HDA 4ème – Blu, l’origine des espèces et la fin du monde

OBJECTIFS

  • Je suis sensible à l’art et à l’actualité
  • Je formule mon opinion à l’écrit
  • Je m’engage dans une réalisation collective

Blu est un artiste originaire de Bologne (Italie). Depuis 2000, ses fresques gigantesques s’étalent sur les murs des bâtiments du monde entier. Il utilise sa liberté d’expression pour dénoncer la cupidité (= la soif d’argent) des hommes et les atteintes à l’environnement.

Au mois d’octobre 2015, il a réalisé sur un immense mur une frise racontant l’origine des espèces et la chute de l’Homme.

________________________________________________

Mission : tu vas débord décrypter cette œuvre et ensuite te lancer en groupe dans une réalisation à la façon de Blu.

#1. Lis l’article (-> clique ici <-) consacré à Blu puis présente l’artiste et son œuvre

#2. Décris le mur réalisé par Blu à Rome

http://www.blublu.org/sito/walls/2015/big/013.jpg

POUR ZOOMER, clique ici !

http://www.blublu.org/sito/walls/2015/big/014.jpg

POUR ZOOMER, clique ici !

L’œuvre de Blu est un hommage aux colonnes triomphales construites par les empereurs romains. La plus célèbre est la colonne Trajan : pour en savoir plus, clique ici.

L’œuvre évoque aussi l’évolution des espèces du naturaliste anglais Charles Darwin (1809 – 1882).

#3. J’explique le message de l’artiste

http://www.blublu.org/sito/walls/2015/big/015.jpg

POUR ZOOMER, clique ici !

Blu avait déjà travaillé sur l’évolution des espèces et sur la fin du monde. Regarde cette vidéo et explique ce qui risque d’amener l’humanité à sombrer d’après Blu.

#4. Réalise une œuvre à la façon de Blu pour dénoncer quelque chose qui te révolte. Tu es libre de choisir le thème et le support qui t’intéresse. À toi de jouer !

6ème G1 – Habiter une métropole

À l’école primaire, tu as appris qu’une ville a différentes fonctions : se loger, travailler, se déplacer, avoir des loisirs. Cette année, tu vas étudier la diversité des modes de vie dans les métropoles du monde. Quels problèmes rencontrent ces grandes villes et quelles solutions apporte t-on ?

Compétence : Je mets en relation des documents

  • Étude de cas 1 – Habiter Lagos, une métropole d’un pays en développement

  • Étude de cas 2 – Habiter Londres, une métropole développée

Compétence : Je compare Londres et Lagos, propose puis vérifie des hypothèse

  • Mise en perspective : Que veut dire habiter une métropole ?

Compétence : Je localise et je situe des repères géographiques

  • Carte – Un monde habité : les grandes métropoles

GÉO 3ème I.2 – Les espaces de faibles densité et leurs atouts

La première partie du cours t’a montré que les hommes et les activités se concentrent dans les aires urbaines, les vallées fluviales, les espaces frontaliers et sur les littoraux.

À l’inverse, il existe des espaces naturels et agricoles qui comptent moins de 30 hab/km2. C’est en étudiant deux chansons de l’Auvergnat Jean-Louis Murat puis en découvrant tous les aspects du Parc Naturel Régional du Pilat que tu vas voir les dynamiques et les atouts de ces espaces de faible densité.

Afficher l'image d'origine

1. HISTOIRE DES ARTS : La campagne en chanson (Jean-Louis Murat – J’ai fréquenté la beauté)

2. ÉVALUATION : L’exode rural en chanson (Et puis chacun vendrait des grives)

OBJECTIF : Je sais étudier un document

Un exemple de désertificaction dans la région Auvergne-Rhône-Alpes

3. ETUDE DE CAS : Le Parc Naturel Régional du Pilat, une presqu’île naturelle dans un océan urbain

OBJECTIF : Je construis une carte, un croquis, un schéma et sa légende

EMC 4ème – Les graffeurs sont-ils des artistes ou des vandales ?

À travers le graffiti, pratique à la fois illégale et vedette des galeries d’art, nous allons questionner une valeur chère à la république : la liberté.

OBJECTIFS

  • J’étudie une liberté fondamentale (la liberté d’expression) à travers la pratique du graffiti
  • Je réfléchis à l’article 4 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789) : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui« 
  • Je participe à une discussion à visées philosophique et démocratique : les graffeurs artistes ou vandales ?

#1. Quelles libertés en France ? Que signifie être libre ?

Afficher l'image d'origine

  1. Rédige une liste des libertés que nous avons en France
  2. Distingue avec un code couleur les libertés individuelles et les libertés collectives
  3. Pour toi, que signifie « être libre » ?

#2. Les graffeurs, des artistes ou des vandales ?

#3. Tags et graffitis : que dit la loi française ? (source)

Le vandalisme est une atteinte « gratuite » aux biens privés ou publics, dont la gravité de la sanction dépend des circonstances de l’infraction, de la nature du bien et des dégâts causés.

Sont considérés comme des actes de vandalisme :

  • les tags, les graffitis et autres inscriptions non autorisées sur une façade ou un véhicule,
  • toute autre détérioration d’un véhicule,
  • destruction d’abribus,
  • détérioration de bâtiments publics,
  • ou bris de fenêtres ou de vitrines de magasin sans vol.

S’il n’en résulte que des dommages légers, la peine maximale pour avoir fait un tag est de :

En cas de dommage important, un acte de vandalisme est puni jusqu’à

  • 2 ans d’emprisonnement
  • et 30 000 € d’amende.

#4. Je participe à une discussion à visées philosophique et démocratique

Les graffeurs sont-ils des artistes ou des vandales ?

À partir de cette question caricaturale, vous allez devoir faire preuve de nuances pour expliquer une situation plus complexe.

Regarde la vidéo pour comprendre comment va se dérouler la discussion

Pour entretenir ta réflexion

Dilemme moral : Tu es le maire d’une commune française où vit un célèbre graffeur qui bénéficie d’une renommée nationale et mondiale. Ce travail ne plaît pas à tout le monde et certains demandent que l’on efface ses traces. Que vas-tu décider ? Laisser l’artiste s’exprimer ou faire respecter le texte de loi à la lettre ?

-> regarde ce qui s’est passé au Havre au mois d’octobre 2015 <-

Ressources vidéos : Ella&Pitr et Bulbe habitent Saint-Etienne, ils ont commencé par le graffiti et voient aujourd’hui leurs œuvres exposées en galerie.