Le socle commun de connaissances et de compétences

Le « socle commun de connaissances et de compétences » présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Introduit dans la loi en 2005, il constitue l’ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d’individu et de futur citoyen. Un livret personnel de compétences permet de suivre la progression de l’élève. À compter de 2011, la maîtrise des sept compétences du socle est nécessaire pour obtenir le diplôme national du brevet (D.N.B.).

 

Sept compétences

Le socle s’organise en sept grandes compétences : chacune est composée de connaissances essentielles, de capacités à les utiliser et d’attitudes indispensables tout au long de sa vie, comme l’ouverture aux autres, la curiosité, la créativité, le respect de soi et d’autrui. Depuis 2009, les programmes du collège intègrent les éléments du socle commun, dans la continuité de ceux de l’école primaire publiés en 2008.

La maîtrise de la langue française

Priorité absolue, elle passe par :

  • la capacité à lire et comprendre des textes variés
  • la qualité de l’expression écrite
  • la maîtrise de l’expression orale
  • l’apprentissage de l’orthographe et de la grammaire
  • l’enrichissement quotidien du vocabulaire

La pratique d’une langue vivante étrangère

L’élève doit être capable :

  • de comprendre un bref propos oral ainsi qu’un texte écrit court et simple
  • de se faire comprendre à l’oral et à l’écrit en utilisant des expressions courantes

Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

En mathématiques, en s’appuyant sur la maîtrise du calcul et des éléments de géométrie, l’élève apprend à mobiliser des raisonnements qui permettent de résoudre des problèmes.

En ce qui concerne la culture scientifique et technologique, l’élève étudie :

  • la structure et le fonctionnement de la Terre et de l’Univers
  • la matière et ses propriétés physiques et chimiques, l’énergie
  • les caractéristiques du vivant (cellule, biodiversité, évolution des espèces)
  • la conception, la réalisation et le fonctionnement des objets techniques

Il est initié à la démarche d’investigation tout en acquérant des connaissances et apprend à agir dans une perspective de développement durable.

La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

Chaque élève apprend à faire un usage responsable des technologies de l’information et de la communication (TIC). À l’école et au collège, le Brevet informatique et Internet (B2i) confirme la maîtrise de ces techniques.

La culture humaniste

La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité et permet d’acquérir des repères :

  • en histoire (événements fondateurs)
  • en géographie (paysages et territoires, populations, etc.)
  • en littérature et en arts (les grandes œuvres)

Une approche sensible des œuvres initie l’élève à l’histoire des arts. Il est engagé dans des pratiques artistiques personnelles.

Les compétences sociales et civiques

Il s’agit de maîtriser, comme individu et comme citoyen, les règles élémentaires de la vie en société et de les mettre en œuvre dans le cadre scolaire. L’élève acquiert des repères dans plusieurs domaines :

  • les droits et les devoirs du citoyen
  • les notions de responsabilité et de liberté et le lien qui existe entre elles
  • les principes d’un État de droit, le fonctionnement des institutions, de l’État, de l’Union européenne

L’autonomie et l’initiative

L’autonomie et l’initiative s’acquièrent tout au long de la scolarité, dans chaque matière et chaque activité scolaire. On apprend ainsi à :

  • être autonome dans son travail
  • s’engager dans un projet et le mener à terme (construire un exposé, rechercher un stage, adhérer à un club ou une association, travailler en équipe)
  • construire son projet d’orientation

En développant cette compétence, l’élève se donne les moyens de réussir sa scolarité et son orientation, de s’adapter aux évolutions de sa vie personnelle, sociale et professionnelle.

Le livret personnel de compétences

De l’école primaire à la fin de la scolarité obligatoire, les élèves acquièrent progressivement les compétences et les connaissances du socle commun.

Elles sont validées à trois moments-clés de la scolarité : CE1, CM2 et troisième.

Le livret personnel de compétences est un outil de suivi personnalisé de l’élève et de validation des compétences. Il suit l’élève tout au long de sa scolarité obligatoire. C’est aussi un outil de dialogue avec les familles. Utilisé dans les écoles primaires depuis 2008, il est généralisé à tous les collèges à la rentrée 2010.

La version informatique utilisée au collège est en cours d’expérimentation à l’école.

Les attestations du livret

Pour chaque élève, le livret personnel de compétences atteste l’acquisition des sept compétences du socle commun. Le livret comporte trois attestations :

  • la première est renseignée en fin de CE1
  • la deuxième est renseignée en fin de CM2
  • la dernière, qui correspond à la maîtrise du socle commun, est renseignée en troisième ou en fin de scolarité obligatoire

À l’école primaire

À l’école primaire, le livret personnel de compétences fait partie du livret scolaire.

Sur quoi sont évalués les élèves ?

En CE1, les élèves sont évalués en français, en mathématiques et sur leurs compétences sociales et civiques.

En CM2, les élèves sont évalués sur les sept compétences du socle.

Dialogue avec les familles

À chaque étape, l’école transmet les résultats de l’élève à sa famille. Si un élève éprouve des difficultés, l’équipe enseignante peut lui proposer une aide personnalisée. À la fin du CM2, elle remet le livret au responsable légal.

Accompagnement des écoliers

Les élèves peuvent suivre deux heures par semaine d’aide en petits groupes, en plus de la classe : l’aide personnalisée.

En CM1 et en CM2, les élèves qui en ont besoin peuvent aussi participer à des stages de remise à niveau, organisés pendant les vacances scolaires.

Un programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) coordonne toute forme d’aide mise en œuvre. Il est formalisé dans un document qui précise les objectifs, les ressources et les moyens mis œuvre.

Des « PPRE passerelles » peuvent être formalisés dès la fin du CM2 en prévision de la sixième, dans le cadre des commissions de liaison. Ils définissent les modalités de poursuite des aides engagées dès le début de la sixième, ils incluent notamment les stages de remise à niveau avant l’entrée au collège. Ils constituent une alternative au redoublement.

Au collège

Quand est complété le livret ?

Le livret personnel de compétences est complété au plus tard en fin de troisième. Tous les enseignants participent à l’évaluation des élèves, sur les sept compétences du socle.

La maîtrise des compétences est validée par l’ensemble de l’équipe pédagogique et attestée par le chef d’établissement.

À partir de 2011, la maîtrise du socle commun est obligatoire pour obtenir le diplôme national du brevet.

Le livret personnel de compétences inclut aussi :

  • l’attestation de compétences aux premiers secours, « Prévention et secours civiques de niveau 1″
  • les attestations scolaires de sécurité routière (ASSR), passées par tous les élèves en cinquième et en troisième

L’ASSR de niveau 1 est obligatoire pour s’inscrire au Brevet de sécurité routière nécessaire à la conduite d’un scooter à partir de 16 ans, l’ASSR de niveau 2 est obligatoire pour s’inscrire au permis de conduire pour tous les candidats nés après le 1er janvier 1988.

Dialogue avec les familles

Le collège informe régulièrement les familles sur la base du livret personnel de compétences. L’entourage familial peut ainsi suivre les progrès de l’enfant.

En fin de troisième ou de scolarité obligatoire, le livret est remis au responsable légal. Si l’élève ne maîtrise pas toutes les compétences du socle, le livret est aussi transmis au lycée ou au CFA où il poursuit sa formation.

Accompagnement des collégiens

Les collégiens qui éprouvent des difficultés peuvent bénéficier d’une aide individualisée.

En classe de sixième, une aide est apportée durant les heures de classe dans le cadre de l’accompagnement personnalisé, en remplacement de l’aide au travail personnel. Il s’adresse à tous les élèves mais il concerne en priorité les élèves qui en ont le plus besoin pour répondre à des difficultés, qui demandent temps et rigueur pour être combattues efficacement, durant les horaires de classe.

Les élèves volontaires peuvent bénéficier d’une aide aux devoirs dans le cadre de l’accompagnement éducatif, hors temps scolaire. Ils peuvent aussi participer à des activités culturelles, artistiques ou sportives

 

Source : septembre 2011 http://www.education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences.html

Laisser un commentaire