Appel pour « une autre école »

26 06 2008

Hier, dans ma boîte mail, un message de Bernard Collot que je m’empresse de communiquer. Il s’agit d’un appel pour « une autre école ». Que l’on soit concerné directement ou non, que l’on se retrouve totalement ou partiellement dans cette lettre, il me semble que chacun, père, mère, enseignant, éducateur en somme, doit prendre le temps de lire cet appel et d’en profiter pour se poser un certain nombre de questions relatives à l’école, et surtout aux finalités auxquelles est doit ou devrait se vouer.

L’école n’est-elle que ce maillon utilitaire au service de la société? Maillon essentiellement économique et financier? Dans ce cas alors, résultats, productivité et compétitivité sont les maîtres mots en matière éducative. Une école pour former des futurs consommateurs et selectionner les purs esprits capables de concevoir les futurs produits marchands?

Ou bien peut-on imaginer l’école comme un espace de vie, de découvertes, de coopération, d’échanges en vue de l’épanouissement intellectuel, social et humain. Une école pour révéler les talents de nos élèves et les aider à prendre part aux formidables et multiples défis qui leur tendent les bras?  Travail et réflexion, travail et humanisme, travail et entraide sont alors des binômes qu’il serait urgent de mettre en place dans nos écoles. Ce sont nos enfants, les vôtres qui la côtoient, quotidiennement.

Que voulons-nous faire de nos enfants?

Il est temps de nous pencher ensemble sur ces questions, et non, chacun de son côté, à la seule lumière de son petit quant à soi.

Je laisse maintenant la parole à Bernard Collot, et je vous invite une nouvelle fois à découvrir le riche sommaire de son site.

« Faire croiser des parents et des enseignants qui ont des aspirations d’une autre école pour leurs enfants. Faire connaître aux uns et aux autres la réalité à laquelle les uns et les autres se heurtent. De cette confrontation, celle des faits, de cette recherche de compréhension, peut-être faire naître ce qui pourrait être commun… pour une autre école. Tel est l’objectif de ce groupe de recherche en constitution.

Pouvez-vous diffuser cette information dans vos réseaux ? Merci. Bernard COLLOT.

Une nouvelle liste de diffusion pour « une autre école » vient d’être lancée par les CREPSC. Elle s’adresse aux parents et aux enseignants. Vous trouverez sa définition ci-dessous. Pour vous y abonner, aller à :

http://listes.marelle.org/sympa/info/pourune.autreecole

Dans le bandeau de gauche, cliquez sur « abonnement »

Dans la partie centrale indiquez votre adresse de messagerie et validez.

Sans quitter le site, allez voir dans votre messagerie, le robot vient de vous envoyer un message avec un mot de passe. Copiez-le, retournez dans le site, collez-le et cliquez sur « abonnement ». C’est fait.

Définition de la liste :

– Vous êtes parents, futurs parents, anciens parents.

Dans l’école actuelle*, telle qu’elle est conçue, vous trouvez:

que les enfants ont du mal à s’épanouir,

qu’elle constitue un ghetto dont vous êtes exclus,

qu’elle provoque des dégâts, de la violence, des comportements face auxquels vous êtes impuissants,

qu’elle ne conduit pas les enfants et les ados à devenir des citoyens actifs.

Bref, vous aspirez pour vos enfants, pour les enfants, pour toute la société, à « une autre école ».

* Il s’agit de l’école en général, peut-être vos enfants ont la chance d’être dans une classe qui dénote. Votre apport est alors tout aussi intéressant.

– Vous êtes enseignants.

Sur le terrain, vous vous débattez aussi,:

pour atténuer les conséquences du vieux cadre scolaire,

pour tenter d’y faire autrement malgré les pressions, les contraintes, la coercition hiérarchique,

pour permettre aux enfants de quand même s’y épanouir, de s’y construire comme futurs citoyens,

pour travailler dans une autre approche,

vous avez aussi des envies, des idées, d’une « autre école ».

– Cette liste est faite pour en parler, échanger, évoquer ce sui se passe pour les enfants, les adolescents, les difficultés rencontrées, les obstacles sur lesquels vous buttez les uns et les autres, les pressions voire les mesures de rétorsion subies, les essais, les tâtonnements faits par les uns et les autres, la réalité quotidienne des uns et des autres, qu’est-ce qu’on peut faire dans l’immédiat,…. vers quelle autre école vous voudriez aller.

– Connaître, faire connaître, comprendre, se comprendre, résister, construire. « 

MERCI BERNARD!

Et maintenant…à vous!

Tags : , , , , ,

Actions

Informations

42 réponses à “Appel pour « une autre école »”

26 06 2008
Ostiane (07:41:59) :

Je réalise que les deux liens laissés par Bernard Collot ne fonctionnent pas! Je vais tenter de résoudre ce léger bug…

26 06 2008
Ostiane (10:48:33) :

Voilà qui devrait fonctionner. Ci-joint le retour de Bernard Collot:

Merci Ostiane, le lien était bien le bon mais, je ne sais pourquoi le format
html l’a rendu inopérant. Le revoilà :

http://listes.marelle.org/sympa/info/pourune.autreecole

Nous apparentons les listes de diffusion que nous créons aux CREPSC, à des
groupes de recherches : il ne s’agit pas de défendre des convictions comme
il est courant dans les listes de diffusion, mais d’échanger à partir des
faits que chacun observe ou auxquels chacun est confronté, en précisant bien
sûr le domaine que l’on veut explorer, celui-ci n’étant évidemment pas
neutre et les participants ayant une aspiration commune.

C’est le cas de « pour une autre école » !

C’est de ces échanges que naissent
peu à peu idées, propositions, nouvelles convictions ou accentuation des
convictions que l’on avait.
Nous évitons ainsi les polémiques stériles, s’il y a confrontation des
faits, celle-ci peut devenir féconde.

Ainsi on peut très bien être satisfait momentanément de la classe où se
trouve son enfant pour x raisons, tout en étant inquiet sur la suite l’école
en général) ou en aspirant quand même à une autre école ! Et il est aussi
intérressant de connaître ce qui satisfait que ce qui heurte.

Nous attendons avec intérêt votre participation ! et nous souhaitons aussi
que d’autres parents apportent leur contribution, de telle façon qu’il n’y
ait pas que… des enseignants, même si ces enseignants sont pour la plupart
aussi des parents et des défricheurs… d’une autre école.

Bien cordialement. Bernard

8 08 2008
sylvie (10:27:54) :

j’ai découvert ce site qui me donne des pistes complémentaires à ma démarche en PF
http://www.et-demain-en-classe.org/
bonne journée

8 08 2008
Gwenaël (17:07:15) :

@ Sylvie
Permettez-moi … mais je réagis à ce site « ségoléniste » en diable !
avec ce système vous allez droit vers la prolétarisation du métier… bientôt un BAFA sera suffisant !
C’est bien d’avoir des opinions mais il faut aussi réfléchir à certaines conséquences… Zola, Marx, sont morts…
C’est curieux mais en République démocratique de Chine ils ne seraient pas d’accord avec le site que vous citez : subversif !

9 08 2008
Ostiane (08:46:42) :

Merci Sylvie, ce site est riche et cette enseignante ose mettre en place des démarches bien éloignées de notre enseignement classique.

Gwenaël, Ségolène vient de naÎtre…cette institutrice exerce depuis 30 ans… Je ne pense pas qu’elle l’ait attendue pour mettre en place la participation active et suggérer l’esprit de coopération qui fait tant défaut dans nos classes. Elle n’en fait pas des grands discours, elle pratique au jour le jour. C’est bien différent…

L’enseignant, comme n’importe quel individu agit selon des ressorts intimes, des convictions personnelles. Professionnel, il n’a pas à FAIRE de la politique, mais il ne peut TAIRE sa conscience politique.

Il y a là une frontière qui me semble non négligeable.

Je suis comme vous Gwénaël, je pense qu’il faut sortir l’Ecole de son étau mental très politisé. Mais pour autant, on ne peut limiter le professionnnel à une machine à dispenser les programmes. Vous parliez d’effectuer des choix, notion fondamentale en pédagogie. Et bien, ces choix proviennent souvent de nos profondeurs humaines.

On n’y peut rien. On peut juste en prendre conscience et à travailler avec ou contre…Une autre particularité de ce métier, faire avec et contre ce que l’on est…sans renier qui on est!

Allez, encore une belle journée bleue qui s’annonce…

9 08 2008
sylvie (12:47:44) :

je vous attendais un peu là, G. Votre réaction ne m’étonne pas. Elle montre combien vous n’arrivez pas à vous défaire de vos idéaux politiques.
Ostiane, tu l’écris très bien « faire de la politique » c’est tout à fait différent et je ne me sens jamais proche de ces enseignants conseillers municipaux… En tant que directrice j’ai assez l’occasion de voir l’envers du décor des mairies.
Mes choix pédagogiques je les ai fais selon mon intime conviction et je n’aurai pas pu faire contre. Mais je sais faire avec les autres, je n’impose rien, je fais. ce n’est pas la voie la plus facile mais plus intéressante voir enthousiasmante.
Lorsque je rencontre des personnes comme Ostiane, l’auteur de ce blog et bien d’autres cela me fait dire que j’ai encore à apprendre, à progresser et je me sens vivre pas végéter et m’appauvrir.
je pense que si vous restez ici c’est soit pour vous amuser (et là je pense que vous êtes tout seul) ou vous cherchez des réponses à quelque chose que vous n’avez pas encore identifié.
J’ai aussi 50 ans, j’ai fait plusieurs métiers toujours avec une bonne part de relations humaines.
Alors non, ce n’est pas maintenant que je vais me renier.
bonne journée

9 08 2008
Gwenaël (16:59:06) :

@ Sylvie…
 » Votre réaction ne m’étonne pas. Elle montre combien vous n’arrivez pas à vous défaire de vos idéaux politiques. »…

Je vous retourne le compliment… mais bon on ne va pas passer tout son temps là-dessus !

C’est vrai que -qq soit le bord politique- les enseignants adjoints ou conseillers municipaux c’est pas terrible ! surtout lors de conseils d’école… (et je répète, quelle que soit la tendance !).

Si vous me prenez pour un affreux facho, je vous dis tout de suite que vous vous trompez ! Vous vous trompez également si vous pensez que je cherche qq chose que je n’aurais pas identifié, un OPNI ? (OPNI : objet pégagogique non identifié ; en anglais UPO ! ).

Bon ;un blog qui me plait bien :

http://heureux-a-l-ecole.blogspirit.com/

récupéré ici même

11 08 2008
Gwenaël (10:48:02) :

Vous écriviez (il y a qq temps) :

« Le plus haut degré universitaire ne permettra jamais à quiconque d’enseigner dans une classe, de la petite section de maternelle au CM2. »

Je n’arrive plus à vous suivre … quelle sera la remarque d’un prof de fac ? (C’est curieux mais je ne connais aucun blog de prof de fac…)

Moins en sait plus on pense en savoir !

11 08 2008
Ostiane (13:23:13) :

Je m’explique bien volontiers Gwenaël.

Détenir un seul DEA en physique permet-il d’enseigner en Maternelle?

Sortir 1er au concours de l’ENA permet-il d’enseigner en CM2?

Obtenir une double qualification en histoire et géographie donne-t-il accès à la gestion d’un groupe d’une trentaine d’élèves en CP?

Ma réponse est, vous l’imaginez… NON!

Vous le savez autant que moi, enseigner en primaire, c’est enseigner toutes les matières. Ce qui n’est pas le cas du prof de fac, qui lui sonde SA seule matière. Il doit être capable d’aller très en profondeur dans un seul champ disciplinaire. Ce qui ne doit pas l’empêcher de faire preuve de pédagogie…(De ce côté, il y a encore des petits efforts à faire, mais je change de sujet…)

Revenons, en primaire. Il n’est ni pensable, ni souhaitable d’obtenir un niveau d’excellence et d’expertise dans toutes les matières enseignées.

Une des manières de contourner l’obstacle c’est de parier sur un niveau universitaire général intermédiaire doublé et complété par une solide formation pédagogique qui, elle, repose sur la manière d’enseigner.

Il n’y a pas de recette miracle pour être un bon enseignant. On le devient peu à peu, ou jamais…On pense l’être le jeudi et le mardi suivant on se sent minable…

Il n’y a pas de recette. Je ne crois pas non plus en une espèce de vocation toute puissante.

Je crois en la volonté, en la recherche, je crois en l’action, je crois en la complémentarité des acteurs, je crois en la formation continue…

Voilà, Gwenaël, vous ai-je non pas convaincu, mais un peu éclairé sur le contenu du propos que vous questionniez?

Vous dites ironiquement, moins on en sait, plus on pense en savoir.

Je réponds sincèrement, moins on n’en sait plus on doit chercher. Plus on pense savoir, moins on cherche à questionner…

L’enseignant doit trouver son équilibre, ou plutôt doit se situer dans un déséquilibre permanent entre ce qu’il pense connaître, ce qu’il doit savoir, et la manière dont il peut l’enseigner…Vaste programme!

11 08 2008
Gwenaël (15:58:55) :

Ce qui me gêne c’est : « ne permettra jamais à quiconque » et non le rapport degré universitaire et compétences enseignantes qui n’ont bien sûr aucun rapport…

« Il n’y a pas de recette miracle pour être un bon enseignant. On le devient peu à peu, ou jamais… »>>> VRAI (par ex., moi, je suis excellent !)

« Il n’y a pas de recette. Je ne crois pas non plus en une espèce de vocation toute puissante. » >>> VRAI

« …je crois en la formation continue… » OUI mais à condition qu’elle serve VRAIMENT à quelque chose, c’est loin d’être le cas dans l’EN ! C’est peut-être mieux dans le privé ?

11 08 2008
Gwenaël (17:14:43) :

Pourriez-vous expliciter ?

« …je crois en la complémentarité des acteurs,… »

Je sais, je pinaille… Ceci est dû à ma double casquette : formation scientifique et passionné de langue française (en tant que es-qualité de vérificateur-correcteur).

11 08 2008
Gwenaël (18:03:33) :

Je parie que vous êtes du signe du « Bélier »… me trompé-je ?

11 08 2008
Ostiane (18:04:29) :

Vous faites bien de pinailler Gwenaël…

acteur= toute personne concernée de près ou de loin par la scolarité, l’enseignement l’éducation.

A savoir, parents, enseignants, formateurs, directeurs, surveillants, aide-maternelle, éducateurs, conseillers d’orientation, AVS, psychologues et medecins scolaires, collectivités locales, biblio-documentaliste, partenaires sportifs, associations de quartiers,etc. Et j’en oublie!

Quand une école veut VIVRE, elle doit puiser ses ressources en elle et hors d’elle. Si elle se suffit à elle-même, elle végète, si elle vit en autatrcie, elle risque la pénurie. C’est ce qui souvent lui arrive aujourd’hui.

L’école doit se libérer de son étau mental. Elle n’est pas l’unique pilier des apprentissages et de l’éducation, elle n’est pas seule compétente en la matière. Elle doit s’ouvrir aux autres, pour que chacun se sente impliqué, responsabilisé, co-auteur et acteur…

Bon et votre foulure? Ici, c’est doigts de pied cassés…

11 08 2008
Ostiane (18:10:43) :

Loupé! C’est quoi les signes extérieurs du bélier?

11 08 2008
Gwenaël (18:29:23) :

« Bélier »…mais tt le monde est d’accord !
http://www.artezia.net/astrologie/belier.htm

11 08 2008
Gwenaël (19:17:25) :

Vous écrivez:

ACTEURS : « parents, enseignants, formateurs, directeurs, surveillants, aide-maternelle, éducateurs, conseillers d’orientation, AVS, psychologues et medecins scolaires, collectivités locales, biblio-documentaliste, partenaires sportifs, associations de quartiers,etc. Et j’en oublie! »

C’est bien beau … mais tout cela c’est du bla-bla. Comment mettre sur le même plan des acteurs aussi différents dans des actions aussi diverses… Votre culture scientifique me semble insuffisante contrairement à votre culture littéraire, voire politique… (ce n’est pas une vilainie !).

Je sais, je sais, je suis vilain !

N.B. Au fait c’est vous là ?
http://houlgatesportingclub.over-blog.com/photo-1049485-DSCF4692_JPG.html

11 08 2008
Ostiane (22:00:24) :

« C’est bien beau … mais tout cela c’est du bla-bla. »
OUI, pour ceux qui n’y croient pas ou qui y croient sans se bouger!
Pour les autres, ça existe.

Et pour ce que j’en pense, ça n’existe pas assez, la culture de projets est restée en panne aux portes de l’école. Il faut rouvrir ces portes!

Pour ce qui est de ma formation scientifique, elle est certes insuffisante…mais j’y travaille…j’ai toujours été fascinée par les sciences du vivant, une science qui procure une source d’émerveillement permanent où le sacré rejoint le naturel. Je ne parle pas du sacré au sens religieux du terme, je parle du sacré au sens primitif.

NB1: Non, j’ai beau cherché, je ne m’y trouve pas, pourtant, qu’est-ce qu’on a chanté ce soir là! D’ailleurs, je vais me plaindre au photographe, aucun portrait de ma prestation!

Mais bientôt, en direct sur blog bleu primaire, ma première interview…en chair et en os!

NB2: Pas bélier…ni chèvre, pas toujours d’accord non plus, juste agacée par le manichéisme ambiant surmédiatisé qui favorise le statu quo généralisé.

12 08 2008
bouge-toi (05:37:26) :

Bon, deuxième fois que j’essaie d’envoyer un commentaire… Une panne de courant a effacé mon texte précédent…

J’écrivais donc…

« Mais bientôt, en direct sur blog bleu primaire, ma première interview…en chair et en os! »

Je l’attends avec impatience !

« Vous dites ironiquement, moins on en sait, plus on pense en savoir.

Je réponds sincèrement, moins on n’en sait plus on doit chercher. Plus on pense savoir, moins on cherche à questionner… »

Bon, « moins on en sait » : il ne faut pas se dévaloriser !
« plus on pense en savoir » : ni s’offrir trop de fleurs au risque d’avoir les chevilles gonflées!

( euh…sans transition aucune…non, non,… Gwenaël, comment va votre cheville ?
Et Ostiane, des doigts de pied cassés ? Vous vivez dangereusement pendant vos vacances ?!)

Je rajouterais donc modestement qu’une vie ne suffira jamais à tout savoir ( il en faudrait un nombre incalculable !)et qu’à chaque âge et quelque soit son niveau on a toujours à apprendre !
Et c’est tant mieux, sinon on risquerait fort de s’ennuyer !

« le rapport degré universitaire et compétences enseignantes qui n’ont bien sûr aucun rapport… »

Tiens, justement, souvenir de seconde dans un lycée quelconque :
Prof de maths n°1 : formation enseignante, bon contact avec les élèves, malheureusement victime d’un accident de la circulation…

Prof de maths n°2 : ingénieur de formation qui avait d’excellentes compétences enseignantes , mais qui nous a quitté pour…un poste d’ingénieur. Nous l’avons tous regretté amèrement ( y compris les plus réfractaires aux maths, car avec lui, on comprenait et on progressait..)

Prof de maths n°3 : ingénieur de très haut niveau qui voulait se reconvertir dans l’enseignement,…
Il a tenu deux semaines, ne nous a rien appris ( à part peut-être la solidarité face aux exercices déments qu’il nous donnait par dizaine à chaque cours sans aucune explication, non aucune)et a démissionné en nous traitant de « sauvages ».

Deux autres professeurs ont suivi… Bref une année très mouvementée en mathématiques et la preuve que
« le rapport degré universitaire et compétences enseignantes n’ont bien sûr aucun rapport…  »

Il est 7h35, je vous souhaite à tous une bonne journée…(sous la pluie pour nous!)

12 08 2008
Gwenaël (11:39:39) :

C’est curieux pour quelqu’un « ouverte au dialogue »:

Acte I, scène I
– (moi) “C’est bien beau … mais tout cela c’est du bla-bla.”
– (vous) « OUI, pour ceux qui n’y croient pas ou qui y croient sans se bouger! »
(elle, en aparté) « Pour les autres, ça existe. »

Seriez-vous donc la seule à détenir la vérité ?

12 08 2008
Ostiane (11:50:50) :

Ah, ça y est, Gnenaël, je vous sens d’humeur à vous fâcher…chatouillez si le coeur vous en dit…de mon côté, je savoure ces instants de pluie, au coin du feu! Point d’orage à l’horizon, juste quelques gouttes qui font remonter les odeurs de pins et de sable mêlés…

Regarder les flammes des heures durant et laisser le temps s’écouler…J’adore!

C’est bon de vous savoir toujours à quelques clics d’ici Bouge-toi! Dites donc, plus de trois profs de maths en une année…cela aurait suffit à mettre un point final à mes maigres appétences mathématiques lycéennes!

12 08 2008
Gwenaël (12:46:07) :

Détrompez-vous, je ne suis pas fâché ! Je débats. Mais, dites-moi, où êtes-vous donc ainsi au coin du feu ? C’est au moins en Scandinavie ! Fais pas très chaud chez nous non plus mais pas de feu de bois ! Quant à la pluie, bon passons !
Romantique donc vous êtes …
Merci à « bouge-toi » (et « ostiane ») de prendre de mes nouvelles … la cheville va mieux grâce à ma kiné (un canon cette kiné… joke). Bientôt je vais pouvoir reconduire !
Attends avec impatience de vous voir « en vrai »…. il est vrai que je ne suis qu’à quelques clics de vous !!! Zut, c’était pour « bouge-toi » !

12 08 2008
Ostiane (17:41:08) :

Bon, si vous pas fâché, moi répondre à vous.

De vérité, je n’en détiens aucune!

Je pense qu’à un moment ou à un autre, on est face à des choix. Agir ou se lamenter. Agir ou contredire. Agir ou rester sur place. Les directions sont multiples. On ne sait pas toujours où l’on va et si l’on est sur le bon chemin, mais on avance, on avance, on avance…vous connaissez le refrain!

J’ai découvert des pistes. Rien de bien extraordinaire, rien de profondément novateur, mais des pistes, comme un appel pour me dire « bouge-toi »!

Alors voilà, sur ce chemin, j’ai rencontré des écoliers, des instits, des professeurs, des papas et des mamans, des formateurs, des auteurs, des inspecteurs, des grincheux et des joyeux! Et vous en êtes…

Non assurément, aucune vérité à l’horizon, juste des petits cailloux blancs laissés par les uns et les autres, par vous, par nous…

12 08 2008
Gwenaël (17:48:39) :

Voilà donc que je suis grincheux … manquait plus que ça !

J’en suis, j’en suis … mais dites donc ! Alors là vous avez tout faux !!!

Par contre vous avez sans doute compris que j’aimais plaisanter…

Allez vite vous réchauffer avec qq bûches

12 08 2008
Gwenaël (18:47:19) :

N’allez pas me dire que vous n’êtes pas sur la photo ! Il y a quelques belles instits… Est-ce une formation IUFM ?

http://houlgatesportingclub.over-blog.com/photo-1046643-DSCF4903_JPG.html

Il y a sur cette photo des « papa’s and mama’s, des inspecteurs (j’en ai reconnu UN), des formateurs (peu nombreux… ils se recyclent), des auteurs (en quête de succès), des grincheux (je n’y suis pas !, ouf !), des joyeux (la plupart !), des instits (une ???), des profs (???). Je n’irai pas plus loin…

12 08 2008
Ostiane (23:04:23) :

Et non, j’ai bien cherché, je n’y suis pas. Sans doute mon côté face cachée…(On a tous un mauvais profil à ne dévoiler sous aucun prétexte…)Un inspecteur dites vous? Où ça, que je l’invite à chanter au prochain karaoké!

S’il s’agissait d’une formation, elle porterait ce doux nom évocateur: « De la transversalité des savoirs-êtres relatifs aux domaines des sports et des arts lyriques pour un apprentissage collectif des valeurs individuelles contractualisées » Tout un programme! Etes-vous toujours certain de vous inscrire?!

Allez, ces photos souvenirs sont très sympatiques mais elles n’intéressent pas grand monde ici…

On approche du 15 aout, ça sent furieusement la fin des vacances…Je me demande bien où est passé David…Vous l’auriez pas croisé par hasard?

13 08 2008
bouge-toi (09:49:43) :

« Je pense qu’à un moment ou à un autre, on est face à des choix. »

Et la liberté, c’est justement le fait d’avoir le choix ! Non ?

Quant à LA vérité, ce serait tellement simple s’il n’y en avait qu’une ! Mais telle un personnage mythique, elle peut revêtir une multitude de visages selon celui qui la regarde… D’où les diversités, les différences qui font de l’humanité une mosaïque très riche !

« juste quelques gouttes qui font remonter les odeurs de pins et de sable mêlés… »
Chez nous, c’était plutôt le déluge qui nous empêchait de profiter des bonnes odeurs de sapins !

13 08 2008
Gwenaël (11:39:06) :

je me suis tellement bougé ce matin que j’en ai perdu le fil ! matinée au téléphone… ce qui me rend grincheux !Je pense qu’à un moment ou à un autre, on est face à des choix. Agir ou se lamenter. Agir ou contredire. Agir ou rester sur place. Les directions sont multiples. On ne sait pas toujours où l’on va et si l’on est sur le bon chemin, mais on avance, on avance, on avance…

13 08 2008
Gwenaël (18:24:19) :

avouez quand même que je contribue largement à la notorité de votre blog…
avant ma première intervention : 3 commentaires … aujourd’hui (« au jour de hui ») 27 ! du 900 % ! rendez-vous compte !
en plus je ne suis même pas payé !

14 08 2008
Ostiane (18:00:57) :

Que voulez-vous…quand on aime, on ne compte pas!

15 08 2008
Gwenaël (19:11:25) :

Je parierais volontiers que vous devez être sur un « réseau social » style myspace or facebbok…
Savez-vous qu’il suffit exactement de 6 personnes (différentes socialement of course) pour avoir des relations avec le monde entier ? Pas croyable, non ? Il est vrai que c’est qd même du genre élitiste, non ?

17 08 2008
Ostiane (11:39:57) :

Je vois assez bien où vous voulez en venir Gwenaël mais je ne saisis pas exactement votre question.

19 08 2008
Gwenaël (10:00:53) :

Ce ne sont pas des questions… j’ai dû penser tout haut !
(J’ai eu un mal fou à retrouver votre site… et c’est grâce à votre prénom peu commun)

19 08 2008
Ostiane (12:34:33) :

Un truc pour ne pas perdre le fil: placer BLOG BLEU PRIMAIRE dans vos favoris!

19 08 2008
Gwenaël (18:34:42) :

Je ne vais quand même pas faire comme Louis XIV avec ses favorites … c’est bien ce que vous me demandez, non ?

19 08 2008
Gwenaël (18:36:11) :

… mais peut-être ai-je mal lu ?

19 08 2008
21 08 2008
Gwenaël (18:33:48) :

C’est marrant, ici dès qu’on ne parle plus de pédagogie le monde semble s’arrêter !

22 08 2008
Gwenaël (13:17:22) :

N.B. votre dernier commentaire bloque tout… obligé de redémarrer mon ordi. Installation d’un nouveau module ?

23 08 2008
Ostiane (10:01:43) :

Un bug de rentrée semble s’acharner sur BLOG BLEU PRIMAIRE!
Impossible de mettre en ligne de nouveaux articles sans dérégler le nouveau système.
J’espère régler ce désagrément en début de semaine…restez branchés…que voulez-vous, c’est ça le direct!

A très vite…

23 08 2008
Gwenaël (11:26:46) :

Ne croyez pas en une malédiction… mais lisez donc mes deux précédents commentaires ! Entre temps vous avez publié un nouvel article qui a tout bloqué ! Le monde s’est arrêté… comme prévu.

Prémonition ?

Je n’y suis pour rien … Bon courage !
NB.(maintenant vous faites partie de mes favorites… y’en a en pagaille)

23 08 2008
Gwenaël (20:49:12) :

J’attends avec impatience la mise en ligne de votre intervention vidéo on-line en « chair et en os », comme vous le dites si bien (je préfère en chair, je n’aime pas les anorexiques…).
C’est drôle, mais depuis un moment je squatte ce site…. et les habituées (« sylvie » et « bouge-moi ») ne se manifestent plus…. étrange ! Seraient-elles déjà engluées dans leurs préparations de cours….. alors qu’elles ne connaissent pas encore leur « public » ?
C’est vrai, c’est ça la « pédagogie » à la nouvelle sauce ! De la théorie et encore de la théorie… en avant toute …….
(Je sais c’est de la pure provoc. mais il faut que ça bouge ! Au moins ça va réagir… ).

NB. Il ne reste plus bcp de jours avant la rentrée…. alors profitons-en…

25 08 2008
bouge-toi (10:08:25) :

Désolé de vous décevoir Gwenaël, j’ai en effet commencé mes préparations de rentrée…mais je connais déjà une bonne partie de « mon public » : je retrouve en CM1 certains de mes anciens CE2 (+ mon fils en CE2, ça c’est une autre histoire !).
Mais ce n’est pas pour cette raison que je n’ai pas fait beaucoup de commentaires ces derniers temps : j’ai été très occupée sur le plan strictement privé (désolée, vous n’en saurez pas plus !)et ma connexion à internet a été momentanément en panne…

Laisser un commentaire