Repenser la relation parents-enseignants

10 03 2009

A Paraître le 15 avril prochain!

Mon tout premier livre!

Oui, je sais… cela veut dire qu’il vous faudra attendre 1 mois…

Mais quand on aime…l’attente fait partie du plaisir!

Disponible dès à présent sur Amazon.fr

Cette collection, dirigée par Gérard De Vecchi aborde les questions d’éducation de façon transversale ou bien par thème. Outre les nécessaires réflexions théoriques sur le sujet, vous trouverez également dans cet ouvrage des pistes pratiques et des outils concrets. En marge du texte, des remarques guident l’utilisateur pour se repérer facilement. De plus, le niveau d’adaptation au cycle de l’école ou du collège est toujours précisé.


Par d’autres auteurs et déjà parus dans la même collection « Un projet pour… »

Philosopher à l’école

Favoriser la relation maître-élèves

Enseigner le travail de groupe

Éduquer à la citoyenneté

Faire vivre des démarches expérimentales

Articuler production d’écrit et grammaire

Enseigner par situations-problèmes

Traiter les programmes avec plus de sérénité

Rendre les élèves acteurs de leurs apprentissages

Mettre les TICE eu service des apprentissages

Travailler l’image et les médias

Éduquer au développement durable

Aborder « le socle commun de connaissances et de compétences »

Enseigner intelligemment l’orthographe

Enseigner le calcul mental

Une collection colorée, vivante, et pratique dont chaque ouvrage fait une petite centaine de pages. Lisible en une soirée!

Plus qu’une collection, un état d’esprit…

J’ai pour ma part eu beaucoup de plaisir à travailler avec Gérard De Vecchi.

Merci Gérard!

Tags : , , , , , , , , , , ,


Actions

Informations

19 réponses à “Repenser la relation parents-enseignants”

10 03 2009
Christian Montelle (18:47:27) :

Félicitations et bon vent à ton ouvrage dont la nécessité est évidente tant règne de suspicions réciproques et de désinformation.

10 03 2009
Christian Montelle (18:48:55) :

Aie ! aie ! aie :

tant règnent….

la honte.

10 03 2009
Ostiane (19:01:25) :

Rassure-toi Christian…moi aussi je viens de corriger 2 horribles erreurs…l’émotion sans doute!

10 03 2009
bouge-toi (21:15:37) :

Bravo, bravo!!!
Un mois à patienter ? Cela me laisse largement le temps de terminer les deux ouvrages en cours de lecture avant de lire le tien ( et d’autres…)!

10 03 2009
Ostiane (21:53:18) :

En temps voulu j’insérerai le sommaire et un lien vers Delagrave, pour ceux qui souhaiteraient le commander en ligne…Un petit mois encore mais lorsque j’ai reçu mes exemplaires en avant-première ce soir, je n’ai pas résisté à l’envie de partager ce moment avec vous!

11 03 2009
claudine (06:21:13) :

encore bravo, j’ai hate de pouvoir l’acheter. J »espère que j’aurai droit a un petit autographe.

claudine

11 03 2009
Ostiane (07:27:50) :

Bien entendu Claudine, vous êtes aux premières loges! D’ailleurs, ce petit ouvrage s’adresse à TOUS les parents, même s’il est intégré à une collection « guide de poche de l’enseignant ».

Je me suis efforcée d’expliciter les différentes formes que peut prendre un partenariat éducatif. Partenariat signifie partenaires associés, projets concertés, répartition des tâches, prise en compte de chacune des parties, parents, élèves, enseignants.

OUI, ce « projet pour » s’adresse aussi bien aux professeurs qu’aux familles, intégrées elles aussi comme membres à part entière de la communauté éducative.

11 03 2009
L. Fillion (07:37:53) :

Une thématique qui m’est chère
une auteure sympathique que j’aime lire
un directeur d’éditions que j’admire (je comprends que tu aies eu beaucoup de plaisir à travailler avec Gérard de Vecchi ; j’ai eu pour ma part la chance de suivre l’un de ses stages )

bref un livre qu’il va falloir lire et conseiller

11 03 2009
Ostiane (08:41:05) :

Merci Laurent.

Là encore, si la photo de couverture évoque davantage le premier degré, ce partenariat éducatif concerne tout autant le primaire que le COLLEGE; même si les données évoluent, les enjeux restent identiques!

Cet ouvrage est une porte ouverte, une invitation à repenser la relation parents-profs, un « projet pour… »Il n’est ni fini, ni cloisonné.

A chacun de le décliner selon ses caractéristiques et ses besoins. J’insiste beaucoup sur ce point dans le texte. On pourrait presque le sous titrer, « un projet dont vous êtes le héros »!

A bientôt Laurent!

13 03 2009
Catherine (09:07:03) :

Bonjour!

Impressionnant et intéressant le sujet du livre. Les grands esprits doivent se rencontrer.. Je fais ma maîtrise sur ce sujet, plus précisément sur les effets des TIC dans l’implication des parents à l’école, mais la base de la recherche est sur la collaboration école-famille.

J’ai bien hâte de lire ton ouvrage!

13 03 2009
Ostiane (17:13:13) :

Oh oh..joli sujet de mémoire Catherine! Je suis heureuse de voir que la jeune génération réalise combien cette problématique est au coeur de l’enseignement et de l’éducation au sens large. L’école a trop longtemps éviter de regarder les choses (et les familles) en face. Sans bouc émissaire ni culpabilité, une prise de conscience s’avère incontournable de part et d’autre… Des outils existent, des professionnels existent, des besoins existent, des bonnes volontés existent…il manque juste peut-être une cohésion, un axe fédérateur. Ma réflexion tourne autour de cet axe, que j’appelle volontiers « partenariat éducatif ».

Bon courage pour ton mémoire et bravo d’avoir choisi ce sujet, il n’est pas facile à traiter…mais il ouvre bien des portes! Je pense réellement que le présent et l’avenir proche de nos enfants-élèves dépendent en partie de la capacité que nous aurons, enseignants ET parents à unir nos compétences et nos atouts pour repenser une relation sereine, pérenne, constructive, vivante.

13 03 2009
Julos (17:19:50) :

La relation « école/famille », bien visé Ostiane !

L’école est l’affaire de tous. Et ce n’est pas une mince affaire que de faire qu’il en soit ainsi !

Bravo et bonne chance !

15 03 2009
Ostiane (15:57:50) :

Merci Julos!

Maintenant qu’il est écrit…il faut qu’il soit lu…l’aventure ne fait que commencer! J’espère que chaque lecteur enseignant ou parent y trouvera un petit quelque chose de bon à faire vivre dans son école, dans son quartier, dans sa vie quoi!

Ce livre est un petit caillou blanc…le chemin, chacun le tracera selon sa démarche et son sens de l’orientation!

Je ne peux que souhaiter « bonne route » aux lecteurs!

31 03 2009
BJC (07:49:53) :

Félicitations pour ce projet et son aboutissement, j’attends avec impatience le 15 avril ! Tant de positivité, de pédagogie et de passion dans ce blog m’ont réellement donnée envie de le lire !
bien à vous

31 03 2009
Ostiane (10:25:43) :

C’est très gentil de votre part…
Une problématique qui me tient à coeur depuis de longues années, un projet mis en route il y a deux ans et qui s’est concrétisé l’été dernier…Maintenant, il doit vivre et suivre son chemin, grâce à vous entre autre!

PUB!!

Je viens de voir qu’il est disponible en commande sur amazon.fr. Il peut être commandé aujourd’hui et vous être livré à domicile le jour de sa sortie, le 15 avril!

Fin de la PUB!

Merci pour cette visite BJC!

5 04 2009
Ostiane (07:19:42) :

ça fait toujours plaisir…

…ce qu’en en dit François Jarraud dans son Expresso du 3 avril sur le site de Café pédagogique…

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2009/04/03042009Accueil.aspx

Un petit « forum » est ouvert sur Facebook

J’en profite pour inviter ICI même tous ceux qui souhaitent réagir à la lecture de cet ouvrage. Les points de vue différents, les expériences contradictoires, les propositions complémentaires, les critiques constructives et/ou les encouragements sont les bienvenus…N’hésitez pas!

6 04 2009
bouge-toi (16:51:58) :

Chère Ostiane,

j’ai lu ton livre et voilà mon avis qui n’engage que moi.

J’ai apprécié ce livre pour son optimisme,son positivisme les interrogations qu’il amène et parce que les projets dont tu parles me renvoient à des expériences positives que j’ai pues vivre avec certains parents ( cela me conforte et m’aide à ne pas « sombrer » dans le négationnisme qui frappe régulièrement à ma porte…)

J’ai regretté de n’avoir pas lu davantage sur les difficultés des relations avec les parents au quotidien tant d’un côté que de l’autre, et que tu n’aies pas insisté plus sur le point suivant : chacun a des compétences spécifiques qu’il faut respecter. Un partenariat exige que l’on n’empiète pas sur les plates bandes de l’autre mais que chacun apporte sa pierre à l’édifice pour lui assurer des bases solides. Si pour construire une cathédrale, un maître maçon dessine des plans et que les ouvriers ne le suivent pas et en changent les bases sans se demander les conséquences que cela pourrait avoir sur l’ensemble de l’édifice par la suite, la cathédrale sera certes construite mais risque bien de s’effondrer ou de n’avoir aucune harmonie…

Voilà… d’autres questions sur le sujet:
Que faire quand les parents rejettent sur vous toutes les responsabilités ?
Que faire quand ils sont sourds à vos appels ( ou inversement: quand l’enseignant est sourd aux appels des parents… )?
Que faire quand l’enfant-élève se retrouve tiraillé entre la vision de l’école et celle de ses parents ? Que faire quand l’enseignant est mis en position d’arbitre entre deux conjoints qui n’ont pas les mêmes conceptions et ne sont déjà pas d’accord entre eux ?
Que faire quand les parents se braquent face à l’école qu’ils ont mal vécue eux-même ?…

7 04 2009
Ostiane (15:47:19) :

Tu as raison Bouge-toi, bien des sujets restent ouverts et à traiter. La typologie des relations est sans fin…

Le format m’imposant de ne pas dépasser 100 pages, il m’a paru plus intéressant et constructif de travailler sur une méthodologie du dialogue plutôt que de faire l’inventaire forcément imparfait et incomplet des expériences de chacun. J’ai voulu éviter de dresser un catalogue de lamentations en suggérant plutôt au lecteur un certain nombre de questions sur lesquelles il pourra construire sa propre vision de la relation qu’il choisira d’établir selon ses besoins et ses compétences. Car oui, ce partenariat repose bien sur la complémentarité des différents acteurs, parents, enseignants et élèves!

L’état d’esprit positif que tu soulignes me paraît essentiel. Nous sommes tous confrontés aux difficultés de ce dialogue. Nous les connaissons et les vivons au quotidien. Pour en sortir, pour entrer dans une nouvelle démarche, je pense qu’il est urgent d’utiliser un autre discours que celui de la complainte. Il ne s’agit pas d’un optimisme aveugle et naïf mais d’un optimisme constructif et dynamique. Enfin, j’espère que c’est ainsi qu’il sera reçu…

Merci pour ce premier avis de lectrice Bouge-toi.

8 04 2009
Ostiane (15:58:00) :

Un exemple de dispositif mis en place pour les parents au sein d’un établissement, à Trappes

http://i.ville.gouv.fr/divbib/doc/186a188Trappes.pdf

N’hésitez pas ici même à ajouter d’autres exemples vus et expérimentés ici ou là…

Laisser un commentaire