Projet In Situ dans le hall du collège

Categories: ARTS
Comments: No Comments
Published on: 30 août 2014

Mené avec Marine Salgues, professeur d’Arts Plastiques au collège, ce projet réunissait un groupe d’élèves de 3° et une élève de 4°, volontaires une heure par semaine en périscolaire sur toute l’année. Après la découverte de plusieurs artistes, l’idée retenue s’est en partie inspirée de « La Linea » (une compilation sur Internet) de Osvaldo Cavandoli. Chacun a participé à l’élaboration des motifs, à leur réalisation en peinture et en mosaïque :

IMG_0279IMG_0280 IMG_0281 IMG_0282 IMG_0283 IMG_0284 IMG_0285 IMG_0286 IMG_0287 IMG_0288 IMG_0289' IMG_0291 IMG_0292 IMG_0294 IMG_0294' IMG_0295 IMG_0297 IMG_0298 IMG_0325 IMG_0354

POUR FAIRE UN POÈME DADAÏSTE

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 15 février 2014

Pour faire un poème dadaïste, prendre un journal, prendre des ciseaux…

Une recette de Tristan Tzara

Tristan Tzara, « Pour faire un poème dadaïste »,
in
sept manifestes dada,
éd. Pauvert, 1924(?).

 

Pour faire un poème dadaïste
Prenez un journal.
Prenez des ciseaux.
Choisissez dans ce journal un article ayant la longueur que vous comptez donner à votre poème.
Découpez l’article.
Découpez ensuite avec soin chacun des mots qui forment cet article et mettez-les dans un sac.
Agitez doucement.
Sortez ensuite chaque coupure l’une après l’autre.
Copiez les consciencieusement dans l’ordre où elles ont quitté le sac.
Le poème vous ressemblera.
Et vous voilà un écrivain infiniment original et d’une sensibilité charmante, encore qu’incomprise du vulgaire.

Une vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=Ik2IrYlPi_4

En profiter pour trier les mots et travailler les classes grammaticales :

Lire nos trouvailles :

POUR FAIRE UN POEME DADAISTE

POURSUITE DANS PARIS

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 11 janvier 2014

Étude du roman POURSUITE DANS PARIS de Nicolas GERRIER (Éd. CIDEB – DELF A2) :

  • Le Cimetière du Père Lachaise :

– La visite virtuelle : http://www.pere-lachaise.com/

La tombe d’Oscar Wilde :

– Le questionnaire : http://www.philo5.com/Penser%20par%20soi-meme/QuestionnaireMarcelProust.htm

– Une adaptation du questionnaire sur le site Bonjour de France : http://www.bonjourdefrance.com/blog/pratiquer-son-francais-en-ligne/?p=1516

  • Molière :

– Un extrait de sa dernière pièce de théâtre « Le malade imaginaire » : http://www.ina.fr/video/CPC91000303

– Le texte intégral en PDF : http://ebookbrowsee.net/moliere-le-malade-imaginaire-pdf-d193105482

  • Le métro parisien :

le_metro_de_Paris.pdf

– C’est pas sorcier / Le métro : http://www.youtube.com/watch?v=bphocsY46mI

  • La Seine  – Chanson de M et Vanessa Paradis :

– Le lien du clip vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=vlPZLE2g0Kc

– Le texte de la chanson : LA_SEINE_M_VANESSA_PARADIS.pdf

  • Le musée d’Orsay : recherche d’une œuvre parmi les collections pour un exposé oral individuel (travaux pour la rentrée)

L’angélus de Millet (1857) :

Atelier artistique du jeudi soir

Categories: ARTS
Comments: No Comments
Published on: 16 novembre 2013

Une brève histoire de la mosaïque en images…UNE PETITE HISTOIRE DELA MOSAIQUE

theodora ravenne morte 548 art byzantin

Ô ma maison

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 26 septembre 2013

Une activité d’écriture proposée par « Les petits carnets d’écriture 1 » (SCÉRÉN/Gallimard Êducation) :

« Je me souviens, te souviens-tu ? »

Il s’agissait, à partir d’un tableau de Henri Matisse, La desserte, harmonie rouge (1908)/http://www.musee-matisse-nice.org/

et d’un texte d’Albert Cohen, extrait de Le livre de ma mère,

 

 

« Ô mon enfance, gelée de coings, bougies roses, journaux illustrés du jeudi, ours en peluche, convalescence chérie, anniversaires, lettres du nouvel an sur papier à dentelure, dindes de Noël, fables de la fontaine idiotement récitées debout sur la table. »

De se replonger dans ses souvenirs de petite enfance, ses joies, ses chagrins, ses peurs… des bruits… des parfums… 

De les exprimer par écrit et de les illustrer en s’inspirant des collages de Matisse :

 

Ô LA MAISON DE MES VACANCES

Dans la maison de mes vacances,

il y avait la libération de la couleur,

des fruits,

le chant des oiseaux,

le bruit des avions dans le jardin.

Il y avait des bruits d’animaux.

Il y avait des tables, une télévision.

La nuit,

j’avais peur de sortir sur le balcon

parce qu’il n’y avait personne dehors.

Il y avait des jardins avec des légumes et des arbres.

Avec mes grands-parents et ma famille,

on partait en pique-nique

dans la forêt.

Sidika

 

Ô MA MAISON

Les chants des oiseaux,

Les odeurs de cuisine,

Lorsque je jouais avec mon frère,

Les gens gentils,

Lorsque je jouais avec mes amis de l’école,

Lorsque je jouais à cache-cache,

Lorsque je courais avec mes amis et que j’arrivais le premier,

Lorsqu’on avait fait des bêtises à l’école,

Lorsqu’on grimpait aux arbres de la cour de l’école.

Sulaksan

 

Ô MA MAISON

L’odeur de cuisine,

Les conversations familiales,

Les joueurs stupides,

Les gens gentils,

La peur de traverser la rue,

La peur des fantômes,

Les chants des oiseaux,

Les grandes fêtes,

Les beaux cadeaux,

Je volais les fruits des autres,

Le plaisir de se baigner avec les copains,

Les bruits du jardin,

Et grimper aux arbres.

Tariqul

 

Ô ma maison

Dans la maison de ma grand-mère,

il y avait des fleurs,

des arbres.

La maison était peinte en marron et beige.

La maison était bien la journée

mais le soir j’avais peur

parce qu’il y avait des souris.

Ça me faisait peur.

À l’extérieur de la maison,

il y avait des animaux,

des chiens, des cabris et des bœufs.

À l’intérieur de la maison,

il y avait une table,

un lit,

un salon et des tableaux.

J’ai encore un chat qui s’appelle Vava.

Je l’aime beaucoup.

Pour moi, c’est un bébé.

Yvaliska

 

DIS-MOI DIX MOTS : « Une équipe unie et solide »

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 3 avril 2013

Dans le cadre de la semaine de la langue française, le groupe III de l’UPE2A à travaillé autour des dix mots proposés cette année : http://www.dismoidixmots.culture.fr/

Le mot choisi pour la participation au concours est le mot « équipe ». Nous avons recherché les mots appartenant à la même famille :

  • Équiper
  • Équipage
  • Équipement
  • Équipée
  • Équipier/équipière/coéquipier/coéquipière
  • Équipement
  • Ré-équiper/suréquiper/sous-équiper…

Puis, suivant une contrainte de l’OULIPO, nous avons recherché tous les mots qu’il était possible d’écrire avec les lettres du mot « équipe ». Nous les avons intégrés à de courts récits que nous avons illustrés en vidéo et en photo : http://www.youtube.com/watch?v=o7m9oA6WT68

LES JOUEURS DE CARTES

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 14 avril 2012

Dans l’album Le tour de gaule d’Astérix, Uderzo et Goscinny font référence à la scène de la partie de cartes dans la pièce de théâtre Marius (de Marcel Pagnol).

Nous avons regardé l’extrait tiré du film : http://www.youtube.com/watch?v=w8rXPeB8-DY

Puis nous avons décrit le tableau de Paul Cézanne, Les joueurs de cartes. Voici nos textes :

LES JOUEURS DE CARTES

de Paul Cézanne par Martha

Je vois des cartes. Des messieurs jouent aux cartes. Un monsieur est debout. Il y a un monsieur qui fume la pipe. Deux messieurs sont face à face. Il y a deux messieurs qui portent une veste et un chapeau. Il y a un monsieur qui porte une blouse et un chapeau. Ils sont calmes. Il y a une table blanche avec un tiroir.

Les joueurs de cartes

de Paul Cézanne

par Mary


Il y a une table et un homme fume la pipe.

Il y a quatre messieurs.

Je vois un monsieur debout.

Il y a trois messieurs assis.

Ils jouent aux cartes.

Je vois des messieurs face à face.

Il y a trois joueurs des cartes.

Ils portent des chapeaux.

Les joueurs de cartes

de Paul Cézanne

par Derar

 Je vois trois hommes qui jouent aux cartes sur une table. Un homme regarde si quelqu’un triche. Tous les hommes mettent le même style de chapeau et je vois un rideau à côté. Il y a quatre pipes sur le mur.

Les joueurs de cartes

de Paul Cézanne

par Issiaka

 

Je vois des messieurs qui jouent aux cartes. Il y a trois joueurs de cartes. Il y a un homme qui ne joue pas mais qui fume la pipe. Il y a une grande table et un rideau marron. Les trois joueurs sont assis et ils ne trichent pas. Ils réfléchissent.

LES JOUEURS DE CARTES

de

Paul Cézanne par Tamanna

Je vois qu’il y a trois messieurs qui jouent aux cartes et un monsieur qui est debout et regarde les messieurs qui sont assis. Ils sont face à face, il y a deux messieurs qui portent une chemise et des chapeaux et un monsieur qui porte une blouse et un chapeau. Ils sont calmes. Il y a une table blanche. Je vois un rideau marron. Il y a un monsieur qui ne joue pas. Il fume la pipe. Les joueurs ne trichent pas. Ils réfléchissent bien.

Les joueurs de cartes de Paul Cézanne par Tariqul

Je peux voir un tableau. Je vois quatre hommes. Trois d’entre eux jouent aux cartes en silence. Ils portent une veste. Je vois qu’ils ont des chapeaux. Je vois un mur, la couleur du mur est blanche. À côte du mur, il y a un rideau, la couleur du rideau est jaune. Je peux voir une chaise. Sur le mur, il y a quatre pipes. L’homme derrière a une moustache. C’est l’homme derrière qui fume la pipe. Ils sont calmes.


Compteur


268266 visiteurs

mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Welcome , today is lundi, 29 mai 2017