La sortie des 5°1 au centre Pompidou

Bibliographie 0 commentaire

defi-metro-m11-rambuteau_1_619305Jeudi  28 novembre à 10h15: nous nous sommes rendus au métro direction Rambuteau.

Une fois sur place; nous avons été accueillis par une dame qui accompagne dans notre projet musicale ( projet musicale des 5°1).

Elle nous a présentés à une personne qui nous a fait noté des début de phrases, sur lesquels nous devions prendre appui lors de la répétition.

Cela avait pour but d’exprimer nos sentiments face à cette musique « spécial ».

Pendant la représentation, je peux avouer que nous manquions d’attention.

Les musiciens étaient disposés en diagonale ce qui nous a un peu étonnés.

Après cela, nous sommes retournés dans une petite salle afin de donner notre avis et de débattre autour de ce que nous venions d’attendre.

Ensuite le moment que tousfo

Alexandrins massacrés « à la tronçonneuse »

Bibliographie 0 commentaire

                                    Le seigneur, à cheval avait un large trou.

                                                                                           Au cœur de tes oreilles tombent des astres d’or.

         A l’horizon le ciel avait un large trou.

                                                                                Chaque nuit dans l’alcôve ricanent des voyous.

   Un chant mystérieux passait, sonnant du cor.

                                                                                                                                                                                  L’étoile a pleuré rose dans les bons soirs de juin.

                                                      Des rêves l’oppressaient , profonds comme des laines.

                                                                                                                                    Une brise d’amour passait, sonnant du cor.

                                                                   Le seigneur, à cheval est d’un rouge d’enfer.

      Tu baisait mes cheveux au cœur de tes oreilles.

 Mon unique culotte passait, sonnant du cor.

                                                            Un chant mystérieux aux neiges éblouies.

                                                   Par les soirs bleus d’été tombent des astres d’or.

                                                                                  Au cœur de tes oreilles j’irais par les sentiers.

                                                                      J’irais par les sentiers profonds comme des laines.

                                 Un chant mystérieux est d’un rouge d’enfer.

                                                                                                          Le long des gazons verts j’irai par les sentiers.

                                                                                                                                                                Le seigneur à cheval est profond comme des laines.

                              J’irais par les sentiers aux neiges éblouies.

 

De Arthur Rimbaud, mais modifié by Martial

Massacre à la tronçonneuse

Bibliographie 0 commentaire

1. Le long des gazons verts est d’un rouge d’enfer  .

    2. Pars les soirs bleus d’été , je travaille au chantier .

3. J’ai rêvé la nuit verte où ricanent les voyous .

     4.Tu baisais mes cheveux dans les bons soirs de juin .

5.  L’étoile a pleuré , tombe , les astres d’or  .

   6. Des rêves l’oppressaient profonds comme des laines.

 

7. A l’horizon le ciel passait, tranquille  .

  8. Le seigneur à cheval  est d’un rouge d’enfer .

9. Une brise d’amour au cœur de tes oreilles .

 10.Les tilleuls sentent bon chaque nuit dans l’alcôve . 

12. Mon unique culotte au cœur des tes oreilles .

 

   Arthur Rimbaud 

Le massacrage d’alexandrins à la tronçonneuse !!!! WTF !!!!

Bibliographie 0 commentaire

                                                          Mon unique culotte passait, sonnant du cor.                                                                               
A l’horizon le ciel tombe des astres d’or.
                                                      tu baisais mes cheveux d’un rouge d’enfer.
                                                                                                            Un chant mystérieux aux neiges éblouies.
Le seigneur à cheval avait un large trou.
                                                     mon unique culotte tombe des astres d’or.
                                                                                                         Mon unique culotte baisait mes cheveux.
                      Une brise d’amour est d’un rouge d’enfer.
                                                                                                        Un chant mystérieux dans mon unique culotte.
                                                 Le seigneur, à cheval, est au cœur de tes orteilles.

L’étoile a pleuré rose et d’un rouge d’enfer.                    

                                                                                            Arthur Rimbaud,

            

 

                                                                             Réalisateur : Un certain dénommé peut-être par ses parent -ou pas- Sami

 

 

comment réécrire des proverbes de façons sonores !!!

Bibliographie 0 commentaire
  1. Remuer ciel et terre => Remuer ciel et RER
  2. Avoir un cœur d’or => Avoir un cœur mort
  3. Arriver comme Mars en carême => Arriver comme Mars en crême
  4. Bon pied, bon œil => Bon pied, bon œuf
  5. Je l’ai sur le bout de la langue => Je l’ai sur le bout de la mangue
  6. Battre la campagne => Battre le champagne
  7. Faire les quatre cents coups => Faire les quatre cents poux
  8. Brûler la chandelle par les deux bouts => Brrrrrouler la chandelles par les deux rrroues
  9. C’est la mer à boire =>  C’est la mer de noir
  10. Crier misère => Crier galère
  11. A dormir debout => A vomir debout
  12.  Écrire a la diable => Écrire a l’arabe
  13. Coûter les yeux de la tête => Crouter les yeux de la tête
  14. Perdre la boussole => Perdre la rougeole
  15. Chercher midi à quatorze heures => Chercher hippie à quatorze heures
  16. Être heureux comme un poisson dans l’eau => Être rageux comme  un poison dans l’eau
  17. Avoir le cœur sur la main => Avoir l’odeur sur le nain
  18. Crier sur les toits => Crier sur les rois
  19. Conter fleurette => Compter l’arête
  20. Atteler des fourmis à une charrette => Rallier des fourmis sur les prêtres
  21. Aimer à corps perdu => Aimer à corps merdu
  22. S’enfuir à toutes jambes => S’enduire à toutes jambes

BY Sami

Retravailler des proverbes de façon sonore

Bibliographie 0 commentaire
  1. Aller contre vents et marées -> Aller contre temps et chanter .
  2. Remuer ciel et terre -> Remuer ciel et mer .
  3. Avoir le cœur sur la main -> Avoir le beurre sur la main. 
  4. S’embrasser à bouche que veux-tu -> S’embrasser à louche que veux-tu.
  5. Aimer à corps perdu -> Crier à tort perdu.
  6. Avoir un cœur d’or -> Avoir une peur d’or.
  7. Se mettre en quatre -> Se naître en quatre
  8. Arriver comme Mars en carême ->Arriver comme Mars en baptême.
  9. S’enfuir à toutes jambes -> S’enfuir à tous membres.
  10. Être heureux comme un poisson dans l’eau -> Être peureux  comme une moisson dans l’eau.
  11. Bon pied,bon œil ->Bon pied,bon cercueil.
  12. Avoir la main heureuse -> Avoir la main crieuse.
  13. En voir de toutes les couleurs -> En voir de toutes les peurs.
  14. Je l’ai sur le bout de la langue -> Je l’ai sur le bout de la grange.
  15. Faire les quatre cents coups -> Faire les quatre sang coups.
  16. Un cerveau brûlé -> Un pot brûlé.
  17. A n’en pas croire ses oreilles -> A n’en pas croire ses orteils.
  18. C’est la mer à boire -> C’est la mer à croire.
  19. Chercher midi à quatorze heures -> Chercher nuit à quatorze heures.
  20. Courir deux lièvres à la fois -> Courir deux lèvres à la fois.
  21. Crier sur les toits -> Crier sur les voix.
  22. Écrire à la diable -> Écrire à la table.
  23. Abattre ses cartes -> Abattre ses tartes.

Retravailler des proverbes de façon sonore !!!!!!!!!!!

Bibliographie 0 commentaire
  1. Aller contre vents et marées -> Aller contre paons et tarés ;
  2. Remuer ciel et terre -> Remuer miel et paire ;
  3. Aimer à corps perdu -> Aimer à porc perdu ;
  4. Bon pied bon œil -> Bon pet bon œil ;
  5. Coûter les yeux de la tête -> Bouter les deux de la fête ;
  6. Perdre la boussole -> Perdre la gondole ;
  7. A dormir debout -> A mourir debout ;
  8. A n’en pas croire ses oreilles -> A n’en pas croire ses bouteilles ;
  9. Chercher midi à 14h -> Chercher ordi à 14h ;
  10. Écrire à la diable -> Écrire à la panne ;
  11. Être heureux comme un poisson dans l’eau -> Être heureux comme une boisson dans l’eau ;
  12. Avoir les yeux plus gros que le ventre -> Avoir des bœuf plus gros que la pente ;
  13. Crier sur les toits -> Crier tous les mois ;
  14. Faire feu des quatre pieds -> Faire mieux des quatre potée ;
  15. Compter fleurette -> Compter charrette ;
  16. Un cerveau brûlé -> Un marteau cassé ;
  17. En voire de toutes les couleur -> En boire de toutes les couleurs ;
  18. Avoir la main heureuse -> Avoir la main peureuse ;
  19. S’embrasser à bouche que veux-tu -> S’embrasser à mouche veux-tu ;
  20. Avoir un cœur d’or -> Avoir un moeur d’or ;

By Martial

Philémon : l’île des brigadiers

Bibliographie 0 commentaire

Dans cette histoire, nous rencontrons 3 personnage Philémon, un jeune adolescent qui aimerait aller voir l’endroit dont mr Barthélémy parle tant ( la lettre « A » du mot Atlantique ( la première) et Félicien l’oncle de Philémon. En allant chercher ce fameux « A » ils grimpent sur une corde pour arriver dans un monde parallèle, dans ce monde parallèle la corde se trouve être un fil de pêche. Ensuite, Philémon s’est fait prendre par les brigadiers, des sortes de marionnettes géantes, qui le prend pour un bibelot. En cherchant à s’échapper, Philémon se retrouve nez à nez en face d’une tapette à souris très agressive qui lui pose une énigme difficile, par chance Philémon trouve la réponse. Puis il apprend qu’il se trouve sur la lettre « A » d’océan. Il construit un bateau qui fait défiler le décors et se trompe d’escale, résultat il retourne dans le monde réel avec mr Barthélémy.

 

By Sami.

Les Aventures de Philémon : L’Âne en Atoll.

Bibliographie 0 commentaire

Barthélémy rencontre un escargot géant, venant d’une des lettres de l’ATLANTIQUE, qui s’est perdu. Sa bave ouvre un passage vers le « U », où Barthélémy, involontairement , tombe dedans, suivi de Philémon. Anatol est pris pour un ministre car les gens aux longues oreilles (les cancres) sont les plus importants dans ce pays (les nobles). Philémon est pris pour un « démaguoguenard » (les hors-la-loi) mais réussit quand même à arriver au « grand cocktail », une fête réservée aux cancres, Il le visite grâce à l’intervention d’Anatol, puis retrouve Barthélémy  transformé en statue de bave. Ils rentrent dans le vrai monde grâce à la salle des tableaux.

 

By Martial MARZLOFF.

Les aventures de Philémon : Philémon et le piano sauvage.

Bibliographie 0 commentaire

Philémon va chercher Barthélémy dans le 2ème « A » de l’Océan ATLANTIQUE, mais rebondit sur le « N » (ce qui est illégal). Il doit donc combattre le piano sauvage et lui plaquer un accord. Il réussit et obtient la liberté d’aller dans l’ascenseur. Il arrive dans le labyrinthe  où est perdu Barthélémy et le retrouve. Ils passent par de nombreuses salles plus étranges les unes que les autres, et réussissent finalement à s’enfuir en arrivant dans l’armoire (magique) de Félicien, l’oncle de Philémon.

By Martial MARZLOFF.

« Billets précédents