RUE CASES-NÈGRES

Categories: Textes
Comments: No Comments
Published on: 8 décembre 2011

Rue CasesNègres est un film français réalisé par Euzhan Palcy en 1983. C’est une adaptation du roman de Joseph Zobel.

http://blog.crdp-versailles.fr/lespetitesquerelles/index.php/

À la fin de la semaine, les ouvriers agricoles vont chercher leur salaire. Mais on ne leur donne pas beaucoup d’argent alors qu’ils travaillent très dur. M’man Tine prépare le repas mais il n’y a pas beaucoup à manger parce qu’elle ne gagne pas beaucoup d’argent.

José réussit ses examens, il a sauté de joie et M’man Tine l’a embrassé. Monsieur Roc, l’instituteur, a félicité José.

José part au lycée.

Sidika

 Dans le village de José, tout le monde, même les enfants, travaille très dur. Mais les chefs donnent seulement un peu d’argent. Un ouvrier n’est pas d’accord, alors un chef se met en colère et l’ouvrier s’en va.

La grand-mère de José ne veut pas qu’il travaille dans les champs de canne à sucre. Elle veut qu’il aille à l’école. Mais José veut faire comme les autres enfants. Finalement, il continue ses études.

Mary-Fénina

 

D’abord la grand-mère est forte pour le travail. Elle travaille beaucoup pour payer le lycée pour José. Puis elle tombe malade, elle est trop fatiguée. José lui avait promis une belle maison avec des fleurs. Mais M’man Tine meurt.

Tariqul

C’est très triste. Le vieux monsieur, M. Médouze, est mort. Je l’aimais bien parce qu’il racontait des histoires.

Les enfants ont bu du rhum et ils ont mis le feu à une case. Les adultes les ont punis. Pour ne pas être seuls au village, ils sont obligés de travailler dans les champs de canne à sucre.

José a réussi ses examens. C’est bien, sa grand-mère est contente.

Mamoye

Au début, Léopold était riche.

Quand il pleuvait, les autres mettaient du papier journal sous leurs habits, mais lui ne faisait pas ça.

Le père de Léopold, un béké, est propriétaire des champs de canne à sucre. Mais quand il meurt, il ne veut pas donner son nom à son fils qui s’enfuit en pleurant.

Plus tard, Léopold devient pauvre comme les autres. Il doit travailler à l’usine. Il vole le cahier de comptes pour montrer aux ouvriers que les propriétaires gagnent beaucoup alors qu’ils ne gagnent qu’un petit peu d’argent.

Il est arrêté et mis en prison.

Issiaka

José est au lycée. Il écrit une belle rédaction mais le professeur dit qu’il a triché. José pleure, triste, et il part voir Carmen son ami. Il lui dit qu’il n’a pas triché.

Pendant ce temps, le professeur va chez José et dit à sa grand-mère que José a fait un bon travail. Il présente ses excuses.

José arrive et sa grand-mère dit :

–         Tu as fait un bon travail !

José saute de joie. Il est content.

Sulaksan

C’est José et son amie. Ils partent à l’école. Ils portent un paquet avec leurs cahiers.

Le professeur, monsieur Roc, est gentil mais sévère. Il tire les oreilles des élèves qui se bagarrent ou qui arrivent en retard.

Mary

José est un garçon très bon élève à l’école. Mais il fait aussi des bêtises. José réussit ses examens et obtient une bourse pour le lycée.

Le lycée est très cher pour la grand-mère, elle doit travailler dur. Elle lave et repasse beaucoup de linge. M’man Tine ne veut pas que José travaille dans les champs de canne à sucre.

Diogo

Les parents travaillent aux champs de canne à sucre. Les enfants entrent dans le jardin d’un voisin, mangent les fruits et trouvent un œuf de poule. La plus grande demande à la plus petite d’aller chercher des allumettes. La petite rapporte des allumettes et une bouteille de rhum.

Les enfants boivent et deviennent saouls. Un garçon met le feu au jardin et tous les enfants dansent.

Les adultes éteignent le feu et les enfants sont battus. Mais M’man Tine dit au voisin :

–         Tu n’as pas honte de taper ces enfants ?!…

Les enfants sont obligés par les békés d’aller travailler dans les champs de canne à sucre pour ne pas rester seuls dans le bourg.

Issiaka

La grand-mère fait tout pour que son garçon soit un bon garçon à l’école. Ainsi, il sera un bon élève. Le jour où elle est partie pour l’inscrire au lycée, il fallait beaucoup d’argent, alors elle a travaillé toute la nuit.

Karim

 

La balance

Categories: Contes
Comments: No Comments
Published on: 8 décembre 2011

Ce film d’animation de Wolfgang et Christoph Lauerstein est un conte d’aujourd’hui.

Il nous enseigne sagesse et partage.

Pour lire ce que nous en avons écrit, cliquer sur le lien suivant :

http://blog.crdp-versailles.fr/lespetitesquerelles/index.php/post/08/12/2011/LA-BALANCE

POUR UN GÂTEAU

Categories: Contes, Cultures du monde
Comments: No Comments
Published on: 1 décembre 2011

À partir d’un court texte issu de Sagesse et Malices de la Perse : Pour du raisin, écriture en CLA débutants, de Pour un gâteau, où finalement tous vont se comprendre…

Vous trouverez la vidéo en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=m2Cku18XcGU


Compteur


277750 visiteurs

décembre 2011
L M M J V S D
« Juil   Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Welcome , today is lundi, 21 août 2017