Tous les billets de la catégorie Gastronomie

Noel chez moi

fêtes, Gastronomie, Notre école, Pays, Présentation 1 commentaire »

Les Polonais ont beaucoup de traditions. Noël est la fête très importante dans notre pays. Tout le monde se rencontre avec ses familles. Nous décorons le sapin et préparons bien de plats traditionnels.

choinka

A l’école, nous décorons aussi nos salles. Voilà ma classe:

klasa 2

choinka w klasie

Le 24 décembre on célébre le réveillon de Noël. Quand les enfants voient la première étoile dans le ciel, la famille se met à table. Nous partageons le pain azyme, mangeons traditionnellement 12 plats p.ex:

– la soupe aux betteraves rouges ou la soupe aux champignons

–  les pierogi (raviolis) au chou et aux champignons

– la choucroute cuite avec des pois

– les poissons p.ex. la carpe

– les harengs

– la salade de légumes

– le gâteau au fromage blanc

– le gâteau au pavot

– le sirop de fruits secs

IMG_20141224_170113

Après, nous chantons des cantiques et échangeons des cadeaux. À 24h00 on va à la messe de minuit. Ce jour est très familial. Tous sont heureux. Nous passons aussi le 25 et le 26 décembre le plus souvent en famille. Je souhaite a tous  JOYEUX NOEL et BONNE ANNEE

Et vous? Comment vous passez les fêtes de fin d’année?

Patrycja Świercz

Tags : , ,

Joyeux Noël

fêtes, Gastronomie 2 commentaires »

Ma fête favorite est la veille de Noël. J’adore son ambiance. Ce jour, tous sont exités en attendant le soir. Dans ma maison, dans la salle de séjour  il y a un grand sapin naturel décoré par moi et mon frère avec des boules de Noël.

 Ma famille trouvera des cadeaux sous notre beau sapin après le réveillon. Au centre du séjour  il y a une grande table couverte de la nappe blanche. Sur la table se trouvent 12 plats (en souvenir de 12 apôtres). Ma maman avec ma mamie préparent tout elles-mêmes. Traditionnellement ce sont: soupe aux betteraves rouges „barszcz  czerwony” avec raviolis „uszka” farcis de champignons de forêt, différents poissons, choucroute aux champignons, harengs. A boire il y a du sirop de fruits secs appelé „kompot”.

Avant la consommation, vers 17 heures, tous divisent le pain azyme en se présentant des voeux. J’en donne aussi un morceau à mon chien. J’aime bien quand pendant les fêtes il y a de la neige comme sur les photos que j’ai faites cette semaine.

 

Kasia – classe Ic

 Nous souhaitons à tous nos lecteurs un Joyeux Noël et une Heureuse Année 2011

Wesołych Świąt Bożego Narodzenia i Szczęśliwego Nowego Roku

Tags : , , ,

Voyage en Pologne

Gastronomie, Géographie, Pays, Présentation, Visites 5 commentaires »

Chers Lecteurs, dans ce billet je voudrais vous présenter le compte-rendu de la visite en Pologne de mes amis français Marie-Josée, Robert, Danielle et Paul. Le voici:

 VOYAGE EN POLOGNE, JUILLET 2010

Mardi 20 juillet, 5 heures, le moment du départ est arrivé après de longs mois de préparation. Le temps est radieux, la circulation assez fluide ; quatre heures de route et nous voilà en Allemagne. A 17 heures 30, nous arrivons à l’Etap’hôtel de Kesselsdorf près de Dresden.

Nous reprenons la route le mercredi 21 juillet à 8 heures, direction Gorlitz (Zgorzelec en Pologne. Nous sommes enfin en Pologne, il est 9 heures 20. C’est bizarre de passer la frontière sans s’arrêter ! (quelle évolution depuis notre premier voyage en 1995 où l’attente à la frontière, dans les rues de la ville, avait été de plus de 3 heures…).

Au fait, il faut penser à allumer les phares de la voiture, c’est obligatoire en Pologne.

Nous retrouvons Urszula et sa famille à proximité de Katowice, après 360 km sur l’autoroute E40. Notre première étape est à Zakopane dans les Tatras. Les chambres d’hôtes qui nous hébergent pendant 3 jours sont très confortables et peu chères (environ 10 €/nuit/pers.). Premier repas polonais : pierogi à la viande, à la choucroute, à la russe ou encore aux fruits. Le soir nous nous rendons dans les rues commerçantes de Zakopane, avec un crochet dans le plus ancien cimetière de la ville où les sculptures les plus diverses, souvent en bois, rendent hommage aux personnes décédées. C’est un peu le « Père Lachaise » français où beaucoup d’écrivains et de personnalités sont enterrées. Au détour d’une allée nous découvrons même la tombe de Richard CWICLA, entraîneur à la fédération française de ski, disparu en 1992. Krupówki-la rue principale de Zakopane est très animée. Les attractions et animations sont nombreuses et variées. Sur le chemin du retour nous passons devant le sanctuaire dédié à Notre- Dame de Fatima et nous ne manquons pas d’évoquer le pape Jean-Paul II qui était très attaché à la région de Zakopane et qui aimait y venir en séjours et faire de longues marches sur les chemins de montagne.

Jeudi 22 juillet: 2 petits km à pieds pour rejoindre le funiculaire de Gubałówka à 1090 m d’altitude et qui nous permet de descendre à Zakopane, plus bas dans la vallée. Vue superbe sur les montagnes environnantes et en particulier sur le « chevalier couché » : la montagne Giewont.

       

Nous passons la matinée au marché artisanal. Achat de chapka et d’artisanat en bois bien sûr, puisque nous sommes dans la région réputée pour l’artisanat du bois et du cuir. Après un repas traditionnel polonais (porc pané, pommes de terre, chou) nous voilà partis pour une randonnée pédestre dans un vallon proche de Zakopane (Dolina Kościeliska).

                                       

La pluie contrarie quelque peu la balade, très agréable par ailleurs, sur un chemin peu pentu et très bien aménagé…. Passage dans les fumoirs et dégustation du fromage « oscypek » fabriqué dans la région.

Vendredi 23 juillet: une longue attente (plus de 3 heures) pour prendre le téléphérique qui doit nous conduire à prêt de 1700 m d’altitude sur la montagne Kasprowy Wierch. Nous longeons la frontière polonaise et mettons un pied en Slovaquie. Les paysages sont grandioses sous le soleil. Nous apercevons de la neige et de nombreux petits lacs sur les pentes des Tatras.

 

Malheureusement un orage nous contraint à regagner la vallée où le soleil nous accueille. Nous dégustons de délicieuses truites grillées puis nous flânons dans les rues de Zakopane…. Un petit passage au Kantor pour changer quelques euros (cour du jour : 4.02 zloty = 1 euro)… La pluie, une nouvelle fois, nous oblige à rejoindre nos chambres. Le paysage est voilé par la brume et la température se rafraîchit rapidement..

Samedi 24 juillet: nous quittons à regret Zakopane et sa région pour nous rendre à Kraków que nous devons absolument visiter. Le château de Wawel et sa cathédrale, la place du Grand Marché et les Halles aux Draps, la barbacane, les églises et en particulier la basilique Notre-Dame (à 15 heures nous avons la chance d’entendre la trompette résonner du haut de la tour de la basilique) et tous les monuments de Cracovie sont un enchantement pour les yeux.

                                                                                                   

        

Dommage que les nombreux bouchons, sur la route, nous aient retardés car nous n’avons vraiment pas le temps de tout voir puisque nous devons rejoindre Wodzisław Śląski où nous attend ma famille polonaise : Rénia et Henio. C’est un moment d’émotion et de grand plaisir de retrouver mes cousins après 5 années. Mais chut…. Je passe sous silence cette rencontre privée et familiale.

Dimanche 25 juillet: et voilà à nouveau la pluie et la fraîcheur pour notre visite à Auschwitz. Grâce à une « super » guide nous pouvons profiter pleinement de notre visite des deux sites d’Auschwitz-Birkenau. Pas de photos, car il est interdit d’en prendre à l’intérieur des bâtiments. Mais faut-il vraiment graver sur le papier ces lieux de massacres et de tristesse intense ? La petite bruine persistante ajoute encore à cette impression de désolation. Les explications très détaillées, en français, que nous communique notre guide, nous permettent de comprendre un peu mieux la barbarie qui a sévi durant les années de guerre 39/45. En fin de visite, nous observons un moment de recueillement devant le mémorial de Birkenau.

Nous reprenons la route pour Częstochowa, lieu de pèlerinage (similaire à notre Lourdes français) consacré à Jasna Góra, icône de la vierge.

Nous arrivons tard dans la soirée à Zduńska Wola.

Lundi 26 juillet: aujourd’hui c’est une journée de repos chez Urszula et sa famille. Bien sûr nous ne manquons pas de faire une petite balade découverte à travers la ville de notre hôte.

Le soir nous avons le plaisir de rencontrer Martina, une ancienne élève de Urszula, et son ami français Eric. L’échange d’impressions sur la Pologne, devant un verre de « żubrowska », prolonge la soirée tard dans la nuit.

Au programme de la journée du mardi 27 juillet : Warszawa, la capitale polonaise. Malgré un temps mi-figue mi-raisin, nous décidons de partir à la découverte de la ville à pieds. Direction le cœur de la vieille ville. Nous traversons le jardin de saxe et nous nous retrouvons devant le Tombeau du Soldat Inconnu. Nous avons la chance d’assister à la relève de la garde à 12 heures. Nous allons ensuite voir le Palais Présidentiel et nous nous dirigeons vers la place du Château Royal. Nous le découvrons avec ses murs couleur brique. Les églises sont nombreuses et elles aussi très décorées. La ferveur polonaise est bien présente dans la capitale. Nous flânons dans les rues et passons devant la statue de la sirène, symbole de la ville de Varsovie, depuis le moyen âge. Nous passons par la porte de la Barbacane et faisons un petit crochet pour voir la Vistule qui coule en contrebas des remparts.

                                                                                  

Nous revenons vers notre point de départ et tentons de voir le Palais de la Culture et de la Science qui se « dissimule » dans la brume persistante qui nous entoure. Nous regagnons nos véhicules afin de nous rendre au Palais Łazienki – le palais sur l’eau et découvrir le monument à la gloire de Frédéric Chopin. La promenade dans le parc Łazienki est agréable et nous découvrons entre autres choses,l’orangerie, le palais sur l’eau, le théâtre antique.

En conclusion, nous repartons de Varsovie avec en mémoire une multitude de monuments, statues, sculptures, immeubles, parcs et images fascinantes.

Mercredi 28 juillet: la journée est consacrée à Łódź. Nous remontons la rue Piotrkowska et nous faisons « croquer » 2 zl avec la statue de Arthur Rubinstein. Nous visitons le musée d’art moderne et le musée de l’histoire de la ville dans la résidence de la famille Poznanski, propriétaire des anciennes manufactures de tissus. Une exposition très intéressante sur le pianiste Rubinstein occupe une partie du musée.

                                                                                                 Un petit arrêt dégustation à la chocolaterie Wedel. Le chocolat chaud qui nous est servi est divin et même revenus en France nous gardons encore sur les papilles le goût et le crémeux de cette délicieuse gourmandise.

Jeudi 29 juillet : le dernier jour de notre séjour arrive… Nous consacrons la journée aux derniers achats avant le retour. Nous avons quand même le temps de visiter à Zduńska Wola le musée consacré à Maximilian Kolbe, saint martyr de Auschwitz.

Vendredi 30 juillet: départ à 4 heures 30. La route est longue jusqu’à notre étape du soir à Strasbourg mais le trajet se passe sans problèmes. Nous sommes en France vers 18 heures 30.

Et la Pologne ? Elle est dans nos cœurs et dans mes racines.

Marie-Josée

 Je remercie beaucoup Marie-Josée pour ce compte-rendu très intéressant. J’espère qu’elle viendra encore plusieurs fois en Pologne avec sa famille ou ses amis. Il y a encore tant à voir chez nous. Urszula

Tags : , , , , , , ,

Noël dans ma famille

fêtes, Gastronomie 8 commentaires »

table préparée au réveillonChez moi les préparations pour Noël commencent deux semaines avant la Veille de Noël: il faut faire les fenêtres, battre les tapis et nettoyer la maison entière. Après le ménage, il vient le temps de cuisson des gâteaux et des plats traditionnels de Noël dont s’occupent ma maman avec ma grand-mère. Moi avec mon frère faisons de délicieux petits gâteaux avec glaçure. Le 23 décembre mon papa avec mon oncle vont acheter un arbre de Noël que nous décorons tous après.
Pendant la préparation des plats et après le réveillon nous chantons les chants de Noël. Nous chantons par exemple:
„Oj maluśki, maluśki”    http://www.youtube.com/watch?v=8tdDP96hefY&feature=related

« Dzisiaj w Betlejem” (Aujourd’hui à Bethléem)    http://www.youtube.com/watch?v=tWoMqMS4X18

„Lulajże Jezuniu”   http://www.youtube.com/watch?v=NN3u4cHV27s

J’adore cette fête.
Elżbieta, classe IIc

La Veille de Noël dans ma maison c’est la plus solennelle et la plus émouvante soirée. Il s’agit du réveillon de famille. Nous invitons la plus proche famille. Chaque année nous laissons à la table une place libre destinée à celui qui ne peut pas passer les fêtes avec nous, ou à un membre de famille décédé. La table est recouverte de nappe blanche, nous mettons du foin sous la nappe. Une des habitudes dans ma famille est le jeûne strict jusqu’au repas de soir. Avant le réveillon, l’un des membres de la famille lit le passage de l’ Evangile de Saint Luc. Nous nous partageons le pain azyme en nous souhaitant des voeux.

pain azyme

Sur la table il y a 12 plats (le nombre des apôtres). Chez nous ce sont: soupe aux champignons, raviolies avec chou et champignons, chou avec champignons, chou avec pois, différentes sortes de gruaux et de poissons, et bien sûr, il ne peut pas manquer de compote de fruits secs.

harengs

Après avoir mangé, nous chantons des chants de Noël et nous distribuons les cadeaux. Puis, nous allons à la messe de minuit pour célébrer l’arrivée de Jésus au monde.
Anna, classe IIc

Nous souhaitons à tous
JOYEUX  NOËL et BONNE ANNÉE  2010
WESOŁYCH ŚWIĄT BOŻEGO NARODZENIA i SZCZĘŚLIWEGO NOWEGO ROKU

Tags : , , ,

Les plats polonais

fêtes, Gastronomie 10 commentaires »

Nous vous présentons 2 plats traditionnels polonais: « bigos » et « barszcz czerwony ».

BIGOS

C’est de la choucroute avec des morceaux de viande.

Ingrédients :

1 kg de choucroute

500 g de porc

250 g de boeuf

250 g de lardons fumés

500 g de saucisse fumée

10 champignons forestiers sechés

100 g de concentré de tomates

1 oignon

2 gousses d’ail

5 prunes sechées (facultatif)

100 ml de vin rouge (facultatif)

2 feuilles de laurier

du cumin

des baies de genièvre

1 cuillère à café de sucre ou de miel

sel, poivre

Préparation:

– Laver la choucroute, la couper et faire cuire avec un peu d’eau

– Couper la viande en morceaux et la faire revenir dans la graisse, y ajouter les lardons, la saucisse (coupée en dés) et l’oignon haché

– Mettre la viande et la saucisse dans la choucroute, y ajouter les champignons et le laurier

– Faire cuire à feu doux environ 1h.30 (plus ça cuit meilleur c’est) en remuant régulièrement et en ajoutant de l’eau pour que la choucroute n’attache pas au fond de la cocotte.

Ajouter le cumin, le genièvre, le concentré de tomate, les prunes et le vin.

Saler, poivrer

Faire cuire encore quelques minutes.

Servir chaud avec du pain ou des pommes de terre cuites à l’eau.

Bigos est encore meilleur le lendemain.

BARSZCZ

C’est la soupe à la betterave rouge.

Ingrédients :

500 g de betteraves

500 g de poitrine de boeuf

1 carotte

1 petit céleri rave ou 1 branche de céleri vert

1 bouquet de persil

1 oignon

2 gousses d’ail

du jus de citron ou du vinaigre de vin (la quantité selon le goût)

de la marjolaine fraîche ou sechée

Préparation :

– Peler les betteraves, les raper et couvrir d’eau bouillante ( on peut les préparer même un jour avant).

– Faire cuire le bouillon avec la viande et les légumes dans un litre et demi d’eau.

– Retirer les légumes et la viande qui peut être utiliser pour confectionner des crêpes

fourrées se servant avec barszcz.

– Mettre les betteraves avec l’eau rouge au bouillon, cuire environ 15 min.

– Ajouter le jus de citron (ou le vinaigre).

– Saler, poivrer.

– Ajouter la marjolaine.

La soupe aux betteraves se sert claire.

Sans viande cette soupe est souvent préparée pour le Réveillon de Noël.

Bon appétit.

Cet article a été réalisé avec le groupe de la classe IIc (option médicale): Ania, Liwia, Marysia, Agata, Kamila, Alina, Martyna, Kasia et Marzena.

Tags : ,

Pâques

fêtes, Gastronomie, Présentation 7 commentaires »

Pâques en polonais c’est Wielkanoc ce qui veut dire la grande nuit. C’est une fête très importante dans notre pays. En se préparant à l’arrivée de Pâques nous nettoyons la maison. Tout doit être propre. Après nous la décorons avec toutes sortes de petits lièvres, poussins, oeufs peints etc…

D’abord, c’est le Dimanche de Rameaux , en polonais Niedziela Palmowa (dimanche de palmes). Les palmes que nous portons à l’église pour bénir sont différentes. Dans presque chaque église on organise des concours pour les plus belles et les plus longues palmes. Certaines peuvent mesurer jusqu’à quelques mètres.

Chaque année de jeudi saint à mardi nous avons de libre, donc 6 jours.

Jeudi saint , traditionnellement, dès le matin les enfants cherchent dans leur jardin des oeufs (en chocolat) apportés par le lièvre.

Vendredi saint les filles aident leur maman à préparer des gâteaux de Pâques : « la Baba  » – gâteau préparé avec beaucoup d’oeufs et très aromatique, le « mazurek » richement décoré, le gâteau au pavot, le gâteau au fromage blanc.

Samedi saint nous peignons des oeufs cuits à durs. Le plus souvent nous les faisons cuire dans des épluchures d’oignons pour avoir de belles couleurs. Après nous décorons le petit panier d’osier dans lequel nous mettons de la nourriture: des oeufs, du jambon, de la saucisse, du pain, du sel, du gâteau. Et nous allons à l’église où le prêtre le bénit. Ce « menu saint » c’est « święconka  » qui commencera ensuite le repas de Pâques.

En Pologne le lundi de Pâques est très exceptionnel. Ce jour est appelé „śmigus-dyngus” ou „lany poniedziałek” – ‘lundi mouillé’ . Pendant toute la journée il est permis de verser de l’eau sur les autres, il arrive même que sur les inconnus. Les enfants et surtout les garçons adorent cette fête d’arrosage . Les filles moins. L’eau est le symbole de la vie et de la purification.

A l’occasion de Pâques nous souhaitons Joyeuses Fêtes, bon oeuf et śmigus-dyngus très aspérgé.

Alors Joyeuses Pâques à tous nos amis.

Ce texte a été écrit en collaboration avec la classe IId (option européenne) de notre école. Je remercie beaucoup Weronika, Ania, Martyna, Aneta, Anita, Ewelina, Agata, Ewa, Paulina, Iga, Ola, Patrycja, Maciej, Bartek et Tomek.

Tags : ,

Carnaval en Pologne

fêtes, Gastronomie, Présentation 10 commentaires »

En Pologne le Carnaval est célébré à partir de la Fête des Rois jusqu’au Mercredi des Cendres. Actuellement il est beaucoup plus modeste qu’autrefois. Les jeunes le fêtent le plus souvent en discothèques et les adultes aux bals et rencontres avec amis.

Cependant dans toutes les écoles maternelles et dans de nombreuses écoles primaires et même aux collèges (gimnazjum) les élèves avec l’aide des parents organisent des bals masqués parfois avec des concours.

Jeudi Gras est une fête de beignet. Ce jour, dans chaque maison on sert des beignets fourrés surtout de la marmelade (de la confiture, du chocolat).     

Dans notre école les élèves de chaque classe mangent ces gâteaux (achetés au kiosque) avec leur prof. pendant un cours choisi. On parle des beignets à la télévision, on montre des concours au plus gros beignet ou qui en mangera le plus.

Ëvidemment les meilleurs sont les beignets préparés soi-même à la maison. Surtout par les mamies. Ma maman en fait une centaine pour toute la famille. Ils sont délicieux pendant plusieurs jours.

À côté des beignets ce sont des bugnes qu’il faut énumérer parmi les friandises du carnaval polonais. Leur préparation est plus facile que celle des beignets donc ils sont très souvent faits à la maison par les jeunes.

Jeudi Gras c’est aussi le jour qui commence les amusements et les folies des derniers jours du carnaval. Il arrive p.ex. qu’à l’école les élèves mettent de la graisse sur la poignée d’une porte…. Ã partir du jeudi gras des groupes de chanteurs de Noël appelés „Kolędnicy” rendent visite aux habitants des villes et surtout des villages en chantant des cantiques, en souhaitant l’abondance de prospérité, de santé, de biens. En récompense ils reçoivent des beignets, des bugnes et dans la majorité des cas une pièce de monnaie.

Traditionnellement, surtout dans les villes touristiques et les régions des montagnes les jeunes déguisés font des spectacles dans les rues avec des plaisanteries, des blaques dans le but d’apporter du bonheur et de la joie. Il y a des personnages tels que le Diable, la Mort ou les personnages d’animaux p.ex. l’Ours, la Chèvre et les autres.

A voir: http://www.beskid.com/carnaval.html et aussi http://www.lepetitjournal.com/content/view/3633/1091/

Autrefois, le carnaval polonais ne pouvait pas exister sans promenades en traîneau (tiré par les chevaux) appelées kulig. Ã présent, elles sont organisées rarement, le plus souvent à la montagne où il ne manque pas de neige. Ces promenades finissent près du feu de bois où l’on mange du „bigos” traditionnel, des saucisses et de la viande grillées.

Tags : , , , ,

Noël chez Ania

fêtes, Gastronomie, Présentation 4 commentaires »

Nous voudrions partager ce pain azyme (opłatek) avec vous en symbole d’amitié, d’union, de conciliation.

Joyeux Noël et Bonne Année à tous.

Noël chez Ania

Bonjour. J’aime bien Noël, son ambiance, la décoration du sapin, le choix des cadeaux. Chaque année, j’aide ma maman à préparer des plats traditionnels. Il y en a 12 pour le réveillon et des gâteaux. Je vous invite à goûter deux plats que je sais préparer moi-même et qui sont très bons. Le premier ce sont « pierogi » – une sorte de raviolis dont je vous donne une recette et le deuxième c’est un gâteau roulé au pavot (makowiec) que vous voyez sur la photo.

Makowiec

Pierogi

Ingrédients :

Pour la pâte

750 g. de farine

250 g. d’eau très chaude

1 cuill. à soupe d’huile

1 oeuf

Pour la farce :

500g choucroute

20g champignons

2 oignons

Préparation de la farce :

Faire cuire la choucroute avec de l’eau environ 15 min.et avec des champignons.

Egouter et hacher.

Mélager avec l’oignon coupé.

Saler, poivrer

Préparation de la pâte :

Mélanger bien tous les ingrédients à la main, former une pâte.

Etaler la pâte sur un plan de travail fariné.

Couper des ronds avec un verre.

Au centre de chaque rond déposer un peu de farce.

Fermer chaque rond en joignant les 2 parties (on peut avec la fourchette)

Jeter pierogi dans un grand volume d’eau bouillante salée.

Laisser cuire jusqu’ils remontent à la surface + 3 mn.

Sortir et égouter

Dans une poële faire fondre un peu de beurre (on peut ajouter de l’oignon). Saler, faire frire pierogi pour qu’ils soient croquants.

On peut essayer avec une autre farce.

Essayez, c‘est vraiment délicieux !

Bon appetit !

Bonne Fête et Bonne Année

Ania

Tags : , , ,