Ô ma maison

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 26 septembre 2013

Une activité d’écriture proposée par « Les petits carnets d’écriture 1 » (SCÉRÉN/Gallimard Êducation) :

« Je me souviens, te souviens-tu ? »

Il s’agissait, à partir d’un tableau de Henri Matisse, La desserte, harmonie rouge (1908)/http://www.musee-matisse-nice.org/

et d’un texte d’Albert Cohen, extrait de Le livre de ma mère,

 

 

« Ô mon enfance, gelée de coings, bougies roses, journaux illustrés du jeudi, ours en peluche, convalescence chérie, anniversaires, lettres du nouvel an sur papier à dentelure, dindes de Noël, fables de la fontaine idiotement récitées debout sur la table. »

De se replonger dans ses souvenirs de petite enfance, ses joies, ses chagrins, ses peurs… des bruits… des parfums… 

De les exprimer par écrit et de les illustrer en s’inspirant des collages de Matisse :

 

Ô LA MAISON DE MES VACANCES

Dans la maison de mes vacances,

il y avait la libération de la couleur,

des fruits,

le chant des oiseaux,

le bruit des avions dans le jardin.

Il y avait des bruits d’animaux.

Il y avait des tables, une télévision.

La nuit,

j’avais peur de sortir sur le balcon

parce qu’il n’y avait personne dehors.

Il y avait des jardins avec des légumes et des arbres.

Avec mes grands-parents et ma famille,

on partait en pique-nique

dans la forêt.

Sidika

 

Ô MA MAISON

Les chants des oiseaux,

Les odeurs de cuisine,

Lorsque je jouais avec mon frère,

Les gens gentils,

Lorsque je jouais avec mes amis de l’école,

Lorsque je jouais à cache-cache,

Lorsque je courais avec mes amis et que j’arrivais le premier,

Lorsqu’on avait fait des bêtises à l’école,

Lorsqu’on grimpait aux arbres de la cour de l’école.

Sulaksan

 

Ô MA MAISON

L’odeur de cuisine,

Les conversations familiales,

Les joueurs stupides,

Les gens gentils,

La peur de traverser la rue,

La peur des fantômes,

Les chants des oiseaux,

Les grandes fêtes,

Les beaux cadeaux,

Je volais les fruits des autres,

Le plaisir de se baigner avec les copains,

Les bruits du jardin,

Et grimper aux arbres.

Tariqul

 

Ô ma maison

Dans la maison de ma grand-mère,

il y avait des fleurs,

des arbres.

La maison était peinte en marron et beige.

La maison était bien la journée

mais le soir j’avais peur

parce qu’il y avait des souris.

Ça me faisait peur.

À l’extérieur de la maison,

il y avait des animaux,

des chiens, des cabris et des bœufs.

À l’intérieur de la maison,

il y avait une table,

un lit,

un salon et des tableaux.

J’ai encore un chat qui s’appelle Vava.

Je l’aime beaucoup.

Pour moi, c’est un bébé.

Yvaliska

 

Au musée de l’Éducation de Saint-Ouen l’Aumône

Categories: Contes
Tags: ,
Comments: No Comments
Published on: 17 août 2013

Une visite en début d’année du musée de l’Éducation de Saint-Ouen l’Aumône a été le point de départ de notre projet d’écriture et d’oralisation des contes traditionnels d’Ici et d’Ailleurs.

Un petit diaporama de notre parcours découverte : http://www.youtube.com/watch?v=KR4j4ICoGj0&feature=youtu.be

https://i.ytimg.com/vi/KR4j4ICoGj0/3.jpg?1376745320224

Contes d’Ici et d’Ailleurs

Categories: Contes, Cultures du monde
Comments: No Comments
Published on: 17 août 2013

Voici le fruit de plusieurs mois de travail autour des contes d’Ici et d’Ailleurs étudiés et réécrits en français et langue maternelle.

Chacun n’a pas forcément choisi un conte de son pays et tous sont allés à la découverte de la culture des autres.

Les élèves de l’Ulis ont créé leurs histoires.

Cliquez  sur le lien ci-dessous et entrez dans le merveilleux ou le facétieux :

http://fr.calameo.com/read/000122771362c53e6f7bc

Codrita et l’empereur Paillasson – Conte populaire roumain

Categories: Contes, Cultures du monde
Comments: No Comments
Published on: 5 avril 2013

Vous trouverez des activités en ligne à la fin du conte

CODRITA ET L’EMPEREUR PAILLASSON

CONTE POPULAIRE ROUMAIN

 

  l était une fois un empereur très beau et très courageux.

         Un jour, il part à la chasse et arrive dans une grande forêt. Il aperçoit une belle biche et court derrière elle. La bête, apeurée, s’enfuit et se cache dans la maison du garde forestier.

         L’empereur arrive devant la maison du garde et voit devant la porte une jeune fille. Émerveillé, il dit :

      Depuis que je suis empereur, je n’ai vu de plus grande beauté ! Comment t’appelles-tu ?

      Je suis la fille du garde forestier. Je m’appelle Codrita. Qu’est-ce qu’un empereur ?

      Veux-tu devenir mon épouse ?

      Que le ciel m’en préserve ! Je ne veux pas épouser un garçon sans métier.

Alors l’empereur rentre au château et rassemble ses maçons, ses forgerons, ses charpentiers et plein d’autres artisans :

      Quel métier pouvez-vous m’apprendre en trois mois ?

Le nattier s’avance et dit :

      Mon empereur, en un seul mois je t’apprendrai le métier de nattier. Tu fabriqueras des paillassons.

Sitôt dit, sitôt fait. L’empereur se met au travail. Un mois plus tard, il retourne voir Codrita :

      J’ai appris à tresser des paillassons. Veux-tu m’épouser ?

      Très bien. Nous ferons des paillassons, les vendrons et gagnerons ainsi notre pain.

      C’est inutile puisque je suis empereur. J’ai tant de richesses que nous n’avons pas besoin de travailler pour vivre.

Ils font ainsi un grand mariage. Codrita s’installe sur le trône du royaume, la couronne sur le front.

Quelques mois plus tard, l’empereur part à nouveau à la chasse. Dans la forêt, il se perd et arrive à une auberge. Il frappe à la porte et demande à être logé. Le malheureux ne sait pas que cette auberge est tenue par des brigands. Ils le capturent et l’enferment avec d’autres voyageurs dans la cave avec l’intention de demander une rançon. Le chef des brigands demande alors :

      Avez-vous une famille qui puisse vous racheter ?

      Je ne suis qu’un pauvre voyageur sans le sou, répond l’empereur.

      Alors tu vas mourir !

      Si vous me laissez la vie je vous apprendrai le métier de nattier. Je tresse de très beaux paillassons que l’empereur achète.

      Bien. De quoi as-tu besoin ?

      Il me faut du jonc, de la peinture et des fleurs de tilleul.

L’empereur se met au travail. Il tresse un très grand paillasson sur lequel il écrit où il est et comment Codrita peut le libérer. Aucun des brigands ne sait lire.

Le bandit part livrer le paillasson au château et se présente dans la salle du trône.

      Que Dieu préserve votre règne et votre santé, grande impératrice. J’ai entendu que vous achetez de beaux paillassons à fleurs.

      Oui, montre-le-moi !

On étend le paillasson et Codrita découvre le message. Elle appelle ses guerriers et part avec eux sauver son époux.

         On dit que l’empereur Paillasson vit encore de nos jours, si, par malheur, il n’est pas mort.

 

Lettrines

Categories: Contes, Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 3 avril 2013

Élèves du groupe I et du groupe II :

Les deux petits diaporamas vus en classe sont ici (ils vous aideront à trouver quelques idées pour l’illustration de la lettrine de vos contes) :

Sur les pas d’ivana et de François Rabelais

Categories: Pour la classe
Tags: ,
Comments: No Comments
Published on: 3 avril 2013

À l’issue des travaux menés dans les groupes I et II de l’UPE2A (« Enquête capitale » et « Gargantua et Pantagruel » en lecture facile), nous sommes partis à la découverte de quelques quartiers et monuments de Paris. Voici notre parcours jalonné de questions :

PARCOURS SORTIE PARIS CLA 2013 DOCUMENT ELEVES

Et les réponses : PARCOURS SORTIE PARIS CLA 2013

DIS-MOI DIX MOTS : « Une équipe unie et solide »

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 3 avril 2013

Dans le cadre de la semaine de la langue française, le groupe III de l’UPE2A à travaillé autour des dix mots proposés cette année : http://www.dismoidixmots.culture.fr/

Le mot choisi pour la participation au concours est le mot « équipe ». Nous avons recherché les mots appartenant à la même famille :

  • Équiper
  • Équipage
  • Équipement
  • Équipée
  • Équipier/équipière/coéquipier/coéquipière
  • Équipement
  • Ré-équiper/suréquiper/sous-équiper…

Puis, suivant une contrainte de l’OULIPO, nous avons recherché tous les mots qu’il était possible d’écrire avec les lettres du mot « équipe ». Nous les avons intégrés à de courts récits que nous avons illustrés en vidéo et en photo : http://www.youtube.com/watch?v=o7m9oA6WT68

Enquête capitale… une dictée

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 4 décembre 2012

Pour bien préparer la dictée de lundi prochain :

– Le texte de la dictée.

 

LES QUATRE TOURS

 

Les quatre tours de la Grande Bibliothèque se dressent aux quatre coins d’un immense parvis. Le ciel est dégagé et sans nuage. Rachel monte les marches du parvis. Il y a plein de touristes et de Parisiens. Le temps est idéal pour une promenade. Mais Rachel est là, sur le parvis, sans savoir où aller… Trop contente d’avoir trouvé le lieu de la prochaine énigme, Rachel n’a pas pensé à la suite du message.

– La règle de grammaire pour l’emploi de EST/ET.

 

ET est une conjonction de coordination : il permet de mettre sur le même plan deux mots. Ex. « La Belle et La Bête ».

ESTest le verbe être, conjugué au présent de l’indicatif. Le plus souvent, il sert d’auxiliaire pour former le passé composé. Ex. « Il est arrivé ». On peut remplacer « est » par « était ».

– Quelques liens pour s’entraîner en ligne.

http://www.weblettres.net/framanet/cours/homophones/et/et.htm

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-9469.php

http://www.ortholud.com/grammaire/et/2.php

 

 

L’infinitif des verbes – QUAND FAUT-IL UTILISER L’INFINITIF ?

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 9 octobre 2012

Qu’est-ce que l’infinitif ?

L’infinitif est le nom d’une forme du verbe dite « non-conjuguée ». Comme elle ne change pas selon les circonstances, elle exprime l’idée d’une action en général. La personne responsable de l’action à l’infinitif est « tout le monde », ou bien la personne désignée dans la phrase.

  • Ex. : Souffler n’est pas jouer.
    Il est important de faire ses devoirs.
    Mes parents ont envie de déménager.
    Je n’ai pas envie de faire la cuisine ce soir.

On dirait par exemple que l’infinitif de « je suis » est la forme ÊTRE.

Pour s’entraîner :

http://www.weblettres.net/framanet/cours/consignes/seance1/bilan/p4_inf.htm

http://www.ortholud.com/conjugaison/infinitif/un.php

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-53071.php

http://french.chass.utoronto.ca/fre180/Infinitif.html

http://www.bertrandboutin.ca/Folder_151_Grammaire/L_b_prep_a_et_de.htm

http://www.lepointdufle.net/infinitif.htm

LES MOTS INVARIABLES

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 9 octobre 2012

Un mot invariable est un mot dont l’orthographe ne change jamais (il n’y a pas de pluriel ni de féminin).

Ils appartiennent à plusieurs classes :

Les adverbes : L’adverbe est un mot qui modifie un verbe ou un adjectif, ou un autre adverbe.

Ils expriment souvent :

       – le temps :                Il pleut souvent dans cette région.

            – le lieu :                    Tu attends ici mon retour.

            – la manière :            Il conduit très bien son scooter.

            – la quantité :            Il y a assez de nourriture pour tout le monde.

            – la négation :           Il ne faut pas traverser la route.

http://www.lepointdufle.net/adverbes.htm

http://grammaire-fle.wikispaces.com/Les+adverbes+en+ment

http://fr.wikiversity.org/wiki/Fran%C3%A7ais/Adverbes/Annexe/Enrichir_son_vocabulaire_avec_des_adverbes

Les prépositions : La préposition est un mot qui sert à exprimer le rapport que les mots ont entre eux.

Par exemple :

à – avant – après – avec – chez – contre – dans – de – depuis – derrière – devant- durant – en-  jusque – par – parmi – pendant – pour – sans – sur 

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-48626.php

http://www.lepointdufle.net/prepositions.htm

 

http://tcdsbstaff.ednet.ns.ca/asaulnier/Core%20French%2011/S11_Tableau_preposition.pdf

Les conjonctions : La conjonction est un mot qui sert à lier les différents membres d’une phrase.

Par exemple :

Conjonctions de coordination : mais, ou,et, donc, or, ni, car.

Conjonctions de subordination : que, comme, quand.

http://www.lepointdufle.net/relationslogiques.htm

http://activitesfle.over-blog.com/article-31608948.html

Les interjections : L’interjection est un mot qui sert à exprimer des sentiments vifs et subits.

Par exemple : ah ! aïe !

http://do.nw.schule.de/MPG/mpg/_data/2-Les_interjections_en_fran_ais.pdf

Au CDI, tu trouveras un dossier complet sur les interjections dans la revue « Virgule » n°1 :

Un lien pour t’entraîner :

http://histgeodaudet.free.fr/banque/didapages/dictee1/

LISTE DE MOTS INVARIABLES À IMPRIMER


Compteur


288222 visiteurs

novembre 2017
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Welcome , today is mercredi, 22 novembre 2017