Mai 25

Spectacle médiéval à l’école

Chers parents,

Le mardi 6 juin 2017, nous ferons venir la troupe : Guerre et Chevalerie.

Ce jour là, les enfants resteront à l’école pour pique-niquer. Merci de leur prévoir un casse-croûte et éventuellement, d’annuler le repas à la cantine.

Guerre et Chevalerie

Voici leur concept :

nous gérons tout de A à Z : installation du décor et du cheval, nous prenons en charge les élèves durant tout le temps scolaire (matin et après-midi) ; une suggestion toutefois, beaucoup d’écoles ont pris l’habitude d’organiser un pique-nique le jour de notre venue, d’une part car c’est plus convivial, d’autre part car cela permet aux élèves de profiter davantage de la présence des chevaliers et du cheval dans leur école, et du coup, n’étant pas stressés par le temps scolaire, les sonneries etc., ils peuvent tranquillement profiter d’un moment de partage que nous leur offrons après le repas, autour du cheval, pour l’approcher, le caresser, poser leurs questions. Ces instants magiques ont toujours eu un grand succès auprès des élèves !

che

Nous proposons aux écoles primaires d’Alsace et régions proches un concept d’une journée d’animation pédagogique à l’école : un chevalier et ses soldats envahissent les salles de classes et proposent aux élèves un cours d’histoire bien particulier, abordant des thématiques telles que l’adoubement, la médecine, les blasons, la vie quotidienne, la monnaie, l’art de protéger un château alsacien, les vêtements de la vie de tous les jours, la fête, ou encore l’évolution des grandes familles d’armures qui ont existé durant les 1000 ans que dure le Moyen Age.

Chaque explication est ponctuée de détails croustillants, d’anecdotes, d’objets reconstitués à l’identique d’après des objets archéologiques. Les élèves apprennent d’autant mieux qu’ils s’amusent, se laissant émerveiller par la somme d’objets ou d’informations étonnantes qu’ils reçoivent, mais aussi par la personnalité forte du chevalier ou de ses soldats qui leur en révèle davantage sur les mentalités et le quotidien de ces gens qu’un livre d’histoire !

En fin d’après-midi, nous proposons la séance la plus attendue : l’explication d’armes et les combats, avec autant de pédagogie que d’humour, même si certains messages antimilitaristes sont parfois un peu rudes pour mieux marquer les esprits et donner une leçon de vie aux élèves.

ch

« La qualité Guerre et Chevalerie » c’’est un professionnalisme jusqu’’au bout des ongles, qui assure à la prestation un sérieux, une qualité et une passion amplement appréciés du public autant que de l’organisateur.

– Nos journées d’’animations se déroulent sans interruption, nous animons « en non-stop » sans temps mort, notre campement est toujours vivant, il s’y passe toujours quelque chose, pour les enfants comme pour les adultes.

– Nous assurons en moyenne trois séances de combats d’’une durée de 45 mn chacune, avec un scénario différent à chaque fois, une grande interactivité avec le public, et une bonne dose d’’humour.

Mai 25

Devoirs pour les CM1/CM2

  • Semaine 33

Pour le mardi 30 mai 2017

Sortie à la Petite Camargue Alsacienne : Penser au pique-nique, venir avec une casquette et une bonne paire de chaussure.

Pour le mercredi 31 mai  2017

Français : Lire le texte n°26 et répondre aux questions.

Mai 25

Un Océan dans les yeux

Georges est un gardien de phare têtu, quarante ans de pleine mer et de solitude. Ravitaillé tous les deux mois, il refuse obstinément de quitter son poste et même lorsqu’on lui apprend l’imminence d’une montée des eaux, il ne peut abandonner sa veille. Le récit installe calmement le personnage, puis devient haletant, l’angoisse monte en même temps que le péril jusqu’au mystère final. Les superbes illustrations font alterner la nervosité des dessins crayonnés et les marines sombres et amples. Sur des peurs modernes, la fonte de la banquise, Thierry Dedieu réactualise le récit hugolien de l’homme et de la mer. Un album puissant, d’une grande force dramatique.

L’auteur : Thierry Dedieu

Thierry Dedieu est l’auteur de nombreux albums abordés dans des styles très différents, dont La Barbe-bleue (2005), Aagun (2009, prix Chrétien de Troyes), Le Roi des sables (2010, Prix Libbylit Belgique), le très élégant Maître des estampes (2010), Mon premier code de la route (février 2011).

Mai 25

Phrases à remplacer pour une communication simplifiée et zen

Les mots et expressions sont de puissants outils dans la communication parent-enfant. Ainsi ils peuvent soit nous servir, soit nous desservir quand nous les utilisons sans connaitre la manière dont nos interlocuteurs perçoivent le message.

Si nous disons par exemple « Ne crie pas ! », le cerveau des enfants percevra le mot principal à la forme affirmative : Crie…

De la même façon, dire « Dépêche-toi » à un enfant qui n’a pas la notion du temps est un brin…inefficace.

Si vous avez envie de gagner du temps et de diminuer le stress de toute la famille, je vous invite à suivre les conseils d’Audrey Zucchi qui a regroupé dans son livre « Une journée Montessori » les expressions clés, celles que nous utilisons souvent sans en prendre conscience et qui méritent d’être remplacées. A afficher ou à avoir sur soi au départ, pour changer nos habitudes.

Prêt à tester ?

 
En savoir plus »

Mai 23

Découverte musicale…

Pete Yorn – EZ

 

Mai 23

Découverte du golf

Chaque mardi, durant  le 3ème trimestre, nous avons la chance de pratiquer des séances d’initiation au golf de Chalampé.

Voici quelques photos des premiers parcours :

Mai 23

Infos sportives sur Chalampé

Mai 22

Le marathon de l’orthographe

marathon

Cette année, nous avons fait le choix d’inscrire toutes les classes au marathon de l’orthographe.

Le marathon de l’orthographe 68 est partie intégrante du dispositif proposé par les deux missions Maîtrise de la langue de l’Académie de Strasbourg.

 Le Marathon de l’orthographe 68 est un défi orthographique qui sous-tend un travail régulier et continu sur l’année, ponctué de trois courses destinées à renforcer les pratiques d’enseignement et à réconcilier les élèves avec l’orthographe.

La 3ème et dernière course a lieu cette semaine, tous les élèves y participent.

Mai 21

Partage musical

Superbe texte sur quelques accords de guitare.

Un merveilleux moment pour écouter et se laisser aller …

Bon dimanche soir…

Mai 20

Journée citoyenne

Ensemble pour améliorer son cadre de vie

Kesako ? La Journée citoyenne vise à mobiliser les habitants autour d’un même projet : améliorer leur cadre de vie. Cette initiative favorise la communication entre les habitants, toutes générations confondues, et crée un lien fort.

Durant cette demi-journée, les habitants bénévoles se réunissent et réalisent de petits chantiers (réparation, amélioration, embellissement…), pour embellir les lieux symboliques de leur commune. Une action utile à tous.

Tous les habitants volontaires, quels que soient leurs âges et leurs compétences, sont les bienvenus.

Journee du 20 mai : 
Plus de 80 personnes ont participé à la Journée citoyenne à Chalampé. Plusieurs chantiers au programme d’hier : le désherbage sur la partie avant de l’Île du Rhin et le ramassage des nombreuses ordures qui y trônent, le réaménagement des abords du Muhlbach et le nettoyage de ses berges, la peinture de la façade nord de l’école élémentaire et les travaux effectués devant le local rugby. De plus, un atelier cuisine était organisé afin que tous les participants se retrouvent lors d’un moment convivial bien mérité après tous ces efforts.

Voici en photo l’un de ces chantiers : repeindre la façade extérieure de l’école élémentaire :

Mai 20

Rencontre autour d’un projet nature

Cette semaine, les élèves du CM1/CM2 sont allés à la rencontre de leurs correspondants de la Realschule de Neuenburg.

Celle-ci a eu lieu dans les jardins pédagogiques de Neuenburg. Durant cette journée en partenariat avec le Centre d’Initiation à la Nature et à l’Environnement, les élèves ont découvert différents ateliers autour de notre projet  ‘La face cachée du sol » que nous avons mené tout au long de l’année dernière et cette année encore. Une 2ème rencontre aura lieu le 30 mai à la Petite Camargue Alsacienne.

 

Mai 20

Quand les élèves rencontrent les anciens de leur village…

Voici l’article paru dans la presse locale d’aujourd’hui…en souvenir d’un très bel après-midi :

Photo L’Alsace/Bernard Stich

Photo L’Alsace/Bernard Stich

Les écoliers rencontrent les anciens

Le club du 3e âge de Chalampé a l’habitude de se réunir à la salle des Galets. La nouvelle responsable de ce groupe, Évelyne Poulat, avec Marie Mosegui, la directrice de l’école élémentaire du village, a concocté une rencontre aussi récréative qu’instructive : la visite de 24 élèves du CM1/CM2. Les enfants ont présenté à leurs aînés des chants, des poésies et des danses. Chacun avait également préparé un dessin qu’il a eu plaisir à offrir. En prolongement de leçons étudiées en classe, ils en ont profité pour interviewer les membres du club. C’est bien volontiers que ces derniers ont répondu aux questions, portant notamment sur la Seconde Guerre mondiale et l’école d’autrefois. « L’échange a été vraiment intéressant et riche », apprécient les enseignants, Marie Mosegui et Frédéric Geniaux, remerciant Évelyne Poulat « pour cette belle initiative ». Présent à ce rendez-vous, Jean-Maurice Hattenberger, 1er adjoint au maire, est venu témoigner du soutien de la municipalité pour ce projet intergénérationnel qui en appellera certainement d’autres, d’après la responsable du groupe.

Mai 20

Plantation au verger communautaire

Lundi 15 mai, les élèves du CM1/CM2 se sont rendus au verger communautaire du village afin de planter des fleurs et des herbes aromatiques autour des arbres fruitiers que nous avions mis en place à l’automne 2015. Nous avons été accueillis par Bernard et Séverine, les jardiniers, et quelques bénévoles du village. Certains élèves ont commencé à désherber, d’autres ont préparé le terrain, et deux groupes ont repiqué les fleurs en suivant un plan bien précis.

Voici quelques photos de cette petite matinée :

Mai 18

Dis-leur…

Un oiseau passe
éclair de plumes
dans le courrier du crépuscule
  VA
  VOLE
     ET DIS-LEUR
Dis-leur que tu viens d’un pays
formé dans une poignée de main
un pays simple comme bonjour
où les nuits chantent
pour conjurer la peur des lendemains
dis-leur
que nous sommes une bouchée
répartie sur sept îles
comme les sept couleurs de la semaine
mais que jamais ne vient
le dimanche de nous-mêmes
  VA
  VOLE
     ET DIS-LEUR
Dis-leur que les marées
ouvrent la serrure de nos mémoires
que parfois le passé souffle
pour attiser nos flammes
car un peuple qui oublie
ne connaît plus la couleur des jours
il va comme un aveugle dans la nuit du présent
dis-leur que nous passons d’île en île
sur le pont du soleil
mais qu’il n’y aura jamais assez de lumière
pour éclairer
nos morts
dis-leur que nos mots vont de créole en créole
sur les épaules de la mer
mais qu’il n’y aura jamais assez de sel
pour brûler notre langue
VA
  VOLE
     ET DIS-LEUR
Dis-leur qu’à force d’aimer les hommes
nous avons appris à aimer l’arc-en-ciel
et surtout dis-leur
qu’il nous suffit d’avoir un pays à aimer
qu’il nous suffit d’avoir des contes à raconter
pour ne pas avoir peur de la nuit
qu’il nous suffit d’avoir un chant d’oiseau
pour ouvrir nos ailes d’hommes libres
VA
  VOLE
     ET DIS-LEUR…

« Dis-leur » a été publié pour la première fois dans Babil du songer.  Kourou:  Ibis Rouge, 1997: 142-143
Nous remercions Ernest Pépin de l’autorisation de reproduire ce poème avec « île en île ».

Mai 18

Protégé : Les 7 secrets des parents qui élèvent les enfants les plus heureux du monde

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Mai 18

De retour…

Chers parents, chers élèves, chers visiteurs…

Bonjour…me voilà de retour, « pianissimo »…

Après quelques semaines d’absences, je vais doucement proposer de nouveaux articles :

  • Le démarrage des séances de golf
  • La rencontre avec les correspondants
  • Les petits jardins de l’école
  • La rencontre avec le club du 3ème âge du village
  • Les projets à venir…

Je remercie chaleureusement les nombreuses personnes qui m’ont adressé un mot, un mail, un commentaire, un message durant cette pause…

Je suis très heureuse de revenir partager, échanger, écrire, informer, donner un peu de moi…

Vous m’avez manqué (beaucoup !).

Marie

Mai 17

La bienveillance éducative : un enjeu pour nos sociétés

Sophie Rabhi, fille de Pierre Rabhi, est fondatrice et directrice de l’école La Ferme des Enfants, un lieu où la valeur essentielle est la bienveillance.
Elle nous raconte comment elle a construit son projet profondément humain en s’inspirant notamment de Maria Montessori et Alice Miller.
Elle nous démontre comment nous pouvons tous oeuvrer pour combattre les violences et choisir la bienveillance à l’égard des enfants mais aussi entre nous. Ce cheminement prend ses racines à l’intérieur de chacun de nous et s’étend jusqu’à la protection de la planète.

A lire :

 

En 1997, Sophie Rabhi, enceinte de son premier enfant -investie et portée par son rôle de mère en devenir- entreprend de fonder une petite école alternative, en même temps qu’elle reprend la ferme de ses parents, en Ardèche. Pour elle, l’école se doit d’être un lieu profondément respectueux de l’enfant, au service de son développement et à même de lui donner les outils nécessaires pour qu’il devienne un adulte critique, responsable, heureux et libre. Convaincue que la clé de la réussite de tout apprentissage se situe dans la création d’une relation d’amour et de confiance entre l’enseignant et l’enfant, elle fonde La Ferme des Enfants, afin de pouvoir mettre en pratique les enseignements et méthodes qu’elle ne retrouve pas dans le système éducatif conventionnel. Elle développe alors une pédagogie originale, à partir des analyses de M. Montessori, J. Krisnamurti, C. Freinet ou encore Alice Miller. Pédagogie qui évoluera et se singularisera au fil des douze années de travail, d’expérimentation et de mise en pratique à la Ferme des enfants. A travers cet ouvrage, Sophie Rabhi ne propose pas une méthode d’enseignement prête à l’emploi ou un modèle éducatif supplémentaire. Elle ouvre des perspectives en nous livrant son témoignage, en tant qu’enseignante, pédagogue, mère et citoyenne.

 

Disponible sur fnac.com, amazon.fr et chez votre libraire.

Mai 17

Liberté

Je vous fais découvrir, un très beau poème de Maurice Carême mis en musique

à lire attentivement.

 

Avr 15

Pour ne pas oublier…

« Avec les mains, l’être humain conçoit son environnement. Elle sont les outils exécuteurs de l’intelligence. Les mains sont créatives, elles peuvent produire des choses. Les organes sensoriels et la capacité de coordination se développent à travers les activités manuelles. »

« La première tâche de l’éducation est d’agiter la vie, tout en la laissant libre pour qu’elle se développe. » 

« N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde aura changé lorsqu’ils seront grands. Aussi doit-on en priorité aider l’enfant à cultiver ses facultés de création et d’adaptation. » Maria Montessori

Avr 11

Le Goût des merveilles

Le Goût des merveilles

 

A voir ou à revoir… je vous conseille ce très beau film français, réalisé en 2015.
Avec Virginie Efira, Benjamin Lavernhe, Lucie Fagedet.

J’aime particulièrement le passage dans lequel on découvre Louise, qui pour ne pas perdre toute la récolte de son verger à cause d’un gel annoncé par une nuit de printemps, et grâce à l’aide, l’intelligence et l’intuition de Pierre, va passer une partie de la nuit à installer des braseros…Quelle belle et magnifique idée…et quel courage !

Synopsis

Depuis la mort de son mari, Louise élève seule ses deux enfants adolescents, Emma et Félix, en pleine Drôme provençale. Elle a hérité de l’exploitation agricole de son époux, des hectares de poiriers qu’elle gère avec difficulté, et doit parfois faire face à l’hostilité des gens. Un soir, sur la route, elle renverse un homme, Pierre. Elle décide de le ramener chez elle pour le soigner. Mais l’inconnu a un comportement singulier, avec notamment une capacité d’émerveillement qui étonne Louise. Tous deux enfermés dans ce qui ressemble à une bulle, ils apprennent à s’apprivoiser. Peu à peu, au contact de Pierre, Louise reprend goût à la vie…

Avr 11

En quête de sens…

En Quête de Sens – le Film​ EN ACCES LIBRE dès aujourd’hui et jusqu’au 23 avril sur notre site Internet. Cliquez ici 

Parce que la quête de sens est en train de devenir une pandémie mondiale, il était temps de partager les remèdes glanés sur la route et expérimentés depuis 2010 avec le plus grand nombre !
Disponible en 12 langues, c’est l’occasion de le (re)voir, et bien sûr de le partager ;)

Ce film raconte le road trip initiatique de deux amis d’enfance qui ont décidé de tout quitter pour questionner la marche du monde, notre rapport à la nature, et le sens de la vie…

 

Avr 11

Et si on éteignait la TV ?

Les terribles dégâts de la télévision sur les enfants….

Via ses photographies, Donna Lee Stevens cherche à nous sensibiliser sur l’impact de la TV (et des écrans) sur les enfants. Attention, mode Zombie.

Dans le livre « Le voyage extraordinaire de l’enfance » il est écrit que plus les enfants passaient de temps devant la télé, plus leurs dessins s’appauvrissaient attestant d’un retard dans leur développement intellectuel. Pire, c’est le saut de leur conscience qui ne se produit pas. On le constate car les personnages qu’ils représentent n’ont pas d’habits. Or, se vêtir est une activité supérieure réservée aux humains…

Notons que Peter Winterstein et Robertt Jungwirth ont étudié pendant 17 ans les dessins de 1900 enfants de 5 et 6 ans pour arriver à cette conclusion.

Extrait du livre "le voyage extraordinaire de l'enfance"
Extrait du livre « le voyage extraordinaire de l’enfance » Enfants entre 5 et 6 ans.

En fait, il est préférable que les enfants s’ennuient plutôt qu’ils regardent la TV…

Message reçu ?

TV oui, mais avec beaucoup de modération (et pas du tout si les enfants sont trop jeunes).

Je vous invite à lire l’article que j’avais consacré à ce sujet : Pas de télé avant 3 ans pour les enfants !!

Avr 11

Initier les enfants à la langue des signes par le jeu

A l’occasion de la sortie cinéma de 4 courts-métrages à destination des enfants sur le thème de la tolérance, France Télévision accompagne l’un de ces films, « Clé à molette & Jo », d’un jeu pour s’initier à la langue des signes. Très belle initiative. 

Voici un extrait du court-métrage actuellement en salle :

 

Le jeu des signes avec Clé à molette & Jo fonctionne sur le principe du jeu de mémoire (Memory). Nos deux héros, Clé à molette et Jo, sont cachés derrière les fenêtres d’un bus. En cliquant sur l’une de ces fenêtres, un des personnages apparait et signe un mot simple. Le joueur doit alors retrouver derrière quelle fenêtre se cache le même signe afin de réunir une paire.

 

Pour accéder au jeu, suivez le lien.

Merci à Jeff pour cette découverte.

Avr 10

Présidentielle 2017

L’élection présidentielle est l’un des plus importants rendez-vous dans l’actualité cette année, en France. Dans les semaines à venir, 1jour1actu va décrypter pour les enfants toutes les étapes de cette élection à travers des articles, des interviews, des reportages (clique sur « Actus ») et des vidéos de la série animée 1jour1question (clique sur « Infos animées »).

En cliquant sur l’image, vous pourrez regarder de petites vidéos très sympas d’“1 jour 1 actu” qui sont très bien faites pour apporter quelques réponses. En particulier…

Avr 10

Un magnifique moment de bonheur…

J’adore ! Je partage ce magnifique moment, une grand mère sourde apprenant la langue des signes à sa petite fille Aria est une fantastique illustration de l’amour et de la connexion entre deux êtres humains.

C’est d’ailleurs la base même de la communication : une synchronisation et un partage d’une même émotion.

Merci à Shari Joy McMahon, heureuse maman, pour cette vidéo qui réchauffe le coeur. 

Source

Avr 10

Protégé : Enfant qui boude, les phrases à dire…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Avr 09

Un guide pratique pour aider les élèves “dys”

Dyslexie, dyspraxie, dysgraphie… En tant qu’enseignants, nous sommes nombreux à être confrontés à ces troubles de l’apprentissage mais combien d’entre nous connaissent leurs origines, leurs mécanismes et les stratégies à adopter pour aider les élèves à les surmonter ?

La Fédération des APAJH (Association pour Adultes et Jeunes Handicapés) édite le guide « Les troubles Dys » qui propose des solutions concrètes pour favoriser l’apprentissage en milieu scolaire.

Un ouvrage pratique pour un accompagnement éclairé et adapté

Très simple d’utilisation, le livret est composé de quatre onglets :

–       Connaître : définition, origines, chiffres, focus sur la diversité des troubles et sur leurs conséquences…

–       Comprendre : mécanismes en jeu et clés pour détecter chacun des troubles – dysphasies, dyscalculies…

–       Être accompagné : démarches à accomplir après un dépistage ou un diagnostic, ressources à actionner dans le milieu scolaire, outils pour les enseignants au service du repérage, présentation des différents types de bilans et des aides existantes ….

–       Accompagner les troubles dys : propositions d’aménagements très concrets pour les différents troubles, pour favoriser l’apprentissage de la lecture, de l’écrit, ou encore des maths, et pour adapter ses méthodes d’évaluation et d’organisation…

 

Il est téléchargeable ICI

Avr 08

Ne fermez pas la porte…

Un grand merci à mon ami Tristan, pour cette découverte et ce magnifique texte que j’ai eu envie de partager avec vous ce soir…

Avr 08

Protégé : Moment de partage…de réflexion…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Avr 08

Améliorer l’écriture des élèves

Celia Cheynel, graphothérapeute, nous présente des exercices de Brain Gym© (gymnastique du cerveau) pour aider les enfants qui souffrent de problèmes d’écriture. Présentés sous forme de jeux, ils sont souvent un premier pas dans la prise en charge de la dysgraphie.

 

Avr 08

Protégé : Le toucher, un besoin vital

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Avr 07

Donner des ordres à un enfant (ou à quiconque) n’est pas une solution

Catherine Gueguen évoque les ordres dans son livre « vivre heureux avec son enfant » :

« Quand on exige, commande, donne des ordres, on domine l’autre, on le soumet. L’autre n’a pas droit à la parole. On restreint sa liberté. Or la dignité de l’être humain, son désir le plus profond, est de pouvoir s’exprimer, de se sentir libre, de faire des choix.

L’idéal est d’être avec l’enfant comme nous souhaiterions qu’il soit avec nous. Nous n’aimons pas recevoir des ordres, lui non plus. Si nous lui donnons des ordres, soit il va se soumettre, s’inhiber et une partie de lui va s’éteindre, soit il va nous imiter. Il donnera des ordres à ses parents, à ses frères, à ses soeurs, à ses copains de classe. »

Retenons que les ordres sont une forme de soumission. Mais, comme les enfants, nous-mêmes, adultes ne faisons parfois qu’imiter nos propres parents ou notre environnement (comme nos chefs au travail…). Au lieu de casser la chaine de la soumission, nous consolidons de nouveaux maillons pour la rallonger et semer de nouvelles émotions négatives et du stress.

J’évoque ici la notion de transfert. Celui qui nous pousse à dupliquer un comportement pour éponger la frustration et le mal-être que nous avons ressentis lorsque nous les avons nous-même subis.

Les ordres sont à ranger dans la même catégorie que les menaces, les accusations, les chantages, les cris, les punitions, les humiliations verbales, physiques. Ils n’éduquent pas et sont très nocifs pour le développement du cerveau.
En savoir plus »

Avr 02

Nouvelles photos de Thomas Pesquet

Ces formes me disent quelque chose… ;) Au passage remarquez la finesse de l’atmosphère, notre seule protection!

https://flic.kr/p/TmGzTD

Avr 02

Pensées motivantes

Avr 02

Pensée du soir…

“Si vous estimez qu’il n’y a aucun espoir, alors vous garantissez que tout espoir va disparaître. Si vous estimez qu’il existe un instinct de liberté, que chacun a le pouvoir de faire changer les choses, alors il y a une possibilité que vous puissiez contribuer à rendre le monde meilleur.” Noam Chomsky

Mar 30

Pas de télé avant 3 ans pour les enfants !!

Je vous propose deux vidéos essentielles du site yapaka.be à propos de la télévision et des écrans. Pour ma part, je ne regarde plus la télévision depuis 3….4 ans !!! Terminé ce bruit de fond (présente dans beaucoup de maison) qui inconsciemment vous envoie des flots de paroles, de publicités, de messages… Je ne me sentais plus libre de penser, j’avais l’impression que l’on m’imposait les évènements, les faits, que je devais les subir…

Quelle liberté, quelle sérénité de ne plus avoir cet appareil en fonctionnement.

Dans cette première vidéo, le psychiatre Pierre Delion nous alerte sur la manière dont la télévision peut parasiter la relation entre une maman et son bébé dès la maternité !!

Dans cette seconde vidéo, Serge Tisseron, psychiatre et docteur en psychologie, précise qu’il n’y a pas de « bon écran » avant 3 ans pour les enfants. Voici pourquoi.

 

Je vous conseille de prendre connaissance à titre préventif et informatif de la campagne 3-6-9-12 dont Serge Tisseron est l’instigateur : http://www.yapaka.be/ecrans

 

Vous pouvez d’ailleurs télécharger gratuitement plusieurs ouvrages sur le sujet sur yapaka.be (cliquez sur les couvertures pour y accéder) :

Mar 29

Votre enfant n’aime pas perdre…

Votre enfant n’aime absolument pas perdre à un jeu ? il se met dans des colères dévastatrices à chaque fois que cela lui arrive ? Il « adapte » même les règles pour éviter de subir ce « drame » personnel ? Normal, c’est l’immaturité de son cerveau qui est à l’origine de ces comportements. 

Isabelle Filliozat nous explique dans « J’ai tout essayé » que jusqu’à 5 ans, l’enfant est incapable de relativiser une défaite. Il en tire une conclusion personnelle qui le blesse profondément : « je perds donc je suis nul ». Cette blessure est d’ailleurs observable au niveau du cerveau : alors qu’une victoire déclenche la sécrétion de dopamine (euphorisant), une défaite active les centres de la douleur (amygdale).

L’adulte lui, pour peu qu’il ne soit pas en phase régressive , parvient à raisonner grâce à son néocortex et à ainsi calmer son amygdale : « J’ai perdu. C’est certes un peu désagréable mais ce n’est qu’un jeu. ».

L’enfant lui a une approche binaire car il n’a pas les capacités cérébrales pour réguler la douleur. L’émotion le submerge.

Pour l’aider, on peut :

 
  • écouter son émotion et le réconforter
  • différencier l’acte de la personne : « ta défaite n’est pas toi »
  • éviter les effusions de victoire lorsque l’enfant perd
  • préférer les jeux collaboratifs (les joueurs se complètent pour gagner) ou modifier les règles des jeux pour les rendre collaboratifs
  • verbaliser vos propres émotions et orienter le regard de l’enfant sur la joie d’être ensemble plutôt que sur le résultat (penser à remercier à la fin de chaque partie)
  • au quotidien : ne pas l’étiqueter : « tu es intelligent » « tu es timide » mais décrire sans juger ces actes

A ne pas faire :

  • le menacer de ne plus jouer avec lui
  • le traiter de « mauvais joueur »
  • dénigrer ou se moquer de ses émotions
  • comparer avec sa soeur/son frère/ses camarades

Certains adultes ont gardé cette habitude de vouloir toujours gagner. Ce désir de compétition exacerbé cache parfois un besoin de reconnaissance et une souffrance liée à des comparaisons, des exigences trop élevées exprimées par les parents, etc.

Rappelons-nous que c’est dans la joie que nous nous épanouissons et que nous réussissons. Nous avançons aussi beaucoup plus vite quand nous considérons autrui comme une personne avec qui nous pouvons collaborer et partager, sans peur d’être jugé.

Les jeux pratiqués avec les enfants sont de fabuleux terrains d’entraînement pour cet état d’esprit de croissance individuelle et collective.

 

Source : « J’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat

Mar 29

Sujets des exposés

Mes chers élèves

Voici comme promis la liste des thèmes pour vos exposés,mais vous pouvez m’en proposer d’autres et nous en discuterons ensemble.

Je dépose cette liste sur notre classe virtuelle, n’hésitez pas à m’adresser vos choix ou vos questions, nous mettrons tout cela au propre demain dans la journée.

Cliquez sur l’image pour accéder aux différents sujets ou →.thèmes exposés

 

Vous trouverez sur le document ci-dessous, les dates de passage : cliquez sur l’image pour y accéder.

Mar 29

Comment faire un exposé

Voici un document pour vous aider à faire un exposé : cliquez sur les liens ci-dessous

exposé 2

Comment faire un exposé CE2 CM1

Comment faire un exposé au cycle 3

fiches-mémo-exposé_préparer CE2

Mar 28

Bonne nouvelle pour les « grenouilles »…

Calme et Attentif comme une grenouille est maintenant un cahier d’activités !

Au programme des 80 activités :

  • du yoga
  • du bricolage
  • des cartes à découper
  • des histoires à méditer
  • des sons et de la musique
  • des autocollants
  • des jeux
  • des billets doux à distribuer

Les enfants apprendront ainsi à observer leurs pensées, écouter leur corps, imaginer, se concentrer, fabriquer des outils positifs (arbre à souhaits, bocal à pensées,…), développer leur confiance en eux, demander ce dont ils ont besoin, réfléchir avec leur coeur, être généreux, respirer, s’ancrer dans le présent, comprendre et apaiser leurs émotions, diminuer leur stress, s’amuser…

Une grande parenthèse de bienveillance et de joie pour se ressourcer et s’épanouir.

Ce guide de sérénité complète le premier ouvrage.

« Calme et attentif comme une grenouille : ton guide de sérénité » d’Eline Snel est disponible sur :

Mar 25

Le bon gros livre « orange »

Montessori 2-6 ans imprimé : le « bon gros livre orange »

Format 21 x 29,7
Une véritable « bible » pour les 2-6 ans :
Principes / Vie pratique /
Vie Sensorielle / Langage / Calcul

Appliquer la pédagogie Montessori de façon rigoureuse et efficace

Ce livre a été conçu pour répondre aux besoins de tous ceux qui n’ont pas la chance, pour des raisons de temps, d’argent ou d’éloignement, de suivre une formation longue. Il s’adresse aussi à ceux qui ont déjà suivi un stage et qui recherchent d’autres supports sur la pédagogie Montessori. Il permet de travailler avec des enfants de 2 ans environ à 6 ans environ.

Il n’a pas pour but de remplacer une formation dispensée par les associations spécialisées comme l’AMI (Association Montessori Internationale), par exemple. Et nous espérons que vous aurez un jour la possibilité de prolonger la lecture par des stages pratiques.

Mais il permet d’appliquer la pédagogie Montessori de façon rigoureuse et efficace, en en comprenant l’esprit et en suivant ses démarches fondamentales. Il décrit étape par étape l’utilisation du matériel et les principes pédagogiques qui l’animent.

Des explications pas à pas, simples et complètes, et des croquis

Pour rapprocher ce livre de la convivialité et des dialogues d’une formation en direct, nous avons beaucoup travaillé sur l’accessibilité de l’information. Simples, pratiques, chronologiques, les explications sont complétées par des croquis pour faciliter la découverte du matériel et la compréhension des démarches. Difficultés particulières, objectifs directs et indirects, moyens de contrôle de l’erreur, etc. sont abordés de façon systématique pour chaque matériel. Des tableaux chronologiques indiquent à quel âge approximatif aborder tel ou tel matériel avec les enfants.

Les auteurs

A la suite de sa formation d’éducatrice Montessori, Isabelle Patron a fait l’école à la maison
(et parfois en bateau) à ses trois enfants pendant plus de 10 ans. Deux de ses filles font maintenant des études supérieures brillantes et la plus jeune marche sur leurs traces. Cette collection s’appuie donc à la fois sur ses connaissances théoriques et sur une longue expérience vécue.

Vanessa Toinet est éducatrice Montessori et mère de trois enfants. Elle a créé l’école Montessori du Morvan, une école innovante par son insertion dans un lieu de médiation par le cheval. Ayant vécu en Irlande, elle a pu confronter et approfondir les pratiques Montessori françaises et anglo-saxones.

Quelques pages

Utiliser la tour rose Montessori

Utiliser le cube du trinôme Montessori

Utiliser les emboîtements cylindriques Montessori

Utiliser les lettres rugueuses Montessori

Utiliser les pochettes de lecture Montessori

Utiliser les cartes de nomenclature Montessori

Les timbres Montessori pour les opérations

Montessori : le serpent positif

La table des réglettes Montessori pour la soustraction

Sommaire complet

Mar 25

Le bon gros livre « bleu »…

Montessori 6-12 ans imprimé : le « bon gros livre bleu« 

Format 21 x 29,7
Français et Maths pour les 6-12 ans :

Appliquer la pédagogie Montessori avec rigueur et efficacité

Ce livre, comme son petit frère le « Bon gros livre orange » des 2-6 ans, a été créé pour répondre aux besoins de tous ceux qui ne peuvent pas, pour des raisons de temps, de budget ou d’éloignement géographque, suivre une longue formation. Il s’adresse aussi aux personnes qui ont déjà suivi un stage et cherchent d’autres supports sur la pédagogie Montessori. Il permet de travailler avec des enfants de 6 ans environ à 12 ans environ. Bien que cela ne soit pas une référence en Montessori, mais parce que c’en est une pour de nombreux parents et enseignants, précisons que le livre couvre plus ou moins les programmes de français et de maths jusqu’en 5e de l’enseignement traditionnel.

Il n’a pas pour objectif de se substituer à une formation des associations spécialisées comme l’AMI (Association Montessori Internationale), par exemple. Et nous vous encourageons, si vous en avez un jour la possibilité, à renforcer cette lecture par des stages pratiques.

Mais il permet d’appliquer la pédagogie Montessori de façon rigoureuse et efficace, en en comprenant l’esprit et en suivant ses démarches fondamentales. Il décrit étape par étape l’utilisation du matériel et les principes pédagogiques qui l’animent.

Des explications simples et complètes, des croquis détaillés

Pour rapprocher ce livre de la convivialité et des dialogues d’une formation en direct, nous avons beaucoup travaillé sur l’accessibilité de l’information. Simples, pratiques, chronologiques, les explications pas à pas sont complétées par des croquis pour faciliter la découverte du matériel et la compréhension des démarches. Difficultés particulières, objectifs directs et indirects, moyens de contrôle de l’erreur, etc. sont abordés de façon systématique pour chaque matériel. Des tableaux chronologiques indiquent à quel âge approximatif aborder tel ou tel matériel avec les enfants.

Les auteurs

Vanessa Toinet est éducatrice Montessori et mère de trois enfants. Elle a créé et dirige l’école Montessori du Morvan qui inclut une section collège et innove par son insertion dans la nature et la présence d’animaux dans l’environnement des enfants. Ayant vécu en Irlande où elle a suivi la formation AMI, elle a pu confronter et approfondir les pratiques Montessori françaises et anglo-saxones.

Sylvie d’Esclaibes a créé le Lycée International Montessori Athéna de Bailly ainsi que plusieurs écoles Montessori. Educatrice en primaire et collège, elle est aussi formatrice et directrice de l’organisme de formation Apprendre Montessori. Ses 5 enfants ayant effectué leur scolarité dans son école de la maternelle au baccalauréat ont tous des parcours épanouissants. Certains ont à leur tour créé des écoles Montessori.

Noémie d’Esclaibes a suivi toute sa scolarité, de la maternelle au baccalauréat, au sein du Lycée International Montessori. Co-fondatrice de l’école Montessori Internationale de Bordeaux-Gradignan, elle enseigne en classe de primaire et de collège. Elle est également formatrice Montessori pour l’organisme de formation Apprendre Montessori. Elle a une petite fille de 1 an.

A la suite de sa formation d’éducatrice Montessori, Isabelle Patron a fait l’école à la maison
(et parfois en bateau) à ses trois enfants pendant plus de 10 ans. Deux de ses filles font maintenant des études supérieures brillantes et la plus jeune marche sur leurs traces. Cette collection s’appuie donc à la fois sur ses connaissances théoriques et sur une longue expérience vécue.

Quelques pages (cliquez dessus pour les agrandir)

Sommaire complet

Mar 25

Pour mieux comprendre la dyslexie…

Il est parfois difficile de présenter aux camarades d’un dys sa différence et le pourquoi des aménagements spécifiques… Pour en parler en classe … pour rassurer, mettre des mots sur les difficultés et prendre conscience des compensations à mettre en place pour les contourner, voici un choix de livres :

J’ai attrapé la dyslexie –  Zazie Sazonoff

Albums jeunesse sur la dyslexie

La dyslexie, « c’est pas contagieux, mais c’est comme faire pipi au lit, c’est la honte et c’est pas joyeux ». Les mots s’embrouillent, les lettres s’emmêlent, jusqu’à produire une véritable cacophonie.

Mais quand Zazie Sazonoff s’en mêle, elle transforme la maladie en joyeux méli-mélo de mots, et leur redonne toute leur musicalité.

De l’oto-rhino à l’ophtalmo, du psychanalyste à l’orthophoniste, la tournée des médecins n’a qu’un but : rendre à la jeune malade sa confiance en elle. De rimes en allitérations, elle court vers la guérison.

Pour que lire et parler redeviennent un véritable plaisir.

A travers les illustrations , c’est même la jubilation qui s’exprime. La fillette fil de fer, d’abord noyée, broyée sous le poids des mots, se met à jongler et à danser avec les lettres.

Une manière sensible et drôle d’aborder la maldie, sans jamais dramatiser.

Les mots du ventre – La dyslexie –  Brigitte Marleau

Albums jeunesse sur la dyslexie

La dyslexie expliquée aux enfants. En classe, madame Isabelle passe près de moi, s’arrête et me dit : « Nicolas, ce n’est pas le mot qui est écrit au tableau ». J’efface très vite. Je tourne la page et je recommence. Je ne comprends pas ce qui est écrit. J’essuie une larme avec mon gilet. Les autres élèves ont l’air d’avoir compris. Moi, les lettres s’embrouillent dans ma tête et je ne réussis pas à former des mots. Et tout ça, ça me donne des maux de ventre.

 

 

 Patouille la Petite Grenouille Dyslexique de Sophie Tossens

Albums jeunesse sur la dyslexie

Sophie Tossens nous livre ici un récit personnel. Souffrant elle-même de dyslexie, soutenue par ses parents, elle a réussi, comme la petite grenouille du livre, à surmonter les obstacles grâce à son enthousiasme, sa volonté de réussir et sa ténacité. Son récit aidera l’enfant souffrant de dyslexie à avoir plus confiance en lui et permettra aux autres de comprendre le ressenti des jeunes dyslexiques et d’être plus tolérants face à ce problème.

 

 

 

 

Et pour les plus grands (cycle 3 et au delà…) :

Le tiroir coincé – Anne-Marie MONTARNAL

Albums jeunesse sur la dyslexie

Pourquoi ai-je des difficultés pour apprendre à lire et à écrire alors que la majorité de mes camarades de classe n’en ont pas ? Suis-je gogol et pas tout à fait normal ? Voici les questions que se pose l’élève dyslexique. S’il est difficile de répondre à la première question, il est par contre important de le rassurer sur sa normalité et de l’informer sur l’essentiel des difficultés de son trouble spécifique d’apprentissage. Comment l’homme fonctionne-t-il pour lire, écrire et mémoriser ? Comment ces fonctions peuvent-elles un peu  » déraper  » et poser des difficultés à l’élève dyslexique ? Nous devons ces explications à l’enfant dyslexique. En effet, elles vont lui faire comprendre le bien fondé de sa rééducation – orthophonique ou orthopédagogique – et de l’aide qui lui est apportée par l’école et par ses parents… Le tiroir coincé lu par l’enseignante à toute la classe permet une réelle  » intégration  » de l’élève dyslexique et évitera que celui-ci ne devienne la risée de ses camarades. Cet ouvrage fait également découvrir à l’élève dyslexique qu’il n’est pas bête, qu’il doit utiliser son intelligence non seulement pour contourner et surmonter ses difficultés mais aussi pour embellir sa vie. L’ouvrage utilise des exemples égayés par les illustrations de Pierre Milon.

Et vous, vous en connaissez d’autres ?

Mar 24

Un film d’animation complètement FOU

Je vous présente un petit film d’animation superbe sur les vertus de la persévérance, de l’amitié et de la créativité !

Mar 23

Patients

Le film Patients, est sorti le 1er mars. La bande-annonce, c’est maintenant !
Très heureuse de vous la présenter…

Ca y est je suis allée le visionner, je vous le recommande vraiment ! Filer le voir, un petit chef-d’oeuvre, interprétation magnifique, humanité et humour…musique géniale. Difficile de sortir de la salle, je suis restée jusqu’à la dernière image du générique…

 

Synopsis:

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l’histoire d’une renaissance, d’un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

Mar 23

Le dépassement de soi…

Il ne s’agit pas d’images de synthèse. Non. Ce sont de vrais humains.

Ils ont déterminé leurs forces, les ont exercées de longues années et ont atteint une forme d’excellence. Certains y voient de l’inconscience, d’autres du pur talent à la limite du super-pouvoir. S’il y a des risques ? Oui. Et les chutes sont inévitables. Mais quelle exaltation que de viser nos rêves et de dépasser nos limites. 

 

En attendant de grandir, faisons voltiger les stylos sur le papier pour dessiner des lettres acrobatiques. Les mots ont du pouvoir. Retenons d’ailleurs ceci (ah, ces sacrés croyances limitantes) :

Mar 23

Les photos de classe sont arrivées

Chers parents

Les photos de classe et les portraits individuels sont arrivés.

Demain, votre enfant recevra un bon de commande personnalisé sur lequel vous trouverez la photo des portraits simples (et selon le cas un bon supplémentaire pour les photos des fratries) ainsi que les tarifs. Ce bon de commande est a complété par les familles. Vous pourrez venir choisir les photos de classe (3 choix) qui seront affichées à l’entrée des classes, puis noter votre choix sur ce bon dès vendredi à 08h10. Nous vous remercions de venir en dehors des heures de classe ou de faire choisir votre enfant.

Les bons de commande sont à ramener avec le paiement avant le lundi 3 avril 2017. Les chèques ne seront encaissés qu’à la réception des photos.

Attention : ne surtout pas découper ces bons de commande ! (Il y a une référence individuelle imprimée dessus et ils seront lus par un scanner optique calibré à la taille du bon de commande…).

Bien cordialement.

Mar 20

Protégé : Profiter de la vie…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Mar 20

Spécial Ados….comprendre ses émotions !

Parler des émotions aux ados….c’est possible, grâce à cette petite vidéo « Et tout le monde s’en fout » qui se veut explicite, directe, simple et comique à la fois !

Recommandé chaleureusement par Christine W.

A ne mettre qu’entre les mains et les oreilles des ados !

 

Mar 20

Les soucis c’est comme les nuages

Dans la collection « je deviens grand », voici  un chouette album recommandé par Christine W. que je remercie pour ce partage.

Les soucis sont comme les nuages, au début ils sont petits. Puis ils grossissent et prennent de plus en plus de place dans notre vie. Alors on essaie de tout faire pour s’en débarrasser. Parfois on arrive à résoudre ses problèmes tout seul… parfois, on a besoin d’aide. Mais il ne faut pas oublier que comme les nuages, les soucis disparaissent. Un album destiné aux jeunes enfants pour les encourager à s’exprimer et à partager avec leurs proches.

Page 1 sur 912345Dernière page »