Septembre

FRANCE

A Mont de Marsan, pour la dernière corrida de la saison française, oreille pour De Justo et Vanegas avec les victorinos.

Pour les VENDANGES nîmoises, oreille pour Colombo lors de l’ouverture. Juan Bautista et Younès, pour son alternative, sortent par la Porte des Consuls le samedi matin et Ponce en fait de même l’après-midi. Et encore un triomphe, pour Marín cette fois.

Pour la feria arlésienne du RIZ, El Juli coupe trois oreilles contre une à Juan Bautista avec un lot de Garcigrande. Vuelta pour Peletero de Ibán et oreille pour Rafaelillo, Savalli et Pinar.

A DAX, pour Toros y Salsa, 3 oreilles pour Emilio de Justo et une pour Aguilar avec un lot de victorinos. Une oreille pour Roca Rey dans le mano a mano tant attendu. Dans la novillada, Colombo se montre imparable et Carretero comme Garcia repartent avec un trophée.

A BAYONNE, Juan Bautista et Ureña (3 oreilles) sortent a hombros avec les toros d’El Juli. Dans la novillada, salut du mayoral de Los Maños et vuelta pour Bengavinos. Castella fait le plein dans la corrida de Bañuelos.

A Boujan, 3 oreilles pour Perez et une pour Michelito avec les toros de Gallon.

ESPAGNE

A MADRID, oreille d’un saltillo pour Venegas. Vuelta pour Del Pilar face à un palha. Vuelta pour Bolívar face à un bon toro d’Escolar. Oreille pour Román qui frôle la Grande Porte. Ureña donne tout et reste une fois de plus à l’orée de la Gloire. Perera en revanche obtient une sortie de demi-dieu, hissé vers les cieux, malgré deux épées imparfaites mais une faena d’une grande puissance à son premier de Puerto de San Lorenzo.

A SEVILLE, oreille pour Talavante et vuelta pour Ponce et le toricantano Aguado. Nouvelle oreille pour Talavante et coup de corne pour le nouveau matador, Rafael Serna.

A Logroño, deux fois une oreille pour Talavante et un trophée pour Roca Rey. Deux oreilles pour Valadez d’un novillo de vuelta de La Quinta. Oreille pour Ponce, Garrido et Luis David avec les juanpedros. Urdiales coupe une oreille d’un alcurrucén. Juan Bautista obtient les deux oreilles de Verdadero, un toro de Victorino dont la grâce a été refusé par son éleveur qui a dénoncé, dans un geste qui l’honnore l’indultitis régnante et le manque de critères pour juger la bravoure d’un animal; oreille pour Díaz.

A Albacete, oreille pour Palacios dans la corrida inaugurale de La Quinta. 4 oreilles et la queue symbolique d’Orgullito (Garcigrande) pour Roca Rey accompagné a hombros par Talavante; une oreille pour Perera et El Fandi. Oreille pour Sotos dans la novillada d’El Cortijillo. Grande corrida de Torrestrella avec une demande de queue pour le local Pinar, 3 oreilles pour Ureña et une pour Garrido. Colombo triomphe avec 3 oreilles mais reçoit un coup de corne interne. Merecido, de Santiago Domecq, auquel Perera coupe les deux oreilles est primé d’un tour de piste post-mortem et Marín obtient deux fois un trophée; coupe de corne pour Ferrera. Une oreille pour El Juli dans la mixte. Une oreille pour Marín dans la corrida d’Alcurrucén. El Juli est le dernier triomphateur face à un toro de Daniel Ruiz.

A Salamanque, 3 oreilles pour Grande dans la novillada; une pour Valadez. Del Álamo coupe 3 oreilles et El Juli un double trophée. Ponce et Perera coupent un double trophée et sont accompagnés a hombros par Marín; vuelta à un toro de Montalvo. Les frères Adame et Marcos coupent chacun une oreille.

A Guadalajara, Ureña triomphe et Juan Bautista et El Cid. Díaz, Perera y Cayetano  triomphent avec les marcas.

A Murcie, triomphe de Castella et Ureña avec les cuvillos. Queue pour Ponce face à Triguero de Luis Algarra et oreille pour El Juli et Cayetano. Grande corrida de Victoriano del Río avec une queue pour Roca, un double trophée pour Talavante et aussi le triomphe d’El Fandi. 3 oreilles pour  Serrano et une pour Toñete et Ferrer dans la novillada.

A Valladolid, double trophée pour Ferrera et un simple pour Padilla et Garrido. Talavante triomphe et Perera coupe une oreille avec les toros de García Jiménez. El Juli gracie un toro de Daniel Ruiz et Román l’accompagne par la Grande Porte. 4 oreilles pour Ponce tandis que Manolo Sánchez connaît dans la même corrida l’infamie des 3 avis et un triomphe de rattrapage.

A Palencia, Ponce et Perera accompagnent le mayoral de Montalvo par la Grande Porte. El Juli, Roca Rey et Adame le Jeune sortent a hombros. Marín coupe la seule oreille dans la corrida d’Alcurrucén.

A Melilla, 4 oreilles pour Ferrera qui est fera parti avec Ponce et Marín du cartel idéal de la saison.

A Mérida, Ponce, Ferrera et El Juli coupent chacun un double trophée.

A Ronda, Paquirri, Cayetano et Perera sortent a hombros alors qu’El Fandi et Castella repartent avec une oreille.

Padilla, Morenito et Simón triomphent avec les Bañuelos à Aranda. Morenito et Simón récidivent le lendemain en compagnie de Luis David.

A Cehegín, 3 oreilles de Rafaelillo avec son lot de Miura et à San Martín oreille pour Nazaré dans une corrida de Baltasar Ibán. A Bélmez, triomphe de Moral (3 oreilles) et Ureña avec les victorinos et, à Sorillo de la Adrada, del Pilar coupe les deux oreilles d’un toro de Flor de Jara.

A Illescas, 4 oreilles pour Joselito Adame accompagné a hombros par Fortes et le mayoral de Valdefresno alors que Díaz obtient une oreille. Le Mexicain triomphe aussi à Aranda où Fortes et Abellán obtiennent quant à eux un trophée.

Novilladas

A Algemesí, Grande Porte pour Palacios puis double trophée pour Colombo. Sánchez coupe les deux oreilles de Mocoso, novillo de Flor de Jara primé d’une vuelta. Un trophée pour Navarrete. Carretero et Marcos sortent a hombros pour la dernière.

A Arnedo, vuelta pour Jiménez. Oreille pour González. Un trophée pour Colombo et Gardel; vuelta pour Carretero. Avec le lot d’Escolar, vuelta pour Juan Miguel et deux tours de piste pour El Adoureño dont une face à un novillo de mouchoir bleu. Oreille pour Ochoa pour la course finale d’Ibán.

A Guadarrama, nouveau triomphe de Rafael González et oreille pour Salvador avec les novillos de José Cruz.

A Calasparra, David Fernández et Mario Soto obtiennent un trophée avec un lot de Monteviejo dans lequel Batanero reçoit une vuelta. Vuelta pour un novillo de Villamarta auquel Rico coupe les deux oreilles. Vuelta pour Ochoa et blessure au thorax pour Salenc. Adoureño et Garcia coupent un trophée chacun avec le lot de conde de la Maza. Vuelta pour le novillo Clavelito d’Ana Romero. Pacheco coupe une oreille à un novillo de Cuadri.

A Villaseca, vuelta pour Aguado et Isiegas avec les torrestrellas. Dans la novillada de La Quinta belle prestation d’Ángel Sánchez qui coupe une oreille gagnée dans le sang. Trois oreilles pour Colombo avec les ventorrillos; vuelta pour Carretero. Oreille et vuelta pour Ochoa face aux ibanes qui s’emparent du prix au meilleur élevage pour la troisième année consécutive.

A Arganda, vuelta pour Mora avec les albaserradas. Jiménez, Sánchez et Manuel coupent une oreille chacun avec les flordejaras. Pacheco sort a hombros face à un lot de Couto de Fornilhos. Ochoa obtient la grâce d’un novillo de Peña et coupe une queue symbolique; double trophée pour Valadez et sortie a hombros également de Colombo.

A Peralta, une oreille pour Flores et une autre pour Girón avec les novillos de Pincha. Une oreille pour Benítez avec un bon lot de Cuadri. Vuelta et oreille pour Conquero avec un lot de Giménez Indarte. 3 oreilles pour Pacheco avec son lot d’Ana Romero.

A Andorra, tour de piste pour Bernabéu avec les prietos. Vuelta et oreille pour Solera avec les hoyos; un tour de piste pour Pereira.

Infirmerie

Le torero péruvien Pezo a perdu un œil et se trouve en attente d’une opération cérébrale. ¡Ánimo!

Nécro

Le forçado Pedro Primo est décédé en exerçant son métier. Puisse son âme reposer en paix. Malheureusement, la loi des séries frappe à nouveau en la personne de Fernando Quintela qui perd la vie à Moita après une pega.

 


Laisser un commentaire