« Le cosmonaute et son hôte » de Pierre Gamarra

Le cosmonaute et son hôte

Sur une planète inconnue,
un cosmonaute rencontra
un étrange animal :
il avait le poil ras,
une tête trois fois cornue,
trois yeux, trois pattes et trois bras!
« Est-il vilain ! pensa le cosmonaute
en s’approchant prudemment de son hôte.
Son teint a la couleur d’une vieille échalote,
son nez a l’air d’une carotte.
Est-ce un ruminant ? Un rongeur ? »
Soudain, une vive rougeur
colora plus encor le visage tricorne.
Une surprise sans bornes
fit chavirer ses trois yeux.
« Quoi! Rêvé-je ? dit-il. D’où nous vient, justes cieux,
ce personnage si bizarre sans crier gare !
Il n’a que deux mains et deux pieds,
il n’est pas tout à fait entier.
Regardez comme il a l’air bête, il n’a que deux yeux dans la tête !
Sans cornes, comme il a l’air sot ! »
C’était du voyageur arrivé de la terre
que parlait l’être planétaire.
Se croyant seul parfait et digne du pinceau,
il trouvait au Terrien un bien vilain museau.
Nous croyons trop souvent que, seule, notre tête
est de toutes la plus parfaite !

Pierre GAMARRA

2 commentaires

  1. louis_reville a dit :

    ATTENTION !!! Il y a une faute : « …plus encor[e] le… » 13ième ligne sans conter le titre !

  2. Régis Gaudemer a dit :

    Bonjour,
    « encor » dans cette poésie s’écrit bien de cette manière. C’est une façon poétique de l’écrire.
    Cordialement.

Laisser un commentaire