Suppression des panneaux indiquant les radars. Economie ou sécurité ?

      Le mardi 24 mai, le gouvernement a annoncé la suppression des panneaux indiquant les radars. Ce choix a été suivi par des mesures dans plusieurs départements. Le gouvernement a-t-il fait cette décision  pour notre sécurité ou pour gagner de l’argent?

      Je pense que cette décision est une manière de rapporter encore plus d’argent à l’état. En effet, en supprimant ces panneaux, l’état augmentera certainement le nombre d’excès de vitesse et donc le risque d’accidents. C’est pourquoi je pense que cette décision n’a pas été prise dans l’idée d’augmenter la sécurité des automobilistes mais dans celle de gagner de l’argent.  Je suis donc contre ce choix du gouvernement.

Lucas R.

Les concombres tueurs

 

Il y a déjà huit morts en Allemagne des suites d’une intoxication due aux concombres de provenance d’Espagne et les autorités sanitaires ont déconseillé fortement les concombres, les salades et les tomates en provenance de l’Espagne. Il y a en ce moment trois cas en France et en tout, deux-cent trente-deux malades en Europe. 

La cause de la contamination de ces produits est toujours indéterminée pour l’instant mais serait probablement liée à la culture sous serre en Andalousie.

Je pense que l’infection vient des produits utilisés sur les cultures en Espagne et c’est ce qui causerait ces infections car plusieurs produits venant d’Espagne (les tomates, la salade et les concombres) ont été déconseillés (ils seraient peut-être contaminés eux aussi) car 20% de personnes malades n’ont pas mangé de concombres.

Mais la bactérie aurait aussi pu être transférée durant le trajet jusqu’aux marchés allemands. Des tests ont été pratiqués afin de trouver l’origine de la bactérie mais les résultats ne seront connus que demain. En attendant, il est conseillé de ne pas manger de concombres, de tomates ou de salade en provenance d’Espagne.

Célia

La coiffure, de plus en plus de gens se font coiffer en salon

La coiffure peut être un metier important dans certains domaines, comme tout ce qui est esthétique pour les cheveux, pour par exemple que les cheveux ne soient pas gras, des produits en grande surface mais aussi dans les salons de coiffure, se vendent. Pour qu’ils soient aussi moins abimés, lisses, ou frisés, plusieurs shampooings ou autres produits existent, et sont vendus. Ensuite, d’autres petits ou gros/grands accessoires peuvent être vendus, conçus spécialement pour cheveux, comme une paire de ciseaux, des lisseurs, des boucleurs, des ciseaux exprès pour désépaissir les cheveux, ou des teintures.. etc.

Plus particulièrement les femmes aiment qu’on s’occupe d’elles (de leurs cheveux), pour être coiffée pour des mariages, des sorties, ou d’autres activités. Puis les femmes ont aussi plus généralement plus de produits que les hommes, pour leur peau et leurs cheveux. Souvent aussi elles y vont pour se faire des teintures. Brune, blonde,.. Ou etc .

Je trouve plus personnellement que les salons de coiffure comptent beaucoup, et pour beaucoup de personnes je pense. Parfois, certaines coiffures, colorations, ou coupes peuvent être chères, mais il y a des choses qu’on ne pourrait pas faire nous-même avec nos cheveux, alors que les coiffeurs et coiffeuses eux le font.

Marina.

Un enfant de 11 ans se pend dans son école.

Nous sommes le jeudi 16 mai 2011, dans l’école primaire Benoît Franck de Trinquetaille. Il est environ 10 h quand un élève de CM2 est renvoyé de la salle de classe car il perturbait le cours.

Son professeur pour le renvoyer lui aurait dit de « faire le manteau », ce qu’apparemment le petit garçon aurait compris au sens propre et non comme une expression.

A l’arrivée des secours les adultes faisaient des massages cardiaques au petit garçon.

Quand le SAMU prit le relais, ils réussirent au bout de 25 minutes à réanimer le petit et donc l’ont héliporté vers l’hôpital le plus proche même si le pronostic vital de la victime est engagé.

« Il faut encore lui faire un électro-encéphalogramme et une angiographie cérébrale pour en savoir plus. Mais il est resté 35 minutes en arrêt cardiaque, c’est catastrophique », expliquait une source dans l’après-midi.

L’enfant aurait-il tenté de se suicider? « On part sur une thèse accidentelle, même s’il existe des éléments troublants », indique Jacques Robert, vice-procureur de la République de Tarascon.

Personnellement je pense que le petit garçon n’a pas tenté de se suicider mais à son âge on est un peu naïf donc le garçon a dû prendre l’ordre du maître au pied la lettre.

Tristan

La sélection de Laurent Blanc pour le match qualificatif pour l’Euro et pour les 2 matchs qui suiveront.

Le sélectionneur de l’équipe de France de Football, Laurent Blanc a mis en public ce jeudi son équipe avec laquelle il affrontera la Biélorussie. Quelques changements sont discutables. Déjà l’absence de Yohann Gourcuff est pour moi une erreur de la part de Laurent Blanc car il peut aider dans le jeu, surtout au milieu  de terrain et en attaque. Il revient de blessure mais avec son club Lyon, il fait un match presque parfait. Il y a aussi les nouveaux venus comme le joueur de Tottenham, Younès Kaboul. Lui n’est pas vraiment connu mais pour moi on ne parle  pas assez de lui et il fait du très bon boulot en défense centrale. Mais la plus grosse surprise est la sélection du milieu de terrain de Sochaux, Marvin Martin. Il est le meilleur passeur décisif d’Europe avec ses 27 passes décisives à l’exception du talentueux Lionel Messi qui lui est à 29. Pour moi Laurent Blanc a eu raison de sélectionner des jeunes joueurs pour qu’ils montrent ce qu’ils peuvent faire balle au pied. Il n’a pas du tout été déconcentré dans son choix par la polémique des quotas et il annonce même dans la presse : « Mon rôle est sélectionneur de l’équipe de France et la polémique est en dehors du football. »

Rémi.

La sécheresse d’aujourd’hui peut-elle se comparer à celle de 1976 ?

La sécheresse fait son grand retour à cause  d’un hiver particulièrement doux : peu de pluie sur les toits de la France pendant 3 mois. Cette sécheresse semble similaire à celle de 1976 qui avait été dévastatrice. Il s’était produit la même chose que cette année c’est-à-dire peu de pluie en hiver alors que c’est normalement à cette periode que les nappes phréatiques se rechargent en eau. Pour éviter que se reproduise la même chose il faudrait qu’il pleuve 50 mm d’eau dans les 15 jours ce qui est mal parti d’après les prévisions météorologiques. Les agriculteurs sont inquiets pour leur récolte : blé asséché, épis développés trop vite, ils n’ont pas de rendement. Ils craignent donc qu’il se reproduise la même chose qu’en 1976 c’est à dire une perte très importante de leur récolte. Cette sécheresse semble donc équivalente pour l’instant à celle de 1976.

Loane.

La sécheresse revient

   La sécheresse revient du fait que l’hiver précédent a été doux avec peu de précipitations et une période sèche de trois mois sur les trois-quarts de la France (l’Ouest et les pays de loire sévèrement touchés), ce qui rappelle, aux agriculteurs en particulier, la sécheresse de 1976 qui avait été dévastatrice du fait que l’anticyclone des Açores a fait alliance avec son homologue du Groënland faisant obstacle aux faible dépressions atlantiques et repoussant aussi les descentes froides en décembre 1975. Les agriculteurs sont inquiets pour leurs récoltes et que le blé ne soit asséché ou développé trop vite ce qui ne leur favoriserait pas un bon rendement s’il ne pleut pas dans les deux semaines à venir.

 

www.meteopassion.com/secheresse-de-1976.php

Yohann.

Les réactions suite à l’affaire des quotas

Suite aux révélations d’un site d’infomation (Médiapart), à propos de cette fameuse histoire de quotas, de nombreuses personnalités ont réagi. Des proches de Nicolas Sarkozy, qui sont Chantal Jouano, la ministre de la jeunesse et des sports, et Henri Guaino, un proche de Nicolas Sarkozy ont déclaré  » faire des quotas, c’est la fin de la république « .

Mais elle a aussi fait réagir de nombreuses stars du football français tel Lilian Thuram qui s’est indigné,  » Je suis tellement abassourdi que je ne sais pas quoi répondre « . Mais il n’est pas le seul à partager ce sentiment de colère,  » Si cette affaire s’avère vraie, elle ne doit pas s’arrêter là  » a aussi déclaré Pape Diouf, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, qui a lui aussi été choqué par cette histoire de quotas,  » le football français est à l’image de la société. Il est raciste et il exclut. » a-t-il ajouté.

Outre la colère cette affaire inspire de l’interrogation chez certains. Patrick Braouzec, président de la fondation du football, a été « supris » par cette nouvelle choquante, tandis que Didier Deschamps, entraîneur de Marseille, a aussi pris la parole pour défendre Laurent Blanc :  » Cela me parait impossible de tenir de tels propos. Je connais bien Laurent, aussi je ne peux pas croire à de telles réunions et décisions de sa part  » a déclaré Didier Deschamps.

source : le monde.fr

Lucas.O

La fuite d’une libyenne.

Apres avoir été vue dans le monde entier, Iman Al-Obeidy a reussi à quitter son pays.

Nous l’avions vue en mars, elle  expliquait à des journalistes qui séjournaient dans un hôtel comment les hommes de Mouammar Kadhafi l’avait violée et torturée durant plusieurs jours parce qu’elle était d’origine de la ville Benghazi. Son histoire avait choqué car elle provoquait le gouvernement de Kagdhafi et dénonçait les « crimes sexuels en Lybie ». Depuis nous n’avions plus de nouvelles.
Désormais, nous savons qu’elle a pu quitter son pays. elle se trouve actuellement en Tunisie. Iman est partie avec un déserteur et la famille de celui-ci. Elle a parlé d’un voyage qui aurait été « éprouvant », elle n’était pas inquiète lorsqu’elle a été arrêtée aux points de contrôle, car elle portait la « tenue locale » (elle portait un drap qui la couvrait entièrement, seul ses yeux étaient visibles.).  Sa mère, qui est restée en Lybie, est maintenant soulagée, elle n’a plus à craindre de possibles représailles des forces loyales.

Clara.

L’histoire d’une libyenne

Une femme libyenne, Iman al-Obeidy a réussi à entrer dans l’hôtel où loge la presse étrangère à Tripoli. Elle a appelé les journalistes à l’aide, affirmant avoir été violée et torturée par les troupes de Kadhafi. Elle a alors été brutalisée dans l’hôtel, devant les journalistes dont certains ont eux-mêmes été violentés.

Cela s’est passé à l’hotel « Rixos » à Tripoli. Une femme a réussi à s’introduire dans l’hôtel, pourtant gardé à ses deux seules entrées par des officiers du régime, où les journalistes étaient invités par Moummar Kadhafi. Elle est arrivée pendant le déjeuner des journalistes en s’écriant : « Regardez ce que les hommes de Kadhafi m’ont fait ! ». Elle avait un visage enflé et a ôté son manteau dévoilant ses jambes meurtries par des coups. Elle avait une grande cicatrice sur le haut de sa cuisse ainsi que plusieurs plaies fines mais profondes sur le bas de ses jambes. 

Son témoignage était insoutenable. La jeune femme déclare avoir été violée et torturée « à plusieurs reprises » par des hommes de l’armée de Kadhafi. Elle dit avoir été arrêtée à Tripoli seulement car elle était originaire de Banghazi, ville rebelle dans l’est du pays, qui abrite le quartier général de l’opposition depuis plus d’un mois. « Ils m’ont ligoté les mains, et ont abusé de moi durant deux jours », dit-elle.  » Ils ont uriné et déféqué sur moi », continue-t-elle en pleurs. Après son intrusion, des journalistes ont essayé de la protéger, de l’interviewer mais c’était sans compter sur l’intervention des employés et de la sécurité de l’hôtel. Pour les en empêcher, ils n’ont pas hésité à les frapper, leur donner des coups de pied ou même les jeter à terre. Certains n’ont pas hésité à se saisir des couteaux présents sur les tables, un homme de la sécurité a même dégainé son arme.

Malgré cela, Iman al-Obeidy a tout de même réussi à faire part de son témoignage. Avant de quitter l’hôtel, elle a eu le temps d’ajouter, à l’intention des journalistes : « Filmez, filmez, montrez au monde ce qu’il m’ont fait !! ». Elle a ensuite été montée de force dans une voiture par les employés de l’hôtel et les journalistes se demandaient ce qui allait advenir d’elle. L’un des membres des services de sécurité de l’hôtel affirme alors qu’elle allait être envoyée dans un hôpital. « C’est une folle » dit-il. Elle était ivre, vous ne sentiez pas l’odeur d’alcool ? » lance un de ses collègues.

Lors d’une conférence de presse peu après cet incident, l’atmosphère étai tendue. Le vice-ministre des affaires étrangères y était pour dénoncer le soutien des forces de la coalition aux rebelles. Esquivant les questions, il a seulement déclaré « qu’il n’avait pas encore assez d’éléments sur cet incident, mais que les débuts de l’enquête révélaient qu’elle était ivre et folle ». Peu après, Moussa Ibrahim, un porte-parole du régime lance qu’elle allait « être traitée conformément à la loi ». « Elle a été emmenée dans un hôpital pour s’assurer de ses capacités mentales » a-t-il ajouté aux regards étonnés des journalistes.  » Soyez professionnels. Pourquoi s’intéresser au seul cas de cette femme ? », a déploré le porte-parole, visiblement mal à l’aise.

Sophie.

plus anciens