Ô ma maison

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 26 septembre 2013

Une activité d’écriture proposée par « Les petits carnets d’écriture 1 » (SCÉRÉN/Gallimard Êducation) :

« Je me souviens, te souviens-tu ? »

Il s’agissait, à partir d’un tableau de Henri Matisse, La desserte, harmonie rouge (1908)/http://www.musee-matisse-nice.org/

et d’un texte d’Albert Cohen, extrait de Le livre de ma mère,

 

 

« Ô mon enfance, gelée de coings, bougies roses, journaux illustrés du jeudi, ours en peluche, convalescence chérie, anniversaires, lettres du nouvel an sur papier à dentelure, dindes de Noël, fables de la fontaine idiotement récitées debout sur la table. »

De se replonger dans ses souvenirs de petite enfance, ses joies, ses chagrins, ses peurs… des bruits… des parfums… 

De les exprimer par écrit et de les illustrer en s’inspirant des collages de Matisse :

 

Ô LA MAISON DE MES VACANCES

Dans la maison de mes vacances,

il y avait la libération de la couleur,

des fruits,

le chant des oiseaux,

le bruit des avions dans le jardin.

Il y avait des bruits d’animaux.

Il y avait des tables, une télévision.

La nuit,

j’avais peur de sortir sur le balcon

parce qu’il n’y avait personne dehors.

Il y avait des jardins avec des légumes et des arbres.

Avec mes grands-parents et ma famille,

on partait en pique-nique

dans la forêt.

Sidika

 

Ô MA MAISON

Les chants des oiseaux,

Les odeurs de cuisine,

Lorsque je jouais avec mon frère,

Les gens gentils,

Lorsque je jouais avec mes amis de l’école,

Lorsque je jouais à cache-cache,

Lorsque je courais avec mes amis et que j’arrivais le premier,

Lorsqu’on avait fait des bêtises à l’école,

Lorsqu’on grimpait aux arbres de la cour de l’école.

Sulaksan

 

Ô MA MAISON

L’odeur de cuisine,

Les conversations familiales,

Les joueurs stupides,

Les gens gentils,

La peur de traverser la rue,

La peur des fantômes,

Les chants des oiseaux,

Les grandes fêtes,

Les beaux cadeaux,

Je volais les fruits des autres,

Le plaisir de se baigner avec les copains,

Les bruits du jardin,

Et grimper aux arbres.

Tariqul

 

Ô ma maison

Dans la maison de ma grand-mère,

il y avait des fleurs,

des arbres.

La maison était peinte en marron et beige.

La maison était bien la journée

mais le soir j’avais peur

parce qu’il y avait des souris.

Ça me faisait peur.

À l’extérieur de la maison,

il y avait des animaux,

des chiens, des cabris et des bœufs.

À l’intérieur de la maison,

il y avait une table,

un lit,

un salon et des tableaux.

J’ai encore un chat qui s’appelle Vava.

Je l’aime beaucoup.

Pour moi, c’est un bébé.

Yvaliska

 

No Comments - Leave a comment

Leave a comment


Welcome , today is lundi, 22 mai 2017