Jeu de tableau/droite graduée/L’ ECHELLE DES POMPIERS CP CE1

Bonjour,
Cherchant un moyen ludique d’apprendre à mes élèves à placer des nombres sur une droite graduée j’ai eu l’idée de remplacer cette droite graduée par une échelle de pompiers( vous imprimez 3 fois l’échelle de la page 1 du PDF et vous les plastifiez pour obtenir l’échelle au format 3 x A4)
Les autres pages comportent des pompiers qui ont chacun un nombre et les élèves passent un par un au tableau pour placer un pompier au bon endroit sur son échelle.
Vous pouvez aussi évider un des pompiers puis le photocopier et les distribuer à vos élèves pour qu’ils viennent le placer et y écrire un nombre qui convient.
Pour rendre le jeu plus pratique j’ai scotché des aimants au dos de l’échelle et au dos de chaque pompier avec des morceaux de bande aimantée
Si vous voulez la version publisher pour la modifier précisez le moi via un commentaire

La version PDF:droite graduée ÉCHELLE pompiers CE1

Voici un petit aperçu en images:

5 réflexions au sujet de « Jeu de tableau/droite graduée/L’ ECHELLE DES POMPIERS CP CE1 »

  1. merci pour ces jeux de grande qualité. je souhaite la version modifiable si vous permettez.
    merci infiniment.

  2. Un grand merci pour toutes ces ressources qui vont m’être bien utiles (en particulier les jeux) pour mon poste de maître E. Bravo pour l’inventivité et pour le partage cela donne envie d’utiliser vos jeux et d’en créer aussi pour la plus grande joie de nos élèves. J’apprécie aussi l’aspect coopératif des jeux, apprendre à plusieurs, dans le plaisir et en jouant les uns avec les autres et non les uns contre les autres quoi de plus positif et de plus motivant !

  3. Bonsoir!
    Super cette idée avec les pompiers!
    Au passage, merci pour tout ce partage et ces jeux d’une qualité rare! A la rentrée, je vais me lancer dans les ateliers maths et français sous forme de jeux (déjà commencé en fin d’année) et ton site est une mine d’or pour moi!Encore merci! Je reviendrai dire ce que mes élèves auront pensé de tout ça!

  4. Bonsoir c’est une vaste question qui est encore débattue. Voici une partie de la réponse avec cet extrait d’un article de Roland Charnay directeur éditorial de Capmaths notamment et du groupe ERMEL (référence en mathématiques)

    « La maîtrise de la suite des nombres écrite (en chiffres) constitue un des aspects importants de la maîtrise des nombres. Cet apprentissage peut être soutenu par une grande diversité de matériel :

    La file numérique est une représentation  » linéaire  » de la suite des nombres. Elle peut prendre différentes formes :
    suite de cases numérotées :

    suite de  » cases  » reliées par un trait, ce qui présente l’intérêt de visualiser le  » saut de 1  » d’un nombre à l’autre :

    la forme spiralaire permet de faire apparaître les nombres ayant même chiffre des unités sur une même ligne.

    Le tableau des nombres (notamment de 0 à 99) présente l’avantage de mettre en évidence d’organiser les nombres selon leur chiffre des unités et selon leur chiffre des dizaines :
    L’utilisation de compteurs mécaniques ou manuels permet également de travailler l’organisation de la suite écrite des nombres et, en particulier, de mettre l’accent sur le  » passage par 0  » (passage de 39 à 40, de 299 à 300, de 709 à 710…).

    L’utilisation d’une ligne graduée présente un autre aspect important pour les futurs apprentissages. D’une part, sur une ligne graduée, une unité étant choisie, tout nombre (entier, décimal, rationnel ou réel) peut être mis en relation avec un point de la droite : il s’agit donc, à l’école primaire, de placer des jalons pour des apprentissages ultérieurs. D’autre part, de nombreuses représentations graphiques utilisent ce repérage des points d’une droite (ou une demi-droite) par des nombres.

    Le passage de la file numérique à la ligne graduée n’est pas un simple changement de support. Elle suppose de nouvelles prises de conscience :

    Sur la file numérique, chaque case  » naturellement  » associé à un nombre alors que sur une ligne graduée par les nombres entiers, certains points sont associés à un nombre et d’autres non ;
    Il faut donc décider du  » pas  » de la graduation, ce qui revient à choisir une unité : le point repéré par 5 est celui qui est situé à 5 unités du repère initial (codé 0). Une relation est ainsi établie entre repérage et mesure de longueurs, ce qui est à la base de la compréhension et de l’utilisation d’une règle graduée ;
    Il est possible de trouver le nombre associé à un repère sans se référer explicitement à la suite des nombres, mais e utilisant le calcul et un raisonnement proportionnel : si 0 et 6 sont placés, on peut par exemple situer 15 en plaçant d’abord 12 (par report du  » segment  » [0 ; 6]) puis en cherchant le point qui est à une distance de 3 unités de 12 (3 étant identifié comme moitié de 6) ;
    D’autres nombres que les entiers peuvent être placés sur une ligne régulièrement graduée (décimaux, fractions…), en utilisant la relation entre repérage et distance à l’origine.

  5. bonjour,
    sympa les pompiers ….
    sauriez-vous m’expliquer pourquoi on utilise une droite graduée et non la file numérique ? quelle(s) différence(s) …. ? les explications « doivent » être pédagogiques ou au moins didactiques …. c’est une question posée lors des oraux la semaine dernière par une inspectrice…. (niveau CE1)
    Merci !
    une candidate au CRPE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>