preload
déc 15

Questionnaire

Photo du ready made de Duchamp par le photographe stieglitz dans la revue de » Blind man ».

1)      Carte d’identité de l’œuvre (sa présentation)

Nom de l’artiste : Marcel D………………………………………pseudonyme………………………… (Traduction Richard le crétin).

Date : 1917/  1937/ 1950/ 1964           (2 réponses)

Titre :…………………………………..ou………………………………………..ou………………………………ou le bouddha de la salle de bain.

Technique :   peinture ou sculpture ?

Matériau ?   faïence/ ou porcelaine/ ou plastique ?

Dimension : 63cm X…………cm  x35 cm

Lieu d’exposition : le centre Georges Pompidou

Lieu de création : New York/  Tokyo/ Paris

L’œuvre originale est perdue, c’est une réplique ? Qu’est-ce qu’une réplique ?……………………………………………….Il en existe 10 dans le monde, faite par moulage ou trouvé au puces

Mouvement artistique : Dadaïsme.

Domaine : Arts du visuel

Expliquez en quelques lignes en quoi consistait ce mouvement Dada ?………………………………………..

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Valeur de l’œuvre ? 1700 euros/  170 000 euros/ 1 700 000 euros

II) Contexte historique

Que se passe historique t’il en France et en Europe en 1917 ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Les artistes, intellectuels pacifistes de l’époque, vont réagir  à un évènement qui va les traumatiser. Lequel ?

Comment vont-ils réagir :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Contexte de création de l’œuvre

Dans quel contexte a été créée cette œuvre à New York ? (Expo Société indépendante de new York)

Quelle a été la stratégie de l’artiste ?

« Pour son premier salon, qui se tient à New York à partir du 9 Avril 1917, la Société des artistes indépendants  de New York (Society of Independent Artists) dont Walter Arensberg, un ami de M. Duchamp est directeur administratif, permet que tout artiste expose l’objet de son choix sans que le jury ne fasse aucune sélection moyennant un prix de six dollars pour exposer. Il ne devrait donc pas y avoir de refusé parmi les artistes pour des raisons esthétiques. Duchamp envoie dans ces conditions sous le pseudonyme de R. Mutt un urinoir en porcelaine comme sculpture destinée à l’exposition. L’auteur passe pour artiste parfaitement inconnu de Philadelphie et personne ne reconnaît Duchamp derrière ce nom. Or, « l’appareil sanitaire » envoyé par R. Mutt n’est pas exposé, sous le prétexte que « sa place n’est pas dans une exposition d’art et ce n’est pas une œuvre d’art, selon quelque définition que ce soit ». La décision est prise par William Glackens, le président de la Society, au terme d’un vote à la majorité qui a réuni les membres du comité directeur, la veille du vernissage, contrairement au principe suivant lequel il n’y a pas de jury. Les motifs plus précis invoqués pour refuser l’envoi de Richard Mutt auraient été : L’objet est « immoral et vulgaire »/L’objet est un plagiat ou plutôt une « pièce commerciale ressortissant à l’art du plombier». Le peintre George Bellows pense qu’il s’agit d’une « blague », mais Walter Arensberg défend Richard Mutt du fait que « le droit d’admission a été payé », « une forme séduisante a été révélée, libérée de sa valeur d’usage » et « quelqu’un a accompli un geste esthétique ». La polémique se déclenche un peu plus tard avec la publication d’un article anonyme paru dans The Blind Man (l‘aveugle), une revue satirique fondée à l’occasion du salon par Duchamp, Henri-Pierre Roché et Beatrice Wood : The Richard Mutt Case (l‘affaire Richard Mutt). En défense de R. Mutt, il est écrit : « Les seules œuvres d’art que l’Amérique ait données sont ses tuyauteries et ses ponts ». L’argumentaire consiste à dire que  l’important n’est pas que Mutt ait fait la fontaine avec ses mains ou non, mais qu’il ait choisi un objet de la vie quotidienne en lui retirant sa valeur d’usage avec un nouveau titre et un nouveau point de vue et la création consiste en une nouvelle pensée de l’objet. »……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………..

III description de l’œuvre

Qu’est-ce qu’un Ready Made ?:……………………………………………………………………………………………………

Qu’est-ce qu’un objet manufacturé ?…………………………………………………………………………………..

Faite une description en quelques lignes en employant les mots suivants.  Objet/ readymade/ objet industrialisé/  renversé/  socle/ signer/Faïence blanche recouverte de glaçure céramique/ peinture/

Article ordinaire de la vie/ exposé/ « The Richard Mutt »/

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

IV) interprétation

Qu’est- ce que l’artiste a voulu faire et dire :…………………………………………………………………………………..

Qu’est- ce qu’un détournement ?………………………………………………………………………………………………..

Peut- on parler ici d’un détournement (changement de fonction/ de sens) ? (pourquoi ?)……………………………………………………………..

………………………………………………………………………………….

A partir du moment où un urinoir peut être un objet d’art ? Quelles sont les conséquences pour l’art après ? Pourquoi l’œuvre de Marcel Duchamp est-elle une nouvelle forme d’art?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Par quel moyen Duchamp transforme-t-il un objet en objet d’art ?

VI réception de l’œuvre ?

Comment a été reçu l’œuvre ? Comment l’œuvre de Marcel Duchamp est-elle perçue par ses opposants lors de sa première exposition?

 

VII votre avis personnel

Que pensez-vous de la démarche artistique de Duchamp ?

 

Pensez- vous que cet urinoir est une œuvre d’art, une sculpture? Argumentez……………………………………

Quelques informations pour vous aider

Qu’est devenue l’œuvre originale ?

« L’œuvre originale par la suite présentée dans une galerie à New York en 1917, a été perdue ou détruite. Des répliques ont été réalisées sous la direction de Duchamp. L’une d’entre elles a été achetée en 1986 par l’État Français pour 1,3 million de francs (environ 232 000 euros) et est actuellement exposée au Centre Georges Pompidou. En 1999, un des urinoirs a été vendu aux enchères par Sotheby’s, pour 1,7 million de dollars (environ 1,2 million d’euros) à un collectionneur d’art grec. »

« Vers une nouvelle forme d’art ?

Avec quelques artistes, Duchamp fonde en 1916 à New York, la Société des Artistes Indépendants. L’association permet en théorie, à tout artiste de devenir membre et de présenter une œuvre : pas de jury, pas de prix, tout le monde peut exposer. Pour tester son ouverture d’esprit, Duchamp soumet un urinoir titré « Fontaine », sous le pseudonyme de M. Mutt (une déformation du nom le fabricant de l’objet). L’objet déclenche alors un scandale. Duchamp ne révèle pas qu’il est l’auteur de cette œuvre. En final, elle n’est pas présentée lors de l’exposition et Duchamp démissionne de la Société des Artistes Indépendants.

Duchamp, défendant l’urinoir signé d’un pseudonyme, déclarera : « Le fait que M. Mutt ait modelé ou non la Fontaine de ses mains n’a aucune importance. Il l’a choisie. Il a pris un article courant de la vie et fait disparaître sa signification utilitaire sous un nouveau titre. De ce point de vue, il lui a donné un sens nouveau ».

En 2004 « Fontaine » a été désignée comme l’œuvre la plus influente du XXe siècle par des artistes, galeristes, critiques et par des conservateurs de musée anglais en 2004. »

Correction

 

1)        Carte d’identité de l’œuvre (sa présentation)

Nom de l’artiste : Marcel DUCHAMP pseudonyme RICHARD MUTT (traduction Richard le crétin).

Date : 1917/  1937/ 1950/ 1964     Titre : URINOIR ou « FONTAIN »ou MADONE DE LA SALLE DE BAIN ou  le bouddha de la salle de bain.  Technique :   peinture ou sculpture ?     Matériau ?:   FAÏENCE pour les œuvres de 1964/ ou porcelaine pour l’urinoir de 1917          Dimension : 63cm X 48cmX 35cm

Lieu d’exposition : le centre Georges Pompidou      /Lieu de création : New York /  Tokyo/ Paris

L’œuvre originale est perdue, c’est une réplique. Qu’est-ce qu’une réplique ? C’est une reproduction identique d’une œuvre, d’un objet original .Il en existe 10 dans le monde, faite par moulage ou trouvé au puces

Mouvement artistique : Dadaïsme.                                                         Domaine : Arts du visuel

Expliquez en quelques lignes en quoi consistait ce mouvement Dada ? Le dadaïsme est un mouvement intellectuel et artistique, et littéraire, antiartistique, subversif, ludique, radical en politique (antiparlementaire) qui consiste à faire table rase de la culture en place. Le Dadaïsme cherche la rupture avec les formes traditionnelles artistique pour remettre en question la définition et le sens de l’art.

Valeur de l’œuvre ? 1700 euros/  170 000 euros/ 1 700 000 euros

II) Contexte historique : Que se passe historique t’il en France et en Europe en 1917 ? LA PREMIERE GUERRE MONDIALE 14-18/ ENTREE DES USA DANS LA GUERRE/REVOLUTION RUSSE.

Les artistes, intellectuels pacifistes de l’époque, vont réagir  à un évènement qui va les traumatiser. Lequel ? Les conséquences de la guerre, véritable carnage : Militaires + civils= 10 millions de morts. Allemagne=2.4 millions (1300 soldats tués par jour.)France =1,375 millions (900 soldats tués par jour.) 250 000 gueules cassées.

Comment vont-ils réagir : Les artistes se révoltent, remettent en cause la politique militariste, les valeurs bourgeoises de la société, la logique, la raison qui ont conduit à la guerre. (Dada Berlin)

Contexte de création de l’œuvre : Stratégie d’exposer dans une expo sans jury (tout peut être exposé pour 6$) + stratégie de l’anonymat+ Stratégie de la réaction du public, scandale, buzz+ stratégie du refus+ stratégie de la polémique et du commentaire dans les médias.

III description de l’œuvre : Qu’est- ce qu’un Ready Made ? c’est « un objet manufacturé promus à la dignité d’objet d’art par le choix de l’artiste »André Breton, « un objet déjà fait, déjà œuvre d’art en soi, ne nécessitant pas d’être construit fabriqué .

Qu’est -ce qu’un objet manufacturé ? Objet fabriqué et usiné par l’homme.

Faite une description en quelques lignes en employant les mots suivants.  Objet/ readymade/ objet industrialisé/  renversé/  socle/ signer/Faïence blanche recouverte de glaçure céramique/ peinture/article ordinaire de la vie/ exposé/ « The Richard Mutt »/

« Pour pouvoir créer son œuvre, Marcel Duchamp a utilisé un objet industrialisé, choisi dans l’indifférence, sans critère esthétique, un urinoir en  faïence blanche recouvert de glaçure en céramique. Cet article ordinaire de la vie courante est renversé, puis posé sur un socle, titré et signé Richard Mutt. Le ready made nommé œuvre d’art est validé par la signature de l’artiste. »

IV) interprétation  Qu’est- ce que l’artiste a voulu faire et dire : Nous interroger sur ce qu’est l’art aujourd’hui au XXème siècle.

Qu’est- ce qu’un détournement ? Pratique artistique qui consiste à transformer l’usage d’un objet (œuvre), sa nature, sa fonction, son statut, sa signification, en modifiant d’une manière visible son apparence, sa forme. Peut- on parler ici d’un détournement (changement de fonction/ de sens) ? (pourquoi ?).Oui, car, il change de forme (par inversion), de sens (madone, fontaine), de statut : ce n’est plus un objet usuel mais artistique, de fonction (on ne l’utilise plus, il nous fait réfléchir sur l’art)

A partir du moment où un urinoir peut être un objet d’art ? Quelles sont les conséquences pour l’art après ? Pourquoi l’œuvre de Marcel Duchamp est-elle une nouvelle forme d’art?

-Redéfinition de la définition de l’art (définition plus élargie= tout peut devenir de l’art.) frontières ? L’art plus obligatoirement LAID ou BEAU, MORAL. Fin de l’art rétinien (que l’on regarde, art= idée= concept= s’interroge sur ce qu’est l’art. Nouvelle pensée sur l’objet. Redéfinition de l’artiste= fin de la notion de génie/ de l’artisan. tout le monde peut être artiste

Par quel moyen Duchamp transforme  t’-il  un objet en objet d’art ?Par un protocole précis 1) choix dans l’indifférence  (rencontre datée) 2)Retourner+ poser sur un socle   dans un contexte artistique 3) jugée, nommée œuvre d’art  4) titrée puis signée 5) jugée par le public et institution+ commentaire polémique dans la presse

VI réception de l’œuvre ? Comment a été reçu l’œuvre ? Comment l’œuvre de Marcel Duchamp est-elle perçue par ses opposants lors de sa première exposition? Vulgaire, immorale par son sujet, parodie d’un objet ordinaire, pas de savoir- faire technique, laide. Refusée car elle n’est pas considérée comme œuvre d’art.  « Pièce commerciale ressortant de l’art du plombier ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags :