Les ancêtres de la calculatrice

18 03 2011

Suite à une petite discussion avec mes 3èmes qui se demandaient comment faisaient les élèves des générations précédentes sans calculatrice, j’ai amené en classe ces outils d’un autre âge:

  • des tables trigonométriques ayant appartenu à mon oncle:

 

  • et une règle à calcul ayant appartenu à mon père:

Pour son utilisation la plus courante (la multiplication et la division), la règle à calcul utilise des échelles logarithmiques et le principe selon lequel la somme des logarithmes de deux nombres est égale au logarithme du produit des deux nombres:

log (a) + log (b) = log (a × b)

Cela se traduit par le fait que, pour multiplier deux valeurs, il suffit d’additionner leurs longueurs représentées sur la règle, et de les retrancher pour faire une division.

Dans la pratique : si l’on veut effectuer le produit de 1,6 par 5, on déplace le 1 de la réglette mobile sous le 1,6 de la règle fixe. Au-dessus du 5 de la réglette mobile, on lit 8 sur la règle fixe. (voir la photo)

Pour faire une division, on procède « à l’envers » : 8/5 = 1,6, lu au-dessus du 1 de la réglette mobile.

Autant dire qu’il fallait réfléchir un peu avant de faire son calcul…

Pas si simple que ça…

Pour en savoir plus sur l’histoire des calculatrices et découvrir d’autres ancêtres de ces machines, je vous conseille le lien suivant:

http://ymonka.free.fr/maths-et-tiques/index.php/detentes/calculatrices

Comme je dis parfois, quand même, « la meilleure calculatrice, c’est celle que l’on a entre les deux oreilles »: le cerveau qui offre de nombreux avantages:

- souvent plus rapide que les machines électroniques (4 x 8 de tête, c’est quand même mieux que de sortir sa calculatrice qui est perdue dans le fond du sac et de taper le calcul, surtout que pour un peu, en plus, on se trompe de touche avec nos gros doigts…)

- Et puis, le cerveau n’est jamais en panne de pile, pas de problème de contraste non plus (quoique…) et puis surtout il reste bien accroché au dessus des épaules, on ne peut pas dire qu’on l’a oublié à la maison.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire