La comparaison des systèmes de contrôle de plagiat français 2015

Copier-coller un document est devenu une pratique extrêmement courante. Bien entendu, l’usurpateur se garde bien de citer l’auteur. Des sites frauduleux proposent même leurs services de rédaction à titre payant. Afin d’enrayer ce fléau, des logiciels conçus pour détecter les productions plagiées sur Internet sont utilisés principalement en université et devraient servir à tous les enseignants ainsi qu’aux élèves. Un comparatif précis concernant ces outils anti-plagiat a été réalisé afin de déterminer leur valeur. Permettent-ils de limiter efficacement le plagiat ?

Un logiciel de prévention

Les établissements d’enseignement supérieur ont en leur possession leur propre logiciel de contrôle de plagiat. Pour autant, les professeurs vérifient une seconde fois les travaux des élèves pour garantir leur authenticité. Pour se faire, le logiciel anti-plagiat recherche simplement les similitudes entre un fichier numérique déposé par l’étudiant avec les sources diffusées sur le web et dans la base documentaire appartenant à l’université. Rapide et fiable, l’outil informatique réalise un rapport statistique afin de révéler la part de plagiat présente dans le devoir. Ce contrôle supplémentaire a su séduire les universités de Toulouse, Lyon et Strasbourg qui contraignent dors et déjà les étudiants à passer au détecteur de copier-coller avant de présenter leur thèse au jury. Si le système informatique repère plus de 15 % d’emprunts à un autre auteur, le travail du plagiaire devra obligatoirement être revu dans l’objectif de rendre un document plus personnel. Néanmoins, les enseignants restent conscients que le plagiat scolaire n’est pas forcément intentionnel. Recourir au logiciel anti-plagiat permet avant tout à responsabiliser et non à punir les étudiants. Les élèves ont ainsi l’opportunité d’utiliser ces outils pour s’assurer qu’ils ne reprennent pas les idées d’un autre auteur.

Compilatio Magister

Malgré la conception du site qui se révèle être peu pratique, Compilatio Magister est un produit commercial d’excellente qualité couramment utilisé par la société académique. Les enseignants et les étudiants sont en mesure d’attester individuellement que les travaux ne proviennent pas d’Internet. L’essai de ce logiciel a été très positif puisque l’analyse d’un document entièrement copié a dévoilé un plagiat de l’ordre de 95 %. Compilatio Magister est résolument la solution d’aide à la détection du plagiat la plus efficace du marché. Le seul inconvénient demeure dans le fait que le site ne dispose pas de version gratuite et qu’il oblige à payer à l’avance.

Plagramme.fr

Plagramme est un système anti-plagiat créé pour les universités et collèges francophones. Accessible dans le monde entier, plagramme.fr permet aux professeurs et aux étudiants d’évaluer gratuitement et en toute sécurité le pourcentage de copier-coller dans les dissertations. L’accès à l’analyse est libre pour une démarche totalement transparente et honnête. Les élèves peuvent ainsi voir les parties du texte plagiées et effectuer facilement les modifications nécessaires. Lors du test, le logiciel a détecté 93 % d’un texte utilisant des droits d’auteur. Le système en mode freemium est très utile dans le sens où vous pouvez télécharger le document, recevoir les résultats et observer les endroits exacts plagiés que vous aurez à payer. Vous pouvez enfin annoncer ce système sur Facebook pour vos amis.

Turnitin

Le logiciel anti-plagiat Turnitin détecte avec une efficacité remarquable les mémoires et les devoirs réalisés à partir de copier-coller ou de paraphrases maladroites de sources puisées directement sur le web. Couramment utilisé par les lycées et les campus américains, cet outil informatique est également très prisé par les institutions académiques des quatre coins de la planète. La licence de ce système est facturée à 80 cents par étudiant, faisant de ce logiciel l’un des plus chers, et pour cause. Son essai a en effet été efficace à 96 %. Pour se faire, Turnitin s’appuie sur un référencement de plus de 22 millions de textes, articles rapports et comptes-rendus de toute provenance. Il établit des comparaisons dans le but de déceler les plagiats ou autres paraphrases trop flagrantes. La base du logiciel très complète s’enrichit quotidiennement des devoirs qui lui sont soumis pour vérification dans plus de 90 pays.

Noplagiat.fr

Performant et simple d’utilisation, le logiciel anti-plagiat No Plagiat lançait auparavant l’analyse de tous les documents désirés. Que le format soit Word, PDF ou texte, l’outil informatique détectait en deux minutes les éventuels copier-coller en se référant sur plusieurs milliards de pages web. Ce site très populaire n’exigeait aucun frais d’inscription, il suffisait de payer en fonction des besoins. Actuellement, il n’est plus possible de s’inscrire. Le système n’envoie plus de lettres de confirmation et l’enregistrement ne se fait pas. Par conséquent, noplagiat.fr est rapidement en train de perdre sa popularité.

Les sites indiens

De nombreux systèmes de contrôle en ligne de plagiat sont imaginés par les utilisateurs indiens. Leur exploitation est totalement gratuite. Toutefois, ce type de site soulève des questions sur la sécurité. La société académique hésite à recourir à leurs services afin de ne pas mettre en péril la propriété intellectuelle des travaux des étudiants. Dans tous les cas, les tests n’ont pas été concluant puisque la plupart de ces sites ont réussi à trouver seulement 15 à 30 % des documents plagiés.

Les autres logiciels anti-plagiat

Le comparatif réalisé remet en cause la fiabilité des logiciels anti-plagiat peu ou pas réputés. Généralement, ces systèmes informatiques se servent en toute impunité sur Internet et prennent les fichiers téléchargés à base de données comparatives afin de les vendre à d’autres sites. Par ailleurs, certains n’arrivent pas à détecter le plagiat ou ne se prennent pas la peine de comparer plus de deux documents. Par conséquent, ces logiciels sont rarement visités, les statistiques officielles comptabilisant moins de 2000 visites par mois.

Les moteurs de recherche dénichent de bons logiciels anti-plagiat. Cependant, Compilatio, Plagramme et Turnitin se démarquent largement de leurs concurrents et se révèlent être particulièrement compétents pour limiter l’utilisation abusive du copier-coller. Ces trois systèmes fonctionnent différemment et il appartient aux étudiants et aux professeurs de les essayer par eux-mêmes afin de se faire leur propre opinion au sujet de leur efficacité et de trouver mieux pour leurs besoins individuels.