.Malgré la réalité implacable et une crise économique à ses débuts, gardons à l’esprit qu’en habitant en Europe du Nord-ouest, nous vivons dans l’espace le plus riche et, semble t-il, le plus heureux au monde. Alors, au petit bonheur la France… 

E.G

La courbe du pouvoir d’achat de 1990 à 2007
http://www.insee.fr/fr/publications-et-services/default.asp?page=dossiers_web/pouvoir_achat/graphiques_pouvoir_achat.htm

La courbe du bonheur
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/FPORSOC08n.PDF

L’indice du bonheur mondial de 2007
http://www.globeco.fr/public/index.php?a=Bonheur-mondial-edition-2007

Le pouvoir d’achat en chanson…

« La complainte du progrès », Boris Vian
http://www.wideo.fr/video/iLyROoaft8zD.html

« Le pouvoir d’achat »
http://vodpod.com/watch/458129-la-chanson-du-pouvoir-dachat

Clip de propagande ministérielle
http://www.wat.tv/video/clip-mesures-pouvoir-achat-ojel_kzrl_.html>