CP – Méthode de lecture : A l’école des albums

24 02 2015

Après ces longues semaines de silence, je vais essayer de mettre en ligne tout le travail que ma collègue et moi nous avons construit autour de la méthode de lecture « A l’école des albums ». Dans notre classe, nous disposons d’un manuel par élève et d’un exemplaire des albums (enfin, sauf deux … va savoir pourquoi ?). Dans la méthode, il y a aussi le guide pédagogique (que j’ai acheté … ), un fichier élève que nous avons en classe mais pour faire des photocopies et un fichier d’exercices différenciés (que j’ai aussi acheté).

Pour commencer, quelques critiques par rapport à la méthode : D’abord, elle a le mérite d’exister et de nous avoir bien rassurer avec ma collègue au début. Et puis avec le mi-temps, ça permet de suivre exactement où en est. Et ça c’est plutôt bien. Mais, car il y a beaucoup de « mais » :

– Par rapport déjà au fait de choisir une méthode toute faite, ça devient vite réducteur. La méthode est plutôt complète (phono, lecture-compréhension à partir d’albums, un peu de grammaire et de production d’écrits …), du coup si on veut tout faire, ben on a le temps pour rien d’autre. Il faut donc vraiment construire les projets autour des albums car impossible de faire un autre album par exemple si on veut varier un peu. Les enfants ayant le manuel et étant dans un coin où les parents suivent de TRES près ce que font leur enfant, on est un peu prisonnier de la progression et des textes (surtout quand on débute et qu’il y a un autre CP dans l’école qui suit à la lettre le manuel). Tout ça c’est très frustrant à la longue.

Au niveau phono, la méthode propose une progression qui ne me satisfait pas entièrement : très rapidement et à la suite on voit les sons t p d b qui sont des sons explosifs et donc difficiles à entendre. La méthode prévoit 2 jours sur un son avec découverte uniquement d’un graphème à chaque fois et évoque simplement les autres graphèmes (c’est bien connu, il suffit de montrer aux élèves « oh, vous avez vu là : a+u ça fait [o] » pour qu’ils automatisent !). Les exercices proposés dans le fichiers sont carrément insuffisants, parfois mélangent 2 sons différents. Je comprends l’idée de balayer rapidement tous les sons (tout à été vu fin de période 3) pour revenir ensuite sur les digrammes et trigrammes mais j’avoue que je trouve que pour les élèves en difficulté, ça va vite et certains décrochent (quand je leur demande sur quel son on travaille, parfois je m’interroge !).

Du coup, en phono, on a construit toutes les fiches d’étude de son en suivant comme modèle les documents que j’ai eu au cours d’une formation que j’ai suivie en octobre. Je vais les mettre en ligne dès que possible. Par contre, on n’a pas touché à la progression. On a juste pris beaucoup plus de temps les 2 premières périodes pour asseoir un peu le principe alphabétique. Du coup, on est décalé dans la progression. Ca nous a valu des rendez-vous parents à foison vers novembre. On s’est justifié … Maintenant c’est bon, mais il faut vraiment être bien sûr de soi !

 

Concernant les albums, ils sont plutôt sympas dans l’ensemble. Le travail sur la compréhension est bien fait. Il y a à chaque fois une thématique littéraire : le point de vue, la narration, le rapport texte-image. Par contre la lecture elle-même est parfois compliquée. Dans le manuel, figurent des textes extraits des albums que nous avons lus ensemble. D’un côté, c’est bien car la lecture est plus facile mais de l’autre, ça devient vite difficile (en complexité et en quantité) pour les élèves faibles et rébarbatif (on connaît déjà l’histoire) pour les élèves autonomes. Et toujours pareil, pas facile de différencier sur la quantité et la complexité des textes lorsqu’ils sont dans le manuel. Ajouter que dans le manuel aucun codage typologique n’est mis en place dans les textes pour faciliter la lecture (lettre grisée, digramme, syllabe). On a donc à chaque fois retaper le texte sur les fiches de compréhension avec ce codage. Les exercices proposés dans le fichiers sont plutôt compliqués (en tout cas difficiles à faire en autonomie sauf pour les élèves qui savent lire dès novembre). Il y a beaucoup de lecture globale (ce qui énervent beaucoup les parents … et moi avec). Il y a beaucoup d’exercices de recopie de morceau de phrase, et ça dès septembre. Du coup pour ceux qui ne savent pas encore écrire c’est infaisable (entre la correspondance script / cursive et le geste graphique, c’est la cata!). On a vite laissé tomber ce genre d’exercice.

En production d’écrits, je trouve que c’est pas top non plus. Trop difficile : écrire la fin d’une histoire par exemple dès novembre. Donc là aussi, on a adapté.

Pour finir dans les critiques, le guide pédagogique est extrêmement compliqué à comprendre et à utiliser. Les séances sont décrites succinctement en faisant référence sans arrêt à des fiches pédagogiques présentes au début du guide. On est toujours en train de faire des va-et-vient. Pareil pour les exercices de différenciation dont les références sont merdiques. Au lieu de ranger les exercices par module (c’est à dire par album travaillé), ils sont rangés par compétence.  Bref, on est tout le temps en train de chercher, de feuilleter …

Comme vous l’aurez compris, je ne pense pas réutiliser cette méthode telle quelle si un jour j’ai à nouveau des CP 🙂 Par contre, les albums pourquoi pas !

 

Tags : , , , ,

Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire