Devoir de philosophie

Commentaire de l’article « Reviens Darwin, ils sont devenus fous ! »

Cet article est tiré du trimestriel « Alternatives internationales ». Ce magazine traite, avec un regard engagé, les problèmes ou tout simplement l’évolution liée au monde actuel. Ainsi, il permet à chacun de mieux comprendre la complexité du monde qui nous entoure, que ce soit d’un aspect économique, social ou même environnemental. Mais « Alternatives internationales » suggère une autre intention. En effet, il propose au lecteur des outils pour réfléchir et agir en informant simplement sur le monde tel qu’il est aujourd’hui. C’est ce qui le différencie des autres magazines traitant des même sujets.

Cet article « Reviens Darwin, ils sont devenus fous ! » propose une réflexion sur la théorie de l’évolution qui semble être largement contestée aux Etats-Unis. En effet, si elle est amplement acceptée en Europe, la croyance très présente et active, aux Etats-Unis engage une controverse sur cette théorie. Il est évident que la religion et le créationnisme s’oppose en tout point à la théorie de Darwin et cette divergence d’opinion est très discutée dans ce pays. Il ne s’agit pas toutefois d’écarter radicalement la théorie de l’évolution, mais de proposer d’autres convictions, d’autres pensées à la population. Cet article propose donc de nous intéresser à un fondement directement lié à ce débat: l’enseignement. Effectivement, l’enseignement dès le plus jeune âge est très important car c’est lui qui va guider, orienter les opinions, les sentiments et les croyances, c’est pourquoi, d’un côté la droite conservatrice religieuse va approuver un enseignement religieux basé sur les pensée créationnistes. Et d’un autre côté les scientifiques se battent pour que la théorie de Darwin soit également enseignée dans les écoles. Ces contestations ont donné lieu à une nouvelle forme de pensée « l’intelligent design » ou le « dessein intelligent ». Cette nouvelle croyance ne consiste pas à remettre en question une lecture littérale de la bible ou, à l’inverse l’évolutionnisme mais à proposer une alternative. Une alternative plus ou moins évidente puisque, même si elle n’est pas nommer, cette théorie affirme l’existence d’une volonté supérieure. Pour les partisans de cette croyance, l’idée que l’Homme résulte d’une série de mutations aléatoire semble improbable. En effet, les organismes sont trop complexes selon eux pour être dus au hasard. Et ces affirmations vont plus loin puisque cette conception s’appuie sur des « travaux scientifiques » ( mathématique, biologie…). Néanmoins, les arguments de « l’intelligent design » sont un à un réfutés par les scientifiques, ce qui prouve que cette théorie n’est pas réellement basée sur des faits prouvé mais plutôt sur une croyance qui en apparence s’apparente à une pseudo-science. Cependant, cela n’empêche pas le gouvernement américain d’imposer l’enseignement de cette pensée dans les écoles.

C’est donc principalement ce type d’enseignement qui crée une polémique aux Etats-Unis où une forme de croyance religieuse peut être enseignée au même titre qu’une théorie scientifique.

Questions:

  1. Créationnisme et évolutionnisme peuvent-ils coexister ?

  2. L’exigence d’une démonstration purement scientifique nuit-elle à la liberté de pensée ?

Un commentaire pour “« Reviens Darwin, ils sont devenus fous !”

  1.  Nicorazon dit :

    Il me semble important de signaler un point :
    Faire la différence entre l’évolution qui est un fait plus que scientifique et les mécanismes qui l’expliquent. On voit un train passer sur un rail (c’est un fait), mais on ne sait pas si c’est un moteur électrique ou des piétons qui courent qui le font avancer (ce sont les mécanismes).
    En ce qui concerne les mécanismes, il y a des discussions : mais le darwinisme et le néo-darwinisme restent les théories les plus pertinentes pour expliquer ces mécanismes.
    Maintenant le physicien (que je suis) va rappeler que toute science est statistique et probabiliste, ou tend vers des théories statistiques et probabilistes. Tant que la paléontologie d’aujourd’hui fonctionnera comme la physique au XVIIIème siècle (mécanisme pur), elle prêtera le flanc aux créationnistes et aux tenants de l’Intelligent Design.
    Le hasard et l’imprévisibilité sont tout-à-fait compatibles avec une théorie scientifique rationnelle. Dieu et la religion n’ont rien à voir là dedans… et je renvoie au célèbre débat entre Newton et Leibniz. Il existe de très nombreux croyants (c’est mon cas) qui adhèrent à la thèse darwinienne sans aucune gêne.

Laisser une réponse :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire...