Texte Saint Augustin Le temps

Le présent seul existe, mais sous trois formes:
montre.jpg

« Qu’est-ce donc que le temps? Si personne ne me le demande, je le sais; mais que je veuille l’expliquer à la demande, je ne le sais pas! Et pourtant – je le dis en toute confiance – je sais que si rien ne se passait, il n’y aurait pas de temps passé, et si rien n’advenait, il n’y aurait pas d’avenir, et si rien n’existait, il n’y aurait pas de temps présent.
Mais ces deux temps, passé et avenir, quel est leur mode d’être alors que le passé n’est plus et que l’avenir n’est pas encore? Quant au présent, s’il était toujours présent sans passer au passé, il ne serait plus le temps mais l’éternité. Si donc le présent, pour être du temps, ne devient tel
qu’en passant au passé, quel mode d’être lui reconnaître, puisque sa raison d’être est de cesser d’être, si bien que nous pouvons dire que le temps a l’être seulement parce qu’il tend au néant. [...] Enfin, si l’avenir et le passé sont, je veux savoir où ils sont. Si je ne le puis, je sais du moins que, où qu’ils soient, ils n’y sont pas en tant que choses futures ou passées, mais sont choses présentes. Car s’ils y sont, futur il n’y est pas encore, passé il n’y est plus. Où donc qu’ils soient, quels qu’ils soient, ils n’y sont que présents. Quand nous racontons véridiquement le passé, ce qui sort de la mémoire, ce n’est pas la réalité même, la réalité passée, mais des mots, conçus d’après ces images qu’elle a fixées comme des traces dans notre esprit en passant par les sens. Mon enfance par exemple, qui n’est plus, est dans un passé qui n’est plus, mais quand je me la rappelle et la raconte, c’est son image que je vois dans le présent, image présente en ma mémoire.
En va-t-il de même quand on prédit l’avenir? Les choses qui ne sont pas encore sont-elles pressenties grâce à des images présentes ? Je confesse, mon Dieu, que je ne le sais pas. Mais je sais bien en tout cas que d’ordinaire nous préméditons nos actions futures et que cette préméditation est présente, alors que l’action préméditée n’est pas encore puisqu’elle est à venir. Quand nous l’aurons entreprise, quand nous commencerons d’exécuter notre projet, alors l’action existera mais ne sera plus à venir, mais présente. [...]
Il est dès lors évident et clair que ni l’avenir ni le passé ne sont et qu’il est impropre de dire: il y a trois temps, le passé, le présent, l’avenir, mais qu’il serait exact de dire: il y a trois temps, un présent au sujet du passé, un présent au sujet du présent, un présent au sujet de l’avenir. Il y a en effet dans l’âme ces trois instances, et je ne les vois pas ailleurs: un présent relatif au passé, la mémoire, un présent relatif au présent, la perception, un présent relatif à l’avenir, l’attente. Si l’on me permet ces expressions, ce sont bien trois temps que je vois et je conviens qu’il y en a trois ».

Saint Augustin, Confessions (vers 400), trad. E Khodoss, livre XI, § XIV, XVIII et XX.

4 réflexions au sujet de « Texte Saint Augustin Le temps »

  1. Je vien de vien de remarqué par pur asart que cette personne saint augustin décrie le temps comme moi pourtant ne jamais l’avoir lu je vien d’écrire un cour texte sur le temps dans la page kant.Si ce texte est bien réel et si advenais que se qui y est écrie est vrai bien cela prouverais surement que se que j’affirme moi même par la même occasion est bien vrai.

  2. Kevin, Notez que Saint Augustin dit que personne ne comprend le temps…
    Je ne suis pas sûre, moi-même, d ebien comprendre ce que vous dites, hélas…
    Nota bene: il serait préférable de faire des commentaires sur les articles actuels…

  3. Le , Kevin Sauvageau-Thibeault a dit :

    Merci beaucoup de m’avoir repondu je croi éffectivement que il serait bien plus compréensible pour vous de voir comment jai effectuer mes calculs si vous voudriez comprendre mieux.Bien que ce ne soit impossible puisque je n’ai pas de scanner, vous avez effectivement raison que je devrais vois les articles actuel.Si vous aurier un peu de temps libre pourier vous me donner un lien vers le dernier qui parlais du temps.
    p.s:merci beaucoup.

  4. Le , Kevin Sauvageau-Thibeault a dit :

    J’aurais une derniere question. La voici! Comment bien définir le moment présent en ce qu’il est en réalité étant a un moment précis ou a un endroit détermin à l’intérieur d’elle même?

Laisser un commentaire