Mardi 24 septembre, nous avons visité la cuisine collective du lycée, guidé par Cédric,  un des cuisiniers.

 

L’hygiène est très importante dans la restauration collective, alors nous enfilons une blouse, une charlotte, et mettons des sachets sur nos chaussures. Autrement, on risquerait de mettre des bactéries ( comme des germes, etc.) dans la cuisine et de contaminer toutes les personnes qui mangent.

 

C’est du désinfectant pour se laver les mains. Il se trouve à l’entrée du réfectoire, pour empêcher les bactéries de contaminer (les hommes et les aliments). C’est très conseillé pour les élèves, ainsi que pour les professeurs.

 


Ceci est une image des couteaux de cuisine de notre lycée. Il y en a 7, pour chaque type d’aliments à cuisiner. Ils sont désinfectés par une lumière bleue qui tue toutes les bactéries restantes. Cela dure environ une à deux minutes.

 

La balance permet de contrôler si les cuisiniers ont bien reçu le poids de marchandises qu’ils avaient commandé.

Ceci est une partie de la nourriture que l’on mangera cette semaine. Il y a des pâtes des petits pois et plein d’autres choses qui nous seront servies pendant la semaine.

Le congélateur : est utilisé pour conserver les produits à très basse température comme les glaces, le pain, la viande, le poisson. Il est aussi très utile pour limiter l’expansion des bactéries.

Deux fours à vapeur : pour cuire les viandes ou les légumes.

Cédric nous explique les systèmes de cuisson.

Nous finissons la visite par l’interview de Cédric : nous lui posons des questions sur son parcours, ses motivations, son rythme de travail… C’est très sympa à lui de nous avoir accordé du temps !

Étiquettes : , , , ,


Mardi 22 janvier, les 3e ont découvert la grande entreprise de menuiserie industrielle Le Nouy à Briec. Après une présentation générale de l’entreprise, ils ont pu visiter les ateliers de fabrication de volets roulants et de menuiseries PVC. Tout est fabriqué sur mesure, à la demande.

Étiquettes : , , , ,


Les 6 et 7 juin, 14 élèves de 3DP6 ont séjourné sur l’île d’Ouessant, sur l’impulsion de leur professeur principal, M. Ledez.

Deux d’entre eux vous racontent leur périple :

Départ le mercredi 6 juin à 7h du lycée. Arrivé à 8h au bateau à Brest. On a fait 3h de bateau pour arriver à Ouessant. On a fait deux escales ,une à Molène ,et une au Conquet. A l’aller certains ont eu le mal de mer et d’autres ont pris le bateau pour la première fois mais nous nous sommes bien amusés.

Une fois sur l’île, nous avons pris le bus vers notre auberge de jeunesse où nous avons pu nous installer et manger. L’après-midi nous sommes allés au phare du Creac’h à pied pour visiter un musée sur l’histoire des phares.

Puis nous nous sommes promenés avant de rentrer à l’auberge. Le soir après le repas, nous sommes allés au bar du bourg de Lampaul qui était très chouette. Il y avait un billard, le comptoir était en arc de cercle.

Deuxième jour

Le lendemain on s’est levé vers 8h puis on a déjeuné à 8h45. Ensuite on a été au phare du Stiff en bus. Cependant, ce dernier n’ouvrait pas avant 14h. Donc nous avons fait une longue marche de 2h. Il y avait beaucoup de vent (95 km/h). On avait du mal à avancer et c’était marrant.

Puis de retour au phare, on a mangé dans la cour du phare, puis on l’a visité. On a pris la navette pour rentrer à l’auberge. Puis on a fait plusieurs groupe, l’un faisait du foot, l’autre faisait des jeux à l’intérieur et certains lisaient des livres. Vers 17h on a repris le bateau. Il y avait des énormes vagues qui étaient plus grandes que le bateau. On devait s’accrocher, à un moment le bateau s’est tellement penché que je me suis accroché à une barre et ai retenu toute la nourriture et les bouteilles d’eau. On est arrivé au lycée vers 20h45.

Johnny et Bryan

 


 

Étiquettes : , ,


Dans le cadre de leur module de Découverte Professionnelle, les élèves de 3DP6 ont visité le lycée agricole et horticole de Châteaulin lundi 5 et jeudi 8 décembre.

Ils ont ainsi découvert les différentes filières de formation : horticulture et aménagement notamment.

Ils ont particulièrement observé les machines qui permettent de remplir automatiquement de terreau les godets qui accueilleront les semis. Les engins utilisés en travaux paysagers ont également capté leur attention.  Enfin, ils ont appris que les futurs paysagistes devaient avoir de bonnes notions de maçonnerie.

De quoi enrichir leur vision du monde professionnel !

 

Étiquettes : , , ,