Archive

Archives pour la catégorie ‘AstroMix’

14-18 en chansons

Dans la perspective d’une exposition au CDi consacrée à la Grande Guerre je vous propose de construire une bande son à partir des chansons consacrées à la période 1914-1918.

Faites votre choix selon votre goût puis faites une recherche sur l’auteur et les paroles pour expliquer comment le titre parle de la guerre et pourquoi vous l’avez sélectionné.

AstroMix #7 Sur le ring

Pour prolonger la sortie « Collège au cinéma » des 3ème pour voir le film « Dans les cordes«  réalisé en 2006 par Magaly Richard-Serano. La réalisatrice a commencé sa carrière en tant que scénariste pour une série télévisée célèbre et dont on peut d’ailleurs voir un extrait dans le film: « Plus Belle La Vie« . Le film « Dans les cordes« , le premier de Magaly Richard-Serano, raconte l’histoire d’Angie jeune boxeuse « élite » de Vitry-sur-Seine qui vit dans un petit appartement avec sa mère, son père (qui est aussi son entraîneur) et sa cousine, Sandra. Angie est une championne mais une cuisante défaite va d’abord l’éloigner des rings, la faire s’interroger sur son avenir et surtout lui faire découvrir un terrible secret de famille concernant Sandra, celle qui est à la fois sa meilleure amie et sa principale rivale. Le film comporte une forte dimension autobiographique puisque la réalisatrice a grandi à Vitry-sur-Seine et fut elle-même une ancienne championne de savate, sport également connu sous le nom de boxe française. Elle filme énergiquement une famille dans laquelle tout passe par la boxe ; le « noble art » est ici  le seul moyen d’exister socialement et sa violence n’est que la transposition des coups que porte la vie sur les individus. Un thème récurrent quand il est question de boxe au cinéma. Magaly Richard-Serano s’est d’ailleurs inspirée de deux films pour réaliser le sien: Fat City de Jon Huston (1972) pour le sentiment de solitude du boxeur face à son destin et Raging Bull de Martin Scorsese (1980) pour la façon de filmer les combats, caméra sur le ring, qui donne l’impression au spectateur de vivre le combat de l’intérieur. Dans la plupart des autres films traitant de la boxe, les combats sont filmés depuis les tribunes. Le spectateur est alors observateur, et non acteur, du combat du « héros »: ceci est particulièrement visible dans Rocky de John Avildsen mais écrit et incarné par Sylvester Stallone (1976), film référence à voir absolument ne serait-ce que pour sa géniale bande-son signée Bill Conti. Le film fait aussi penser, puisqu’il s’agit de boxeuses, au très beau Million Dollar Baby de Clint Eastwood (2004) qui raconte le tragique destin de Maggie Fitzgerald jouée par Hillary Swank. La playlist ci-dessous vous plonge dans l’univers cinématographique (Rocky I et III, Raging Bull) et sportif (Mohamed Ali, Mike Tyson, Hurricane Carter) de la boxe, toujours au nom du même principe: l’éclectisme!

La vidéo ci-dessus est une « playlist » tous les morceaux s’enchaînent et vous pouvez rapidement passer au suivant si cela ne vous plaît pas.

Les titres de la playlist:

01. BILL CONTI – Gonna fly now, theme from Rocky (1976)

(Un hymne à l’effort monumental, on ne peut pas parler de boxe sans évoquer son plus grand héros de cinéma: Rocky Balboa, dit l’Etalon italien, interpété par Sylvester Stallone)

02. CASSIUS CLAY – I’m the greatest (1965)

(Autoportrait mégalo du plus célèbre boxeur de tous les temps: Mohamed Ali, champion olympique en 1960)

03. CLAUDE NOUGARO – Quatre boules de cuirs (1968)

(hommage au noble art)

04. THE MENAHAN STREET BAND – Going the distance (2008)

(une reprise funky d’un autre classique de la BO de Rocky, signée Bill Conti)

05. ARSENÏK – Boxe avec les mots (2002)

(sur le ring du rap avec les deux frères Calbo et Lino)

06. SURVIVOR – Eye of the Tiger (1982)

(chanson culte du film Rocky III, à écouter en cas de besoin urgent de motivation!)

07. DERRICK MORGAN  Black Superman (Muhammad Ali) (1975)

(reprise reggae d’un hymne à la gloire de Mohamed Ali composé par Johnny Wakelin en 1974)

08. BOB DYLAN – Hurricane (1975)

(l’histoire du boxeur Rubin « Hurricane » Carter, boxeur noir accusé (à tort et à cause du racisme, selon ses défenseurs) du meurtre de trois personnes dans les années 1970)

09. YVES MONTAND  – Battling Joe (1956)

(les hauts et les bas de la vie d’un boxeur de province chantés à Moscou en URSS)

10. NAS  – Legendary (Mike Tyson) (2008)

(une chanson aussi puissante que le sulfureux boxeur qui remporta, dans les années 1990, 44 de ses 58 combats par KO)

11. MANDRILL & MICHAEL MASSER – Ali Bom Ba Ye (1974)

(en direct de Kinshasa (en République Démocratique du Congo qui s’appelait Zaïre à l’époque) pour le combat mythique entre Ali et George Forman en 1974)

12. ROBBIE ROBERTSON – Raging Bull Opening Scene (1980)

(le générique du film de Martin Scorsese qui retrace la vie tumultueuse de Jack LaMotta, le taureau du Bronx, champion du monde entre 1949 et 1951, interpété par Robert de Niro)

crédit photo: Portrait déchiré de Cassius Clay (Mohamed Ali) sur un mur de New York (USA), 2009, photo de Martin Palmer, 1hrphoto @Flickr.com

Categories: AstroMix Tags: ,

AstroMix #6 Detroit

Michigan Central Station, symbole de la décrépitude de la Motor City (photo de Kate Sumbler, 2008, Flickr)

Alors que l’évaluation finale sur les Etats-Unis approche pour les 3ème je vous propose de revenir sur une des villes dont on a parlé en cours à partir du formidable programme « L’image satellite de la semaine » diffusé dans le magazine quotidien GlobalMag sur Arte (pour revoir la vidéo cliquez sur le lien suivant: Détroit, l’automobile en panne). L’histoire de Détroit (fondée en 1701 par un français) est intimement liée à l’industrie automobile puisque les trois grands (Ford, General Motors et Chrysler) y ont leurs sièges sociaux et leurs usines depuis le début du XXème siècle ; cela explique que la ville soit aussi connue sous les noms de Motor City ou Motown. Motown! le mot est lâché! Ce label fondé en 1959 par Berry Gordy, incarne la soul music, les plus grands sont passés dans ses mythiques studios et posés leurs voix sur les compositions d’Holland & Dozier jouées par le groupe The Funk Brothers: Stevie Wonder, Aretha Franklin, Marvin Gaye, Michael Jackson, Diana Ross ou encore The Temptations, pour ne citer qu’eux. Mais tout n’est pas funk à Détroit: le rock garage (Iggy Pop & The Stooges), punk (MC5) ou hard (Alice Cooper) sont très présents jusqu’à aujourd’hui avec les White Stripes de Jack White. Eminem est un des représentants emblématiques de la scène hip-hop avec Jay Dee ou le Insane Clown Posse. Enfin, Détroit est LA ville de la techno: elle y est apparue dès le début des années 1980. Le mouvement, porté par Derrick May, Juan Atkins, Jeff Mills, Carl Craig ou encore Claude Young, a connu plusieurs vagues et est internationalement reconnu. Si la ville est en crise (voir: ici pour les infos, ici pour les photos) sa musique est encore très riche et répond parfaitement au mot d’ordre de ces playlists: éclectisme!

 

La vidéo ci-dessus est une « playlist » tous les morceaux s’enchaînent et vous pouvez rapidement passer au suivant si cela ne vous plaît pas.

Les titres de la playlist:

01. JAY DEE feat. PHAT KAT – Welcome to Detroit (2001)

(Décédé en 2006, Jay Dee ou J Dilla était l’un des plus grands producteurs de hip-hop. Il était né à Detroit en 1974)

02. MARTHA & THE VANDELLAS – Dancing in the Streets (1964)

(la vague Motown diffuse son virus de la danse sur toute la planète )

03. DAVID BOWIE – Panic in Detroit (1973)

(les émeutes de 1967 et le mouvement révolutionnaire de Détroit vus d’Angleterre)

04. THE WHITE STRIPES  – Lafayette Blues (1998)

(la furie rock de Détroit a fini par envahir les stades!)

05. EMINEM – 8 Mile (2002)

(autobiographie du blanc-bec le plus célèbre de Détroit)

06. THE BLACK NASTY – Party on 4th Street, part.1 (1973)

(parce que le groove de Détroit ce n’est pas seulement la Motown)

07. MORGAN GEIST – Detroit (2008)

(musique électronique et industrie ont toujours fait bon ménage)

08. GIL SCOT-HERON We almost lost Detroit (1977)

(référence à un incident nucléaire en 1966 à Monroe dans le Michigan)

09. JOHN LEE HOOKER  Motor City is Burning (1943)

(les émeutes raciales, de nouveau; pour en savoir plus: l’histgeobox)

10. PATTI SMITH  25th floor (1978)

(furie rock, version féminine)

11. WAYNE KRAMER – Back to Detroit (1996)

(rock américain traditionnel aux majestueuses envolées de guitare)

12. JAY DEE – Welcome to Detroit (2001)

(hymne de bienvenue pour se quitter)

crédit photo: Kate Sumbler, Flickr

Pour aller plus loin: http://www.bbc.co.uk/musictv/detroit/

Categories: AstroMix Tags: ,

AstroMix #5 John Carpenter

Cette nuit c’est Halloween, les fameux Jack-O’Lantern seront de sortie, en particulier en Irlande et aux Etats-Unis où cette fête est très populaire. Les enfants jouent à se faire peur en se déguisant en monstres en tous genres et en faisant le tour de leur quartier au son de « Trick or treat? » (Farce ou friandise?). Les plus grands, eux, passent en général la soirée devant un bon film d’horreur et le maître en la matière c’est John Carpenter, réalisateur américain, qui a la particularité de composer lui-même la plupart des bandes originales de ses films. Le titre le plus célèbre est le thème d’Halloween (histoire d’un meurtrier qui s’échappe d’un hopital psychiatrique le soir d’Halloween et sème la terreur dans un village de l’Amérique profonde) classique parmi les classique des films d’horreur sorti en 1978. D’où l’idée de lui consacrer un AstroMix pour cette soirée d’épouvante. Angoisse garantie!

La vidéo ci-dessus est une « playlist » tous les morceaux s’enchaînent et vous pouvez rapidement passer au suivant si cela ne vous plaît pas.

Les titres de la playlist:

01. JOHN CARPENTER – Halloween Main Theme (1978) from Halloween

(hymne de cette fête depuis 30 ans, angoissant à souhait)

02. JOHN CARPENTER – The End (1976) from Assault on Precinct 13

(la grande époque du disco pour un film de science-fiction cultissime)

03. ENNIO MORRICONE – Contamination (1982) from The Thing

(de l’art de s’entourer des plus grands)

04. JOHN CARPENTER & BILL TAYLOR  – Benson Arizona (1974) from Dark Star

(première musique du premier film de Carpenter)

05. GEORGE THOROGOOD & THE DESTROYERS – Bad to the Bones (1982) from Christine

(une scène d’ouverture « tranchante »)

06. JOHN CARPENTER – Christine attacks-Plymouth fury (1983) from Christine

(une des adaptations réussies d’un roman de Stephen King)

07. JOHN CARPENTER – The Fog Main Theme (1980) from Fog

(Caprenter dans le brouillard, il a dû s’y reprendre avant d’obtenir un montage correct)

08. JOHN CARPENTER Pork Chop Express (1986) from Big Trouble in Little China

(le titre en français: Les aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin!)

09. JOHN CARPENTER  Padre’s Wood (1998) from Vampires

(à la mode avant le phénomène Twilight!)

10. JOHN CARPENTER  Escape from NY Main Theme (1981) from New York 1997

(un classique de la science-fiction)

11. JOHN CARPENTERKick Ass (2001) from Ghosts of Mars

(les Martiens attaquent à coups de grosses guitares électriques)

12. JOHN CARPENTEREscape from LA Main Theme (1996) from Los Angeles 2013

(on prend les mêmes et on recommence, en changeant juste de côte)

13. JOHN CARPENTERHalloween IV Main Theme (1988) from Halloween IV

(un remix dance)

 

crédit photo: Toby Ord, Wikimedia Commons

Categories: AstroMix Tags:

AstroMix #4 Hype

Petite sélection des artistes à suivre en ce moment pour être « hype » c’est-à-dire être au courant des artistes qui font le « buzz » dans la presse magazine spécialisée. Toujours un seul mot d’ordre: éclectisme!

La vidéo ci-dessus est une « playlist » tous les morceaux s’enchaînent et vous pouvez rapidement passer au suivant si cela ne vous plaît pas.

Les titres de la playlist:

01. THEOPHILIUS LONDON – All around the world

(la nouvelle sensation de la scène rap confirme son potentiel sur son 2ème album)

02. THE RAPTURE – How deep is your love?

(un groupe confirmé, c’est leur 3ème album, qui affine son rock brut de décoffrage)

03. CARTE BLANCHE – Jack on the moon

(collaboration entre le regretté Dj Mehdi et Riton, poussez les meubles et augmentez le volume)

04. DELS – Shapeshift

(et si l’avenir du hip hop était anglais?)

05. THE STEPKIDS – Shadows on behalf

(mes chouchous du moment, le psychédélisme du XXIème siècle)

06. CHARLES BRADLEY & THE MENAHAN STREET BAND – The world in going up in flames

(parce qu’il n’est jamais trop tard pour réussir)

07. HANNI EL KHATIB – Come alive

(le rock n’est pas mort!!!)

08. METRONOMY – The bay

(si vous n’avez pas entendu parler de ce groupe, c’est que vous n’êtes pas hype du tout!)

09. DAM FUNK – Forever

(du P-Funk moderne, cool attitude!)

10. SAYEM – Play, fight & win

(le p’tit français qui va électrifier vos enceintes!)

crédit photo: Alex Cameron, Flickr

Categories: AstroMix Tags: