QUI VOLE UN OEUF VOLE UN BOEUF

Categories: Proverbes, Textes
Comments: No Comments
Published on: 15 février 2014

Toujours dans nos proverbes, nous avons travaillé sur le pronom « qui » (et d’autres encore) ainsi que sur les expansions dans la phrase à partir du texte de Gustave YVON(1969) :

L’EXPANSION OU LES MOTS AJOUTÉS

LA MARQUISE

La marquise sortit à cinq heures.

Elle montait.

Elle montait une jument.

Elle montait une splendide jument.

Elle montait ce jour-là une splendide jument alezane.

Elle montait ce jour-là une splendide jument alezane dont le blanc immaculé.

Elle montait ce jour-là une splendide jument alezane dont le blanc immaculé seyait.

Elle montait ce jour-là une splendide jument alezane dont le blanc immaculé seyait à son teint.

Elle montait ce jour-là une splendide jument alezane dont le blanc immaculé seyait à son teint de pécheresse.

Voici ce que cela a donné :

QUI VOLE UN ŒUF VOLE UN BŒUF

VARIATIONS, EXPANSIONS ET IMAGINATION

Qui cherche un œuf trouve un bœuf

Qui cherche un œuf à Morteau-Couliboeuf trouve un bœuf

Qui cherche un œuf à Morteau-Couliboeuf trouve un bœuf à l’an neuf

Qui emprunte un bœuf rembourse un bœuf

Qui emprunte un bœuf à Saint-michel-Tuboeuf rembourse un bœuf

Qui emprunte un bœuf à Saint-Michel-Tuboeuf rembourse un bœuf à Elbeuf

Qui emprunte un bœuf à Saint-Michel-Tuboeuf rembourse un bœuf avec un pique-bœuf à Elbeuf

Qui perd une meuf devient veuf

Qui perd une meuf devient veuf mais en retrouve neuf

Qui perd une meuf devient veuf mais en retrouve neuf sur le Pont-Neuf

Qui fait un bluff trouve un keuf

Qui fait un bluff neuf trouve un keuf

Qui fait un bluff neuf trouve un keuf qui s’appelle Titeuf

Qui mange soixante-neuf œufs mange un bœuf

Qui mange soixante-neuf œufs mange un bœuf avec le garde-bœuf

Qui mange soixante-neuf œufs mange un bœuf avec le garde-bœuf et fait la teuf

Exercices autour des pronoms interrogatifs et relatifs :

LE_PRONOM_QUI.pdf

POUR FAIRE UN POÈME DADAÏSTE

Categories: ARTS, Textes
Comments: No Comments
Published on: 15 février 2014

Pour faire un poème dadaïste, prendre un journal, prendre des ciseaux…

Une recette de Tristan Tzara

Tristan Tzara, « Pour faire un poème dadaïste »,
in
sept manifestes dada,
éd. Pauvert, 1924(?).

 

Pour faire un poème dadaïste
Prenez un journal.
Prenez des ciseaux.
Choisissez dans ce journal un article ayant la longueur que vous comptez donner à votre poème.
Découpez l’article.
Découpez ensuite avec soin chacun des mots qui forment cet article et mettez-les dans un sac.
Agitez doucement.
Sortez ensuite chaque coupure l’une après l’autre.
Copiez les consciencieusement dans l’ordre où elles ont quitté le sac.
Le poème vous ressemblera.
Et vous voilà un écrivain infiniment original et d’une sensibilité charmante, encore qu’incomprise du vulgaire.

Une vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=Ik2IrYlPi_4

En profiter pour trier les mots et travailler les classes grammaticales :

Lire nos trouvailles :

POUR FAIRE UN POEME DADAISTE

CONJUGAISONS ET INTERROGATIONS I – Jean TARDIEU

Categories: Textes
Comments: No Comments
Published on: 11 janvier 2014

 

Jean Tardieu

Sur le site « Le printemps des poètes » :http://www.printempsdespoetes.com/userfiles/File/2013/igen/conjugaisons_CollegesophieBarat6A.mp3

Le texte : CONJUGAISONS_ET_INTERROGATIONS_JEAN_TARDIEU.docx

Quelques variations orales et écrites inspirées de CONJUGAISONS ET INTERROGATIONS I – Jean TARDIEU :

JE_DANSE_RAMATOULAYE.WMA

JE_VOIS_DIEWO.WMA

PRODUCTION_ORALE_SPONTANEE_COLLECTIVE.WMA

 

Je veux

Je n’irai pas

Est-ce que je ne reviendrai pas ?

Et si je pars

Est-ce que je reviendrai ?

Non, je ne crois pas.

Je mange, non, je ne mange pas

Je danse ?

Non, je ne crois pas que je danse

Je veux regarder la télévision

Non, je ne regarde pas la télévision

Je suis malade

Non, je ne suis pas malade

Je vais

Je ne vais pas

Ramatoulaye

 

Je danse, tu danses

Elle ne danse pas

Pourquoi elle ne danse pas ?

Elle ne sait pas danser

Ils ne savent pas danser

Oui, c’est pour ça qu’ils viennent

Pour apprendre à danser

Je peux vous apprendre à danser

Et 1, 2, 3,4… ça commence

C’est bien la danse… et 5, 6, 7, 8 !

Diewo

Je cours, je ne cours pas

Est-ce que je cours ?

Je courrai, je ne courrai pas

Et si je courais ?

Et si je ne courais pas ?

Elle a couru, elle

Est-ce que tu peux courir ?

Ils sont en train de courir

Si je courais, est-ce que tu courrais ?

Est-ce que nous allons courir ?

Est-ce que nous n’allons pas courir ?

Hervé

Je prends,

Je ne prends pas

Tu souris

Tu ne souris pas

Elle pleure

Elle ne pleure pas

Si je mange

Est-ce que je mange ?

Est-ce que nous écrivons ?

Je crie

Je ne crie pas

Christian

Enquête capitale… une dictée

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 4 décembre 2012

Pour bien préparer la dictée de lundi prochain :

– Le texte de la dictée.

 

LES QUATRE TOURS

 

Les quatre tours de la Grande Bibliothèque se dressent aux quatre coins d’un immense parvis. Le ciel est dégagé et sans nuage. Rachel monte les marches du parvis. Il y a plein de touristes et de Parisiens. Le temps est idéal pour une promenade. Mais Rachel est là, sur le parvis, sans savoir où aller… Trop contente d’avoir trouvé le lieu de la prochaine énigme, Rachel n’a pas pensé à la suite du message.

– La règle de grammaire pour l’emploi de EST/ET.

 

ET est une conjonction de coordination : il permet de mettre sur le même plan deux mots. Ex. « La Belle et La Bête ».

ESTest le verbe être, conjugué au présent de l’indicatif. Le plus souvent, il sert d’auxiliaire pour former le passé composé. Ex. « Il est arrivé ». On peut remplacer « est » par « était ».

– Quelques liens pour s’entraîner en ligne.

http://www.weblettres.net/framanet/cours/homophones/et/et.htm

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-9469.php

http://www.ortholud.com/grammaire/et/2.php

 

 

L’infinitif des verbes – QUAND FAUT-IL UTILISER L’INFINITIF ?

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 9 octobre 2012

Qu’est-ce que l’infinitif ?

L’infinitif est le nom d’une forme du verbe dite « non-conjuguée ». Comme elle ne change pas selon les circonstances, elle exprime l’idée d’une action en général. La personne responsable de l’action à l’infinitif est « tout le monde », ou bien la personne désignée dans la phrase.

  • Ex. : Souffler n’est pas jouer.
    Il est important de faire ses devoirs.
    Mes parents ont envie de déménager.
    Je n’ai pas envie de faire la cuisine ce soir.

On dirait par exemple que l’infinitif de « je suis » est la forme ÊTRE.

Pour s’entraîner :

http://www.weblettres.net/framanet/cours/consignes/seance1/bilan/p4_inf.htm

http://www.ortholud.com/conjugaison/infinitif/un.php

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-53071.php

http://french.chass.utoronto.ca/fre180/Infinitif.html

http://www.bertrandboutin.ca/Folder_151_Grammaire/L_b_prep_a_et_de.htm

http://www.lepointdufle.net/infinitif.htm

LES MOTS INVARIABLES

Categories: Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 9 octobre 2012

Un mot invariable est un mot dont l’orthographe ne change jamais (il n’y a pas de pluriel ni de féminin).

Ils appartiennent à plusieurs classes :

Les adverbes : L’adverbe est un mot qui modifie un verbe ou un adjectif, ou un autre adverbe.

Ils expriment souvent :

       – le temps :                Il pleut souvent dans cette région.

            – le lieu :                    Tu attends ici mon retour.

            – la manière :            Il conduit très bien son scooter.

            – la quantité :            Il y a assez de nourriture pour tout le monde.

            – la négation :           Il ne faut pas traverser la route.

http://www.lepointdufle.net/adverbes.htm

http://grammaire-fle.wikispaces.com/Les+adverbes+en+ment

http://fr.wikiversity.org/wiki/Fran%C3%A7ais/Adverbes/Annexe/Enrichir_son_vocabulaire_avec_des_adverbes

Les prépositions : La préposition est un mot qui sert à exprimer le rapport que les mots ont entre eux.

Par exemple :

à – avant – après – avec – chez – contre – dans – de – depuis – derrière – devant- durant – en-  jusque – par – parmi – pendant – pour – sans – sur 

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-48626.php

http://www.lepointdufle.net/prepositions.htm

 

http://tcdsbstaff.ednet.ns.ca/asaulnier/Core%20French%2011/S11_Tableau_preposition.pdf

Les conjonctions : La conjonction est un mot qui sert à lier les différents membres d’une phrase.

Par exemple :

Conjonctions de coordination : mais, ou,et, donc, or, ni, car.

Conjonctions de subordination : que, comme, quand.

http://www.lepointdufle.net/relationslogiques.htm

http://activitesfle.over-blog.com/article-31608948.html

Les interjections : L’interjection est un mot qui sert à exprimer des sentiments vifs et subits.

Par exemple : ah ! aïe !

http://do.nw.schule.de/MPG/mpg/_data/2-Les_interjections_en_fran_ais.pdf

Au CDI, tu trouveras un dossier complet sur les interjections dans la revue « Virgule » n°1 :

Un lien pour t’entraîner :

http://histgeodaudet.free.fr/banque/didapages/dictee1/

LISTE DE MOTS INVARIABLES À IMPRIMER

ACOUSTIQUE… la phrase (si ?) simple

Categories: Pour la classe, Textes
Comments: No Comments
Published on: 5 janvier 2012

Un petit poème qui en dit long…

 

Acoustique

Un enfant pleure
une radio crie
une auto freine
une moto pète
un marteau frappe
une hie ronfle
un bus passe
et pourtant il y a encore dans l’espace
des pans
qui ne bougent pas

Raymond Queneau

Nous avons continué le poème :

Une voiture klaxonne
Un marchand crie
Des machines ronronnent
Des chats miaulent
Des oiseaux chantent
Des chiens aboient
Des gens parlent
Des portes et des talons claquent
Une sirène de pompiers hurle
Des policiers sifflent
Des trains crissent
Des hélicoptères soufflent
Des écouteurs bourdonnent

Sa biographie : http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-quenea.htm#Citations

Pour travailler les verbes au présent :

http://www.lepointdufle.net/ressources_fle/conjugaison_present.htm

http://www.lepointdufle.net/present.htm

Travail sur les variations :

  • Mettre au pluriel.
  • Remplacer le sujet par un pronom.
  • Changer de temps : hier/demain.
  • Inventer d’autres phrases avec le lexique de la ville.
  • Voir la séquence : ACOUSTIQUE RAYMOND QUENEAU.

LA GROSSE FAIM DE…

Categories: Contes, Pour la classe, Textes
Comments: No Comments
Published on: 29 avril 2010


Danut

Exaucé

Lara

Sandra

Talby

Siyomee

Monica

couverture la grosse faim

Inspirée de l’album « La grosse faim de P’tit Bonhomme », cette histoire est l’aboutissement d’un travail sur la fabrication du pain, du fromage, l’apprentissage linguistique de tout ce qui s’y rapporte, incluant des formes grammaticales également.

Image de prévisualisation YouTube

Le texte intégral :

GROSSE FAIM TOUS LES EPISODES

Des exercices :

EXERCICES 1 LA GROSSE FAIM DES ELEVES

GROSSE FAIM EPISODE 2 – closure et mots collés

Des vidéos-supports :

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Un très beau travail d’une classe maternelle sur l’album original :

Image de prévisualisation YouTube

LA BETOMONDE

Categories: Contes, Pour la classe
Comments: No Comments
Published on: 7 février 2010

Un bel album/conte écologiste

pour traiter avec les tout jeunes enfants

et les élèves en français débutant

du thème de l’environnement.

Un jeu de questions/réponses intéressant

du point de vue de la langue

(redondance des phrases interrogatives,

affirmatives et négatives)

et un lexique accessible !

(Yves FREMION / Jacques DEMIGUEL

Éditions TARTAMUDO)

Comme une vulgaire chandelle !

Nous suivons toujours Alice (au pays des Merveilles) mais cette fois dans ses péripéties cinématographiques. A partir du dialogue retranscrit (du court extrait du film de Walt Disney visionné) entre Alice et la poignée de porte, nous travaillons l’expression orale en théâtre mais aussi certaines formes grammaticales du texte.

Alice rapetisse et la poignée de porte lui fait remarquer avec un peu de moquerie qu’elle diminue comme une vulgaire chandelle !

C’est l’occasion de travailler les comparaisons, quelques expressions figées de la langue française.

Comme, conjonction et adverbe, indique un rapport de comparaison, de cause, de manière ou de temps… Comme, dans la comparaison, exprime un degré d’intensité élevée dans la locution adverbiale, l’expression de la qualité est à son comble.

L’expression de cette intensité correspond à une évaluation subjective.

Les locutions prennent plusieurs formes :

– VERBE comme NOM (dormir comme un loir – crier comme un putois – courir comme un lièvre…)

– ADJECTIF comme NOM  (bête comme chou …)

– NOM comme NOM ( un nez comme une patate…)

Et l’expression « … comme tout » , vidée de tout contenu sémantique. L’indéfini tout semblant figurer l’infini.

Les termes étalons (le comparé) sont très souvent empruntés au lexique animalier.

LE DIALOGUE RETRANSCRIT :

ALICE ET LA POIGNEE DE PORTE

PETITE LISTE DE COMPARAISONS :

COMPARAISONS – EXPRESSIONS AVEC COMME

UN ALBUM :

ROUGE COMME UNE TOMATE…

9782840065012

Page 1 sur 212

Compteur


288222 visiteurs

novembre 2017
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Welcome , today is mercredi, 22 novembre 2017