Marguerite Bodin

14 02 2013

Marguerite BODIN

(1869-1940)

       Marguerite Bodin est née à Appoigny (89) en 1869, elle fait partie du premier contingent d’institutrices laïques normaliennes. L’annuaire de l’Yonne nous apprend qu’elle fut institutrice à Appoigny, où sa famille était installée, de 1897 à 1900, puis à Bazarnes (89) en 1902. Militante des droits de la femme elle est la cheville ouvrière de la constitution de la fédération des GFU (Groupes féministes universitaires) qui se met en place réellement en 1905 au Congrès de Lille. A cette époque, Marguerite Bodin quitte vraisemblablement l’Yonne puisqu’elle se marie à Versailles en 1906 où elle habite un temps. Vers 1920 après son veuvage (son mari est sans doute mort au champ d’honneur puisqu’elle réclame le statut de veuve de guerre), elle garde le domicile de ses parents, 7 rue des Solitaires, puis, en 1926, elle quitte Paris pour résider à Savigny-sur-Orge, tout en faisant de longs séjours à Appoigny.

Elle meurt au Cannet (06) le 21 janvier 1940, selon la mention porté sur une lettre revenue à la Société des gens de lettres.

 

——— Revue de l’enseignement primaire et supérieur – n°21, 22e année, 18 février 1912 :

Marguerite Bodin, La lecture intelligente, Nouvelle méthode de lecture.

Le livre-jouet, le livre qui permet d’apprendre à lire en s’amusant : voilà le tour de force qu’a réalisé Marguerite Bodin.

Voyons les mots maintenant2 magnifiques livrets en deux couleurs et illustrés de près de 1 000 gravures, Prix de chaque livret cartonné : 0,50 Fr en spécimen ; 0,15 Fr

 Ce qui frappe tout d’abord en ouvrant les deux livrets qu’elle nous offre, c’est la multiplicité des gravures qui les ornent. Le premier n’est presque gravures, gravures  très nettes, très bien exécutées, permettant aux tout jeunes bébés de reconnaître, du premier coup d’œil, les objets représentés.

Et, en y regardant d’un peu plus près, on voit  que les pages couvertes de gravures ne sont pas autre chose que les cartons d’un véritable jeu de loto.

Il m’est arrivé de me composer, pour mon usage personnel, une méthode de lecture. Je m’étais fait une loi de n’y introduire que des mots d’usage extrêmement courant

Marguerite Bodin est allée beaucoup plus loin. Non seulement elle s’est interdit tout mot n’appartenant pas au langage populaire, mais encore elle a mis à contribution le vocabulaire spécial au premier âge et aux mamans.

« Toto a du bobo » lit-on dès les premières pages. Et à cela, on reconnaît le louable effort qu’à fait l’auteur pour se mettre, si je puis m’exprimer ainsi, dans la peau des ses petits lecteurs.

Avec un pareil livre, on ne court pas le risque de commettre le crime de faire répéter aux écoliers des mots n’ayant aucun sens pour eux.

La graduation choisie est telle qu’au bout d’un petit nombre de leçons, les élèves arrivent à lire de petites historiettes, comme celles du Rat Lunin et de la Souris Rinotte, qui les mettent dans la jubilation.

Enfin l’ouvrage est précédé d’un véritable cours de méthodologie à l’usage des maîtres, pour l’enseignement de la lecture. On y trouve l’indication d’une foule de procédés permettant de donner un enseignement intelligent, vivant, varié et attrayant.

Le livre de Marguerite Bodin facilitera la tâche des maîtres et, par-dessus tout, il fera aimer l’école : c’est pourquoi je me fais un plaisir de le signaler aux Camarades.

G. Clémendot

———

Bibliographie :

Une Lecture intelligente, parution en livrets à partir de 1911 à la Bibliothèque de l’éducation

Jacques et Zette, 1929, Armand Colin, 9 éditions, la dernière en 1952.

Les Surprises de l’école mixte Librairie universelle Paris 1905

Psaumes d’amour, 1920,éd. E. Figuière [qui lui valent d’être parrainée pour accéder à la Société des gens de lettres]

l’Institutrice, 1922, éd.Doin, est réédité en 2012 avec un avant-propos de madame Denise Karnaouch, éd. Harmattan, Histoire Du 20ème Siècle à Nos Jours, 352 pages, 21.5 X 13 cm, 480 grammes

Contes bleus et roses, 1923, Bibliothèque d’Education. In-8 Carré. Relié. 128 pages. Illustré de nombreux dessins en noir et blanc dans le texte. Illustrations d’Albert Muhlemann. 

 

 

 

 

 

 

 


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire