J88 : le début de ma nouvelle vie d’instit !

Non classé 0 commentaire

Le grand jour est arrivé… Un peu stressée mais finalement relativement à l’aise. Plus en tous cas que le premier jour de classe pris dans celle de mon PEMF, devant lui…Peut-être est-ce le fait de ne n’avoir personne dans la classe chargé de m’observer. Peut-être seulement car j’étais plutôt « décomplexée » devant mon PEMF bienveillant… On verra si je suis toujours aussi zen jeudi prochain, la veille des vacances pour la première visite de classe que j’aurai l’après-midi…

Concrètement, ma prise de fonction s’est bien passée. J’ai « hérité » vendredi d’un nouvel élève, un enfant non francophone, le 5e de ma classe sur 25 élèves (les séances de phonologie vont être bien différenciées !). J’ai du parfois faire plus la policière que la maîtresse, mais le temps y est pour quelque chose : comme dans beaucoup de maternelles, nous n’avons pas de préau et il a plu pendant les deux jours. Les récrés ont du été « sucrées ». Les enfants ont pu voir un film dans la salle polyvalente quand elle n’était pas occupée par une séance d’eps ou ont joué dans la classe. Mais des enfants qui ne sortent pas se défouler sont évidemment bien plus énervés…

Mes séances en elles-mêmes ont été bien « vécues » par les enfants. Je tourne avec 4 ateliers différents à la journée, plus l’EPS, les comptines, la découverte musicale pendant la fin du temps de sieste, la découverte d’oeuvres de LDJ, une séance de numération en groupe classe et un bilan de la journée avant l’arrivée des parents. Je me suis aperçue tout de même que les élèves manquaient d’autonomie : je suis régulièrement sollicitée durant les deux ateliers sensés être en autonomie. Plus encore hier, lors des deux évals que j’ai voulu faire (une en approche des quantités et des nombres & l’autre sur Formes et grandeurs). Du coup, j’ai compris la leçon et je ne ferai qu’une éval par jour tout en prévoyant ce jour-là plus un atelier semi-dirigé pour moi, que dirigé complètement.

Ah oui, j’ai eu l’aide personnalisée à faire : un seul élève était là. Du coup je me suis installée à proximité de la classe de ma collègue de MS, porte ouverte. Notre inspecteur ne veut pas que nous soyons dans notre classe avec un seul enfant. Demain en plus de la journée de classe, à nouveau AP le soir, une heure à 16 h 30, la dernière de l’année…

Pour l’heure, j’ai encore quelques préparatifs à boucler pour mes séances de demain : des cartons pour un loto des formes, un jeu de grenouilles à plastifier pour faire de la numération… et encore d’autres petites choses propres à la maternelle en plus de mes deux évals à corriger. Qui a dit qu’on ne faisait rien en maternelle ?

J80 à J87

Non classé 0 commentaire

La fin de mon stage en compagnonnage et le début dans ma classe le jeudi & vendredi avec ma remplaçante.

J56 à J79

Non classé 0 commentaire

Et voilà trois semaines et demie passée à une vitesse grand V. Je n’ai pas été très présente, mais les cours se sont enchainés et le travail demandé dans le cadre du dossier réalisé en groupe nous a pris beaucoup de temps. Il est même devenu bien plus chronophage que twitter, c’est dire ! En parallèle, j’ai tout de même réussi à boucler ma programmation annuelle. Et je n’en suis pas peu fière. Je sais aussi comment vont se répartir les activités des enfants durant les quinze jours de ma prise de classe. Deux séquences sont bouclées : une de littérature de jeunesse et une autre sur les formes. Reste encore à faire celle sur le découpage d’une journée d’école pour le domaine « Se repérer dans le temps », celle relative à l’EPS, la fabrication du cadeau de Noël et aussi celle relative à la numération avec une évalutaion diagnostique qui me permettra de savoir vraiment jusqu’où ils savent dénombrer.Je vais aussi revoir la présentation de mon cahier journal. Je n’aime plus trop celle que j’avais faite en en septembre-octobre quand j’étais chez le PEMF de MS. Je la trouve pas assez lisible et claire. Donc, je replanche dessus à partir de demain.

Aujourd’hui avait lieu ma soutenance de dossier. Ce qui devait être une « formalité » comme nous avaient livré les DEA (directeurs d’écoles d’application) a en fait été un vrai oral, semblable à celui que nous avions passé lors du concours, avec un jury incisif. On ne s’est pas démonté, mais pour être honnête je pensais que ça se serait mieux passé… Ce travail devait par ailleurs valider une compétence relative aux celle du bon enseignant : le travail en équipe. Ce dossier avait été créé pour cela. Cette compétence n’a pourtant pas été validée… Manque de coordination ou changement de cap ? On en saura peut-être plus quand tous les PES seront passés…

La dernière semaine avant notre prise de classe définitive s’effectuera dans la première école de compagnonnage. On devrait préparer notre prise de classe. On verra ce qu’il en est demain…

J52 à J55

Non classé 0 commentaire

Et voilà, la dernière pige de l’année est bouclée. La dernière d’ici un bon moment (pas avant l’année prochaine au vu de la charge de travail à l’emploi du temps cette année et encore, je vous épargne mes désirs de formation FLE ou/et de M2 d’Histoire pour compléter jusqu’au master complet ma formation « de base »). Le retour aux études n’est pas aisé mais redonne des ailes !

Voilà donc ma version de la plaquette sur la douleur chez les personnes polyhandicapées terminée ! Jusqu’au travail de finition qui me prendra encore quelques heures ici et là. Le 15 novembre, je rencontre à nouveau le directeur de l’IME à l’origine de ce projet en compagnie de la maquettiste. Il me restera encore à caler l’interview d’un médecin spécialisé en la matière. Les questions lui ont été envoyées ; il ne lui reste plus qu’à me répondre !

Je peux donc me consacrer aujourd’hui à ma préparation de classe (en plus des courses du jour dans un grand magasin avec les enfants ! quelle idée !) & demain, je passerai l’après-midi à bosser avec ma binôme sur le fameux dossier. Il nous faudra ensuite, avant la soutenance, mettre tout ça sous powerpoint, histore de valider en partie la compétence TICE que doit avoir tout bon PE !

J47 à J51

Non classé 0 commentaire

Vacances ? Vous avez dit vacances ? Pas sure du tout que cela soit des vacances… Certes, je suis à la maison avec trois loulous qui n’arrêtent pas de s’amuser comme des fous, mais j’avais tout de même un dossier à faire sur le graphisme. Et pour boucler ma partie de ce travail en binôme, j’ai dû adapter mon rythme de vie durant ces quelques jours au rythme inverse de mes enfants. Pas tout à fait en fait… Mais avec zom à la maison, il est plus facile pour moi de le laisser s’occuper des loulous une heure l’aprem et d’en profiter pour faire une sieste (oui, oui vous avez bien lu !) et bosser jusque très tard dans la nuit quand la maisonnée est endormie. Hier, je m’étais promis de finir ce dossier. C’est chose faite. Et j’ai pu envoyer ma partie à ma binôme à 3 heures du matin… Il ne restera plus que la mise en commun et les dernières lectures pour opérer quelques coupes et faire tenir le dossier sur les cinq pages requises. C’est ce qu’on appelle du travail de synthèse…

Pour l’heure, mon ancien métier va quelque peu m’accaparer, au moins jusqu’à dimanche. Je me suis engagée dans une dernière pige pour l’élaboration d’une plaquette sur la douleur chez les polyhandicapés. Le sujet est pour le moins intéressant, les témoignages recueillis étant poignants… Ils m’ont en tout cas changé à jamais. Moi, qui rêvait un jour d’un accouchement à la maison, je ne m’y risquerais finalement pas…

J42 à J46

Non classé 0 commentaire

Le retour à l’iufm…

En théorie, ils n’existent plus avec la réforme de l’enseignement, mais dans la pratique, les iufms sont encore là. Au moins celui de mon département. Les locaux existent et accueillent les étudiants de M1, M2 et même nous les PES pour quatre dernières semaines de formation… Quatre semaines intensives puisque les profs essaient d’enseigner en 28 jours ce qu’ils enseignaient en une année scolaire aux PE2. Pour la plupart, les cours sont intéressants et relativement pratiques. Il fallait bien ça pour nous captiver alors que nous sentons arriver la prise en responsabilité de nos classes… D’autant que ces cours ne seront sanctionnés par aucun exam, et tant mieux car on a bien assez de taf comme ça ! Au programme donc, de la formation générale pratique (si, si ça existe : du coup, c’est assez accès sur les élèves en difficulté ou en situation de handicap, les remédiations possibles, les aides extérieures – ça ca me fait penser à un tweetamis !-), de la musique, de l’histoire/géo, du français, des maths, de l’anglais… Bref, tout ce qu’on enseigne à nos élèves ! J’espère que les trois semaines qu’il me restera encore à faire après ces vacances seront tout aussi intéressantes !

J33 à J41

Non classé 0 commentaire

Une petite mise à jour rapide du blog…

Cette semaine a été consacrée à la « découverte » d’un autre cycle, le C3 pour moi avec un passage de deux jours et demi en CM1, une demie journée en CM2 et une autre demi-journée dans ma future école. Même si ce stage a été instructif, je me suis quelque peu ennuyée… Le retour à de l’observation stricte a été quelque peu frustrante 🙁 Le souvenir de cette école restera tout de même gravé en moi, mais pas forcément pour de bonnes raisons. J’ai découvert des pré-ados irrespectueux qui tentaient de mettre le bazar. Les instits ne se laissaient pas faire évidemment, mais ça ne donne pas forcément envie d’avoir des CM2… Pourtant, mes a priori avaient été balayés l’année dernière lors d’un stage en Cm2 dans une école sensible, défavorisée socialement… Des mômes avec de grosses personnalités mais qui respectent leur instit. Là, dans cette ville réputée bourgeoise, avec en fait une grande mixité sociale, les réponses déplacées des enfants lors des travaux de groupe m’ont littéralement scotchée. Bon, pour autant, ça ne me « vaccine » pas contre ce cycle. Et c’est déjà ça le principal…

J32

Non classé 0 commentaire

« La première fois que je suis née ». C’est le titre d’un magnifique livre de Vincent Cuvellier & Charles Dutertre. Cela pourrait être aussi le titre de cet article concernant ma première prise de classe durant toute une journée, telle la naissance de ma nouvelle vie professionnelle…

Ce matin, j’ai voulu partir avec un bon quart d’heure d’avance, histoire de ne pas subir les sueurs froides liées aux embouteillages matinaux dans l’entrée de l’agglomération. Un petit tour en plus dans le quartier de l’école pour trouver une place de stationnement a fini de me convaincre que cette idée était décidément la bonne. C’est donc sereine que j’ai franchi les portes de l’école. Pour la première fois depuis un mois, je suis arrivée la première dans la classe de mon PEMF. Le temps de remettre de l’ordre dans les cartes des jeux de bataille d’ogres fabriquées avec les enfants afin de travailler les compétences numériques (de 1 à 4), et c’était déjà l’heure d’ouvrir la classe aux parents. Petit coup de stress et boule au ventre à l’accueil des enfants. Des symptômes qui se sont vite dissipés lors du rassemblement collectif et des rituels de l’accueil du matin. De toutes façons, une fois les apprentissages lancés, plus le temps de penser à sa petite personne, priorité aux enfants ! Après les ateliers du matin, je leur ai appris une nouvelle comptine qui leur à bien plu. La séance de sport consacrée à « ramper » s’est déroulée parfaitement 😉 L’après-midi, le livre d’Elzbetia a fait fureur. Les élèves ont adoré « Le Voyage de Turlututu ». Les ateliers ont ensuite continué l’après-midi suivis par les mathématiques. Une récré, un temps de bilan de la journée et de de langage, et nous étions déjà arrivés à la fin de la journée. Une journée, comme vous l’avez compris, très positive pour moi 😉 Bien sûr, il y avait de petits défauts, mais rien d’important. Mon PEMF m’a rassuré sur mon autorité, je craignais d’être trop « méchante » ! Ca n’a pas été le cas, j’ai la bonne distance, ni copine, ni tyran… Bien sûr, cette classe au coeur d’une ville bourgeoise est loin d’être à l’image de ma future classe de ZEP où il faudra sans nul doute que je sois plus ferme. Il va falloir imposer mon style, mais j’ai confiance. Même si on peut toujours mieux faire et se surpasser encore et encore…

Allez, en guise de bonus, je vous laisse ma comptine du jour : « La Petite Fleur et le papillon »

Il était une fois une fleur
(paume vers le haut, doigts joints)

Elle s’ouvre un peu, beaucoup
(paume vers le haut, doigts s’écartant un peu, beaucoup)

Un papillon arrive, il se pose sur la fleur
(de l’autre main, mimer le papillon qui se pose sur la fleur)

Hum ! que ça sent bon
(respirer « la fleur »)

Le papillon s’envole et il disparait
(la seconde main part se cacher derrière le dos)

La fleur se referme, se fane et elle disparait
(les doigts se rejoignent, paume vers le bas et la main part se cacher derrière le dos)



J23 à J31

Non classé 0 commentaire

Les jours se suivent, s’enchaînent, se ressemblent mais sont loin d’être monotones : prise d’ateliers dans la classe, préparation des séances, recherche pour le mini-mémoire que nous devons rendre pour le 12 novembre…

Et puis jeudi dernier, J25. Je suis allée passer la matinée dans ma future classe. J’ai donc rencontré mes « futurs élèves ». 25 enfants sur ma liste, 1 absent quotidien (bloqué à l’étranger pour un problème de visa), trois non-francophones, une petite fille qui ne parle pas, une grosse terreur qui veut n’en faire qu’à sa tête et déjà deux pots de colle… Il y avait déjà un maître G durant la première partie de la matinée. Il était venu voir deux enfants signalés au RASED (réseau d’aide). La vie d’une classe en ZEP en somme ! Ma première impression est qu’il va falloir resserer les vis à ces élèves qui, pour moi, sont bien trop bruyants. En revenant chez mon PEMF l’après-midi, je lui ai même confié que ma séance de motricité faite l’avant-veille et que je trouvais ratée, me semblait être alors parfaite… Les cris stridents des enfants en train de courir et de se jeter par terre, non merci ! Ah oui, ironie du sort : je me suis aperçue que je connaissais déjà un peu le papa d’un de mes élèves. Un papa qui a plutôt l’habitude de me voir en maillot de bain. Je vous vois sourire et vous demander comment cela est possible… Eh bien, tout simplement parce que pendant ces trois dernières années, ses enfants et les miens allaient aux bébés nageurs. Et forcément en trois années, on a eu l’occasion de se parler dans le bassin ou les vestiaires ! Le monde est tout petit….

Avant-hier, J29, on a du retourner à l’IUFM. Notre coordinatrice nous avait donnée rendez-vous pour nous parler des prochaines étapes de notre formation et du mini-mémoire. Les modalités sont enfin fixées. Ce travail de groupe devra être soutenu fin novembre, en utilisant les TICE pour valider cette compétence (si vous avez de bonnes idées, je suis toujours preneuse ;-)).

Hier, nous avons donc bossé avec le PEMF sur ce dossier, mais aussi sur les évaluations, le langage, les traces écrites à mettre dans le cahier de vie des enfants… Et bien sur, le soir, une fois les enfants endormis, les miens, j’ai pu me consacrer à la préparation de ma prise de classe totale sur la journée… Ce qui m’a occupé toute la soirée…

Quant à la journée d’aujourd’hui et bien ce sera l’objet du prochain article… Il faut bien ménager un peu de suspens….

J21 & J22

Non classé 0 commentaire

Les jours défilent à vitesse grand V…

Hier, j’ai continué à prendre en charge les enfants durant l’atelier consacré à ma séquence de LDJ, tout comme aujourd’hui. En plus de la lecture du Schrek de William Steig (le livre qui a inspiré le film d’animation) , j’ai fait un atelier sur la fiche d’identité de l’ogre. Et puis, grand moment aujourd’hui, avec une séance d’EPS pas terrible du tout. En fait, la situation proposée est trop complexe pour les enfants même si cette activité est inspirée d’un livre à destination d’élèves de moyenne section. Il m’a fallu arrêter la séance à plusieurs reprises pour réexpliquer les règles à des bouts de chou de 4 ans qui couraient dans tous les sens. Mais à la fin, c’était à peu près correct. Mais bon, ce « test » m’a permis de comprendre qu’il faut vraiment découper au maximum les séances, mêmes celles proposées dans les ouvrages pédagogiques. C’est bien noté 😉

Je voulais aussi mettre à jour mon blog aujourd’hui puisque mes copinettes de l’année dernière, celles qui n’ont pas eu le concours 2010, passaient les écrits aujourd’hui et plancheront demain encore. Enormes pensées pour elles ! C’est à votre tour les filles de le décrocher ce concours…

« Billets précédents