Fenêtre ouverte sur salle de classe

18 08 2010

Les parents à l’honneur

Comment associer la première communauté éducative que sont les parents au projet éducatif et pédagogique des enseignants ? Comment donner du sens au projet de vie de l’enfant-élève en intégrant dans nos structures scolaires des échanges authentiques entre les familles et les enseignants ? Comment préparer l’orientation des jeunes en étroite collaboration avec leurs histoires personnelles et la multiplicité des réalités professionnelles ? Comment faire travailler ensemble parents, enseignants et jeunes avec le souci de favoriser le développement des compétences collectives ?

Voici un ensemble de questions qui posent à nouveau la question du sens de la coopération entre l’école et les familles. Enseignante au cycle 3 de l’école primaire, et mère de 4 enfants scolarisés en élémentaire, au collège, au lycée et à l’université, je me suis toujours interrogée sur les modalités et les dispositifs à mettre en place au sein des établissements du premier comme du second degré pour favoriser ce nécessaire partenariat éducatif. En ce presque début d’année scolaire, je souhaitais, une nouvelle fois, témoigner d’une expérience mise en place dans ma classe il y a de cela deux ans et qui ne demande qu’à être pérennisée et renouvelée au primaire comme au secondaire. Des parents m’en ont refait la demande, des élèves m’ont sollicitée, des collègues souhaitent s’y associer. De quoi s’agit-il exactement ? D’un forum des métiers entièrement géré par les parents volontaires.

  • Comment ça marche:

Sur la base d’un calendrier à remplir par les parents, j’ai proposé à chaque famille la possibilité de venir témoigner en classe de leur métier, d’une activité, d’une passion ou d’une expérience de vie particulière.

  • Objectifs de cette démarche :

– Associer le parent, non comme « parentdélève » mais comme adulte témoin, acteur et passeur de savoirs et de compétences

– Ouvrir le champ des connaissances en matière de réalités externes à l’institution scolaire

– Favoriser une coopération active entre parents et enseignants

– Ouvrir l’école sur son environnement proche

– Responsabiliser les adultes dans une démarche de co-éducation

– Mettre en projet des jeunes en fin d’école primaire

  • Dispositif proposé :

– Périodicité d’une présentation hebdomadaire entre mars et juin

– Créneau moyen d’une heure trente pour chaque intervention

– Possibilité de grouper deux ou trois parents dont les activités professionnelles sont complémentaires

  • Cahier des charges à respecter :

Associer présentation du métier et mise en activité des enfants (avec aide de la maîtresse si besoin !)

  • Nombres de participants : 11 volontaires sur un total de 32 familles

  • Métiers présentés :

– Chef d’orchestre

– Scénariste

– Comédien

– Machiniste

– Constructeur ferroviaire

– Inspecteur des douanes

-Brocanteur

– Responsable de Marketing

– Publiciste

– Dentiste et orthodontiste

  • Effets produits chez les élèves :

Curieusement, de nombreux enfants n’ont pas idée de l’activité professionnelle de leurs parents. Papa est au bureau, maman est au travail…Les jeunes n’ont pas conscience des réalités concrètes qui se cachent derrière cet espace-temps qu’ils ne partagent pas et dont ils n’ont aucune vision précise. Où disparait maman après m’avoir déposé au portail ? Où va papa lorsqu’il part en voyage ?

Le fait d’entendre, de partager et de vivre des études de cas précis en classe leur aura permis de découvrir non seulement des facettes de la vie professionnelle en général mais plus encore de nouvelles facettes identitaires de leurs parents. Découverte et fierté entremêlées…Et pour certains, invitation au rêve et au voyage…Quand je serai grand, je serai…

  • Retour des parents :

– Plutôt favorables à l’idée de participer à ce moment de vie authentique

– Heureux de voir la classe de l’intérieur

– Surpris de découvrir leur enfant sous un angle différent

– Satisfaits d’être pris au sérieux pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’on attend qu’ils soient…

  • Témoignage en direct : Paroles de papa

Il y a 2 ans Mme Mathon, institutrice de ma fille Eva, a exprimé la demande suivante :

« Souhaitez-vous présenter votre métier à la classe de votre enfant ? ».

Je dois avouer que j’ai été tout d’abord un peu réticent, ne voyant pas d’emblée l’intérêt que comporterait la présentation de mon métier.

A la réflexion, et après avoir discuté avec ma fille, il m’a paru intéressant pour des jeunes écoliers de découvrir la panoplie des différents métiers existant et surtout de les leur présenter, sous toutes leurs facettes, et pas seulement la 1ère perception qu’ils pourraient en avoir.

Afin de me préparer, je me suis rapproché d’un collègue qui effectue ce type de présentations aux écoliers, collégiens et lycéens de quartier difficiles et je l’ai invité à y participer.

Le jour de la rencontre avec la classe de ma fille, j’appréhendais cette présentation comme un écolier qui passe un examen. Bien que préparé, au moment venu, saurais-je répondre à toutes les questions, de façon complète et compréhensible ? Ne vais-je pas les ennuyer ? Et très vite les « pourquoi-comment » ont démarré. Un peu surpris au départ par la précision des demandes, cette demi-journée s’est finalement très bien passée, j’ai été impressionné de l’intérêt qu’ont porté les écoliers sur mon métier et mon entreprise. Quant au collègue qui m’accompagnait, il n’a trouvé que des éloges à faire pour la classe. Il était lui aussi impressionné par la discipline, l’écoute, le respect et la sincérité de ces écoliers.

J’ai trouvé cette expérience intéressante et enrichissante, non seulement pour les enfants dans leur connaissance du monde du travail, mais encore pour moi-même, pour prendre conscience de leurs attentes ou de leurs perceptions parfois erronées.

Je pense que ce type d’expérience mérite d’être renouvelée et espère que de nouveaux parents, dans des professions très diverses, accepteront d’y participer.

Monsieur Guillermo LOPEZ

Ce que ne dit pas Monsieur Guillermo dans ce beau retour d’expérience, c’est la nature de ce fameux métier qu’il est venu nous présenter et l’aventure extraordinaire qu’il nous a fait partager. Machiniste à la RATP, non seulement Monsieur Guillermo nous a magnifiquement exposé son entreprise mais pour aller plus loin encore, il nous a embarqué au fil des rues de Paris dans un bus spécialement réservé pour la classe jusqu’au Terminus d’Aubervilliers. Là, nous avons visité les ateliers de remise en état, les entrepôts de matériel et les bureaux. Nous avons vu les bus par-dessous et par-dessus, en pièces détachées et en rénovation. Nous avons pénétré dans l’envers du décor…Oui, c’était un moment rare, exceptionnel. Pour sa fille, pour tous les enfants et pour moi-même. Merci Monsieur Guillermo. Merci pour cette passionnante et instructive demi-journée.

  • Bilan personnel de cette expérience:

Il est apparu, durant ce troisième trimestre, période de ce forum des métiers, une nouvelle cohésion de classe, une nouvelle ambiance, une nouvelle dynamique. Les vendredis, d’habitude si redoutés, sont devenus des points de rendez-vous attendus et appréciés de tous, et sur les trottoirs de l’école, on entendait des parents échanger sur leur expérience vécue en classe. Pour eux, comme pour moi, une autre manière d’envisager l’école et le partenariat éducatif venait d’émerger. Un partenariat fondé sur le partage des savoirs et des pouvoirs, sur la complémentarité des différents acteurs, sur la coopération entre les personnes, sur la base d’un co-apprentissage.

Parallèlement à cette initiative, ici même sur Blog Bleu Primaire, je donnais à voir les différentes expériences vécues en classe au fil du temps. Une façon pour moi de prolonger les échanges hors du cadre scolaire et de valoriser les interventions des parents. Investis d’un nouveau pouvoir d’agir, les parents et les enfants se sont associés à ce nouveau projet…qui demeure encore d’actualité.

J’ai été impressionnée de voir à quel point les parents se sont engagés dans leurs actions. Chaque intervention était ponctuée d’activités riches, diverses, concrètes et actives. Travail en petits groupes, mise en situation, jeux de rôles, activités créatrices…J’ai découvert des parents pédagogues…Et j’ai appris une foule de choses ! Tant de métiers, tant de talents, tant de compétences

  • Quelques exemples d’activités proposées, gérées et assumées par les parents :

Le forum des métiers s’est ouvert en la majeur…Avec le papa de Paul, chef d’orchestre nous avons parcouru les lignes d’une partition manuscrite géante, tenu la baguette et battu la mesure. Rythme et tempo se sont invités en classe et chaque enfant a pu s’essayer à l’exercice de ce métier « social » pour reprendre les termes de Monsieur Pellivani. Ecoute musicale bien sûr mais aussi et surtout discussion autour du métier de « chef ». Être chef, c’est accorder les yeux, les gestes, les oreilles et les cœurs de chacun pour offrir la plus belle interprétation possible. Belle leçon d’éducation musicale certes, mais plus encore, magnifique témoignage du vivre ensemble. Paul était fier et heureux de la présence de son père parmi nous. Très souvent en tournée autour du monde, ce matin là, il était en tournée à l’école, dans son école, dans sa classe. Un beau cadeau.

D’autres actions sont à découvrir en suivant ce lien: Forum des parents.

  • Limites de l’expérience :

De nombreux parents vivent des situations personnelles et professionnelles très complexes, certains sont au chômage ou ont décroché depuis plus ou moins longtemps de la sphère sociale et professionnelle. D’autres enfin ne maîtrisent pas suffisamment le français pour oser franchir la frontière scolaire et venir témoigner. Il est de la responsabilité de l’institution de trouver et d’inventer des passerelles qui leur permettront, eux aussi, de prendre la parole, d’exister, de valoriser ce qu’ils sont. En leur redonnant ce « pouvoir-être », on leur permettra à nouveau de se saisir de leur autorité éducative, de leur légitimité à éduquer, à accompagner leurs enfants, à jouer pleinement leur rôle de parent. Les parents n’ont pas déserté la sphère éducative. C’est l’image négative et dépréciative qu’on leur renvoie d’eux-mêmes qui les en éloigne peu à peu et pour certains les en exclue totalement. Un père sans activité professionnelle, une mère célibataire, une famille immigrée s’interdisent bien souvent d’exercer leur droit, leur devoir, leur pouvoir parental sous prétexte qu’ils se perçoivent comme illégitimes au regard des normes sociales, culturelles, scolaires…Ils pratiquent alors bien involontairement ce que je qualifierais  l’inconsciente autocensure éducative . En associant ces familles à des actions de co-éducation, en cessant de les exclure ou de les infantiliser, on travaille à resserrer les liens entre parents, enfants et enseignants et on offre aux jeunes un exemple de cohésion adulte et constructive, condition essentielle pour la confiance, le bien-être et la réussite des élèves…

  • Conclusion :

Avant même de parler d’orientation au second degré, il paraît incontournable de mener dès les petites classes des actions de découvertes, d’invitation, d’incitation. On apprécie souvent la saveur des choses après les avoir goûtées plusieurs fois…Comment peut-on imaginer choisir une voie professionnelle du jour au lendemain, sous prétexte qu’il est l’heure, qu’on a 16 ans et que l’institution a décidé pour vous que c’était  le moment? La vie professionnelle est une course au long court. Si elle se construit sur le tas chaque jour davantage, elle se prépare bien avant  l’âge limite requis . Attention, il n’est pas question ici de s’agiter dès le primaire autour de l’idée d’une pré-orientation précoce, ce serait se tromper à la fois d’objectif et de stratégie et faire fi de ce qu’est un enfant. Plutôt, il faut considérer cette période  primaire , comme une période privilégiée car propice à l’émerveillement et au questionnement ouvert et sans limite et s’en saisir ainsi pour multiplier les occasions d’éveil à l’environnement et d’incitation au rêve. La capacité d’ouverture du jeune enfant âgé de 7 à 11 ans est bien supérieure à celui de l’adolescent, focalisé quant à lui sur d’autres centres d’intérêt qui lui réclament alors toute son énergie…

Enfin, pour conclure ce témoignage j’insisterais à nouveau sur cette idée qu’on ne peut, qu’il s’agisse de la simple découverte des métiers au primaire et plus tard, de l’orientation au collège et au lycée, faire l’impasse ni sur la mutualisation des compétences collectives ni sur l’histoire personnelle de chacune des familles. C’est pourquoi il m’a paru utile de témoigner de ce type de dispositif impliquant les parents eux-mêmes. Dispositif très simple à mettre en place et fort éclairant dans de nombreux domaines. On y apprend des enfants, on y apprend des parents, on y apprend des autres et de soi-même.

On apprend à l’école, oui, mais on n’apprend pas qu’à l’école et surtout il est grand temps que l’école accepte, elle aussi, d’apprendre des autres…

C’est ce que j’ai tenté de faire vivre dans mon ouvrage

« Un projet pour repenser les relation parents-enseignants »

D’autres ressources sur le thème des relations parents-profs

1/ Le site de Jacques Nimier:

2/ Le réseau d’échanges de pratiques pédagogiques E.P.P.E.E

3/ Le magazine Psychologie.com

4/ Une vidéo de Philippe Meirieu sur Curiosphère

5/ Une interview de Jean-Louis AUDUC

6/ Un dossier complet sur le site EduScol

7/ Le site « Mieux vivre ensemble à l’école »

8/ Des liens sur EducaSource

9/ …A vous de nous signaler vos pratiques, vos questions et vos ressources

😉

Partager




L’école et les familles

29 03 2010

A vos agendas!

Conférence-débat autour du thème de la relation entre l’école et les familles

Où?

A l’Espace Brémontier

http://idata.over-blog.com/2/73/62/31/super-genial-dim.jpg

Un espace d‘accueil social, professionnel, culturel, ouvert à tous

à Paris

dans le 17è arrondissement (plan interactif joint)

http://www.google.fr/mapdata?CxXw6ekCHSkqIwAgIQwt8OnpAjUpKiMAQI4CSLkBUgJGUpABAsoBAmZy

Quand?

Mercredi prochain, 31 mars

A quelle heure?

De 20h30 à 22h…

Pour quel projet?

Pour envisager cette drôle d’alliance forcée comme

un partenariat pour dire et faire ensemble…

pour aborder des sujets qui vous touchent

pour questionner sans peur ni reproche

pour s’interroger à plusieurs

pour confronter des points de vue

pour partager des expériences

pour proposer des actions concrètes

pour se rencontrer en dehors du cadre obligatoire de l’école

pour sortir d’une relation de « parentdélève-enseignant »

et entrer dans une relation d’adulte à adulte


http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/1/5/9/9782206014951.jpg

Accès au Sommaire en un clic

N’hésitez pas à découvrir les autres articles parus sur le même thème

Alors…

à mercredi?

Partager

😉




Forum parents-profs

30 09 2009

Aujourd’hui, en guise de « convocation »,

une invitation!


– entrée libre
– cadre exceptionnel
– enfants autorisés…(c’est mercredi!)

– questions réponses encouragées!

Plus d’infos…en cliquant sur l’image ci-dessous!

Gif carte invitation




Roubaix, déjà fini…

30 03 2009

Vendredi 27 Mars 2009, quelque part entre 9h et 12H30..

Chose promise, chose due, voici quelques images en direct du Forum…Reporter d’un jour, et par ailleurs très occupée sur « mon stand » à expliquer et commenter mon poster, je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire le tour de tous les panneaux. Je vous invite vivement à poursuivre cette visite sur le site du Café pédagogique… Vous y trouverez tout y compris ce que vous ne cherchez pas!

Un moment fort, l’ouverture du Forum par Monsieur le Maire. Beaucoup de sincérité et de force. la tonalité de la rencontre est donnée…Merci à vous, Monsieur le Maire!

Présence chaleureuse de Philippe Meirieu, Président du Jury et membre à part entière de la communauté des pédagogues innovants!

Après les discours enthousiastes dans le grand amphithéâtre et l’accueil plus que cordial qui nous a été réservé, petit temps d’exposition des différents projets…En voici pour vous quelques-uns…

Didier AOUIZRAT: Les horaires décalés en école maternelle

Christine AUBRY: Liaison école/famille, une clé USB pour faciliter les apprentissages au CP

Nathalie CHADEFAUD: World Tour

Rachid CHIKH: Technodesign

Florence TENOUDJI COHEN: Option expérimentale IMAGES/CREATIONS

Anne LE BRAS: Les petites causeries

Demain…d’autres détails…histoire de faire durer le plaisir et perdurer ces beaux moments d’échanges!!

………………………………………………………………………………………………………………………………………

Voici donc la suite…Roubaix Samedi 28 Mars quelque part entre 9h et 12H30

Dominique LETELLIER: Lettres à Monnet, un blog, un site, un concours

Laurence RUSSO: Voyages en terres lointaines

Thérèse SAVINO: Voyage à Canterbury

Isabelle CARDOT: Le Petit Cahier

Marie VERKINDT: Une valise: « Avec l’entraide, tout est possible »

Yves SCANU: Relations école parents

Lionel MARIN Mieux connaître et se situer dans son environnement

JF MALAVIELLE Global Reporters

Luc Le CALOCH: Etude du fait régional grâce aux TICE  (géographie)

Et Mon Mien!

Biblio-Blog et B2i, la cyberculure au Cycle 3

Poursuivez les aventures de ces drôles d’enseignants sur le forum de Facebook




Deux jours à Roubaix

28 03 2009

Peu de temps pour visiter Roubaix, juste le temps d’attraper au vol deux ou trois visages d’une petite ville qui mérite le détour.

En sortant de l’hôtel, Nous avons rencontré Tiens…

Ah, non…c’est par là!




Ouverture du Forum « innovation éducative »

27 03 2009

Mon petit poster…bien assis sous son numéro porte bonheur!

Nous voilà partis à la rencontre de ces drôles d’enseignants qu’on dit innovants!

 » Des milliers de professeurs créent chaque jour des documents pédagogiques, des projets, des outils nouveaux pour faire progresser leurs élèves. Le Forum rendra les meilleurs de ces initiatives visibles. Il leur donnera les moyens de partager les expériences, de susciter de nouveaux projets, de créer une dynamique qu’il faudra ensuite accompagner. Il encouragera le travail en commun entre associations. »




La valise de la maîtresse

26 03 2009


J’ai certainement oublié quelque chose…

Tant pis! Le train pour Roubaix est annoncé en gare…Rendez-vous au FORUM de l’innovation éducative…A demain!





Le Biblio-blog des CM1 part en voyage…

25 03 2009

Bon, bon, les choses se précisent. Un petit passage par la boutique (il était temps me direz-vous…) et me voilà, A/R Paris-Roubaix en poche!

Départ demain 16h58

samedi

Dans ma p’tite valise?

Mes p’tits élèves…

mon ordinateur…et quelques mouchoirs en papier…pour quand on se quittera et pleurera! Comme dans le film…

Tables rondes, exposition des projets, réalisation collective d’un travail collaboratif…et le soir, tout plein de profs dans un même hôtel vous imaginez le souk?

Un joli poster de présentation sous le bras, je défendrai les couleurs de notre BIBLIO-Blog de classe devant le jury du Forum de l’innovation éducative. C’est pas rien tout de même! En avant première, je vous en livre ci-dessous un détail…Merci à Delfine, illustratrice de « Mais non je blogue », de m’en avoir autorisé l’usage!

le blog de Delfine




Forum de l’innovation éducative

24 02 2009

Le Café Pédagogique, la Ligue de l’Enseignement, Cap Canal, et les associations d’enseignants, vous invitent, les 27 et 28 mars prochains, au Forum des Enseignants Innovants et de l’Innovation éducative (FEIIE)

Bon, faut que je vous fasse un aveu…Certains d’entre vous commencent à me connaître…chez moi, faut que ça bouge, que ça avance. Alors vous imaginez…un forum, sur l’innovation, avec au centre des projets, du réel, du concret, du vécu…forcément ça m’interpelle comme on dit aujourd’hui!

Je m’suis donc lancée! Projet à l’appui j’ai présenté ma candidature en leur exposant notre BIBLIO-Blog

Un jury va maintenant sélectionner les 100 projets retenus; les heureux élus auront la chance de participer à ce grand forum sur l’innovation à tous les niveaux et dans tous les domaines éducatifs. Des échanges, des propositions, des choses qui bougent et font bouger! Rien que du positif, vous imaginez? C’est si rare…je n’allais pas laisser passer ça!

Alors maintenant me direz-vous…faut attendre…la terrible décision du jury…100 dossiers…c’est peu…

Venez partager et soutenir l’événement sur

! A plusieurs, on est plus fort!

J’aurais pu garder le secret et ne vous informer qu’une fois, le cas échéant, mon projet retenu et les résultats annoncés. Oui. Mais dans l’innovation il y a cette de part de prise de risque et d’exposition qui me paraît tout aussi formatrice que la réussite en elle-même.

Je vous propose un contrat: si je décroche un aller-retour à Roubaix, je vous emmène avec moi en échange de quoi, si mon projet n’est pas sélectionné, vous me consolerez en attendant l’année prochaine! ça marche comme deal?

Allez, ma grand mère me disait souvent: Ma p’tit’ fille, le « non », tu l’as dans la poche, le « oui » faut aller l’décrocher! Merci Grand-mère!