allegorie-de-la-caverne1

Exercice : Allégorie de la caverne Platon République , Livre number seven

Q1: Pourquoi donc le prisonnier ne peut il voir que des ombres et des reflets?

Car il est enchainé depuis l’enfance face à la paroi de la caverne. Il ne peut pas tourner la tête et orienter son regard sur autres chose que ces ombres. Les chaines représentent l’ignorance et ou plutôt le faux savoir (l’illusion, les croyances, les opinions …) . C’est la force de l’habitude qui fait prisonnier l’homme du commun.

Q2: Quel est le sens général de l’allégorie?

L’allégorie est une forme littéraire qui rend les idées pas les symboles, les images. Le sens général est celui de l’éducation que devra recevoir le futur gardien de la cité dont Platon prépare le projet (la république). Cette éducation est représentée par la longue route qui fait sortir un des prisonniers à l’extérieur de la caverne. Différentes étapes sont représentées comme autant de connaissances à acquérir. Mais le plus important est de comprendre la douleur et les difficultés que le prisonnier éprouve lorsqu’on le force à s’instruire. Ayant contemplé le bien et séjourné dans le bonheur, il devra ” redescendre” pour administrer la cité.

Q3: Comment expliquer que le prisonnier que l’on délivre se plaint de cette violence?

– Il ya une première douleur de la délivrance (sortie de la caverne). Quand l’un des prisonniers est délivré de ses chaines et entrainé vers la lumière il a au départ du mal à l’accepter cependant il s’accoutume à celle ci et commence à voir le reflet des objets se réfléchir dans l’eau. Mais peu à peu, il réalise que sa vie antérieure n’est qu’un rêve sombre, et il se met à se plaindre de ses anciens camarades de captivité.

Il pense qu’on lui enlève ses croyances, ses opinions auquel il est attaché, les chaines étaient pour lui confortable. La violence est aussi symbolisée par la lumière puis qu’il ne voit que des ombres puis la lumière des ces ombres puis l’éclairage du feu et le feu lui même qu’il doit regarder en face à l’extérieur ce sont les mêmes étapes d’éblouissement, il voit les reflets comme des ombres puis les objets éclairés à la lumière du jour jusqu’au soleil lui même. Ces degrés correspondent au différentes connaissances que l’on doit acquérir avant de philosopher. Le soleil représente l’idée de vérité et de bien que l’on contemple au terme de l’éducation.

– L’éducation est aussi la contrainte de l’enseignement comme si le prisonnier libéré avait une dette envers ceux qui l’ont éduqué. il doit redescendre dans la caverne pour transmettre son savoir. Le problème est que l’on ne le croit pas, on se moque de lui car il ne sait plus s’orienter dans la pénombre. S’il insiste un peu trop il sera mis à mort, c’est une allusion directe au procès et à la condamnation de Socrate.

Q4 : Comment le prisonnier peut il passer de la contemplation du soleil à la compréhension des saisons?

Le prisonnier délivré comprend que le soleil est à l’origine du cycle des saisons,qu’il donne la vie, c’est à dire une réalité à tout ce qui est dans la nature. Le soleil symbolise l’idée du bien qui est à l’origine de toutes nos actions. L’étape de compréhension représente l’acquisition des savoirs, des différentes sciences qu’il faut posséder pour philosopher.

Plan du texte:

Prologue => “Eh bien, […] de toute nécessité, dit-il“: la situation des prisonniers dans la caverne.

Premier acte => “je vois […] pas tout de suite.“: Libération forcée d’un prisonnier.

Deuxième acte => “C’est donc l’habitude […] tout à fait“: Contemplation de la réalité et l’accès à la vérité.

Troisième acte => “Et puis, […] Et comment donc ! dit-il.“: La redescente forcée dans la caverne et les railleries des prisonniers.

Conclusion => il faut insister sur le paradoxe politique celui qui a reçu l’éducation dans le but de gouverner n’a aucunement envie de transmettre son savoir.


Expliquer le rapport entre la délivrance et l’éducation?

La délivrance ne se fait pas d’un coup, mais par étapes, elle est le symbole des différents degré de connaissance qu’il faut acquérir lorsque l’on est éduqué en vue de devenir le gardien de la cité. Ces étapes successives et douloureuses représentes les différentes sciences (étude de la nature=physique, mathématiques=géometrie et arithmétique, musique). l’éducation est une conversion du regard, on ne vient pas apporter des connaissances au prisionier, remplir son âme de différentes sciences, mais le détourner des visions familières et lui montrer le chemin de la vérité.

Conclusion:

L’allégorie de la caverne est un texte fondateur de la pensée occidentale. L’image qu’il véhicule représente l’opposition entre l’opinion(doxa) et la science(epistémè) comme celle entre le monde sensible et le monde des idées. Ce dernier n’est pas situé dans un au-delà ou un ailleurs inaccessible, c’est le monde de notre esprit que nous oublions au profit des ombres et des illusions. L’intérêt principal du texte est pour la connaissance : Il faut éduquer notre regard pour accéder à la vérité.

Le second intérêt concerne la politique : celui qui doit gouverner, doit nécessairement connaître l’idée du bien(le soleil). Mais il y a un paradoxe car une fois qu’il a contemplé cette idée, il n’a aucune envie de l’enseigner. C’est une allusion au procès de Socrate condamné à mort par l’assemblée du peuple.

Les peskeurs! STLc reprez’

Laisser une réponse :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire...