Alain Bataille

21 09 2015

Alain Bataille

(08/07/1936 – 11/09/2015)

P1020523Né le 8 juillet 1936, à Paris, Alain Bataille intègre de 1952 à 1955 l’École normale d’instituteurs de Versailles, il poursuit ses études deux ans au lycée Carnot de Dijon (1955-1957), puis parachève sa formation à l’université de Dijon (1957-1961).

Il épouse, à Versailles, en 1958, Jacqueline Carbon qui va partager sa vie, union d’où naîtront trois enfants. Ensuite, il sera nommé professeur d’histoire-géographie au lycée Jacques-Amyot d’Auxerre en 1961. Il y restera professeur toute sa carrière, jusqu’à sa retraite en 1996. Outre la reconnaissance des ses élèves et des professeurs qu’il a formés, ses compétences et son travail d’enseignant lui ont valu d’être distingué dans l’ordre des Palmes académiques, puis promu officier.

Au cours de sa carrière, parallèlement à ses activités de professeur, Alain Bataille a participé à la réflexion sur l’aménagement du département de l’Yonne et de la région Bourgogne : il était cofondateur de la revue départementale Géographie 89 qui a constitué une référence publique d’importance, mais aussi une aide pour enseignants et décideurs.

Avec Géographie 89, il entendit réfléchir à la façon dont les sociétés organisent leur espace. Il noua des liens avec tous ceux, individus ou organismes, qui touchent à la géographie, parfois sans le savoir. Il eut l’ambition de démontrer que la géographie existait, non seulement en l’enseignant, mais en la produisant.

Il contribue à l’élaboration et à la publication de L’Yonne, un département et est également l’auteur du « Département de l’Yonne » destiné aux élèves des écoles primaires qui préparaient le Certificat d’études primaires (1971).

Il a publié en collaboration avec Claude Delasselle et Danièle Varet Vézelay, haut lieu de lumières (1998).

La retraite, en 1996, fut l’occasion pour Alain de s’occuper encore davantage de sa famille, il faisait volontiers part à ses relations de l’arrivée de nouveaux petits-enfants et arrière-petits-enfants. Il a poursuivi ses activités militantes au sein des associations dans lesquelles il s’était déjà investi, notamment :

– le Cercle Condorcet d’Auxerre, Alain a été très actif lors de la création du Cercle Condorcet d’Auxerre dont il fut l’un des membres fondateurs. Il aussi beaucoup œuvré à la création des nouveaux Entretiens d’Auxerre. Il a contribué aux choix du thème de nombre d’entre eux en participant au comité scientifique des Entretiens d’Auxerre.

– Le Musée du Livre Scolaire dont il a été Président, puis Président d’honneur et en dirigeait l’organisation.

– Adiamos-89 : Cofondateur à l’automne 2000 de cette association s’intéressant à l’histoire de l’Yonne sous un angle social, constamment réélu membre de son bureau depuis, il est intervenu dans plusieurs de ses colloques annuels en présentant des communications érudites, remarquables de concision et de densité.

– La Société Paul Bert à laquelle il participait activement, en particulier pour la défense des valeurs auxquelles il croyait.

Au cours de sa retraite, il écrit et publie en collaboration avec Michel Cordillot : Former les hommes et les citoyens, qu’il considérait comme son testament pédagogique, marquant son attachement à l’école publique et aux valeurs républicaines.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire