Les glaneurs et la glaneuse

Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, récupereurs, ramasseurs et trouvailleurs. Par nécessite, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant. On est loin des glaneuses d’autrefois qui ramassaient les épis de blé après la moisson. Patates, pommes et autres nourritures jetées, objets sans maître et pendule sans aiguilles, c’est la glanure de notre temps. Mais Agnès est aussi la glaneuse du titre et son documentaire est subjectif.
Réalisatrice : Agnès Varda
Acteurs : Agnès Varda, Bodan Litnanski, François Wertheimer…
Genre : documentaire
Nationalité : Français
   
Critique de Télérama
Partie du mot « glaner », charmant et désuet, Agnès Varda sillonne la France à la recherche de toute forme de glaneurs : des clochards reclus dans des caravanes au bord de champs de patates… au formidable alphabétiseur de Montparnasse, qui se nourrit en mangeant les restes des marchés parisiens… Et jusqu’à la cinéaste elle-même, qui glisse, en filigrane, qu’elle n’a jamais été qu’une « glaneuse » d’images, engrangées dans sa musette au petit bonheur la chance. C’est comme ça qu’on l’aime, Agnès Varda : fureteuse, aux aguets, douce et brutale à la fois, à l’écoute des simples gens, miroirs sans tain derrière lesquels elle se cache pour parler d’elle-même.
La récolte des pommes de terre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *