Bien avant vous, les lycéens français de PONDICHERY passent leur bac !

Ils ont travaillé sur ces sujets le lundi 14 avril 2008

BACCALAUREAT GENERAL
SESSION 2008
Série S
EPREUVE DE PHILOSOPHIE
Durée: 4 heures Coefficient: 3
L ‘usage des calculatrices électroniques est interdit:
LE CANDIDAT TRAITERA, AU CHOIX, L’UN DES TROIS SUJETS SUIVANTS:

1er SUJET: Est-ce à la justice de dire où est le mal?
2eme SUJET: La conscience peut-elle nous tromper ?
3eme SUJET:
Expliquer Ie texte suivant :
« La vie est dans le mouvement » a dit Aristote avec raison: de même que notre vie physique consiste uniquement dans un mouvement incessant et ne persiste que par lui, de même notre vie intérieure, intellectuelle demande une occupation constante, une occupation avec n’importe quoi, par l’action ou par la pensée ; c’est ce que prouve déjà cette manie des gens désoeuvrés, et qui ne pensent à rien, de se mettre immédiatement à tambouriner avec leurs doigts ou avec le premier objet venu. C’est que l’agitation est le principe de notre existence ; une inaction complète devient bien vite insupportable, car elle engendre le plus horrible ennui. C’est en réglant cet instinct qu’on peut le satisfaire méthodiquement et avec plus de fruit. L’activité est indispensable au bonheur; il faut que l’homme agisse, fasse quelque chose si cela lui est possible ou apprenne au moins quelque chose; ses forces demandent leur emploi, et lui-même ne demande qu’à leur voir produire un résultat quelconque. Sous ce rapport, sa plus grande satisfaction consiste à faire, à confectionner quelque chose, panier ou livre; mais ce qui donne du bonheur immédiat, c’est de voir jour par jour croître son oeuvre sous ses mains et de la voir arriver à sa perfection. Une oeuvre d’art, un écrit ou même un simple ouvrage manuel produisent cet effet ; bien entendu, plus la nature du travail est noble, plus la jouissance est élevée.

SCHOPENHAUER, Aphorismes sur la sagesse dans la vie.

La connaissance de L’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que L’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.

L'image “http://www.indereunion.net/actu/pondy/1760.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.BACCALAUREAT GENERAL
SESSION 2008
PHILOSOPHIE : SERiE ES
Durée de L’épreuve : 4 heures Coefficient: 4
L’usage des calculatrices est interdit.

Le candidat traitera, au choix, l’un des « trois sujets suivants :

1er sujet : Toutes les inégalités sont-elles des injustices?

2° sujet: La culture permet-elle d’échapper à la barbarie ?

3° sujet: Expliquer le texte suivant :
A tout prendre, les méthodes scientifiques sont un fruit de la recherche au moins aussi important que n’importe quel autre de ses résultats ; car c’est sur Intelligence de la méthode que repose L’esprit scientifique, et tous les résultats de la science ne pourraient empêcher, si ces méthodes venaient a se perdre, une recrudescence de la superstition et de L’absurdité reprenant le dessus. Des gens intelligents peuvent bien apprendre tout ce qu’i1 veulent des résultats de la science, on n’en remarque pas moins a leur conversation, et notamment aux hypothèses qui y paraissent, que L’esprit scientifique leur fait toujours défaut : ils n’ont pas cette méfiance instinctive pour les aberrations de la pensée qui a pris racine dans l’âme de tout homme de science à la suite d’un long exercice. IL leur suffit de trouver une hypothèse quelconque sur une matière donnée, et les voila tout feu tout flamme pour elle, s’imaginant qu’ainsi tout est dit. Avoir une opinion, c’est bel et bien pour eux s’en faire les fanatiques et la prendre dorénavant a coeur en guise de conviction. Y a-t-i1 une chose inexpliquée, ils s’échauffent pour la première fantaisie qui leur passe par la tête et ressemble a une explication;il en résulte continuellement, surtout dans le domaine de la politique, les pires conséquences. C’est pourquoi tout le monde devrait aujourd’hui connaître à fond au moins une science; on saurait tout de même alors ce que c’est que la méthode, et tout ce qu’il y faut d’extrême circonspection.

NIETZSCHE
Humain, trop humain

La connaissance de la doctrine de I’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que I’explication rende compte, par la comprehension precise du texte, du probleme dont il est question.

Laisser une réponse :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire...