PET6 – La bonne nouvelle !!!!

7 08 2015

La grande nouvelle l’année c’est que j’ai eu l’immense joie de voir mon nom apparaitre sur les résultats définitifs du premier mouvement !!!! Yesssss !!!! Alors, évidemment ce n’est pas le poste idéal car je n’aurais toujours pas ma classe, mais finis le stress de l’attente d’un poste et le suivi des différents mouvements, les affectations après la rentrée, la possibilité de partir loin de la maison !!! J’ai en effet obtenu un poste de TRS sur la circonscription de mon domicile.

L’inconvénient c’est que je fais des compléments de service, donc je n’aurai toujours MA classe et mon année dépendra fortement des collègues que je complèterai. Mais l’avantage c’est que toutes les écoles sont à moins de 15 minutes de chez moi et que j’habite dans une circo très côtée pas de ZEP ou d’écoles craignos. Enorme avantage ! On peut ajouter aussi que je n’aurai que peu de responsabilité dans la classe : pas de rallye piétons à préparer, pas de choix de spectacle, peu de parents à rencontrer … (même si je considère que c’est un inconvénient, autant prendre le bon côté des choses)

Donc un fois la nouvelle digérée, j’ai rempli un formulaire dans lequel il fallait préciser les 6 communes qui nous intéressaient et si on préférait la maternelle ou l’élémentaire. J’ai eu mon 6eme vœux de commune et je serai donc à cheval sur 3 écoles d’une même commune sur des décharges de direction : Petite-section / Moyenne et grande-section / CM1 CM2.

L’autre nouvelle moins rigolotte, c’est que ma demande de mi-temps a été refusée, comme à 90% des collègues qui demandaient un mi-temps sur autorisation. Et ils m’ont « généreusement » octroyé un 7/9 c’est à dire que j’aurai un journée de libre dans la semaine. J’ai réussi à négocier mon mardi avec les collègues que je complète. Cool.

J’ai pu rencontrer les directeurs que je vais compléter et ma foi, je pense que l’année va être sympa. Evidemment, c’est le CM1-CM2 qui occupe toutes mes pensées, étant donné que j’ai juste fait un peu de CM1 lors de mon stage filé il y a 6 ans 🙂

Donc prochainement : progression et leçon de géométrie – mesure

 



Le premier mouvement en Haute Garonne : explication

22 06 2015

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. En 2013, j’avais publié un article sur le fonctionnement du mouvement en Haute-Garonne. Autant, les explications du « comment se passe le premier mouvement en Haute-Garonne » ne changent pas, autant mes réflexions personnelles cette année sont très différentes.

Du coup, je réactualise :

Je vais tenter de vous expliquer comment fonctionne le « mouvement » qui n’est pas très mobile justement en Haute Garonne. Chaque département a son mode de fonctionnement, sa façon de calculer les points, ses priorités, etc …

Ici nous avons un 1er mouvement. Comme dans le reste de la France, la seule différence c’est que nous, on est obligé de les numéroter tellement y en a, alors que chez certains, il n’existe que celui-là. Il a lieu vers le mois d’avril. Il y a d’abord parution de la liste des postes : c’est à dire la liste de TOUS les postes de Haute-Garonne (maîtresse « normale », directeur, habilité LVE, les postes en CLIS, SEGPA, EREA, IME, ITEP, les ZIL, Brigade de toute sorte, TRS …) Les postes sont énumérés par école, par secteur géographique, par type d’école (maternelle/elementaire).

Voici à quoi ressemble une page de cette fameuse liste :

 

En face des postes, il y a des chiffres qui correspondent au nombre de postes dans l’école par catégorie : il y a les vacants (qui se sont libérés : retraite, démission, décès … ou qui sont tout neuf : ouverture de classe de l’année précédente ou non pourvu au 1er mouvement de l’année précédente) et les autres qui peut-être pourront éventuellement se libérer si la personne qui est sur ce poste obtient un poste ailleurs …

Depuis cette année, plus de différence entre la somme des postes et le nombre de classes de l’école(que l’ont voit devant le poste de direction) car les postes réservé depuis deux ans pour les PES à temps plein ont disparu (puisque maintenant les stagiaires sont à mi-temps).

Il faut faire très attention au libellé des postes, en particulier les postes de brigades par exemple car Brigade Stage long, c’est tout simplement des remplacements exclusivement en ASH … Mieux vaut être prévenu :). Cette année, les postes de brigades ont été rattachés administrativement à une école (visiblement, ils ont choisi l’école du domicile de la brigade en question … dommage pour ceux qui avaient prévu de déménager …). Cela ne veut pas dire que les remplacement seront tous dans cette école ou près de votre domicile, mais pour des raisons de remboursement de frais kilométriques, ils essaieront surement.

Certains postes ne pourront pas être attribués si on travaille à temps partiel : Brigade, ZIL ou direction avec décharge. (Attention, ce genre de subtilité peut changer au fil des mouvement. L’administration a une furieuse manie de changer les règles sans crier gare).

Pour les postes de direction, les postes fléchés ou dans l’ASH, il est possible de les demander même si on n’a pas les qualifications (liste d’aptitude à la direction, habilitation langue ou CAPASH) mais si un collègue à la qualification, il vous passe devant quelque soit le barème.

Quelque soit notre quotité (temps complet ou partiel), on établit une liste des postes qui nous feraient trop trop plaisir. On a droit à 30 voeux, on peut ou doit (ça dépend des années) aussi faire des voeux de secteur géographique. On a environ 15 jours pour faire cette liste puis ensuite on attend la réponse, 1mois et demi, 2 mois … c’est variable.

Attention avec les vœux de secteur, car si au moment où c’est à votre tour de choisir, votre barème vous permet d’avoir une école du secteur, on vous donnera la moins demandée. En général, les vœux de secteur se mettent en fin de liste ou tout au moins après tous les vœux d’école présentes dans le secteur géographique que vous mettez.

Les attributions se font par nombre de points. Les collègues qui participent au mouvement sont classés par points. Celui qui a le plus de points a son premier voeux s’il est libre, ou le deuxieme etc …, puis le suivant à son premier voeux s’il est libre etc … Les points c’est « normalement » 1 point par année d’ancienneté, 1 point par enfant puis des tas d’autres points que tu peux cumuler : priorité médicale, fermeture de classe, stabilité, zone violence … J’avoue que c’est assez opaque pour moi.

Pour vous donner un ordre d’idée de ce qu’on peut obtenir lors du 1er mouvement, c’est à dire des chances d’obtenir un poste à titre définitif, j’ai fait comme chaque année, quelques petits calculs basés sur des documents publiés par les syndicats.

Tout comme il y a deux ans, j’ai regardé les postes pourvus à 10 points et moins de dix points.

En 2013, il y en avait 170 environ, cette année presque 300 et ceci dut à la réinjection dans le mouvement des postes réservés jusque là au stagiaire. Voici la répartition :

27 postes de direction   (contre 18 en 2013)

41 postes de brigade et ZIL (contre 14, d’éjà l’année dernière, il y avait eu une grosse proportion de brigade ce qui s’explique en particulier par l’annonce de la fusion probable des missions des ZIl et des brigades)

21 postes fléchés (contre 28, diminution car disparition progressive de ce type de postes)

66 postes de TRS (contre 16 … énorme différence. Je pense que c’est en partie dû au fait qu’avant, les TRS, qui sont des postes fractionnées, pouvaient au final avoir leur classe si 2 collègues à mi-temps décidaient de travailler ensemble. Or depuis la création des stagiaires à mi-temps, certains TRS se sont fait éjectés de leur poste … toujours avec autant de tact de l’administration. Du coup, beaucoup ont été dégoutés. Et comme ces collègues avaient engrangé pas mal de points, ils ont obtenu des postes ailleurs et libérés la place)

28 postes dans l’ASH (contre 48, très nette diminution)

31 postes en ZEP (contre 30)

…. et 123 postes d’adjoints dit « normaux », c’est à dire les postes que tu penses occuper quand tu passes le concours (contre 24 en 2013).  C’est là qu’est toute la différence !!!!! 123 postes d’adjoints dont 106 sur Toulouse et ses environs !!!! Qui l’eut cru !!!

Et cette année, je fais partie des chanceux qui ont obtenus quelque chose !!! Yeesssssss !

 

 



Alors à la rentrée ? Suspens du 3eme mouvement !!!

30 08 2013

Eh hé … ben toujours rien … Non vous ne rêvez pas. Lundi c’est la pré-rentrée et je n’ai toujours pas d’affectation. Donc pas de pré-rentrée pour moi lundi et peut-être pas de rentrée du tout 🙂

Je vous tiens au courant …



Alors l’année prochaine ? Suspens du second mouvement !!

28 07 2013

Suite des explications … une fois le premier mouvement passé, soit vous avez la chance d’avoir eu un poste et hop, ça y est, vous êtes fixés sur une école et un niveau (plus ou moins) jusqu’à ce que vous participiez à nouveau au mouvement . (et là si vous avez eu la chance d’avoir un poste avec un petit barème vous avez interêt à vous y plaire ….)

Soit comme moi, vous devez participer au mouvement complémentaire qu’on appelle le second mouvement.

Dans le second mouvement, il y a la liste des postes pleins qui n’ont pas été pourvus au 1er mouvement (en général ce n’est pas bon signe (direction grosses écoles, ASH ou très très loin) ou ceux qui ont réapparu pour une raison qui m’est inconnue (en général ceux-là sont top mais intouchables, ils partent à très gros barême ou priorité)).

Il a aussi une liste des compléments de postes des collègues à titre définitif qui sont à temps partiel ou les décharges de direction (quart ou demi-décharge). Les compléments sont régroupés pour en faire des temps pleins. Voici à quoi ça ressemble :

Quelque soit notre quotité, on postule toujours sur un temps plein. L’ajustement se fait après coup.

D’habitude, ce mouvement intervient en juin. Les résultats sortent parfois fin juin ou début juillet pour que les collègues nommés en complément puissent contacter les titulaires pour commencer à bosser ensemble. Ca , c’est quand tout ce passe bien … Mais cette année, en partie grâce à la réforme des rythmes scolaires qui a été imposée sans l’être, ça n’a pas été aussi simple. Eh oui, pour faire cette liste, il faut connaître les collègues à temps partiel. Avec la réforme des rythmes scolaires, le décret sur les différentes possibilités de travail à temps partiel est paru tard dans l’année. Du coup, les demandes, au lieu d’avoir été colturées au 31 janvier comme d’habitude l’ont été fin avril ! Les collègues ont été convoqués en juin pour l’entretien … donc forcément, la liste a eu du mal à sortir. Sans compter que regrouper 4/4 temps d’écoles différentes avec des horaires différents a été un véritable casse-tête. Ce qui aboutit à des temps « pleins » de 94% ou 97% … cherchez l’erreur.

Donc cette année, la saisie des voeux pour le second mouvement a eu lieu entre le 13 et 17 juillet ! Et les résultats sont tombés le 23 juillet. Date à laquelle normalement les services académiques sont fermés et à laquelle on ne peut plus contacter aucune école. C’est chouette l’administration !

En plus de ces soucis de date, on a eu la surprise d’apprendre que les étudiants en master 2 qui ont passé et réussi les écrits seront affectés aux décharges de direction 1 jour par semaine dans les écoles de Toulouse (hors ZEP) et périphériques. Concrètement ça veut dire qu’une grosse partie des postes fractionnés du second mouvement ont été réquisitionnés pour les famaux « Peillon2 » … comment scléroser le 2eme mouvement …  Sachant que les T1 et les T2 sont prioritaires (après les priorités médicales et les réaffectations après fermeture) … ben reste plus grand chose pour les autres.

Bon, enfin tout ça pour vous dire que je n’ai rien eu au second mouvement 🙂



Alors l’année prochaine ??? Suspens du premier mouvement !!!

26 07 2013

Cette année le mouvement bat des records dans tous les domaines. Je ne pensais pas que ce serait possible … quand je relis mes posts des années précédentes, je vois « c’est la pire année » et ben non, l’année est suivante est toujours pire que la précédente … J’espère que ça s’arrêtera un jour !

Je vais tenter de vous expliquer comment fonctionne le « mouvement » qui n’est pas très mobile justement en Haute Garonne. Chaque département a son mode de fonctionnement, sa façon de calculer les points, ses priorités, etc …

Ici nous avons un 1er mouvement. Comme dans le reste de la France, la seule différence c’est que nous, on est obligé de les numéroter tellement y en a, alors que chez certains, il n’existe que celui-là. Il a lieu vers le mois d’avril. Il y a d’abord parution de la liste des postes : c’est à dire la liste de TOUS les postes de Haute-Garonne (maîtresse « normale », directeur, habilité LVE, les postes en CLIS, SEGPA, EREA, IME, ITEP, les ZIL, Brigade de toute sorte, TRS …) Les postes sont énumérés par école, par secteur géographique, par type d’école (maternelle/elementaire).

Voici à quoi ressemble une page de cette fameuse liste :

 

En face des postes, il y a des chiffres qui correspondent au nombre de postes dans l’école par catégorie : il y a les vacants (qui se sont libérés : retraite, démission, décès …) et les autres qui peut-être pourront éventuellement se libérer si la personne qui est sur ce poste obtient un poste ailleurs …

Parfois, la somme des postes ne correspond pas au nombre de classes de l’école … c’est les postes réservés … je vous expliquerais ça plus tard.

Quelque soit notre quotité (temps complet ou partiel), on établit une liste des postes qui nous feraient trop trop plaisir. On a droit à 30 voeux, on peut ou doit (ça dépend des années) aussi faire des voeux de secteur géographique. On a environ 15 jours pour faire cette liste puis ensuite on attend la réponse, 1mois et demi, 2 mois … c’est variable.

Les attributions se font par nombre de points. Les collègues qui participent au mouvement sont classés par points. Celui qui a le plus de points a son premier voeux s’il est libre, ou le deuxieme etc …, puis le suivant à son premier voeux s’il est libre etc … Les points c’est « normalement » 1 point par année d’ancienneté, 1 point par enfant puis des tas d’autres points que tu peux cumuler : priorité médicale, fermeture de classe, stabilité, zone violence … J’avoue que c’est assez opaque pour moi.

Pour vous donner un ordre d’idée de ce qu’on peut obtenir lors du 1er mouvement, c’est à dire des chances d’obtenir un poste à titre définitif, j’ai fait quelques petits calculs basés sur des documents publiés par les syndicats.

Cette année, j’ai regardé les postes pourvus à 10 points et moins de dix points (ce à quoi je peux prétendre dans les 5 ans qui viennent).

Sur les 170 environ postes pourvus, il y avait :

18 postes de direction

14 postes de brigade et ZIL

28 postes fléchés dont 18 en anglais

16 postes de TRS

48 postes dans l’ASH

30 postes en ZEP

…. et 24 postes d’adjoints dit « normaux », c’est à dire les postes que tu penses occuper quand tu passes le concours (sauf exception).

La cerise sur le gateau c’est que sur ces 24 petits postes, 4 sont des priorités, 11 sont à plus d’1h30 de Toulouse, 6 sont autour de Toulouse (Léguevin, colomiers, pibrac …) et 3 dans Toulouse.

Voilà à quoi je vais pouvoir prétendre pendant les 5 prochaines années … Alors évidemment, je me suis penchée sur la ZEP … après tout. Seulement pour la ZEP, en plus d’être à plus de 45 min de chez moi, sur les 30 postes seulement 5 sont en maternelle.

J’avoue qu’après avoir fait ces calculs, j’étais plutot démoralisée … Je le suis encore un peu d’ailleurs 🙂 Mes collègues déjà titulaires me répètent chaque année « mais non, tu peux avoir un coup de chance, un poste qui se libère alors que personne n’est au courant ». Sauf que depuis 2 ans il y a tellement peu de « mouvement » que les postes susceptibles d’être vacants qui le deviennent vraiment se comptent sur les doigts d’une main. Le mouvement est en parti sclérosé par les fameux postes réservés. Chaque année depuis 2 ans, des postes pleins sont sortis du mouvement et réservés au lauréat du concours : les PES. Pour vous donnez un ordre d’idée dans mon secteur, sur 25 postes vacants, 18 ont été réservés.

Attention, à tous les PES qui me lisent, je ne vous accuse de rien. C’est chouette de pouvoir commencer dans de bonnes conditions. Je ne crache pas dans la soupe. Même si je n’ai jamais été PES, j’ai été bien contente de pouvoir être prioritaire mes 2 premières années. C’est juste que de savoir que je pourrais prétendre avoir ma classe à 50 ans, ça me mine …

Bref tout ça pour vous dire que je n’ai rien eu au 1er mouvement, vous vous en doutez bien.

 



PET2 – Grande section – Les boucles

16 03 2012

En janvier, nous avions commencé à travailler les boucles pour entamer de manière sérieuse l’écriture cursive.

Voici ce que l’on a fait :

D’abord des ateliers de production tout simples :

    

C’est plutot la phase découverte, où les enfants font des arabesques et des boucles dans tous les sens.

Ensuite, il y a eu la phase de structuration de la boucle et d’automatisation du geste dans le but de l’écriture : alternance de grande et petite boucle dans l’optique d’écrire plus tard « le » et « elle ».

 

    

Ensuite un atelier d’entrainement pour contrôler son tracé et la taille des boucles.

Voici la fiche de séquence. Je pense qu’on va poursuivre ce travail avec des séances tirées de « Ateliers Graphiques » de Zerbato-Poudou chez RETZ.

 

 



Les programmes 2008

5 01 2012

Ce matin, une petite nouveauté parue au B.O. : la suite des progressions de cycle pour l’élémentaire. En effet, dans les « nouveaux » programmes de 2008, il existait une annexe contenant les progressions de cycle en français pour la maternelle, et en français et mathématiques pour l’élémentaire. Depuis ce matin, donc, il existe aussi celles d’EPS, de langues vivantes, découverte du monde / sciences-histoire-geo, instruction civique et morale.

Pour les programmes initiaux, c’est ici

Pour les annexes supplémentaires parues aujourd’hui, c’est

Il reste encore du boulot puisqu’il manque les 5 autres domaines de compétence de la maternelle, et les arts visuels et la musique en élémentaire … Y a plus qu’à espérer qu’ils ne nous changent pas les programmes après les élections :~



Appel aux futurs PES

8 06 2011

Voici un message trouvé dans mes commentaires :

« Bonjour,
Je suis journaliste pour l’émission « C’est ma vie! » diffusée le samedi sur M6. Je prépare actuellement un reportage sur le métier de professeur. Je souhaiterais suivre un futur professeur, qui enseignera pour la première fois à la rentrée prochaine. Avez-vous la possibilité de m’aider dans mes recherches, en publiant un appel à témoins sur votre blog?
J’espère que mon projet vous intéressera.
Je reste à votre écoute et me tiens à votre disposition pour tout complément d’information.
Cordialement,
Sabrina »

Si ça interesse quelqu’un vous pouvez laisser un message.



Mouvement 2010

20 04 2010

Ben, oui, faut bien y penser … la date de cloture, c’est demain … mercredi 21 avril … Il était temps.

Pas facile de choisir parmis toutes les écoles de Haute-Garonne, les 30 postes qui nous interessent. C’est sur, je fais en priorité des voeux à côté de chez moi … Mais il n’y a pas beaucoup de postes vacants, pas beaucoup d’écoles, « plein » de postes fléchés anglais auxquels je pourrais prétendre mais que je ne me sens pas capable de gérer, et en plus, je suis plutot dans un coin côté (d’après les syndicats). Autant dire que obtenir un poste au premier mouvement  relève d’un miracle. Mais l’espoir fait vivre !

Réponse fin mai – début juin ….



Les lauréats du concours 2010

1 04 2010

A un mois de l’épreuve écrite du CRPE 2010, voilà des premiers éléments de réponses concernant les futurs lauréats. Vous touverez tout ça sur le site du gouvernement à cette adresse : http://www.education.gouv.fr/cid50946/menh1005426c.html. Evidemment, ceci est une circulaire nationale. Elle laisse le soin à chaque académie de préciser de nombreux points. Donc, comme pour tout le reste, attention aux informations véhiculées sur internet qui parfois ne précisent pas l’académie concernée. 

En gros, 1/3 du temps sera consacré à la formation des stagiaires, les 2/3 se dérouleront in situ, en classe.

Le dispositif de formation comprendra des périodes de formation groupées et (ou) filées (une journée ou une demi-journée par semaine) et un accompagnement par des professeurs ou CPE titulaires chevronnés. Mais il pourra y avoir d’autres formes en fonction des académies. L’accompagnement fait parti du tiers formation.

Normalement ce qui est prévu, c’est jusqu’à novembre (vacances de Toussaint), les lauréats seront classe avec un enseignant tuteur (une sorte de stage de pratique accompagnée de 2 mois et demi) qui sera si possible un brigade (on imagine que c’est un brigade longue maladie : qui effectue des remplaçements d’une durée dépassant les 15 jours). Après cette période, les stagiaires seront affectés dans la mesure du possible dans des remplaçements longs.

Les modalités de titularisation ne sont pas encore connues.

Moi, je file essayer de m’y retrouver dans le mouvement … avec cette liste des postes codifiée, c’est un gros b**l !!!