El Pilar

Pour la novillada d’ouverture, vuelta pour Palmero de Los Maños et oreille pour Isiegas et Téllez. Dans la course de Margé, oreille pour Mora et Adame le Jeune tandis que Román fait un tour de piste. Une oreille pour Juanito dans la deuxième novillada. Garrido est blessé et coupe deux fois une oreille contre une au toricantano Valadez. Ponce refait son numéro et perd un triomphe plus important à l’épée alors que Cayetano coupe deux oreilles après avoir reçu un coup de corne sérieux à la cuisse. Ureña obtient deux fois un trophée et confirme qu’il est dans le top 5 des créateurs les plus fertiles de la saison, dans un toreo aussi pur que l’eau de roche. Avec les cuvillos, 3 oreilles pour un Talavante inspiré, 2 pour Roca Rey et une pour Castella. Avec les toros de Matilla, double trophée pour Padilla et Marín, un pour Simón.

A Madrid, pour la clôture de la saison, oreille pour Luque et vuelta pour Ritter qui se fait salement secouer.

A Valence, pour la clôture de la saison, novillada d’ombres et de lumières : côté face pour Téllez et pile pour Colombo qui se fait transpercer la cuisse.

A Jaén, triomphe de Díaz par deux fois et d’El Fandi avec deux trophées simples.

Après la mort de son créateur le 3 octobre, le fer de don Victorino continue à produire des toros d’exception, comme ce Jarretero gracié à Illescas par Moral.


Laisser un commentaire