Après les Printemps poétiques, cette année, sur « d’infinis paysages », la poésie continue avec les haïkus, très brefs poèmes de 3 lignes, et si l’on veut être précis, de 17 syllabes. Ces tout petits poèmes sont l’expression d’émotions, spontanées, ressenties dans la nature. Le haïku est d’origine japonaise.

les Sixièmes ont découvert la lecture de ces poèmes dans des recueils au CDI, et sur quelques sites internet.  Après en avoir choisi un, et lu à voix haute, ils ont commencé à rechercher une inspiration en admirant des paysages sur le site du poète Alain Boudet, la Toile de l’Un, dans la page « Des poètes et leurs paysages » : http://amb.boudet.perso.sfr.fr/paysages/paysage_index.html. Un défilement de photos prises en Chine ont aussi permis à chacun de trouver une inspiration de voyage.

Cette semaine, se joint à nous un groupe d’adultes de l’ESAT-ADAPT de Pontmain, qui ont aussi commencé à écrire des haïkus des saisons, en allant écouter, regarder, sentir, toucher les jardins de l’ESAT.

Ces haïkus seront réunis, dans une exposition, à l’humeur très extrême-orientale :

Les 6èmes vont illustrer leur haïku avc la calligraphie d’un idéogramme de Chine, après une initiation au CDI, et des entraînements en Arts plastiques, avec encre et papier de soie.

Les adultes de l’ESAT réalisent des origamis, pliages japonais, qui seront mis en scène avec des petits objets de bois fabriqués dans l’atelier de menuiserie. L’atelier encadrera aussi les réalisations des 6èmes (haïku + idéogramme).

L’exposition aura lieu en décembre 2011 du 5 au 16, de 8.30h à 17.00h, dans la nouvelle salle d’exposition de l’ESAT de Pontmain inaugurée le 1er décembre, puis à la Médiathèque de Landivy en janvier 2012.

* * *

 

En voici deux exemples écrits librement par des élèves de 4ème, qui se sont égarés dans les recueils du CDi :

Un peu ivre

le pas léger

dans le vent du printemps

Encore plus seul

que l’année dernière

Crépuscule d’automne