Chère Malala, Prix Nobel de la Paix

Tu as grandi dans la vallée du Swat au Pakistan. Nous, nous avons grandi dans un quartier assez aisé. Nous avons connu ton histoire au travers d’un article de journal, écrit par un journaliste qui a imaginé ce qu’Abdus Salam premier prix Nobel pakistanais aurait pu te dire et à quel point il aurait été fier de toi. Pour nous, jeunes français ayant accès à une école gratuite et laïque nous n’imaginons pas la chance que nous avons d’étudier dans ces conditions.
Toi, qui a toujours aimé les études, et nous, qui n’en profitons pas assez. Tu as gagné le prix Nobel de la paix, en te battant pour le droit des enfants au Pakistan. Tu t’es battue, tu t’es accrochée et tu l’as bien mérité, ton prix Nobel. À ton âge, du haut de tes dix-sept ans tu t’es élevée plus haut que des personnes plus âgées et soi-disant engagées.

Bien à toi ma chère Malala

Thomas et Gaëtan, Élèves de seconde G

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.