Pour faire une crèche…

25 12 2009

POUR FAIRE UNE CRECHE…

Prenez un tas de feuilles sèches

Ajoutez quelques brins d’herbes coupées

Parsemez de copeaux de bois d’olivier…

Faites-y paître un ou deux moutons nouveau-nés

Placez à côté d’eux un petit  joueur de flûte

Installez le boeuf et l’âne au creux d’un rocher

Près d’une mangeoire, agenouillez Marie et Joseph

N’oubliez pas de convier quelques bergers

Et d’allumer une lueur pour faire briller l’étoile…

Attendez que la lune d’hiver illumine le ciel endormi

Là, voilà, tout est prêt…

 Il ne me reste qu’à vous souhaiter à tous

un très très joyeux Noël

😉 




Vive le vent!

19 12 2009

Image de prévisualisation YouTube

Sur le long chemin
Tout blanc de neige blanche
Un vieux monsieur s’avance
Avec sa canne dans la main
Et tout là-haut le vent
Qui siffle dans les branches
Lui souffle la romance
Qu’il chantait petit enfant :

{Refrain:}


Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d’hiver
Qui s’en va sifflant, soufflant
Dans les grands sapins verts…
Oh ! Vive le temps, vive le temps
Vive le temps d’hiver
Boule de neige et jour de l’an
Et bonne année grand-mère…
Joyeux, joyeux Noël
Aux mille bougies
Quand chantent vers le ciel
Les cloches de la nuit,
Oh ! Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d’hiver
Qui rapporte aux vieux enfants
Leurs souvenirs d’hier…

Et le vieux monsieur
Descend vers le village,
C’est l’heure où tout est sage
Et l’ombre danse au coin du feu
Mais dans chaque maison
Il flotte un air de fête
Partout la table est prête
Et l’on entend la même chanson :

{au Refrain}

Boule de neige et jour de l’an
Et bonne année grand-mère !
Vive le vent d’hiver !


D’autres chants et comptines de Noël?

Allez, cadeau! Écoutez le souffle du vent et les grelots animés

sur le site de Lire et RéCréer

A l’année prochaine

😉




Boules de neige

17 12 2009

Petits et grands, parents, enfants, c’est le moment d’enfiler vos gants!

Tous à vos postes, attention…5…4…3…2…1…partez!

Image de prévisualisation YouTube




Il neige sur le blog!

10 12 2009

Oui, c’est vrai, il neige sur le blog!

http://lewebpedagogique.com/sequence-pedagogique/wp-content/themes/gmf/scripts/timthumb.php?src=/http://lewebpedagogique.com/images/noel.gif&w=200&h=225&zc=1&q=100

Entendez-vous ces pas lointains, pas feutrés, pas cotonneux ? Les pas du Père Noël à l’approche ? Mais le père Noël alors, il existe ou il existe pas ?! Éternel refrain pour une question qui se passe de réponse. L’essentiel n’est-il pas invisible pour les yeux…Lire la suite de ce billet sur mes…

« Séquences pédagogiques »

😉




Dictée N°1

10 12 2009

Ça y est…nous sommes prêts! Noël arrive et en guise de cadeau de fin de trimestre, notre première dictée aura lieu vendredi! Dictée d’apprentissage donc puisqu’il s’agit d’une première fois cette année, mais dictée d’évaluation également car elle couronne trois mois de pratiques orthographiques diverses et variées. Il faudra donc tenir compte de ces deux paramètres lors de l’analyse des erreurs et des réussites.

Pourquoi si tard? s’interrogeront certains.

Pourquoi?

Je répondrais par cette autre formule: une dictée…pour quoi faire?…

Au stade où en sont les élèves, il s’agit de:

  • évaluer certains apprentissages précédents considérés comme « pré-requis »
  • transférer quelques-unes des notions travaillées en activités décrochées
  • valider l’acquisition de premiers réflexes orthographiques
  • proposer une nouveauté pédagogique (si si! Les élèves l’attendent avec impatience!)
  • rebondir sur d’éventuels problèmes persistants
  • découvrir de nouveaux défis linguistiques ou organisationnels…et mettre au point une méthodologie de relecture (outil transversal indispensable à construire avec eux)

Le texte d’une petite dizaine de lignes maximum (5 pour certains 10 pour d’autres) mobilisera les points de programme suivants:

Conjugaison: le présent de l’indicatif des verbes des trois groupes, utilisation de la forme pronominale

Grammaire: la ponctuation, les types et formes de phrase, l’accord sujet/verbe dans la phrase simple et dans la phrase complexe (juxtaposition et coordination).

Orthographe lexicale: lettre muette en fin de mot

Champ lexical: l’école et la récréation

Nous avons déjà travaillé ensemble en guise de préparation sur les attendus notionnels de l’exercice. Les élèves sont donc au courant de ce qui sera évalué. Pas de surprise ni de piège afin de limiter ni l’écart entre le réalisable et l’évaluable.

Organisation de la séance:

  • étape 1: Qu’est-ce qu’une dictée? A quoi ça sert? Comment s’y prend-on? Il essentiel de mettre les élèves en projet d’apprentissage en leur donnant la possibilité de verbaliser l’action à venir et d’envisager les critères de réussite.
  • étape 2: Lecture du texte, validation de la compréhension globale et fine. On ne peut demander à un élève d’écrire un texte qu’il ne comprend pas. Imaginez-vous prendre sous la dictée un texte de Chinois ou de Tchèque!
  • étape 3: Mise en situation. Chaque phrase sera lue en entier puis découpée en unités syntaxiques  mémorisables. J’écoute, je comprends, je saisis, j’écris. La dictée n’est pas une course contre la montre mais une reconstruction textuelle.
  • étape 4: Relecture orale en fin de dictée. Vérification de la ponctuation et des mots oubliés ou transformés.
  • étape 5:  Travail de réécriture.  A cette étape là, tout reste à faire….De nombreuses compétences se trouvent simultanément activées. Il faut se donner le temps de tricoter, détricoter et re-tricoter les mailles du texte.
  • étape 6: Auto ou co-évaluation. Certains pourront appréhender seuls cette étape, d’autres auront besoin de négocier leurs propositions avec un camarade ou avec l’adulte. Cette phase est une véritable phase de recherche.
  • étape 7: Je vous raconterai la suite dans un prochain épisode!



Bug en ligne…

8 12 2009

Depuis quelques jours déjà certains d’entre vous m’ont fait remonter des informations concernant une navigation difficile sur le blog avec notamment l’impossibilité de laisser des commentaires.

« La page que vous recherchez ne se trouve pas cette adresse. Essayez la recherche ou cliquez sur le bouton ‘Retour’ de votre navigateur pour revenir en arrière »

Voilà ce qui apparait lorsque vous cliquez sur certains liens.

L’équipe du Web pédagogique fait tout son possible pour résoudre ces petits désagréments et j’espère que très vite nos conversations pédagogiques pourront reprendre…Gardez donc l’œil ouvert -;)




Différenciation, mais encore…

4 12 2009
  • « Le premier des moyens (pour la prise en charge des élèves en difficulté) est la différenciation pédagogique dans la classe pendant les 24 heures d’enseignement dues à tous les élèves. » Circulaire « aménagement du temps scolaire »BO du 19/06/08
  • « La différenciation, c’est un effort de diversification méthodologique susceptible de répondre à la diversité des élèves ». Louis Legrand
  • « Il n’y a pas de méthode unique, il doit y avoir une variété de réponses au moins égale à la variété des attentes. » André de Peretti
  • «Différencier, c’est rompre avec la pédagogie frontale, la même leçon, les mêmes exercices pour tous; c’est surtout mettre en place une organisation du travail et des dispositifs didactiques qui placent régulièrement chacun dans une situation optimale. La pédagogie différenciée pose le problème d’amener les élèves non pas à un point déterminé (comme nous le faisons en fonction de nos programmes actuels) mais chacun à son plus haut niveau de compétence.» Philippe Perrenoud
  • « C’est une philosophie de l’élève comme sujet, une pédagogie de l’autonomie comme capacité de piloter soit même progressivement ses propres apprentissages, une conception de rapport sociaux comme devant être à la fois reconnaissance de la diversité et recherche de solidarité». Philippe Meirieu

Petite synthèse bleu primaire

Etant donné que…

  1. le modèle d’intelligence unique et universel n’existe pas,
  2. l’intelligence ne peut en aucun cas se confondre avec une somme de connaissances,
  3. nos classes sont le reflet de cette hétérogénéité naturelle
  4. le développement des compétences semble désormais reconnues légalement comme essentiel dans le processus d’apprentissage,
  5. l’objectif de l’école obligatoire telle qu’elle existe aujourd’hui reste pourtant de fournir un programme unique, national et commun à chacune des tranches d’âge…

alors l’enseignant avisé n’a bien qu’une seule possibilité d’action s’il veut faire face à ces contradictions…

la diversification et la différentiation...

Une fois qu’on a dit cela, qu’on pense cela, que l’on croit à cela, la tâche reste pourtant ardue. Quand on veut on peut?

Je ne sais pas…parfois oui, parfois non…L’important étant sans doute le plus souvent possible de faire coïncider valeurs personnelles et éthique professionnelle en lien étroit avec le respect de ce qu’est UN enfant…

CET enfant là, à ce moment là.

Pas plus qu’un autre je n’ai de recette, pas mieux qu’un autre je ne fais face aux difficultés de gestion de groupe. Ce que je sais c’est que seuls une solide formation initiale et continue, de réguliers apports théoriques eux-même questionnés par des échanges de praticiens  en poste fournissent à l’enseignant novice ou déjà chevronné un accompagnement qui lui permet de ne pas complètement lâcher prise…

Alors, soit dit en passant…et en guise de mise en débat…deux ou trois questions en relation avec la réforme annoncée de la formation des maîtres…

Comment les enseignants de demain, formés en Master universitaire  mono (ou bi)-disciplinaire vont-ils être en mesure d’affronter cette complexité due à la réalité du terrain?

La pédagogie, la psychologie, la sociologie, la formation professionnelle ne sont-elles donc plus l’affaire de l’enseignement?

Et comble de la situation, on apprendrait donc à nos élèves qu’à l’école il faut apprendre pour réussir tout assumant ce drôle de paradoxe que le métier d’enseignant, lui, ne s’apprendrait pas et qu’il semblerait donc inutile pour ce même enseignant d’apprendre à apprendre?!

Bizarrerie du système, vous ne trouvez pas…