Impact du choix des polices d’écriture sur la mémorisation

Divers 0 commentaire »

Ce n’est un secret pour aucun « mind mappeur », il est crucial dans une carte heuristique d’apporter un soin tout particulier à l’écriture. Lorsque la carte est réalisée à partir d’un logiciel, le choix de la police d’écriture est tout aussi important, et nous avons déjà eu l’occasion d’en parler. Ce que l’on sait moins, c’est que contrairement aux idées reçues, la taille des lettres n’influe pas sur la mémorisation, et qu’à l’inverse, plus une police est « exotique » et difficile  à déchiffrer, plus la mémorisation sera efficace !

Différentes études (voir ici et ) ont démontré que lorsque nous sommes confrontés à un texte tapuscrit dans une police peu habituelle, nous sommes obligés d’être plus concentrés, et du coup, nous apprenons et mémorisons plus efficacement. Par contre, devant un texte écrit dans une police fluide, et en gros caractères, nous avons tendance à faire trop confiance à notre capacité à retenir, et du coup, nous retenons nettement moins bien !

En d’autres termes, n’hésitons pas à maximiser l’effet de nos cartes heuristiques grâce à ces polices fantaisistes que l’on ose trop peu utiliser habituellement !

Pour plus d’information sur le sujet :
- actuallite.com
-  internetacu.net

Tags :

Illustrer ses mind maps informatiques

Illustrer ses mind maps 4 commentaires »

Voici une petite carte que j’ai réalisée pour une formation consacrée aux cartes heuristiques, justement ; elle propose quelques liens indispensables pour améliorer l’impact visuel des mind maps réalisées avec un logiciel.

Attention, pour que les liens soient cliquables, la carte doit être ouverte avec Acrobat Reader.

Illustrer ses mind maps

Tags : ,

Créer sa police d’écriture

Logiciels 5 commentaires »

En complément à mon billet Polices d’écriture et logiciels de mind mapping, voici un site (en anglais) qui permet de créer une police  à partir de sa propre écriture : Your font – Font Generator.

La procédure est relativement simple :

- On imprime une grille
- On la remplit soigneusement
- On la scanne
- On la soumet au site

Le site se charge alors de générer votre police, que vous pouvez ensuite télécharger.

N’étant pas chez moi en ce moment, et n’ayant du coup pas de scanner sous la main, je n’ai pas encore testé ce service, mais d’après les commentaires en français que j’ai pu lire sur le blog Ilonet.fr, le service a l’air plutôt bon ! Et en plus, il est GRATUIT, ce qui ne gâche rien ….

Une bonne manière de personnaliser encore un peu plus ses mind maps, non ?

Tags :

Polices d’écritures et logiciels de mind mapping

Illustrer ses mind maps, Logiciels 11 commentaires »

Quand on a l’habitude de travailler – comme moi – avec des logiciels de mind mapping (pour gagner du temps, pour faciliter l’impression, ou tout autre raison), on est souvent déçu du rendu  final de la carte, bien loin de celui des cartes papiers.

Pour rendre ses cartes informatiques aussi efficaces que ses cartes papiers, on peut, entre autres, être attentif à la police d’écriture choisie : Internet propose en effet des milliers de polices d’écritures (gratuites ou payantes) et il serait dommage de s’en priver ! Évidemment, il faut prendre quelques précautions pour une efficacité maximale ….

I Les polices d’écritures manuscrites

Les polices d’écritures qui peuvent en priorité attirer notre attention sont les polices dites « manuscrites« , autrement dit, celles qui ressemblent le plus à une écriture réelle.

Sur ce sujet, Internet est une véritable mine (voir ci-dessous), mais attention, toute les polices ne sont pas adaptées aux logiciels de mind mapping.

- Premier point que je vérifie toujours avant de choisir une nouvelle police, la présence de caractères accentués, qui sont loin d’être systématiques.

- Deuxième point, la lisibilité : une police d’écriture peut être esthétique, mais parfaitement illisible … surtout si la carte est destinée à être diffusée auprès d’élèves, la plus grande prudence est à adopter à ce sujet.

- Troisième point, la graisse des caractères : certaines polices sont parfois si « maigres » que même lorsqu’on les met en gras, elles sont très difficiles à lire, et rendent mal à l’impression ….

- Quatrième et dernier point, le rendu de l’écriture sur des branches « souples » de mind map, comme par exemples celles que l’on peut faire avec IMindMap, le logiciel dernier né de Buzan. En effet, certaines écritures ne supportent pas de suivre un tracé non linéaire, et les caractères se chevauchent alors, ce qui rend la mind map illisible …. Sur l’exemple ci-dessous, justement réalisé avec IMindMap, on remarque que l’on peut créer une branche totalement librement, et que donc l’écriture suit cette branche ; la police « Georges » choisie pour cet exemple est parfaitement utilisable :

En guise d’exemple, j’ai crée deux mini mind maps à partir des 17 polices manuscrites proposées par Philippe et François Blondel (un clic permet de les ouvrir en grand dans une nouvelle fenêtre) :

Sur la police « Amandine », on voit par exemple que le « ù » n’existe pas …. personnellement, cela me suffit pour me dissuader de ne pas utiliser une police de caractères.

II L’impact d’une police d’écriture judicieusement choisie

Les polices d’écritures manuscrites ne sont pas les seules qui peuvent intéresser le « mappeur ». En effet, il est aujourd’hui possible de trouver des « fonts » très spécifiques, qui permettent, au même titre qu’une illustration pertinente, de rendre une carte heuristique plus efficace.

Sur la mini carte suivante, qui permet de rappeler les points essentielles d’une nouvelle fantastique, j’ai par exemple utilisé une police d’écriture nommée « Dracula« , pour le centre de ma carte et mes branches principales (attention, cette police ne supporte que les majuscules !). Avec en prime les illustrations, l’essentiel de la carte saute aux yeux ….

Dans le même ordre d’idées, lorsque j’aborde ma séquence « magie » avec mes latinistes, je ne manque pas d’utiliser la police « Harry Potter » qui aujourd’hui parle à tous les adolescents….

III Les polices d’écritures « symboles »

Pour finir, j’aimerais rappeler qu’il existe une petite catégorie de polices d’écritures souvent oubliée, et pourtant très pratique, les polices « symboles » (du type Wingdinds, présent sur tous les PC équipés de Windows).

Ces polices proposent pour chaque touche du clavier un symbole (personnage, objet etc.) : très pratique pour démarrer le texte d’une branche ! Pour rester sur l’exemple précédent, il existe ainsi une police qui représente tous les personnages des romans de Rowling :

Un peu « gadget » me direz-vous … je le reconnais volontiers. Plus utiles (en tout cas pour moi !), les polices qui regroupent des symboles en rapport avec l’antiquité : personnages, dieux, objets, etc…. très pratiques pour illustrer mes cartes et autres documents en latin.

Ces polices ont cependant un petit inconvénient, c’est leur usage peu pratique : comment savoir à quelle touche correspond chaque symbole ? Pour me faciliter la vie, j’ouvre toujours en parallèle à mon logiciel de mind mapping « la table des caractères » (dont j’ai un raccourci sur mon bureau) présente dans Windows (Menu « Démarrer », « Tous les programmes », « Accessoires », « Outils système »). Je choisis la police avec laquelle je veux travailler, et je copie-colle le symbole dont j’ai besoin : c’est beaucoup plus simple ainsi.

En conclusion de ce billet un peu long, je dirais que les polices d’écriture sont incontournables pour tout mappeur soucieux de l’impact de ses cartes informatiques. Si sur une carte papier on peut à l’envie tordre et modifier son écriture, avec Internet on a aujourd’hui accès à assez de polices d’écritures pour approcher au plus près de ce que l’on souhaite, si l’on se donne la peine de chercher un peu. Je finirai donc sur une série de liens permettant de trouver son bonheur :

III Quelques sites incontournables sur le sujet

http://www.dafont.com/fr/ : un site référence, en français, avec des polices classées par thème : impossible de ne pas trouver son bonheur ! Le site propose notamment une rubrique « symboles » très fournie. Il est en outre possible de faire des essais sur la phrase de son choix avant de télécharger une police, ce qui évite des manipulations fastidieuses.

Le site rappelle aussi comment installer une police d’écriture.

http://www.1001freefonts.com/ : choix important de polices, mais le site est en anglais.

http://www.01font.com/ : site en français, mais beaucoup plus brouillon que les précédents (sans parler de la présence de la pub ….)

Une dizaine de polices manuscrites sont proposées sur ce blog.

17 polices manuscrites sont téléchargeables sur le site telecharger.com.

Une simple recherche dans Google permettra de trouver des dizaines de sites supplémentaires : attention, cependant, beaucoup de sites proposent des police payantes.

N’hésitez pas à me donner votre retour sur cet article : quel est votre propre usage des polices d’écriture ?

Nota bene du 01/11/08 : je viens de me rendre compte que le site Pétillant propose un excellent article sur le même sujet : Enrichir ses cartes grâce à des polices de caractères ; je vous conseille notamment le fin de l’article, avec une série de liens très intéressants.

Tags :