LE CNED – Mon avis

28 06 2009

En attendant, la suite des événements, je vais essayer de vous donner mon avis sur ce concours … Pas que je pense avoir LA méthode … mais juste parce que certains de vous me l’ont demandé.

D’abord, ce n’est que mon avis. La façon dont j’ai préparé le concours ne vous correspondra pas forcément … y aura certainement à prendre et à laisser … En tout cas, si vous avez des questions, n’hésitez pas, j’essaierai de répondre (bon, là  juillet – aout  … je pourrais … après euh .. on verra …)

 Je vais commencer par la formation que j’ai suivie. J’ai donc tenté le concours par le CNED. Simplement parce que j’avais raté les dates d’inscription au test d’entrée en PE1 (à Toulouse c’était en janvier), que j’avais prévu de le faire en 2 ans mais vu le doute sur la réforme … j’ai du mettre les bouchées doubles, et que mine de rien, ça me permettait de m’organiser comme je voulais.

Le principal avantage me semble t’il de cette formation, c’est le coût. Le CNED est conventionné et reçoit des subventions de l’Etat et donc le coût de la formation est relativement « faible ». Ils proposent des options : pack admissibilité, formation complète, renforcement, une formules pour ceux qui étaient déjà inscrits l’année dernière … Pour le détail, voyez directement sur le site http://www.cned.fr. Il y a énormément d’organismes privés à côté qui préparent au CRPE : formathèmes, forprof, etc … Je ne les connais pas donc je ne peux pas vous dire si c’est mieux ou pas. Je sais juste que certains proposent des TD de travail, des oraux blancs, …

Le deuxième avantage … qui peut aussi être un inconvenient c’est la total liberté d’organisation. Moi avec mes 2 loulous, je ne voulais pas perdre mon temps sur les bancs de l’iufm à écouter des profs plus ou moins efficaces. Il fallait que je rentabilise mon temps de travail et qu’il soit 100% efficace. Evidemment, il faut être hyper motivé. Personne pour t’obliger à travailler, à rendre tes devoirs … C’est assez destabilisant au début quand tu reçois d’un coup tous tes livres, tes devoirs, un simple planning de remise de devoirs et 2 dates butoirs de remise pour les oraux et pour les écrits. Il faut pouvoir se fixer des objectifs à la semaine et s’y tenir.

Le danger … mais qui est devenu un atout, c’est le fait de travailler seul … à distance. Il faut être hyper curieux et surtout ne pas hésiter à entrer en contact avec d’autres personnes. Et là, je dis Merci internet !! Je me suis inscrite sur 2 forums, j’ai fait connaissance avec les membres qui étaient soit T1, soit PE2 soit comme moi. Du coup, en plus des échanges de connaissances, il y  un lien qui se crée et qui pour moi a été hyper important. Pendant l’année, on a des doutes sur sa valeur, des angoisses et plein de questions bêtes …

Mon blog aussi m’a permis d’abord de respecter mes objectifs de travail. Impossible pour moi de devoir écrire que je n’avais pas fini tel ou tel chapitre le dimanche soir … Du coup, tant que j’avais pas fini, je ne décollais pas ! Et puis, j’ai pu suivre l’aventure d’autres personnes et j’ai pu entrer en contact avec Vanessa. Une candidate en chair et en os. Cruciale pour le moral et le travail (conflit socio-cognitif, échange entre pairs 🙂 )

Pour en revenir au CNED, le formation comprend donc des ouvrages de préparation et 2 devoirs pour chaque matière écrite et orale. Apparemment, l’année prochaine, les cours seront en ligne …

Je vous donne maintenant mon avis sur le contenu sachant que les math et les sciences c’est plutôt ma partie.

Français : Quand j’ai ouvert le livre de français, j’ai vraiment paniqué. Rien à voir avec le français que je connaissais du collège et lycée. Je ne comprenais pas la moitié des mots et les notions me semblaient complètement farfelues : « différence entre langue, langage et parole » … franchement on s’en fout 🙂 . Rien que les titres de chapitre ne me donnaient pas envie du tout de continuer.

En plus, pour la partie didactique, les ouvrages dataient de 2002 donc pas du tout à jour des programmes 2008. On retrouvait des termes comme « langage d’évocation et de situation » … Bref, comme je ne maîtrisais pas le sujet, j’avais du mal à voir vraiment si c’était toujours d’actualité ou pas.

J’ai donc complété avec les 2 tomes du Hatier, de 2008 donc à jour et comprenant des annales corrigés des 3 parties de l’épreuve.

Avec le recul, je me rends compte que les contenus sont très proches et que le livre du CNED est certainement plus pointu techniquement, dans les termes. Son principal défaut c’est le manque de clarté : pas de numérotation de chapitre … Du coup au début, on s’y noie mais avec les connaissances emmagasinées ailleurs, on finit par le comprendre et le trouver très bien. Mais malgré ça, il reste à le compléter par des annales corrigées.

Math : je ne me suis servie que des livres du CNED. Le cours est assez approfondi, en particulier la numération (qui m’a réservé des surprises). Il y a quelques exos sur chacun des chapitres mais l’idéal est encore de faire des annales. On les trouve avec des corrigés sur internet.

Sciences (majeure) et histoire-géographie (mineure) : Le CNED avait renouvelé les livres. J’avais entendu dire que les anciens n’étaient vraiment pas bien. Là on avait juste un petit fascicule très fin avec des renvois vers des activités ou documents interactifs sur le site. Le fascicule semble plutot leger d’un premier abord. Mais en fait comme la plupart, il va à l’essentiel, problématise tous les thèmes et fait bien ressortir le pourquoi et l’important de chaque partie. Evidemment, comme il va à l’essentiel, il manque les bases, en particulier quand c’est une matière nouvelle. J’ai donc dû compléter en histoire-géo pour les connaissances et en sciences pour toute la partie majeure (démarche) (avec le hatier).

 Pour les oraux, j’ai trouvé le livre de LDJ pas super. Un peu de théorie et les exemples d’exposé ne donnent pas beaucoup de conseils ou d’indication pour le choix de l’oeuvre. J’ai beaucoup complété car j’ai adoré cette matière. D’abord des bouquins spécifiques de préparation au concours : le foucher (très structuré avec l’essentiel dedans côté théorie mais peu de guidage pour le choix de l’oeuvre), le hachette (redondant sur la théorie mais avec une partie plus spécifique sur le choix de l’oeuvre et comment faire l’exposé).
Ensuite, des ouvrages plus à destination des PE :
– comment enseigner le LDJ à l’école (GS-CM2) de Catherine Tauveron ! vraiment super pour comprendre ce qu’est la LDJ, ce qu’est un réseau, les textes réticents, résistants et cie
– Les chemins de la litterature cycle 2 (éditer par le sceren), existe aussi pour le cycle 1 et le cycle 3. Un peu plus technique mais avec bcp d’exemples de mise en oeuvre en classe avec des dispositifs, ça donne une idée de ce qui se fait.
– Comment utiliser les albums en classe (edition retz) : avec une partie sur la spécificité des albums. Pas le plus interessant mais ça m’a permis de comprendre la « narration imagière ».

Pour l’oral pro, le livre du CNED en lui même n’est pas du tout à jour mais une actualisation est disponible sur le site. C’est un peu pénible car du coup, on ne sait plus ce qui est en place, ce qui a changé ou si c’est en plus … J’ai donc complété avec le Foucher 2007. Puis avec tout ce que je trouvais sur internet.

Concernant l’anglais, je n’ai pas trop utilisé le bouquin car j’ai pris des cours. Je me suis rendu compte à 1 mois des oraux, qu’il y avait des CD audio avec le bouquin …

Puis en sport : on ne trouve pas grand chose concernant l’exposé mais par contre, il y a des situations pour chaque cycle et les APSA les plus fréquentes.

En ce qui concerne le site : on y retrouve une bibliographie, des ressources très interessantes, les cours d’histoire-geo et sciences en ligne. Je crois que pour 2009/2010, il y aura d’autres matières en ligne. Il y a un forum aussi, mais il n’est pas très structuré, il y a beaucoup de membres. J’ai eu un peu de mal à m’y retrouvé.

Pour les devoirs, il y en a 2 par matière. Personnellement, j’aurais préféré en avoir 3. Mais je ne pense pas que plus, ce soit nécessaire. Dans certaine formation, ils proposent des devoirs toutes les semaines, du coup, on a l’impression de ne faire que des devoirs et de ne pas avancer le reste.

J’ai essayé de respecter les dates d’envoi (un planning conseillé est envoyé avec les cours) en commençant par les maths. Cette année, le CNED avait mis en place un système d’envoi des devoirs oraux par internet. Mis à part quelques incidents techniques plutot rares, le système est épatant, les corrections rapides.

Pour les devoirs écrits, je n’ai pas à me plaindre, ils ont été corrigés très vite. Les premiers devoirs étaient très détaillés. Par contre, ma copine a eu des soucis. Son devoir de français à été perdu par son correcteur. Il a fallu qu’elle le renvoie. Donc, un conseil, faites des copies.

Autre bémol, mes devoirs d’EPS n°1 et n°2 ont été corrigés par le même correcteur. Du coup, je n’ai eu qu’un avis sur mon exposé. J’ai demandé à ce qu’on me le fasse corriger par quelqu’un d’autre et ça a été refusé.

Sinon, j’ai contacté 2 fois le CNED par internet pour des questions pédagogiques en français et en ldj et j’ai eu à chaque fois une réponse par mail et le numéro de la personne à contacter pour plus de précisions. Je suis tombée sur des profs très sympas qui ont beaucoup discuté et m’ont donné pas mal de conseils.

Voilà, pour mon avis. Le CNED propose aussi des rencontre, des partenariats avec l’IUFM pour les oraux. Ca peut être interessant, car c’est vrai que les conditions des épreuves orales sont difficilement reproduisibles chez soi.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas.



SCIENCES : Devoir du CNED n°2 – Résultat

27 03 2009

Bon, voilà, j’ai enfin reçu ma dernière note. Devoir réalisé en condition concours : 9,5 / 14. Je suis un peu déçue. Elle se décompose en 4,5/6 en connaissance et 5/8 en didactique (2,5/3,5 partie analyse – 2,5/4,5 pour la démarche).

Pourtant, la partie dida était un grand classique du genre : les états de l’eau. Seulement j’ai proposé une question « trop juste pour un cycle 3 » et mes investigations vont au-delà de ma question (ben oui, mes investigations sont bien du cycle 3). Donc, mon soucis : relier les questions, hypothèses et investigation pour faire un truc cohérent.

Ce qui est dommage c’est que la correction n’est pas top détaillée au niveau des points ni des remarques. Par exemple, dans la 1ere question connaissance, le correcteur me met « titre ? » … or le titre est juste sous le schéma … puis dans ma démarche, il me met « hypothèses des élèves pour répondre aux questionx? » alors que juste au dessus, mon paragraphe précise : « on retiendra l’hypothèse que … bla bla » … Donc, bizarre … mes hypothèses ne sont pas bonnes, ou il n’a pas vu mes hypothèses … mystère !

 

En tout cas, il faut que je réponde beaucoup plus succintement aux questions de connaissance (surtout quand il y en a beaucoup .. car peu de points à la clé mais grosse perte de temps)

 

Pour répondre à la question de Ange, la partie didactique est en 2 parties :

 – analyse scientifique des documents du corpus : la plupart du temps, tu as des questions pour te guider. Les questions concernent des points précis des documents à analyser : pertinence des termes, caractère du document.

– la démarche : il te faut t’appuyer sur le thème et les docs du corpus pour construire ta démarche. Moi, je me suis calée un plan :

       ° situation du thème dans le programme de cycle 3

      ° situation d’entrée (proche de la vie courante) qui t’amène à des questions

      ° questions scientifiques soulevées par les élèves suite à la situation d’entrée. Tu en sélectionnes une pour laquelle tu émets une hypothèse

     ° hypothèse (réponse à la question) que tu va tenter de valider ou invalider par des investigations

     ° investigation : tu te bases sur les doc (manipulation, expérience, modélisation, recherche documentaire … Il faut essayer d’être précis sur les modalités d’expérience (groupe, individuel, ce qui est mesuré, comment …)

     ° confrontation des résultats et des hypothèses

     ° Traces écrites (tableau, schéma, leçon …)

puis tu finis par les compétence acquises au terme de la séquence (vocabulaire, principe), et compétences transversales : mesures, math avec graphique, etc …)

 

Voilà, j’espère t’avoir un peu aider.



EPS – Devoir du CNED n°2 – Résultats

18 03 2009

Compte tenu de la date limite de l’envoi des devoirs oraux qui s’approche (le 10 avril) et qu’il serait fort dommage de ne pas profiter pleinement de la possibilité d’être corrigée, je me suis attelée à mon 2ème devoir d’EPS.

Pour l’exposé, je n’ai pas changé grand chose compte-tenu de ma note précédente (8/10). J’ai juste essayé de prendre en compte les remarques de mon correcteur : à savoir, développer pour chaque phase des situations concrètes moins générales. Les questions concernaient la danse et un peu les sports collectifs donc, ça m’a permis d’éplucher un peu le cours à ce sujet.

Ce devoir ne m’a pas pris trop de temps … et j’ai même trouvé que j’étais plus à l’aise pour répondre au question de manière orale, je n’ai pas trop regardé mes papiers, ni ma montre.

Et résultat 19,5/20. Je n’en reviens encore pas. Je ne vous dis pas les éloges de mon correcteurs 🙂 Ca me permet de mettre un peu de coté cette matière jusqu’aux écrits de façon plus sereine. Et ça me booste pour la course. Ce serait bête de perdre le bénéfice de ce travail avec un piètre résultat le jour J au 1500 m.



HIST-GEO – Devoir du CNED n°2 – Résultats

13 03 2009

Alors, ce devoir, je l’ai fait en condition concours … En fait, disons plus au moins 🙂 Ben oui, j’ai travaillé sans le cours, et en 3/4 d’heures mais bon, j’avais lu les sujets 15 jours avant, j’avais bossé cette partie et donc pendant 15 jours, j’ai ressassé les causes de la colonisation et les limites de l’Europe …

Résultat : 4/6 : 2 points par partie.

En histoire, j’ai zappé Jules Ferry (pourtant je le savais) et le côté politique. J’ai aussi manqué d’exemple de colonies (peuplement et d’exploitation).

En géographie, j’ai bordé l’Europe par la mer du Nord au lieu de l’Océan arctique … hum, et je n’ai pas précisé le nombre de membres dans l’euroland. Je pense que j’ai été noté un peu sévère pour la géo mais sur 3 points difficiles de nuancer beaucoup la note.

Bon, dans l’ensemble plutot satisfaite, même si je pense que je n’aurais guère mieux au concours.



CNED – Les écrits

12 03 2009

Juste un petit rappel pour les CNEDiens et les CNEDiennes, n’oubliez pas, la date limite pour renvoyer les devoirs écrits, c’est le vendredi 13 mars … oui, celui-là … Ce serait bête de rater cette opportunité, d’être évalués !



ANGLAIS – Devoir du CNED n° 2 – Résultat

6 03 2009

Je vous disais donc la dernière fois que profitant de mon enthousiasme concernant mes cours de conversation anglaise, j’avais envoyé mon dernier devoir du CNED … première session.

Le texte portait sur l’anorexie et plus généralement les troubles alimentaires des mannequins. Pas de difficultés particulières pour comprendre le texte. Je me suis plongée dans mon cours pour savoir exactement ce qu’ils attendent de nous lors de l’épreuve : un résumé et analyse de texte de 5 min, y compris la lecture d’un extrait, puis jeu de question/réponse sur le sujet.

J’ai donc entrepris mon résumé et analyse de texte avec l’aide d’expression toute faite qu’on trouve sur les forums ou dans le bouquin de cours. J’ai du mal à trouver mon vocabulaire, je tourne mes phrases dans tous les sens pour essayer de ne pas faire de la traduction mot à mot. Bref, cette partie-là sera dactylographiée, corrigée, malaxée pendant 2 bonnes heures (on est loin des conditions concours : 10 min de préparation !!).

Je m’enregistre … bon, je tiens 4 min … ça va …

Passons aux questions. Et là, je ne sais pas ce qui m’a pris, mais j’ai voulu la faire sans filer … allez hop … j’y vais, direct … Evidemment, je ne trouve pas mes mots, je coupe mon enregistrement, je reprends sans me rappeler exactement ou je me suis arrêtée … bref, je crois que c’est un peu n’importe quoi ! Mais tant, pis, on arrive à un moment où il faut avancer … J’envoie donc mon devoir tel que.

3 jours plus tard, résultat : 11/20. Correct. La correction est très détaillée. La prof reprend et me prononce tous les mots que j’ai estropiés, me donne des noms de sites-ressources, me dis que ma partie question est un peu décousue 🙂 et m’encourage en me disant que « ce n’est pas désespérée » … ouf !

 En tout cas, j’ai fini ma première salve de devoirs. Je suis contente. Une étape de plus de passée.



LDJ – Devoir du CNED n°1 – Résultat

27 02 2009

Ah, cet exposé de LDJ, tout une histoire. Pas facile de choisir l’oeuvre déjà. Je bouquine pas mal depuis cet été. J’ai du lire plus de 250 oeuvres dont la majorité se trouve sur la liste officielle. J’ai été vraiment très surprise de la variété des oeuvres présentées et surtout de l’originalité de certaines. Dans chaque livre, je trouve une nouveauté technique, ou un coup de coeur, quelque chose qui me plait ( bon, quand je dis chaque, c’est peut-être un peu exagéré … y en a que j’aime pas du tout !)

Bref, en octobre, j’avais flashé sur « Un chat dans l’oeil » de Silvana Gandolfi – cycle 3. Difficulté 3. Ca se passe à Venise (et j’adore Venise !) et c’est un mélange de réel, fiction, science fiction même. On est tenu en haleine, on se pose plein de questions et la fin est génialissime… Sauf que voilà … Je ne me sens pas d’étudier un oeuvre aussi complexe … Je n’ai aucune culture litteraire … du coup, changement de programme, en novembre, je décide de prendre « Le cache-lune » de Eric Puybaret. Il n’est pas sur la liste, mais c’est un conte merveilleux, récit en randonnée véhiculant la solidarité. En plus, je l’aime beaucoup et ma fille aussi 🙂

Mais voilà, entre temps, je lis le fameux livre de Catherine Tauveron « enseigner la littérature de la maternelle au cycle 3 » … et je me dis … pfff, niveau compréhension et interprétation, c’est zero ! Qu’est ce que je vais bien pouvoir présenter. D’autant que n’étant pas sur la liste, je cours le risque qu’on me reproche d’avoir choisi un livre ininteressant.

Mais en janvier, toujours au cours de mes lectures au hasard, je tombe sur « Pirateries » de Frédéric Maupomé. J’accroche tout de suite. Je le propose à la maîtresse dans la classe de laquelle j’ai fait mon stage. Au début, elle le trouve compliqué, trop long, mais en entrant dans le détail, finalement, elle le trouve super pour les CE1. Voilà, hop, c’est fait, ce sera celui-là.

Depuis, fin janvier donc, je travaille à regrouper et organiser mes idées … non sans mal. Pour finalement envoyer mon devoir la semaine dernière.

D’abord, le plus difficile pour moi a été de faire des coupes car 10 min, c’et super court. Mon intro et ma lecture font déjà plus de 4 min. Du coup, comme je ne voulais pas tout réenregistrer et passer 3 heures sur mon magnétophone, j’ai du écourter la fin.

Résultat : 5/10 pour l’exposé : il gagnerait à etre réorganisé ! Ca c’est sur !!! Je pense ne pas avoir compris ce qu’était une piste pédagogique ou un prolongement car pour cette partie, j’ai eu une sale note 🙂

Bref, tout est à reprendre et je suis un peu démunie.

Heureusement, je me suis rattrapée avec les questions que j’ai essayé de faire rapidement (pas comme pour le devoir d’oral pro) 7,5/10

Au total 12,5 / 20 … Faut absolument que je fasse mieux !

 



FRANCAIS : Devoir du CNED n°2 – résultat

21 02 2009

Souvenez-vous … fin janvier, j’avais rendez-vous à la médiathèque avec Vanessa (qui prépare comme moi le concours par le CNED). Au programme, le dernier devoir de français a rendre au CNED en condition concours. On s’est donc installé à la médiathèque avec notre sujet, la trousse, mon chronomètre et du papier.

Le sujet du devoir : la dictée à l’adulte. Un synthèse classique avec 4 textes dont l’un est difficilement exploitable en l’état : succession de compétences. La question de grammaire porte sur les expansions du nom et la question complémentaire est une analyse d’une séquence de production d’écrit à l’aide de la dictée à l’adulte. La séquenc eest super longue et la retranscription aussi …

Concernant la synthèse, pas de difficulté majeure, si ce n’est que je met 2h30 pour la faire … et que du coup, je panique un peu pour le reste … J’aurais jamais le temps !

Pour la question de grammaire, le plus dur est de ne pas oublier de relevé et d’être précis. Je me pose quelque question sur un élémént mais dans l’ensemble ça avance.

La question complémentaire est plus difficile. Je n’arrive pas à me concentrer, (surtout qu’un illuminé choisit ce moment pour refaire le monde et dénoncer les injustices … en disons que les études et les diplomes ça servaient à rien … … Si il pouvait se taire 2 min le monsieur, on pourrait peut-être l’avoir notre diplome !!!), j’ai du mal à décoder la question. Je suis obligé de revenir dessus sans arrêt … Le texte est tellement long, que je n’arrive pas à organiser ma réponse. Les minutes s’égrainent … Finalement, je me lance, sans être réellement convaincue.

Bilan, je termine dans les temps (c’est déjà pas mal) , même si je n’ai pas trop le temps de me relire mais je suis quand même mitigée …

D’autant que quelques jours après, je reçois le corrigé-type. Quand je vois la longueur de la réponse à la question complémentaire, je me dis que franchement, c’était carrément impossible à faire en 1h … Du coup, je laisse tomber mon corrigé et attend avec impatience ma note.

Il faut dire que le 1er devoir noté, je l’ai fait en octobre… j’avais mis 7h avec les cours sous le nez … et j’avais eu 8/20. Depuis, je me suis entraînée d’abord à la synthèse (environs 6 ou 7), et un peu à la question complémentaire (3o u 4) puis enfin à faire un devoir entier dans les temps.

Ce devoir n°2 noté, c’est mon concours blanc à moi … du coup j’ai eu la mega pression car je sais qu’au concours, je ne pourrais pas faire beaucoup mieux. Pression jusqu’à hier … et comment je suis soulagée !!! J’ai eu 17/20 !! Incroyable … J’en arrive à me dire que les correcteurs sont peut-être un peu trop coulants .. Mais bon … En détaillant ça donne :

– synthèse : 7/8 (Trop contente, trop contente !!!)

– grammaire : 3,5/8

– QC : 6,5/8

Ca me rebooste pour le reste  … (et quel reste !!) et surtout, la maisonnée va etre beaucoup plus détendue la semaine prochaine 🙂

En attendant, il me reste encore mon exposé de LDJ à  envoyer … encore un petit coup de pression … 🙂



ORAL PRO – Devoir du CNED n°1 – résultat

13 02 2009

La semaine dernière, j’avais passé une partie de mon dimanche sur le premier devoir d’OP avec beaucoup d’interrogation autant sur la méthode que sur le thème de ce devoir.

En effet, ce premier devoir porte sur les 2 courants principaux de l’éducation et fait appel à des connaissances en sociologie et philosophie … choses que je ne maîtrise pas, mais alors pas du tout!!!! Evidemment, je trouve des éléments de réponse dans mes bouquins de cours (celui du CNED ou le Foucher,  le dictionnaire de la pédagogie de chez Bordas ou les 100 confusions à éviter de Tempes) mais quand je passe de l’un à l’autre, je ne suis plus sure d’avoir compris ce que je viens de lire !

Bref, l’analyse du texte (oui, car le CNED ne propose qu’un texte pour le dossier … hum … j’ai lu dans le rapport du jury de Toulouse qu’il y en aura au moins 2 …) ne m’a pas posé trop de problème. A force de faire des synthèses, j’arrive à peu près à dégager une problématique et un plan. Je pense que le fait qu’il n’y ait qu’un texte n’est pas forcément plus facile : il faut faire attention à ne pas suivre la chronologie du texte et faire un bête résumé. Avoir plusieurs textes permet de mieux extraire les idées et donc de mieux se détacher des textes pour le plan.

A partir de cela, j’ai essayé d’etoffer avec mes connaissances théoriques (donc evidemment, j’ai fait bcp de recherche sur internet ou sur mes bouquins), j’ai largement dépassé le cadre de l’heure de préparation (normal !!!). J’avoue qu’au bout de 3heures, j’en avais ras le bol de travailler sur ce sujet !

Le lendemain, je m’y suis remise ! Y a pas à tortiller, ce devoir, faut le faire …

J’ai donc fait un premier essai d’enregistrement : résulat : bcp trop long (comme d’hab.) J’ai opéré des coupes et lasse de combattre, j’ai enregistré ma prestations, avec des euh … des « oups, pardon  » … A un moment, il faut savoir dire stop … Après tout, ces devoirs sont là pour ça : faire des erreurs et les corriger pour le concours.

Le plus grosse partie a été les questions relatives au thème …Bêtement, j’ai voulu tenir 15 min avec les 5 questions du devoirs (soit environ 3 min par question).

Je dis bêtement parce qu’à la question « quelle différence y a t’il entre animateur, educateur et professeur? » comment faire pour tenir 3 min, une fois que tu as dit que l’animateur anime et que l’éducateur éduque … 😉

Je dis « bêtement », car quand je vois la correction du CNED … eux non plus, c’est sur, ils ne tiennent pas 15 min face au jury lol !!!

Bref, après avoir tourné autour des questions pendant presque 4 heures, j’ai fini par baisser les bras .. Alea Jacta es !

Et ô miracle : mon devoir a été corrigé dans les 2 jours qui ont suivi et ô deuxième miracle, j’ai eu 17/20. C’était bien la peine de se prendre autant la tête !! Quand je pense que j’avais l’impression d’être à côté de la plaque ! 

Evidemment, toujours pareil, ça ne préjuge pas de ma note au concours (encore plus pour les oraux). Il faut biensur que je m’entraine à travailler en 1h et 10 min d’exposé. Mais bon, ça veut déjà dire que j’ai l’air de savoir de quoi je parle 🙂

Pour les questions, pas de hors sujet. Pour l’exposé, juste une remarque important : je n’ai pas parlé du caractère polémique du texte (violence des mots). Le correcteur me fait remarque que les thèmes sont souvent sujet à polémique et qu’il faut le dire, et surtout dire qu’au delà de la polémique il y a un vrai sujet de débat.

En tout cas, ça m’a donné envie de bosser sur mon exposé de littérature !



EPS : Devoir d’oral n°1

4 02 2009

Voici quelque temps déjà que j’avais commencé à travailler sur mon exposé de sport … Difficile de comprendre ce qu’ils attendent de nous … surtout avec uniquement les bouquins du CNED ! Du coup, j’ai investi dans le FOUCHER toujours aussi pratique et méthodique pour la préparation des épreuves.

Ensuite, j’ai bravé mon impression de « c’est nulle, je n’y arriverai jamais, je ne vois pas ce qu’il faut mettre » en me disant qu’il valait mieux que ce soit le prof du CNED qui me le disent plutôt que le jury du concours !

J’ai donc commencé mon exposé en jetant des idées dans un fichier word, puis petit à petit, j’ai structuré, remanié. Puis Vanessa (coucou 🙂 ) y a jeté un coup d’oeil. J’ai suivi son conseil en mettant plus de cohérence dans mes chapitres.

Je me suis ensuite attaquée aux 5 questions proposées sur le devoir du CNED portant sur la natation. Je me suis surprise à trouver les réponses sans trop de difficultés.

Le plus dur, ça a été l’enregistrement 🙂 . Le CNED propose depuis quelques jours un suivi des devoirs avec la possibilité d’enregistrer les devoirs oraux puis de les envoyer par internet directement à partir du site. Après avoir un peu galéré pour l’enregistrement (mon antivirus qui se déclenchait, la difficulté d’avoir du calme dans la maison, …), pouf, j’ai envoyé le devoir hier après-midi. Ce matin, j’avais un mail comme quoi, la correction était arrivée !!!!! DEJA !!!!!!!!!!

Donc le résultat est plutôt satisfaisant : 16,5 / 20. Le correcteur m’a donné quelques pistes pour améliorer mon exposé (8/10) et m’a surtout signalé que j’avais fait un hors-sujet complet sur la première question : il fallait donner des situations d’apprentissage et j’ai énuméré les situations de moments (soit les phases d’une séquence). Le reste étant OK (8,5/10).

Je suis plutot contente et rebooster pour les autres devoirs oraux. Pas facile de passer le cap de parler devant son ordi … J’ai vraiment pas l’habitude ! Mais avec ce premier essai concluant, ça y est, je vais pouvoir m’y mettre sérieusement.