preload
nov 18


PaternitéCertains droits réservés par laihiu

Il est souvent évoqué, dans des articles, des ouvrages, que les enseignants utilisent beaucoup les Tic pour préparer leurs cours (activité de back office) et beaucoup moins dans leurs cours avec les élèves. (activité de front office)

Mais c’est oublier que les choses ne sont pas si simples. Comment passer d’une non-utilisation à une utilisation quotidienne qui va jusqu’à une pratique par les élèves eux-mêmes des technologies dans leurs apprentissages ?

Stéphanie Boéchat-Heer (Professeur à la Haute École Pédagogique HEP-BEJUNE, Bienne – Suisse) (1) évoque en page 39 de sa thèse (2) le modèle d’intégration des Tic élaboré par Moersch :

« Le modèle de Moersch (1995) décrit six stades d’intégration : la non-utilisation ; la sensibilisation ; l’exploration ; l’infusion ; l’intégration ; l’expansion et le raffinement.

  • La non-utilisation est une phase où l’enseignant n’utilise pas les TICE par manque de temps ou d’équipements.
  • La sensibilisation correspond à une utilisation personnelle pour la gestion de classe et la préparation des cours. Les TICE sont présents dans l’environnement de l’enseignant mais n’ont pas de liens directs avec lui.
  • L’exploration correspond à une phase où l’enseignant se sert des TICE pour compléter son enseignement (didacticiels, recherche d’informations, jeux, etc.).
  • L’infusion coïncide avec une utilisation ponctuelle des TICE.
  • L’intégration peut être une intégration mécanique ou routinière qui correspond à l’utilisation des TICE dans un contexte d’apprentissage.
  • L’expansion permet à l’élève d’utiliser les TICE pour entrer en relation avec l’extérieur dans un contexte de résolution de problèmes (e-mail).
  • Le raffinement correspond à l’utilisation des TICE comme processus, produit, outil pour permettre aux élèves de rechercher de l’information, de trouver des solutions et de développer un produit. »

(1) http://www.hep-bejune.ch/recherche/pageschercheurs/stephanie-boechat-heer

(2) http://ethesis.unifr.ch/theses/downloads.php?file=Boechat-HeerS.pdf

>>> D’autres modèles, élaborés par d’autres auteurs, sont également évoqués par Stéphanie Boéchat-Heer.

Nous vous laissons le soin de lire la thèse (à partir de la page 39) pour découvrir le modèle que l’auteure affectionne et les raisons de son choix.

L’activité pédagogique de l’enseignant ne se décide pas par une circulaire nationale qui viendrait enjoindre chacun d’intégrer les Tice dans son quotidien. Chaque enseignant vit sa pratique au jour le jour et la modifie au gré des rencontres, des échanges, des formations, des équipements mis à disposition dans l’établissement, …

Pour arriver à ce que Moersch nomme « le raffinement », beaucoup de travail, beaucoup de recul dans la pratique pédagogique sont nécessaires à chacune et chacun.

> A noter qu’en Suisse, on parle de MITIC : Médias, de l’Image et des Technologies de l’Information et de la Communication

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.fr

Faire un commentaire

vous devez vous connecter pour faire un commentaire.