Evaluer, vaste programme !

On 5 janvier 2012, in Réflexions, by jcartier

Image sur Flickr.com en Creative Commons Paternité by ccarlstead


« La moyenne des notes d’un jury, pour une épreuve de mathématique, était de 5,8 ; celle d’un autre jury était de 9,1. L’écart s’accroissait encore pour les épreuves orales, atteignant 5 points sur 20 en physique ou en sciences naturelles.
En conséquence les pourcentages d’admissibles allaient de 31 % à 53 % selon les jurys… »
Laugier et Weinberg (1938), Piéron (1963)
De Perreti A., Encyclopédie de l’évaluation en formation et en éducation, Paris, ESF, 1998 – Page 45

On le voit, l’évaluation peut être d’une grande imprécision ! Mais alors comment procéder ?

L’obtention du Brevet Informatique et Internet en collège se réalise au-travers de validations de compétences. Des activités sont menées en classe de la sixième à la troisième qui amènent les élèves à solliciter la validation de telle ou telle compétence du référentiel national. Un dialogue s’instaure entre élèves et professeurs qui permet, pas à pas, la validation des items.

Le diaporama en ligne (lecture avec Internet Explorer) vous en dit plus :

http://www.jacques-cartier.fr/c2i2e_mef/evaluer/participer_mise_place_suiv_eval_fichiers/frame.htm

DOCIMOLOGIE, subst. fém.
PÉDAG. Science des examens et des concours, étude de la qualité et de la validité des différents systèmes de notation scolaire et de contrôle des connaissances. Dans l’enseignement secondaire, la docimologie intéresse plus particulièrement le système de notation et le régime des compositions, qui constituent le mode traditionnel de contrôle des connaissances et de classement des élèves (Pédag. 1972).
Le Trésor de la Langue Française Informatisé (TLFI)

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.fr

 

Tagged with:  

Laisser un commentaire